Mystique

Tous les Nephilim étaient-ils des géants ou des hommes de renom?

L'histoire de ceux qui ont corrompu la Terre.

On suppose souvent que les « Nephilim » bibliques étaient tous des Géants. Les Nephilim, cependant, impliquent beaucoup plus et remontent à une tradition beaucoup plus riche trouvée dans l’ancienne Mésopotamie à propos des Scions des Dieux, les Géants n’ayant été qu’un groupe parmi eux.

Les Géants et leurs groupes compagnons (collectivement appelés Les êtres brillants) étaient les adeptes d’une dynastie dirigeante de la même descendance qui comptait parmi eux les plus grands héros sumériens. Plus tard, les grands dieux-rois akkadiens furent également considérés comme des descendants des dieux.

Certains des êtres les plus connus et les plus intrigants de la tradition hébraïque sont les Nephilim. Les Nephilim figurent dans le livre biblique de la Genèse où ils sont mentionnés dans le contexte de la méchanceté des gens à l’époque précédant le déluge. Ils sont également mentionnés dans un autre livre biblique, le Livre des Nombres, où les éclaireurs israélites les virent au pays de Canaan avant la conquête israélite.

Dans la compréhension populaire, les Nephilim sont souvent assimilés à des Géants. La raison en est que certaines traductions de la Bible, à la suite de la Septante , ont interprété le mot Nephilim comme signifiant Géants. Cette lecture a donné lieu à de nombreuses autres histoires et a proposé des preuves que des géants du monde entier ont été identifiés avec les Nephilim bibliques. Mais est-ce correct? Un examen plus approfondi des Nephilim eux-mêmes est nécessaire pour pouvoir répondre à cette question.


Comme le terme Nephilim est tiré de la tradition biblique, cela peut être un point de départ. Une fois l’utilisation biblique du terme étudiée, on pourrait essayer d’établir les origines de cette tradition, qui pourrait remonter à l’ancienne terre de Sumer et d’Akkad dans le sud de la Mésopotamie.

Nimrod un puissant chasseur devant le Seigneur, par David Scott (1832)

Les Nephilim bibliques

Cela peut surprendre certains de découvrir et de réaliser que les Nephilim ne sont pas décrits comme des Géants dans le Livre de la Genèse, où ils sont pour la première fois mentionnés. Ils sont les rejetons des Fils de Dieu et des filles des hommes et sont dépeints comme de grands héros, comme des hommes d’autrefois qui se sont fait connaître pour leurs grandes actions héroïques, des soi-disant «hommes de renom».

Et il arriva, lorsque les hommes commencèrent à se multiplier sur la face de la terre, et que des filles leur naquirent, que les fils de Dieu virent que les filles des hommes étaient belles ; et ils les prirent pour femmes parmi toutes celles qu’ils choisirent… Il y avait des géants sur la terre en ces jours-là; et aussi après cela, quand les fils de Dieu vinrent vers les filles des hommes, et qu’elles leur enfantèrent des enfants, ceux-là devinrent des hommes puissants qui étaient d’autrefois, des hommes de renom.

Dans l’original hébreu, le terme désignant ces géants et « hommes puissants » est Nephilim , qui est dérivé de l’hébreu naphal signifiant « tomber ». En ce sens, cette race de géants, née d’unions impies entre des « fils de Dieu » divins (c’est-à-dire des anges) et des « filles des hommes » mortelles, est mieux traduit par « ceux qui sont déchus ».

Alors que les Nephilim géants sont à peine mentionnés dans le récit de la Genèse, ils ont fait l’objet d’une grande fascination dans la littérature apocalyptique ultérieure, en particulier le Livre d’Enoch . Dans ce texte, qui n’est pas entré dans la Bible, un groupe d’anges désireux conspire pour coucher avec des femmes humaines, donnant naissance à une race de géants qui gâtent si complètement la création de Dieu qu’il n’a d’autre choix que d’envoyer les eaux de crue et nettoyez la Terre.

Hybrides Dieu-Humain dans le monde antique

Les érudits disent qu’il y a deux raisons possibles pour lesquelles le récit de la Genèse des Nephilim est si court.

« C’est soit une histoire beaucoup plus longue qui a été tronquée dans le texte, soit c’était une histoire si courante que les auteurs de Genesis n’ont pas pris la peine de tout écrire », explique Kevin Sullivan , professeur de religion à l’Illinois Wesleyan University. qui se spécialise dans l’ancien mysticisme juif et chrétien avec un accent sur les anges et les démons.

Dans l’ancien Proche-Orient et le monde méditerranéen, il y avait des mythes de longue date selon lesquels des dieux tombaient amoureux (ou convoitaient) de femmes humaines et engendraient des « hommes-dieux » d’une taille, d’une force et d’un pouvoir surhumains. Dans la mythologie grecque antique, par exemple, Zeus a engendré le héros Héraclès ( Hercule dans la mythologie romaine) d’un rendez-vous avec la belle humaine Alcmène.


