Résonance

Les 33 arches de résonance de l’âme – 3ème arche


Troisième Arche : La complexité de l’univers et du multivers suit la complexité de la croissance de l’âme

Il existe une contrainte de champ spatio-temporelle qui maintient par résonance toute interaction de matière et d’énergie dans un champ conjugué à phase verrouillée.

Il y a cohésion dans les contraintes de phase temporelle interactive à toutes les échelles dans le continuum linéaire scalaire et sériel dimensionnel total. La cohésion temporelle est la contrainte de propagation de la complexité relativiste, une fonction de la propagation de la complexité dynamique ou de l’emballage ou de l’encastrement local de la complexité en termes de contrainte morphique, de contrainte de champ électromagnétique et de contrainte de liaison gravitationnelle.

La complexité est synergiquement émergente et soutenue dans la singularité universelle de l’espace-temps.

Toute vie et toute matière existent dans un continuum espace-temps singulier, l’état normal des choses.

Un continuum espace-temps peut parfois prendre en charge une ramification causale mutuellement exclusive, sous la forme d’au moins deux accrétions énergétiques quantiques temporelles associatives causales.

La bifurcation divise une accrétion à verrouillage de phase espace-temps en groupes à verrouillage de phase mutuellement indépendants d’énergie et de conscience associées et synchronisées.

Chaque accrétion de groupe de phase spatio-temporelle distincte génère une forme d’onde de sommation différente qui a une résonance de signature qui identifie l’univers, comme une empreinte digitale.


L’entraînement dans la signature de résonance quantique d’un univers dépend en grande partie du fait d’avoir déjà suffisamment de résonance commune pour y accéder.

Les accrétions multiphasiques masse-quantique peuvent exister, du point de vue de l’hyperespace d’une singularité, sous forme de flux d’énergie et de conscience parallèles ou divergents ramifiés, verrouillés en phase séparément.

Différentes localités dans l’espace réel sont cartographiées hyperspatialement en tant que différentes positions sur le bord hémisphérique de la création toroïdale, un anneau de présence quantique à ondes stationnaires ou de présentation quantique, dans l’hyperespace toroïdal circulant,

On peut dire que chaque âme est une agence créative miniature d’univers quantique individuel, et qu’ensemble, dans une action diverse mais mutuelle, les âmes se joignent pour être les unes avec les autres dans un univers mutuel.

Le pouvoir co-créatif de l’agence quantique de l’âme peut pulser des oscillations dans la torsion de l’assemblage de l’espace-temps. Les agences d’âme se joignent facilement à un univers mutuel pour une croissance mutuelle.

Les agences quantiques accumulent un continuum spatio-temporel universel colatéral d’assemblage mutuel. une ligne mondiale intégrée, cohérente et cohérente.

Le temps présent est une signature de pic d’onde d’actualisation globale.

Compte tenu de la concentration de la crête d’onde d’actualisation quantique immédiate par la cocréation d’agences d’âme, il existe un effet de torsion espace-temps hyperchamp qui se propage à travers le système.

Les énergies relativistes énergétiques actualisées au temps présent génèrent des ondes précurseurs de torsion hyper-espace-temps.

Les oscillations de torsion de l’espace-temps propagent l’information morphique sous la forme d’une hyper-accrétion probabiliste à travers l’hypervers du continuum espace-temps.

Les ondes de torsion hyperspatiales se propagent à partir d’une localité spatio-temporelle donnée dans le temps présent

Ces oscillations de torsion hyperchamp, à leur tour, génèrent instantanément des potentiels de conjugaison harmonique tautologique et d’assemblage à travers le temps.

Les signatures d’ondes de torsion trans-temporelles se conjuguent de manière résonante dans des événements potentiels dans le temps futur et même dans des pré-événements dans le temps passé, à la fois en tant que lignes probables et possibles d’assemblage de la ligne du monde de la réalité quantique.


