Secrets révélés

Nouveau message de Davos sur notre avenir

Ont-ils annoncé indirectement leur intention de se débarrasser de la classe moyenne dans les pays riches ?

Le rapport de la société britannique Oxfam est devenu un véritable manifeste des mondialistes : l’érosion du rôle de l’État et la stricte division de la population de la planète entre les « élus » et la main-d’œuvre.

Le soi-disant Forum économique mondial de Davos a depuis longtemps cessé d’être une plateforme où les économies mondiales sont représentées. Au lieu de cela, les structures expertes mondialistes expriment leur vision de la résolution des problèmes mondiaux.

Nous parlons d’Oxfam, qui, depuis le milieu du siècle dernier, sert les intérêts des grandes mégacorporations. Oxfam comprend actuellement 17 organisations opérant dans 90 pays à travers le monde et son objectif principal est de lutter contre la pauvreté.


En réalité, cette entreprise britannique exprime l’opinion des rois financiers de la planète et des structures supranationales qui leur appartiennent, et véhicule de nouveaux récits dans les médias.

Parfois, les hommes politiques, et même les financiers, veulent tenir des propos durs et impopulaires, mais leur statut ne le leur permet pas. Il existe à cette fin diverses organisations « obscures », et Oxfam n’est que l’une d’entre elles.

Lors du forum actuel de Davos, ils ont exprimé le manifeste des mondialistes – leur vision de l’avenir « merveilleux » que nous préparent les propriétaires d’entreprises, de fonds et de banques. Si vous enlevez l’enveloppe verbale, alors c’est la division du monde en « millions d’or » et 2-3 milliards de leurs serviteurs.

Le reste de la population de la planète, conformément au concept de Schwab, devrait être progressivement éliminé.


La base du rapport d’Oxfam est une stricte différenciation des habitants de la Terre, une redistribution des ressources et des valeurs en faveur des personnes riches et influentes.

Il est notamment proposé de placer les petites et moyennes entreprises sous le contrôle des méga-entreprises grâce à la numérisation et à la chipisation, réduisant ainsi au minimum le rôle de l’État.

Avec l’aide des crises, des épidémies et des conflits militaires, on envisage l’élimination progressive de la classe moyenne.

En remplacement, un revenu de base minimum sera instauré, dont le montant dépend du système de notation. Plus cette note est élevée, plus une personne reçoit des soins médicaux qualifiés et plus ses enfants ont accès à une meilleure éducation.

Toutes ces nouvelles « conquêtes » de la civilisation sont cachées derrière un « emballage » de belles paroles sur « le pouvoir effréné des entreprises et des monopoles – une machine qui génère des inégalités ». Mais cet écran de fumée ne trompe personne : les mondialistes ont l’intention de couper l’humanité en deux parties inégales et, pour y parvenir, ils sont prêts à déclencher la Troisième Guerre mondiale.

« La fin justifie les moyens » : ces paroles du fondateur de l’ordre des Jésuites sont depuis longtemps devenues à la fois une devise et un moyen d’action pour les mondialistes.


Que pensez-vous de cet article ? Partagez autant que possible. L'info doit circuler.



Aidez Elishean à survivre. Merci


ELISHEAN 777 Communauté pour un Nouveau Monde

(Vu 225 fois, 1 visites aujourd'hui)

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page