Ces figures de demi-dieux, bien connues des anciens auteurs et lecteurs de la Bible hébraïque, étaient les « hommes puissants d’autrefois » et les « hommes de renom » mentionnés dans la Genèse. Et ce court texte fournit une explication en passant de leur origine.

« Ils sont surhumains parce que ce qu’ils représentent est quelque chose que Dieu n’a jamais conçu », déclare Sullivan. « Ils sont un hybride entre des êtres qui auraient dû rester au paradis et des êtres qui auraient dû être sur Terre. Les Nephilim ne sont pas divins dans le sens où ils retournent au ciel, alors ils se promènent en quelque sorte autour de la Terre comme cet étrange mélanger. »

Présentation des « Observateurs »

Le récit en trois versets de la Genèse des Nephilim fait seulement allusion à la notion que les unions entre les « fils de Dieu » et les « filles des hommes » étaient une transgression. Mais plus tard, des écrivains juifs ont revu cette idée et ont élargi la distribution des personnages pour inclure un groupe d’anges rebelles et pécheurs appelés « les Veilleurs »

Dans le texte connu sous le nom de « Livre d’Enoch », probablement écrit entre 300 et 200 avant notre ère, un groupe de 200 anges dirigé par l’ange Semjaza élabore un complot pour prendre des femmes aux filles « belles et avenantes » des hommes. Ils savent que ce qu’ils font est un « grand péché », alors ils concluent un pacte pour le poursuivre à tout prix et en subissent les conséquences ensemble.

Les anges rebelles sont appelés par le mot araméen iyrin , qui est dérivé d’un mot signifiant « éveillé ». (NDLR: et aujourd’hui leurs descendants veulent imposer la culture Woke « éveillée »)

Par conséquent, iryin a parfois été traduit par « les éveillés », mais le plus souvent, ils sont appelés  » les Veilleurs « , car leur travail en tant qu’anges était de rester vigilants et de veiller sur l’humanité. Plus tard dans le Livre d’Enoch, même les anges fidèles sont appelés Veilleurs, mais le nom est surtout associé aux méchants.

Les Observateurs et les Nephilim corrompent le monde

Dans le « Livre d’Enoch », les Nephilim engendrés par les Veilleurs et les femmes humaines ne sont pas les « hommes de renom » héroïques de la Genèse, mais « de grands géants dont la hauteur était de trois mille aunes », soit plus de 3 000 mètres (~ 9 840 pieds) de hauteur. Dans leur faim insatiable, les monstrueux Nephilim mangent toute la nourriture de l’humanité, et quand la nourriture vient à manquer, ils commencent à manger les hommes eux-mêmes .

Non seulement les Veilleurs mettent au monde ces géants assoiffés de sang, mais certains des anges déchus enseignent aux femmes « les charmes et les enchantements », comment utiliser les racines et les plantes pour la sorcellerie, ainsi que comment fabriquer des bijoux et du maquillage pour « l’embellissement des paupières ». Aux hommes, les Veilleurs enseignent la métallurgie et comment façonner « des épées, des couteaux, des boucliers et des cuirasses ».

« Et il s’éleva beaucoup d’impiété, et [l’humanité] commit la fornication, et ils furent égarés, et se corrompent dans toutes leurs voies… Et comme les hommes périrent, ils crièrent, et leur cri monta au ciel, » Le Livre de dit Énoch.

Ce n’est qu’alors que Dieu intervient et dit aux anges d’avertir Noé du déluge à venir, destiné à « guérir la terre que les anges déchus ont corrompue ». Dieu ordonne en outre à ses anges fidèles de « détruire tous les esprits des réprouvés et les enfants des Veilleurs, car ils ont fait du tort à l’humanité. Détruisez tout mal de la surface de la terre et laissez toute mauvaise œuvre prendre fin. »

Deux explications concurrentes des origines du péché

Dans Genèse, chapitre trois, Adam et Eve sont accusés d’avoir introduit le péché dans le monde lorsqu’ils mangent le fruit défendu de l’arbre de la connaissance du bien et du mal. Plus tard dans la Genèse, Dieu décide de détruire sa création avec le déluge à cause de la « méchanceté de l’homme » et se repent d’avoir jamais créé l’homme. Noé est le seul homme juste sur Terre, alors Dieu l’épargne, lui et sa famille.

Mais le Livre d’Enoch dépeint une histoire d’origine très différente pour le péché. Ici, ce n’est pas l’humanité qui fout tout en l’air, mais les Veilleurs et leur progéniture odieuse.

