Beaucoup croient qu’il y a une « guerre occulte » ou « spirituelle » entre les forces de « lumière » et de « ténèbres », ou « bien » et « mal », et que cette « guerre » se manifeste sur les plans matériel et mortel politiquement, culturellement, spirituellement et économiquement.

Il est souvent étonnamment difficile de discerner les affiliations dans cette « bataille », avec la multitude d’Ordres, d’Écoles et de personnalités occultes. Ceux-ci utilisent souvent des terminologies et des symboles similaires, voire identiques, et s’inspirent des mêmes traditions et origines. Dans une telle situation, les personnes bien intentionnées sont facilement amenées à soutenir des objectifs à long terme qu’elles ne comprennent pas.


Guerre Occulte : Adeptes ‘Noir’ & ‘Blanc’

La définition du « bien et du mal », ou de « la lumière et l’obscurité », peut métaphysiquement – ​​d’un point de vue ésotérique – être considérée comme une dichotomie entre ceux qui recherchent un chemin spirituel supérieur pour l’humanité et ceux qui cherchent à enchaîner l’homme à la matière.

Cette dichotomie est bien décrite dans les représentations standard de « Le Diable » dans les Arcanes Majeurs du Tarot.

Paul Foster Case, fondateur des Builders of the Adytum, a donné une explication particulièrement pertinente :

Dans ses acceptions les plus générales, il signifie Mammon et donc les grandes entreprises, les conventions de la société, l’injustice et la cruauté d’un ordre social dans lequel l’argent prend la place de Dieu, dans lequel l’humanité est bestialisée, dans laquelle la guerre est conçue par la cupidité déguisée. comme le patriotisme, dans lequel la peur est dominante. Les étudiants en astrologie n’auront aucune difficulté à voir comment cela correspond au Capricorne, le signe de la grande entreprise et le signe de la renommée mondiale.

On y voit un homme et une femme qui commencent à prendre l’apparence de bêtes sauvages – avec des cornes et des queues – enchaînés à un bloc solide, représentant la matière, sur lequel trône le diable.

Comme l’indique Case, il s’agit d’un symbole du règne de Mammon, inauguré par des doctrines matérialistes telles que le capitalisme et le marxisme, qui maintiennent l’humanité concentrée sur des activités inférieures sous couvert de « progrès » et de « liberté ».

Des occultistes tels que René Guenon, Aleister Crowley et Julius Evola ont cherché à identifier les écoles rivales comme des confréries « blanches » et « noires », ou comme des chemins de la main « droite » et « gauche ».

Étant donné la confusion qui existe – parce que des individus et des courants occultes diamétralement opposés prétendent souvent représenter les mêmes traditions – l’injonction biblique « à leurs fruits vous les connaîtrez » est la meilleure formule pour identifier les motifs, bien qu’elle soit aussi souvent obscure.

Par exemple, l’occultiste anglais notoire Aleister Crowley, dont les bouffonneries « diaboliques » ont été mises en avant par la presse tabloïd, pourrait facilement être considéré comme un « adepte noir ». Bien que Crowley prétendait travailler dans la tradition, entre autres, et pour des raisons peu claires, de l’ Adepte Noir du XVIIIe siècle Adam Weishaupt et de ses Illuminati crypto-maçonniques, Crowley cherchait à exposer la guerre spirituelle qui se déroulait entre les « Blancs » et les Adeptes ‘noirs’, tandis que sa doctrine de Thelema est antithétique à la doctrine des Illuminati.

Aussi, bien qu’ayant été franc-maçon, comme l’était Eliphas Lévi, René Guénon condamnait les adeptes noirs qui avaient subverti et redirigé la maçonnerie.


Steiner et la tromperie ahrimanique

Rudolf Steiner (1861-1925), fondateur de l’anthroposophie, dont l’influence est allée bien au-delà des cercles « occultes » pour son importance dans l’éducation alternative, l’architecture et l’agriculture biologique, était l’une de ces personnalités séminales qui croyaient en l’existence d’un tel « guerre occulte ».

