Cela pourrait changer la guerre pour toujours.

Au lieu de laisser le Neuralink d’Elon Musk vous enfoncer une aiguille dans le cerveau, votre futur médecin pourrait inonder votre crâne de millions de nanoparticules conçues pour lire les signaux neuronaux dans votre cerveau et les transmettre à un casque informatique externe, selon un récent article de blog de l’université de Miami.


Et, pour ne rien gâcher, la DARPA finance déjà le projet pour des applications potentielles dans l’armée américaine.

Les ordinateurs contrôlés par le cerveau pourraient aider à guérir la maladie d’Alzheimer et révolutionner la guerre future

Sakhrat Khizroev, ingénieur à l’université de Miami, a mis au point des nanoparticules magnétoélectriques (NEMO) capables de voyager dans le sang humain, de pénétrer dans le cerveau humain, de lire les signaux subtils émis par les neurones et de les transmettre à un ordinateur externe placé dans un casque.

Il s’agit d’un outil capable de transformer la façon dont les scientifiques envisagent l’interface entre le cerveau et les ordinateurs sans la présence inquiétante de sondes localisées. Il ne nous appartient pas de dire si cela est bon ou mauvais, car dans ce scénario, les sondes invasives seront remplacées par des millions de particules injectées comme n’importe quelle piqûre. Et elles couvriront l’ensemble du cerveau.

« Pour l’instant, nous ne faisons qu’effleurer la surface », a déclaré Khizroev dans le billet de blog. « Nous ne pouvons qu’imaginer comment notre vie quotidienne va changer avec une telle technologie. »

Par exemple, Khizroev souhaite que cette technologie révolutionne des pans de la médecine. Si nous pouvons cartographier l’activité dans tout le cerveau avec les NEMO, il suggère que nous pourrions découvrir un nouveau moyen de traiter des conditions neurologiques difficiles comme la maladie d’Alzheimer, la maladie de Parkinson et même la dépression majeure.

« Nous ne pouvons qu’imaginer comment notre vie quotidienne va changer avec une telle technologie », a déclaré M. Khizroev. Naturellement, l’armée américaine se passionne pour ce projet.

Plus précisément, la division de la recherche du Pentagone – que nous connaissons sous le nom de DARPA – a lancé le projet BRainSTORMS pour tester la nouvelle technologie avec pour objectif d’injecter et d’améliorer un jour les futurs soldats avec des nanoparticules. Cela pourrait permettre aux soldats de communiquer directement avec les systèmes militaires – en réfléchissant à un plan d’attaque ou de retraite, et en regardant un véhicule ou une arme faire le travail.

L’injection de nanoparticules dans le cerveau des soldats pourrait transformer les champs de bataille

En février 2020, l’Institut d’intelligence artificielle de l’université de Buffalo a obtenu une subvention fédérale de 316 000 dollars pour étudier les informations biométriques révélées par les ondes cérébrales et les mouvements oculaires, tout en jouant à un jeu vidéo compétitif.


L’objectif de cette recherche interactive était d’aider à créer une IA capable d’améliorer la coordination entre des équipes coopératives de robots aériens et terrestres autonomes.

« L’idée est de passer à terme à 250 robots aériens et terrestres, travaillant dans des situations très complexes », a déclaré le chercheur principal de la subvention, Souma Chowdhury, dans un billet de blog de l’Université de Buffalo. « Par exemple, il peut y avoir une soudaine perte de visibilité due à la fumée pendant une urgence. Les robots doivent être capables de communiquer efficacement et de s’adapter à de tels défis. »

L’armée américaine et la DARPA investissent de vastes sommes d’argent dans la recherche et le développement de l’IA de « troisième vague » et de la robotique avancée.

On ne peut s’empêcher d’imaginer les possibilités pour l’avenir de la guerre – où des soldats au cerveau rempli de nanoparticules commandent de vastes escadrons de drones aériens et terrestres dans un jeu colossal de guerre virtuelle optimisé par des capacités d’IA de nouvelle génération.


Il ne s’agit que d’une expérience de pensée, mais l’avenir est probablement plus effrayant que nous le pensons, et il ne ralentit pas non plus son approche.

Source : Interesting Engineering – Traduit par Anguille sous roche



Que pensez-vous de cet article ? Inscrivez-vous et rejoignez la conversation


Merci à tous pour votre soutien.

Beaucoup d'entre vous sont avec moi, par le coeur et la pensée, et je vous transmet ma gratitude... Vous pouvez assurer la continuité de ce site de plusieurs manières... En partageant les articles que vous avez aimé... En achetant vos livres et vos produits préférés sur Amazon via ce site... En faisant un don sécurisé sur Paypal... Ou les trois en même temps... Recevez toute ma gratitude... Mon Amour vous accompagne...


Même 1€ est important !





Tags:

0 Commentaires

Laisser une réponse

Imaginer un Nouveau Monde © Elishean 2009 - 2021

CONTACT

Vous pouvez nous envoyer un e-mail et nous vous répondrons dès que possible.

En cours d’envoi
ou

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

ou

Create Account

%d blogueurs aiment cette page :