Sullivan dit que cette version de l’histoire de la création date de la période du judaïsme du Second Temple, quand il y avait une croyance dominante en une lutte cosmique entre les forces du bien et les forces du mal, représentées ici par les Veilleurs.

« Il y a cette énorme quantité de littérature pendant la période du Second Temple qui a fourni un récit concurrent assez important à la Genèse », explique Sullivan. « Il dit que Dieu a créé les humains à son image et qu’ils étaient bons, mais ce sont les anges qui ont tout gâché. La raison pour laquelle il y a du mal dans le monde est à cause de ces êtres divins. »

Sullivan dit que ces deux récits concurrents autour de l’origine du péché ont existé simultanément dans le judaïsme pendant des centaines d’années, avec différentes sectes juives accrochées aux deux histoires. Des fragments du Livre d’Enoch, par exemple, figuraient parmi les manuscrits de la mer Morte aux côtés d’autres textes apocalyptiques qui prédisaient une guerre finale entre les forces divines du bien et du mal.

Lorsque nous entrons dans les premiers siècles de notre ère, cependant, des penseurs judéo-chrétiens comme Paul aident à développer une théologie chrétienne qui se concentre sur la transgression d’Adam et Eve en tant que « péché originel » pour lequel toute l’humanité doit être sauvée. Dans l’orthodoxie chrétienne émergente, les humains sont les pécheurs et seul Jésus-Christ peut les guérir par sa grâce salvatrice.

La saga des Veilleurs et des Nephilim a été reléguée au second plan, et le « Livre d’Enoch » a été relégué aux pseudépigraphes, littérature non canonique à la paternité douteuse.

Ils n’étaient pas tous géants… De la même manière qu’aujourd’hui ils perdurent sous une forme humaine normale… Descendants des « anges déchus » ou « pré-adamites », de la même origine que les pré-adamites retrouvés en stase en Antarctique, ils sont en grande partie présents au sein des grandes familles royales (la noblesse noire) et des élites qui gouvernent le monde. Ils sont donc toujours « des hommes de renom »…

Quelque chose qui n’aurait jamais du exister

Selon les textes anciens, les Nephilim étaient quelque chose qui n’aurait jamais dû exister. Démons cannibale savec un appétit fétide, ils constituaient une menace biologique. La créature était une maladie, une tentative malavisée de la part des anges déchus de créer leur propre espèce par jalousie. Le Nephilim était donc une anomalie génétique de nature biocide. Mais pire : son incompatibilité avec le divin l’a rendu incapable d’avancer après la mort, ainsi les âmes des Nephilim errent sur la terre à ce jour.

Dans le Tanakh, ce que les gens appellent des « démons » sont appelés Shedim (שֵׁדִים – šēdîm ). Et non. Ceux-ci ne font pas référence à de petits mecs rouges avec des cornes mais plutôt à quelque chose de bien plus horrible. Les mauvais esprits dans la littérature hébraïque étaient considérés comme la cause des maladies; conceptuel différent des shedim, qui ne sont pas strictement confinés à la théologie juive mais sont en fait les dieux des autres religions.


Ce sont des entités qui se manifestent sur un plan de réalité extradimensionnel, généralement identifiées comme les âmes désincarnées des Nephilim, qui sont différentes des véritables anges déchus.

Ils détestent l’humanité et veulent la remplacer, c’est ce qui est leur véritable motivation.

Ils sont eux-mêmes des hybrides, les restes des nephilim, et ils nous ensemencent sous les ordres directs de leurs ancêtres, qui sont des êtres interdimensionnels qui habitaient autrefois les hauts royaumes avant d’être jetés dans les plans dimensionnels désolés inférieurs. Cette planète était autrefois sous leur domination jusqu’à ce qu’ils défient leur Créateur et corrompent l’humanité. Ils ont été chassés de leur lieu d’autorité et s’en prennent aux humains depuis.

Cela remonte même avant Sumer et Babylone, avant même le déluge de la mer Noire qui a anéanti tous les premiers établissements humains dans les plaines fertiles avant l’ancien Sumer.

Ces êtres partageront le sort des méchants qu’ils trompent dans l’abîme sans fond du shéol, où les Veilleurs déchus sont liés par des chaînes infernales jusqu’au dernier jour du jugement (יוֹם הַדִּין הָאַחֲרוֹן – yôm ḥadîn hā-aḥӑrôn ) où ils subiront la seconde mort et ne seront plus.

6 doigts et 6 orteils

Une mention bien connue de personnes gigantesques dans la Bible est l’histoire d’un jeune roi David combattant Goliath le Philistin.

Goliath était l’un des nombreux Philistins grands et forts. Il mesurait six coudées et un empan (1Samuel 17:4). Si nous utilisons une longueur conservatrice d’une coudée (18 pouces), Goliath mesurait au moins 9 pieds 3 pouces (2,82 mètres) et probablement plus grand.