Encore une fois, comme avec Crowley, des difficultés sont rencontrées en raison des propres affiliations de Steiner avec la franc-maçonnerie. Cependant, Steiner, comme Guénon, Evola, Levi et Crowley, cherchait sans détour à dénoncer un courant Obscur à l’œuvre au sein des sociétés secrètes, et en particulier au sein de la Franc-Maçonnerie, dont l’influence s’orientait politiquement dans le monde.

Dans une conférence prononcée à Zurich en 1919 et intitulée « La tromperie ahrimanique », Steiner a déclaré qu’« une grande partie de l’humanité est déjà aujourd’hui sous le contrôle, d’un côté ou de l’autre, des forces ahrimaniques de nature cosmique qui deviennent de plus en plus fortes. . « 

Steiner a eu une perception inhabituelle de ce qu’il a appelé « l’impulsion luciférienne », qu’il a déclarée s’être manifestée sur Terre en 3000 avant notre ère. L’impulsion luciférienne a préparé la voie à « l’impulsion du Christ » dans la cosmologie de Steiner. Les deux « impulsions » ont commencé à s’estomper et l’humanité est donc devenue de plus en plus matérialiste.

Steiner a déclaré que cette tromperie ahrimanique émane d’un être réel:

L’impulsion ahrimanique procède d’un Être suprasensible différent de l’Être du Christ ou de Lucifer… L’influence de cet Être devient particulièrement puissante à la Cinquième Époque Post-Atlante. Si nous regardons les conditions confuses de ces dernières années, nous constaterons que les hommes ont été amenés à de telles conditions chaotiques principalement par les pouvoirs ahrimaniques.

Alors que l’Impulsion luciférienne a poussé l’humanité dans ce que Nietzsche aurait pu appeler la passion dionysiaque qui fait naître les arts et fait sortir l’humanité d’elle-même, quoique, selon Steiner, avec une « fausse spiritualité », « Ahriman est le pouvoir qui rend l’homme sec, prosaïque, philistin – cela l’ossifie et l’amène à la superstition du matérialisme. Ahriman semble correspondre à la perception chrétienne de l’Antéchrist. L’Impulsion Christique équilibre les deux pôles, dans ce qui à certains égards semble s’apparenter à une dialectique hégélienne.

Et la vraie nature et l’être de l’homme sont essentiellement l’effort pour maintenir l’équilibre entre les pouvoirs de Lucifer et d’Ahriman ; l’Impulsion Christique aide l’humanité actuelle à établir cet équilibre….

L’influence ahrimanique est à l’œuvre depuis le milieu du XVe siècle et s’intensifiera jusqu’à ce qu’une véritable incarnation d’Ahriman ait lieu parmi l’humanité occidentale. 

Préparer le chemin pour Ahriman

La pertinence de ce concept de la tromperie ahrimanique en ce qui concerne une « guerre occulte » pour la domination du monde, est que :

Or, il est caractéristique de telles choses qu’elles soient préparées longtemps à l’avance. Les pouvoirs ahrimaniques préparent l’évolution de l’humanité de telle sorte qu’elle puisse devenir la proie d’Ahriman lorsqu’il apparaîtra sous forme humaine dans la civilisation occidentale… Ahriman apparaîtra sous forme humaine et la seule question est de savoir comment il trouvera l’humanité préparée. Ses préparatifs lui auront-ils assuré comme disciples l’ensemble de l’humanité qui aujourd’hui se dit civilisée, ou trouvera-t-il une humanité capable d’opposer une résistance.

La façon dont l’humanité regarde le cosmos sous la tromperie ahrimanique n’est pas avec la crainte spirituelle et le sens du lieu de ceux des civilisations passées, y compris, pourrions-nous ajouter, ceux de l’homme gothique dans le cycle de jeunesse de la civilisation occidentale, comme le philosophe- l’historien Oswald Spengler a souligné, mais comme une simple partie d’un processus mécanique et mathématique.

Steiner a dit à ce sujet :

Aujourd’hui, l’homme regarde de sa terre jusqu’au monde des étoiles et pour lui, il est rempli d’étoiles fixes, de soleils, de planètes, de comètes, etc. Mais avec quels moyens examine-t-il tout ce qui lui regarde hors de l’espace cosmique ? Il l’examine avec les mathématiques, avec la science de la mécanique. Ce qui se trouve autour de la terre est dépouillé d’esprit, d’âme, voire de vie. C’est un grand mécanisme, en fait, qu’on ne saisit qu’à l’aide de lois mathématiques, mécanistes.…

Nous pourrions déclarer de cette tromperie ahrimanique qu’elle motive le rationalisme et le matérialisme, les idéologies dominantes de l’Occident tardif.