À partir de l’onde de convergence quantique actuelle, les conjugaisons à travers le temps génèrent une existence de pré-physicalité en tant que signature d’onde post-curseur ou précurseur au repos,

À partir de l’onde de convergence quantique actuelle, les conjugaisons à travers l’espace local relativiste génèrent une propension cocréationnelle agrégative entre les agences, résonnant comme une modulation de torsion d’amplitude plus élevée avec une signature morphique spécifique.

Les agences influentes actualisantes quantiques envoient des oscillations de signature créative quantique associative dans l’hyperchamp espace-temps. La vibration de torsion de l’espace-temps présente la continuité quantique assemble des oscillations d’informations morphiques qui se propagent dans l’hyperespace et l’hypertemps.

La torsion varie selon l’espace-temps local ou énergétique quantique : complexité.

La torsion varie en fonction de la diversité de la mutualité créative quantique collatérale des participants agrégés.

La torsion varie pour s’adapter à différentes exigences d’intégration de complexité énergétique relativiste et auto-organisée.

La torsion peut être affectée par la conscience et la sensibilité, mais surtout par l’Amour.

Le temps linéaire est intégré dans la torsion locale de l’hyperespace qui permet à l’espace réel du temps présent d’exister en tant que pic de déplacement du front d’onde de l’accrétion d’actualisation quantique.

Une torsion plus élevée peut produire des bassins temporels régionaux qui concentrent ou enfouissent ou abritent des énergies relativistes accélérées.

Un espace local de torsion supérieure peut générer une fonction d’emballage spatio-temporel, intégrant un couplage périodique, un enroulement fractal de la localité spatio-temporelle d’une manière zonale volumétrique.


L’espace-temps s’étend pour s’adapter à l’accélération relativiste, souvent une zone de concentration d’énergie vitale et d’énergie de l’âme.

La complexité énergétique et informationnelle en temps réel produit des réflexions de propagation de phase d’espace-temps en torsion dans la torsion du tissu espace-temps.



La torsion est un facteur d’oscillation de phase qui intègre le contenu de l’information morphique.

Les signatures d’informations morphiques non matérielles se conjuguent à travers l’espace et le temps.

Les ondes de torsion, à tout moment, en somme, dans l’agrégat associé, établissent une future propagation macro-quantique, puis établissent à leur tour des attracteurs rétro-propagés, comme une boucle de rétroaction hypertemporelle.

Le moment présent est le foyer actif du système et reflète la confluence actualisée des conséquences quantiques des agences participantes.

Le point d’élan de causalité masse-quantique de la physicalité est une résonance maximale d’un modèle d’onde en mouvement, mais stationnaire, d’un « temps présent » effectif dans le système.

Le temps présent existe hyper-géographiquement dans les instanciations hémisphériques du tore espace-temps universel.

Le temps présent est une convergence d’ondes stationnaires parmi la matrice de toutes les ondes participantes dans le système hyper-espace-temps en boucle fermée de notre univers tel qu’il existe.

Le temps présent est une zone dynamique de gain de signal maximum sur l’hémisphère toroïdal hyper-espace-temps, en tant qu’actualité accrétée.

L’hyper-tore universel a un cycle d’énergie du système de (a) point zéro de toute singularité de possibilité à travers (b) convergence de probabilité, en (c) un point d’actualité donnée.

Le passage du temps est reflété comme une séquence de moments d’actualité spatio-temporelle, chaque instant représentant une boucle à travers la singularité masse-point zéro en masse-actualité à une fréquence supérieure à l’intégration de toute instanciation de mouvement continue en termes quantiques.

Le taux de boucle du système d’accrétion de temps actuel dans l’hyper-espace-temps est la fréquence du temps en tant que macro-événement d’accrétion de particules de masse-quantique relativiste conjonctif.

Si la période d’accrétion du pic d’onde vibrait dans une phase différente de la période du tore hyperspatial, alors elle ne serait pas convergente dans la même association d’accrétion dans le temps présent, en termes de quantum de masse.

De multiples accrétions globales de masse quantique peuvent coexister mais ne pas interagir ni converger énergétiquement si elles s’accumulent dans une phase différente de la période de la circulation hyperspatiale toroïdale de l’espace-temps.

