Secrets révélés

L’énigmatique Porte du Soleil

Cet ancien « portail » a été créé à partir d’un seul bloc d’andésite pesant environ 10 tonnes et mesure environ 9,8 pieds (3,0 m) de haut et 13 pieds (4,0 m) de large. Certains auteurs affirment qu’il remonte à environ 15 000 avant JC.

Située à proximité de l’un des lacs les plus merveilleux de la Terre, le lac Titicaca, la porte du soleil a été construite il y a des milliers d’années par une ancienne culture habitant la Bolivie d’aujourd’hui, sur le site archéologique de Tiahuanaco.

Depuis que les explorateurs européens sont tombés sur la structure énigmatique, les archéologues, les historiens et les touristes ont été laissés perplexes par la Porte du Soleil.

Parmi les experts, il est connu comme l’un des meilleurs exemples du degré de perfection atteint par sa culture constructive, tant pour l’art que pour le symbolisme qui chérit ses reliefs.


La plupart des experts s’accordent à dire que ce « portail » a été créé à partir d’un seul bloc d’andésite pesant environ 10 tonnes et qu’il mesure environ 9,8 pieds (3,0 m) de haut et 13 pieds (4,0 m) de large. [1]

Dans le passé, la Porte du Soleil faisait partie d’un bâtiment plus grand qui était très probablement situé au sommet de la Pyramide d’Akapana ou au temple de Kalasasaya, où il y a plusieurs constructions faites du même matériau que la Porte du soleil.

La Porte du Soleil présente de curieuses représentations à sa surface, la plus reconnaissable est celle de Viracocha, qui est représenté entouré de créatures ailées qui s’agenouillent devant lui. S’agit-il des représentations des mêmes créatures ailées que nous voyons dans l’ancienne Mésopotamie ? Il y a 32 effigies avec des visages humains et 16 avec des têtes de condors.

Viracocha est la grande divinité créatrice de la mythologie pré-inca et inca de la région des Andes en Amérique du Sud. Selon la légende, Viracocha s’est élevé du lac Titicaca pendant la période d’obscurité pour faire jaillir la lumière et a créé le soleil, la lune et les étoiles. Curieusement, cette ancienne divinité aurait CRÉÉ l’humanité en respirant dans les pierres, mais sa première création était des géants sans cervelle qui lui déplaisaient. Il l’a donc détruit par une inondation et en a fabriqué un nouveau, meilleur, à partir de pierres plus petites.


Redécouvert par les explorateurs européens au milieu du XIXe siècle

La porte n’a jamais été terminée car les experts ont trouvé plusieurs figures inachevées comme si les sculpteurs avaient à la hâte laissé derrière eux l’une de leurs structures les plus magnifiques.

La Porte du Soleil a dans sa partie supérieure droite une fissure qui divise la pierre en deux. On pense qu’elle a été frappée par la foudre, mais cette théorie ne peut être vérifiée car il n’y a aucune marque de brûlure sur la pierre ou à l’intérieur de celle-ci.

Si nous jetons un coup d’œil à certaines des légendes qui mentionnent des géants, la porte a été fissurée lorsqu’elle a été jetée au sol, cassant la porte du soleil en deux.

Cela reste un mystère pour les archéologues.


Selon la légende Aymara, la porte recèle un secret que les anciens Aymaras ont caché pour aider l’humanité future en difficulté.

C’est actuellement l’un des monuments les plus importants de Tiahuanaco.

Tiahauanco – le complexe de la ville – était le centre de l’ancienne civilisation Tiahuanaco, une culture pré-inca extrêmement bien développée qui basait son économie sur l’agriculture, l’architecture et l’élevage. La culture ancienne couvrait les territoires du plateau du Collao, situés entre le sud-ouest du Pérou, l’ouest de la Bolivie, le nord de l’Argentine et le nord du Chili, régions à partir desquelles la culture a transmis son influence technologique et religieuse vers d’autres civilisations contemporaines.

La ville de Tiahuanaco se caractérise par son incroyable style architectural complexe, décoré d’innombrables reliefs, eux-mêmes enveloppés de mystère.

Le complexe de la ville est composé de plusieurs constructions architecturales importantes : les plates-formes à gradins Akapana, Akapana Est et Pumapunku, le Kalasasaya, les enceintes Kheri Kala, Putuni et le temple semi-souterrain, la Puerta del Sol (Porte du Soleil) et Puma Punku qui à son tour possède d’innombrables structures qui défient les archéologues traditionnels.

Comme l’ont noté des études récentes, ces exemples architecturaux, ainsi que la porte Akapana, ont un détail unique et démontrent une grande habileté dans la taille de la pierre. Cela révèle une connaissance de la géométrie descriptive. La régularité des éléments suggère qu’ils font partie d’un système de proportions.

Porte du Soleil, vue arrière (1903).

On pense que Tiahuanaco est l’une des plus anciennes cultures d’Amérique du Sud, ayant survécu d’environ 1500 avant JC jusqu’à l’an 1000 après JC.

Le consensus général est que l’ancienne culture Tiahauanco a commencé vers 1580 av.

Cette culture ancienne se caractérise par des outils et des armes en bronze, ce qui lui a donné un grand avantage technologique et militaire par rapport aux autres cultures en Amérique à cette époque de l’histoire ; Preuve en est que des unions en laiton ont été trouvées dans leurs constructions, et plusieurs outils et armes ont été déterrés par des experts.

Certains auteurs – comme Arthur Posnansky – ont estimé que Tiwanaku datait de 15 000 avant JC, sur la base de ses techniques archéoastronomiques. [2]

La théorie de Posnansky affirme qu’après la grande inondation d’environ 11 000 avant JC, les survivants ont développé des techniques avancées d’agriculture qui ne sont étudiées qu’aujourd’hui par certains experts. En particulier, cette culture ancienne a réussi à obtenir, au moyen de croisements et de techniques jusqu’à présent mal connues, une production excédentaire de maïs, de quinoa, de kiwicha, de pommes de terre et de maca (nutriment très puissant encore utilisé aujourd’hui), bien que le climat ait été trop refroidi. Dans son célèbre livre « Tiahuanaco, le berceau de l’homme américain », Posnansky propose deux théories qui selon lui sont essentielles pour considérer Tiahuanaco comme la plus ancienne ville à la surface de la planète.

Compte tenu de son ancienneté apparente, certains érudits ont proposé que Tiahuanaco était la culture mère de toutes les civilisations sud-américaines, tandis que d’autres la considéraient comme la capitale d’un ancien empire mégalithique ou d’un grand empire qui s’est répandu dans les Andes centrales.

Sources des articles
[1] Fernando Cajías de la Vega, L’enseignement de l’histoire : Bolivie, Accord Andrés Bello, 1999, p.44 .
[2] Exploring Ancient Skies: A Survey of Ancient and Cultural Astronomy 2e éd. Édition 2011

Références
Le Tiwanaku : Portrait d’une civilisation andine . Wiley-Blackwell.
Tihuanacu: The Cradle of American Man (Anglais) Relié – 1957

Source Rise Earth août 2022


Que pensez-vous de cet article ? Partagez autant que possible. L'info doit circuler.


Veuillez aider à soutenir les médias alternatifs. Nous suivons la vérité, où qu'elle mène. Merci


ELISHEAN 777 Communauté pour un Nouveau Monde


(Vu 237 fois, 1 visites aujourd'hui)

Laisser un commentaire