Goliath le géant pouvait porter un manteau de combat protecteur pesant plus de 80 livres US tout en portant une lance massive de 26 pieds (7,9 mètres). La pointe de sa lance aurait pesé 17 livres US (7,7 kilogrammes) ! Il était également l’un des deux géants au moins de la même famille.

Étonnamment, pendant la vie du roi David, lui et ses hommes ont rencontré plusieurs géants autres que Goliath. L’un d’eux s’appelait Ishbibenob, que David a tué avec l’aide d’Abishai (2Samuel 21:16). Un autre des géants était Saph, qui a été tué par l’un des hommes de David nommé Sibbecai lors d’une bataille entre les Israélites et les Philistins à Gob (verset 18).

Un troisième homme de stature géante, qui aimait apparemment se battre et avait six doigts à chaque main et six orteils à chaque pied, a été tué par Jonathan.

La Bible attribue toutes ces victoires à David ou à l’un de ses hommes (verset 22).

le mot « Géant »  est une interprétation anglaise courante mais pas universelle de plusieurs mots hébreux différents, comme le note Unger (1961 : 402). Ils incluent Nephilim, qui, comme indiqué précédemment, signifie littéralement « ceux qui sont tombés » (Genèse 6 : 4, 5 ; Nombres 13 :33). Les Rephaïm sont des « fantômes » ainsi que les aborigènes de Canaan et d’autres régions (Deutéronome 3 :11 ; Josué 12 :4, 13 :12). Anakim, les fils d’Anak, sont classés avec les Rephaïm dans les Nombres ( 13:33) à cause de leur taille. Goliath était une relique des Anakim (I Samuel 17:4). « Emim » habitait la terre moabite (Genèse 14:5) et était aussi « grand que les Anakim » (Deutéronome 2:11 ). « Zamzumim » étaient des géants dans le pays d’Ammon (Deutéronome 2:20). Ces références et peut-être d’autres peuvent être ajoutées au catalogue de Belerle, mais même sans y regarder de plus près, on peut voir que le mot anglais « giant » ne semble pas être une traduction adéquate.

Ces êtres avaient souvent tendance à être incroyablement grands, mais probablement pas plus de 10 pieds. Plus comme 7 pieds très probablement, et certains auraient pu être beaucoup plus grands. Tous les Nephilim n’étaient pas nécessairement des « géants » mais tous les géants étaient des Nephilim. Il semble qu’il y avait probablement d’innombrables races et variations. L’essentiel étant qu’ils n’avaient pas l’air très humains.

À quoi ressemblaient les Nephilim?


La Bible ne donne aucune description concrète au-delà du fait qu’ils étaient exceptionnellement grands. Il existe cependant quelques indices provenant de textes extra-bibliques tels que Enoch. C’est ainsi que Noah est décrit à sa naissance (faisant d’abord craindre à sa famille qu’il soit lui-même un Nephilim):

« … la couleur de son corps est plus blanche que la neige et plus rouge que la fleur d’une rose, et les cheveux de sa tête sont plus blancs que la laine blanche, et ses yeux sont comme les rayons du soleil, et il ouvrit les yeux et là-dessus illuminé toute la maison . »

On a donc dit qu’ils avaient apparemment une peau anormalement blanche. Cependant, des preuves archéologiques ont été découvertes, ce qui peut nous donner des informations très incroyables sur ce à quoi ressemblaient ces êtres.


Ils avaient un crâne allongé.

Les démons bibliques étaient les dieux des païens, leurs «dieux» étaient les Nephilim et les anges déchus d’autrefois.

https://youtu.be/CTIqlHg5fws

Il existe de nombreuses légendes sur une tribu de géants aux cheveux roux connus dans la tradition amérindienne sous des noms tels que Si-Te-Cah, Saiduka ou Sai’i. Ces « géants » ont été décrits comme étant vicieux, hostiles et cannibales. Dans cette histoire, les Paiutes parlent d’une grande bataille qui a eu lieu et qui a conduit à leur extermination sur le site connu aujourd’hui sous le nom de Lovelock Cave.

En Égypte, on disait qu’Osiris et son frère Set avaient les cheveux roux et les yeux écarlates. Set en particulier était largement considéré comme ayant la peau blanche en plus des cheveux roux, et les personnes aux cheveux roux étaient considérées comme ses partisans.



Que pensez-vous de cet article ? Partagez autant que possible. L'info doit circuler.


Veuillez aider à soutenir les médias alternatifs. Nous suivons la vérité, où qu'elle mène. Merci


ELISHEAN 777 Communauté pour un Nouveau Monde

(Vu 1 068 fois, 1 visites aujourd'hui)

Laisser un commentaire