Les agences volitionnelles quantiques dans le même univers s’associent en vertu de leur fonctionnement en phase en termes énergétiques quantiques les unes avec les autres.

Différents taux de boucle et phases de cycle d’impulsion hyperénergétique de boucle peuvent générer différentes positions de phase de porteur d’énergie convergente spatio-temporelle fondamentale dans l’hyperespace-temps.

Différents groupes de phases existent dans les accrétions quantiques hyper-spatialement adjacentes et hyper-temporellement adjacentes.

Différentes lignes du monde de l’univers proximales mais indépendantes, en termes relatifs, peuvent être distinguées et mutuellement exclues de l’interaction par leur différence fondamentale de taux de boucle à elle seule établissant des positions de phase alternatives sur l’hémisphère d’accrétion en tant que groupes de phases d’ondes stationnaires coexistants mais n’interagissant pas. Le débit de boucle fondamental entraîne en phase toutes ses fréquences associées participantes.

Les motifs circulants du tore hyperespace-temps ont souvent des profondeurs multiples, ou des couches incrustées, en fonction du taux de boucle, formant un oignon d’énergies circulant séparément.


De multiples lignes du monde globales du continuum espace-temps universel peuvent être accommodées comme des accrétions de phases différentes dans la singularité du métavers englobant notre univers immédiat.

Chaque phase toroïdale forme une couche d’oignon auto-entretenue comprenant une incidence unique et distincte du temps présent, convergeant dans son propre moment d’actualisation quantique hyperpériodique.

Chaque hyper-couche 5D est un univers 4D autonome qui coexiste à proximité d’autres univers adjacents par rapport au taux de boucle quantique toroïdale, à la phase et à la signature morphique de croissance de l’âme.

Différentes couches d’oignons à ondes stationnaires sont des bassins d’hypersurface laminaires coïncidents d’accrétions spatio-temporelles de phases différentes par rapport à la même singularité fondamentale du point zéro.

Les différentes couches qui s’excluent mutuellement sont des zones d’ondes stationnaires résonnantes d’énergies et de fréquences auto-relatives à verrouillage de phase.

Différents groupes d’énergies à phase verrouillée accumulent des agrégats d’espace-temps mutuellement exclusifs qui sont dimensionnellement proximaux mais n’interagissent pas.

Dans cette structure dynamique, différents univers variants ou lignes spatio-temporelles de causalité et de conséquences globales accumulées peuvent être générés et coexister en tant que lignes du monde parallèles.

Le puits d’accrétion quantique global est un groupe de phases associé d’agences d’accrétion quantique et forme l’effet de bassin existant dans un univers à verrouillage de phase.

Dans le puits d’un univers à phase verrouillée, il est presque impossible de sauter vers un autre univers d’une autre phase, à moins qu’il ne soit couplé à sa phase et couplé à la phase d’un autre univers, qui est entièrement activé sur la base de la croissance de l’âme. caractéristiques de résonance d’identité morphique.

Des univers à phases différentes peuvent s’entraîner, se repousser ou se désentraîner les uns les autres.

D’autres univers proximaux opèrent dans des phases spatio-temporelles différentes dans l’hyperespace liées à la même super-singularité méta-verse.

Chaque chemin est une accrétion spatio-temporelle universelle locale mutuellement exclusive opérant dans un centre de phase et une période variant dans le champ unifié du tore d’accrétion espace-temps universel total.


Voir tous les articles de la série : Les 33 arches de résonance de l’âme


Que pensez-vous de cet article...? Inscrivez-vous et rejoignez la conversation

Merci de votre soutien

En faisant un don, vous aidez à maintenir ce site en ligne et ainsi, vous contribuez à l'expansion de la conscience planétaire. Amour, Confiance et Gratitude... Miléna



(Vu 127 fois, 1 visites aujourd'hui)

Vous aimerez également

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page
%d blogueurs aiment cette page :

Adblock détecté

Merci de désactiver votre bloqueur de publicité pour naviguer sur le site.