Steiner a averti que la tromperie ahrimanique vise à imprégner l’homme d’une « superstition scientifique », une « illusion externe », qui, bien que nécessaire (il était loin de l’intention de Steiner de répudier les sciences) a fait de ce que nous pouvons identifier comme le rationalisme et le matérialisme un dogme.


La deuxième méthode de la tromperie ahrimanique consiste à diviser la société en factions rivales. Steiner a judicieusement identifié le marxisme, un produit du scientisme, comme une méthode principale de la tromperie ahrimanique.

Depuis l’époque de la Réforme et de la Renaissance, l’économiste a émergé comme le nouveau prêtre dans un monde de plus en plus matérialiste, tandis que Steiner a également souligné que la religion chrétienne s’était également désacralisée.

Depuis lors, l’économiste est aux commandes. Les gouvernants ne sont en fait que les bricoleurs, les sous-traitants des économistes. Il ne faut pas s’imaginer que les gouvernants des temps modernes soient autre chose que les sous-estimés des économistes.

Steiner fait ensuite allusion à une question très importante, le pouvoir que les banquiers ont assumé:

Au XIXe siècle, l’homme « économique » est remplacé pour la première fois par l’homme pensant en termes bancaires, et au XIXe siècle se crée pour la première fois l’organisation de la finance qui submerge tout autre rapport. Il faut seulement pouvoir examiner ces choses et les suivre empiriquement et pratiquement.

Cette déclaration fournit la clé de l’histoire du « monde moderne » au cours des dernières centaines d’années, et de l’agence humaine poussant pour un état mondial – un « nouvel ordre mondial » – enchaîné au poids mort de la matière. Le pouvoir des cabales bancaires internationales prépare la voie à un Ordre Mondial Ahrimanique en réorientant l’esprit de l’Homme :

Si les hommes ne se rendent pas compte que l’Etat de droit et l’organisme de l’Esprit doivent être opposés à l’ordre économique invoqué par les économistes et les banques, alors encore, par ce manque de conscience, Ahriman trouvera un instrument important pour préparer son incarnation.

Rôle des sociétés secrètes

La « Déception Ahrimanique » équivaut à ce que Guénon et Evola appelaient la « Contre-Tradition ». Les sociétés secrètes qu’il utilise derrière la façade de la Tradition pérenne sont les « Anti-Tradition ». Steiner a donné une conférence sur le rôle de ces sociétés secrètes dans la guerre occulte.

Tout en faisant référence à la fois aux « œuvres humanitaires » et à l’évolution spirituelle qui est censée être à la base de la franc-maçonnerie, Steiner, comme Levi, Crowley, Evola et Guénon, a également parlé de la manière dont la « tromperie ahrimanique » opère à travers la franc-maçonnerie.

Steiner est même allé plus loin que les « théoriciens du complot » anti-maçonniques tels que Nesta H Webster et l’éminent savant écossais, le professeur John Robison, lui-même un franc-maçon de Grande Loge, qui ont tous deux accepté l’innocence de l’intrigue de la maçonnerie anglaise.

Steiner, cependant, a tenu particulièrement à discuter des origines de la maçonnerie continentale dans les loges anglaises. Malgré sa répudiation de la maçonnerie « irrégulière » du Grand Orient qui prédomine en Europe continentale et en Amérique latine, la maçonnerie anglaise de la Grande Loge, a déclaré Steiner, était également impliquée dans une lutte pour le pouvoir mondial.

Il a déclaré que le gouvernement britannique avait été subverti par les sociétés secrètes et que les affaires étrangères en particulier étaient prises en charge par « un comité interne ».

