S’accrocher ou se laisser aller? Attendre ou lâcher prise?


Nous vivons des temps difficiles, déroutants et troublants, à l’échelle personnelle et mondiale, et des portails de transformation s’ouvrent dans toutes les directions.

À un niveau personnel, nous pouvons avoir l’impression d’être forcés d’accepter et d’adopter des changements pour lesquels nous ne sommes pas prêts et que nous n’avons peut-être pas voulus. Notre résistance au changement peut être élevée et parfois nous le refusons entièrement.


Ce n’est pas un défaut de caractère de vouloir maintenir le statu quo, mais plutôt que de regarder ce vers quoi nous n’avançons pas, je pense qu’il est plus bénéfique de regarder ce à quoi nous essayons de nous accrocher et pourquoi, plutôt que de blâmer, de faire honte, de critiquer et de nous juger pour ne pas être capable de le libérer.

Pourquoi nous accrochons-nous à quelque chose même si nous savons que ce n’est pas utile, ni utile, ou si nous savons que la situation ou la personne ne va pas changer? Et nous allons jusqu’à nous saboter si nous nous éloignons trop du statu quo, en faisant tout pour éviter le changement.

Que nous ouvrions ce portail vers le changement ou qu’il soit ouvert pour nous parce qu’une situation prend fin ou que quelqu’un décide qu’il est prêt à passer à autre chose, notre résistance au changement peut nous surprendre. Nous pouvons devenir très fougueux lorsque nous avons l’impression d’être acculés et que nous sommes convaincus que nous devons nous accrocher à ce que nous avons, même si cela ne nous convient pas, si nous ne sommes pas heureux et si nous n’y voyons pas d’avenir.

Il n’y a aucun moyen d’explorer les avantages de la transformation si nous pensons que nous ne sommes pas disposés ou prêts à faire des changements. Et contrairement à ce que l’on pense, tout ce à quoi nous nous accrochons nous sert, mais pas d’une manière qui nous aide à aller de l’avant. Au contraire, il sert notre besoin d’être validé, justifié, d’avoir raison, d’être reconnu, de ne pas perdre et d’éviter l’échec.

Quelque part en chemin, nous avons décidé que chaque situation devait avoir une issue positive. Que chaque relation se transforme en un « éternel bonheur », que chaque fin doit être harmonieuse, et que tout le temps, les efforts et l’énergie que nous consacrons à chaque personne et à chaque situation seraient récompensés par la gratitude et l’appréciation. À quand remonte la dernière fois que cela vous est arrivé? Je ne suis pas cynique, c’est la réalité.

Alors pourquoi résistons-nous à la transformation et nous accrochons-nous aux personnes et aux situations alors que notre intuition nous dit de laisser tomber et d’aller de l’avant, mais que nous n’y arrivons pas? Ou que les personnes qui se soucient de nous nous disent que nous devons passer à autre chose, mais que nous ne le pouvons pas? Parce que nous n’en avons pas fini avec cette situation et que nous voulons une fin heureuse, une validation, une justification et, surtout, nous ne voulons pas échouer.


Remarquez que je n’ai pas dit que nous voulons gagner, car il ne s’agit pas de gagner, mais d’éviter l’échec. Il y a une grande différence de mentalité entre vouloir gagner et éviter l’échec.

La plupart de nos relations ne sont pas le fruit du hasard, nous sommes attirés par des personnes avec lesquelles nous n’avons pas fini de travailler. Oui, je parle des relations et des situations karmiques dans lesquelles nous entrons involontairement parce que l’attraction est si forte que nous ne pouvons pas y résister ou qu’elles entrent dans notre vie un jour. Cela arrive dans un but précis.

C’est le destin, pensons-nous, et ça l’est. C’est notre destin, de rencontrer cette personne et de vivre une relation avec elle. Nous croyons que c’est pour la guérir parce que nous remarquons ses défauts, ses morceaux cassés, sa tristesse, sa peur et son traumatisme. Il est tellement évident pour nous qu’elle est entrée dans notre vie pour que nous puissions la guérir et, déterminés à assumer cette mission et à la mener jusqu’à sa fin glorieuse, congruente et heureuse, nous partons ensemble pour notre voyage de guérison.