Steiner, en retraçant les origines de la Maçonnerie du Grand Orient à la Grande Loge, a écrit que :

Mais partout d’une manière différente, dans de nombreux endroits en dehors du royaume britannique actuel, la franc-maçonnerie poursuit des intérêts exclusivement ou principalement politiques. De tels intérêts politiques au sens le plus palpable sont poursuivis par le « Grand-Orient de France », mais aussi par d’autres « Grands Orients ». On pourrait maintenant dire : qu’est-ce que cela a à voir avec les Anglais ?… Mais voyez cela en conjonction avec le fait que la première Loge Supérieure à Paris a été fondée en Angleterre, pas en France ! Ce n’est pas des Français mais des Britanniques qui l’ont fondé ; ils n’ont fait que tisser les Français dans leur Loge…

Après avoir énuméré les Loges qui ont été fondées sous l’impulsion de la Grande Loge anglaise, de l’Espagne à la Russie, Steiner ajoute que « ces Loges ont été fondées en tant qu’instruments externes de certaines impulsions occulto-politiques ».

Ces impulsions comprenaient la « fureur des Jacobins » (qui lancèrent un règne de terreur sur la France au nom de « Liberté, Égalité, Fraternité ») ; Les Illuminati de Weishaupt et les Carbonari italiens. Bien que Steiner admette que ceux-ci ont commencé sans intention « mauvaise » (ce que je contesterais), ils « ont continué leur travail clandestin sous de nombreuses formes différentes », après avoir été conduits dans la clandestinité.

Steiner fait allusion à la fausseté de la Grande Loge Maçonnerie en pouvant dire :

« [Regardez] nos Loges, elles sont très respectables – et nous ne nous soucions pas des autres ». Mais si l’on peut voir à travers le lien historique et les forces motrices dans un jeu d’opposition mutuelle, alors c’est bien la haute politique britannique qui se cache derrière elle.

Parmi les sociétés « occultes-politiques », Steiner a observé qu’elles servent un objectif matérialiste derrière la façade de la spiritualité : ce que Guénon et Evola ont appelé « l’anti-tradition » et Levi a appelé « le blasphème ». Ces « divers Ordres » ne sont « pas spirituels, en raison de leurs buts et objectifs ». Ce sont les sociétés secrètes qui travaillent au nom de la « démocratie » et d’une « république universelle » (comme l’ont fait les Jacobins et les Illuminati).

Steiner a averti :

Si l’on veut en tant qu’homme des temps modernes voir clair pour rencontrer ouvertement le monde et le comprendre, alors il ne faut pas se laisser aveugler par la logique démocratique, qui ne se justifie que dans sa propre sphère, ou par des phrases concernant le progrès démocratique etc. Il faudrait aussi souligner l’interposition de quelque chose qui se révèle dans la tentative de donner le pouvoir à quelques-uns par les moyens disponibles au sein des Loges – à savoir, le rituel et son effet suggestif.

Alors qu’il existe de véritables loges mystiques – même Guénon y a cherché l’initiation, tout comme Steiner – tous deux ont souligné qu’il faut être conscient de ces Ordres avec des attributs mystiques et prétendent à l’ancien pedigree comme masque pour d’autres motifs, comme ils sont  » souvent nébuleux, peut-être même frauduleux »…

« Car le pouvoir est d’une importance particulière pour ces sociétés secrètes, pas la perspicacité. »

PAR LE DR KERRY BOLTON


Cet article a été publié dans New Dawn 136 .


Que pensez-vous de cet article ? Inscrivez-vous et rejoignez la conversation


Merci à tous pour votre soutien.

Beaucoup d'entre vous sont avec moi, par le coeur et la pensée, et je vous transmet ma gratitude... Vous pouvez assurer la continuité de ce site de plusieurs manières... En partageant les articles que vous avez aimé... En achetant vos livres et vos produits préférés sur Amazon via ce site... En faisant un don sécurisé sur Paypal... Ou les trois en même temps... Recevez toute ma gratitude... Mon Amour vous accompagne...


Veuillez aider à soutenir les médias alternatifs. Nous suivons la vérité, où qu'elle mène. Votre aide est importante... Merci








Elishean777 : Communauté pour un Nouveau Monde © elishean/2009-2021

Tags:

0 Commentaires

Laisser une réponse

Imaginer un Nouveau Monde © Elishean 2009 - 2021

CONTACT

Vous pouvez nous envoyer un e-mail et nous vous répondrons dès que possible.

En cours d’envoi
ou

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

ou

Create Account

%d blogueurs aiment cette page :