Ne limitez pas le mot « relation » à la romance, car il s’applique à toutes les relations que vous avez, famille, amis, partenaires, connaissances, et à toutes les personnes que vous rencontrez, ainsi qu’à toutes les situations de vie que vous créez, que ce soit pour 5 minutes ou pour toute une vie. Tout est basé sur une attraction créée par une sorte de connexion énergétique qui implique les affaires émotionnelles, mentales et spirituelles inachevées que nous appelons karma.

Pendant ce temps, notre voyage de guérison avec nos partenaires karmiques ne se passe pas très bien. Au lieu d’être appréciés, valorisés et loués pour nos efforts, nous sommes rejetés, trahis, abandonnés, maltraités, victimisés et ignorés. Alors nous essayons plus fort, nous nous accrochons plus fermement, nous mettons plus d’énergie dans la relation, nous donnons plus, nous faisons plus, nous devenons plus, et nous poussons plus fort. L’ironie est que ce à quoi nous essayons de nous accrocher le plus fort est notre plus grande leçon de lâcher prise.

Nous ne pouvons pas lâcher prise pour de nombreuses raisons, mais j’en ai trouvé quatre qui sont les plus courantes :

Vous pensez que lâcher prise avant d’avoir terminé est un signe d’échec. Mais vous vous sentez déjà en échec parce que vous n’accomplissez pas ce que vous croyez être votre mission de guérison et vous avez peur d’échouer si vous n’accomplissez pas cette mission. C’est donc une situation perdant/perdant pour vous, quels que soient vos efforts.

Vous croyez que c’est votre mission de guérir les autres et c’est la raison pour laquelle vous continuez à attirer ce genre de personnes et de situations dans votre vie, au lieu de ceux qui sont entiers, complets et qui n’ont pas besoin de guérison.

Vous essayez de guérir votre propre traumatisme à travers les autres et vous croyez que si vous pouvez guérir quelqu’un d’autre, vous pouvez aussi guérir. Vous avez besoin d’avoir la preuve que le traumatisme peut être guéri chez quelqu’un d’autre avant de l’essayer sur vous-même.

Vous gardez beaucoup de colère et de ressentiment à l’égard de votre traumatisme et vous vous re-traumatisez dans chaque relation et chaque situation de la vie. C’est ainsi que vous montrez à vos agresseurs ce qu’ils vous ont fait. La colère alimentée par votre traumatisme devient votre source de pouvoir. Malheureusement, elle ne fait que bloquer votre propre guérison et vos progrès.


Alors, quand finit-on par lâcher prise ? Quand la situation devient tellement impossible que nous ne pouvons plus tenir le coup ?

Lorsque l’autre personne nous quitte ou fait quelque chose qui montre clairement que nous devons passer à autre chose ?

Ou lorsque nous perdons l’emploi toxique que nous nous sommes forcés à occuper tous les jours ?


C’est à nous de choisir quand lâcher prise, mais ce n’est pas un choix que nous pouvons faire à la légère lorsque nous nous accrochons jusqu’à ce que nous obtenions le résultat souhaité qui devient notre feu vert pour le succès et la transformation.

Si vous vous reconnaissez dans cet article, et cela s’applique à tout le monde d’une manière ou d’une autre, alors vous savez que vous vous accrochez pour des raisons valables. Vous n’êtes pas têtu, stupide ou non spirituel, vous essayez de remplir une mission que vous pensez être la vôtre. Ou bien vous travaillez sur des situations personnelles très difficiles qui ne peuvent être résolues que si vous finissez par lâcher prise. Mais si c’est là votre source de pouvoir, vous allez devoir trouver autre chose pour la remplacer ou vous allez vous retrouver dans un grand vide énergétique.

Comme vous pouvez le constater, il s’agit d’une perspective unilatérale, car pendant que vous essayez de guérir quelqu’un d’autre, où est la guérison pour vous ? Souvent, la guérison pour vous consiste à apprendre à lâcher prise avec grâce et dignité, et avec une bonne dose de courage et de confiance en soi. La personne que vous essayez de soigner est le miroir de vos propres blessures et la douleur et le traumatisme que vous remarquez chez elle déclenchent votre propre douleur.

Je sais qu’il n’est pas facile d’admettre que vous ne pouvez pas changer quelqu’un, mais voici le grand secret pour arriver au point de  » lâcher prise « . Vous ne pouvez guérir personne, ni changer son esprit, ni le réparer, ni contrôler son comportement ou son énergie. Vous ne pouvez pas vous guérir vous-même si la colère et le ressentiment sont vos sources d’énergie.

Et si cette connaissance vous donne la force et le courage de lâcher prise et de passer à autre chose, c’est un grand pas dans la direction de votre propre guérison et libération.

Si vous vous demandez comment se manifeste la résistance au lâcher-prise, voici une liste des principales manifestations que j’ai observées chez mes clients au fil des ans :

  • 1. Vous êtes toujours en deuil de celui qui vous a échappé il y a plusieurs dizaines d’années et vous pensez que vous auriez pu trouver une solution.
  • 2. Vous croyez qu’une « dernière fois » vous permettra de réussir et vous tolérez donc un comportement mauvais, abusif et irrespectueux de la part des gens. 3.
  • 3. Vous espérez secrètement que tout votre travail et vos efforts seront reconnus  » un jour « .
  • 4. Toutes vos relations et situations de vie suivent le même schéma.
  • Vous croyez que la seule raison pour laquelle quelqu’un est dans votre vie est que vous pouvez le guérir. 6.
  • 6. Vous vous en voulez secrètement de ne pas être capable de tourner la page sur ces situations, mais vous sabotez également vos efforts pour aller de l’avant. 7.
  • 7. Vous en voulez à la personne, aux gens ou à la situation que vous croyez avoir la mission de guérir et vous pouvez même penser que c’est leur faute si vous ne pouvez pas résoudre la situation.
  • 8. Vous voulez que vos sentiments soient validés par les personnes qui vous ont fait du mal, alors vous acceptez les personnes et les situations qui vous feront du mal.
  • 9. Vous croyez vraiment que si vous guérissez les autres, vous serez vous-même guéri.
  • Quelle est la solution ? Je peux vous dire que ce n’est pas de vous forcer à vous engager dans une transformation à laquelle vous résistez actuellement, ou de résister à la transformation. La solution ne peut pas être trouvée en trouvant une autre personne à guérir. La solution peut être trouvée dans l’abandon. Non pas en abandonnant mais en ne résistant pas, ni aux blocages, ni aux limiteurs, ni à vos propres besoins spirituels, émotionnels, mentaux et énergétiques.

Il n’y a pas d’urgence à se transformer et à aller de l’avant, aucune force ne peut vous obliger à le faire tant que vous n’êtes pas absolument sûr que c’est la bonne chose pour vous et que vous êtes absolument prêt pour cela.

En attendant, apprenez la valeur de l’abandon, de l’attention que vous devez accorder à vos propres traumatismes et blessures. Prenez le temps de vous accorder l’attention, les soins et la conscience de soi dont vous avez tant besoin, afin d’apprendre à comprendre, apprécier et valoriser votre traumatisme et ses leçons.

Lorsque vous comprendrez ces liens et que vous ne chercherez plus la validation, la justification, l’approbation et la guérison à travers eux, vous serez alors prêt à entreprendre votre plus grande leçon, le lâcher-prise et le passage à autre chose, peu importe le nombre d’opportunités de guérison qui se présenteront dans votre vie. Vous pouvez vous contenter de laisser quelqu’un d’autre relever ce défi, vous avez de nouveaux potentiels à embrasser et de nouveaux niveaux de joie à atteindre.

Jennifer Hoffman

Source Enlightening Life Oct 2021


Que pensez-vous de cet article ? Inscrivez-vous et rejoignez la conversation


Merci à tous pour votre soutien.

Beaucoup d'entre vous sont avec moi, par le coeur et la pensée, et je vous transmet ma gratitude... Vous pouvez assurer la continuité de ce site de plusieurs manières... En partageant les articles que vous avez aimé... En achetant vos livres et vos produits préférés sur Amazon via ce site... En faisant un don sécurisé sur Paypal... Ou les trois en même temps... Recevez toute ma gratitude... Mon Amour vous accompagne...


Veuillez aider à soutenir les médias alternatifs. Nous suivons la vérité, où qu'elle mène. Votre aide est importante... Merci







Elishean777 : Communauté pour un Nouveau Monde © elishean/2009-2021

Tags:

0 Commentaires

Laisser une réponse

Imaginer un Nouveau Monde © Elishean 2009 - 2021

CONTACT

Vous pouvez nous envoyer un e-mail et nous vous répondrons dès que possible.

En cours d’envoi
ou

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

ou

Create Account

%d blogueurs aiment cette page :