Aller à la barre d’outils

Les chants des étoiles se composent surtout de voyelles et, par ces chants, elles communiquent entre elles et ensemencent les mondes et les espaces d’où jailliront de futurs mondes.

Les nuages de poussières interstellaires sont imprégnés du Désir d’Etre de l’Univers, et chacune de ces poussières est dépositaire d’une particule sonore du chant d’étoiles à venir.

Chaque Etoile a aussi, en dehors du plan physique, un spectre coloré astral dans lequel domine parfois une couleur.

On peut dire que les étoiles sont des couleurs faites lumière, et réciproquement.

Le pouvoir magnétique de la Terre capte certains chants des étoiles les plus proches d’elle, et surtout les paroles chantées du Soleil, car ses paroles sont la lumière de son essence.


Condensées dans ses rayons, elles pénètrent l’eau – elle-même parole de la Terre – qu’elles exaltent en l’évaporant et qu’elles restituent à la planète imprégnée de la puissance affinée de son langage.

Cette eau nourrit, par imprégnation, le Serpent de la Terre, lui-même détenteur du Verbe dont les eaux sont les manifestations extérieures de ses écailles. Certains métaux (comme le cuivre) sont détenteurs de la parole parlée du Soleil à travers l’eau, alors que le fer l’est de la parole parlée de la Terre à travers l’ombre.

Les dévas, les fées, les sylphes et autres Esprits de la Nature ont aussi pour fonction de capter les vibrations du chant des étoiles, de la parole chantée du Soleil et de les répartir dans la nature.

Ce chant et cette parole parlée se matérialisent par toutes les formes vivantes produites par la Terre. Le charbon, l’or, les pierres précieuses, les cristaux de roches, les fleurs, entre autres, ont le pouvoir de capter et de conserver la puissance du chant des étoiles et de la parole chantée du Soleil. Certains êtres humains très sensibles ont la faculté de capter directement ce chant et cette parole magique, et de les restituer sous forme de visions ou de créations visionnaires.

Chaque fleur est la matérialisation d’une note spirituelle de ce chant et de cette parole chantée dont la forme est l’expression physique de leur modulation.

Pouvoir percevoir le chant des Etoiles et la parole chantée du Soleil permet de s’ouvrir et d’accéder à la conscience vive de l’univers.


Regardez la graine : elle représente un fragment condensé de la parole chantée du Soleil. La Lune est la chambre d’écho de cette parole chantée qu’elle renvoie sur la Terre imprégnée de son astral, car la Terre a besoin de deux sortes de paroles chantées pour pouvoir rêver et poursuivre son rêve de création qui est aussi un rêve d’exaltation. Elle a besoin, le jour, de la parole chantée et chaude du Soleil et la nuit, de la parole chantée et froide du Soleil répercutée par le miroir de la Lune. C’est aussi parce que la nuit elle veut l’entendre davantage que la Terre est obligée de tendre vers le Ciel ses merveilleuses antennes que sont sa végétation.

L’espace est parcouru de canaux auditifs par où circulent les chants des Etoiles.

Certaines, plus puissantes, disposent de plusieurs canaux auditifs d’émission et de réception. Ces canaux sont comme les mailles d’un palpitant réseau de sensibilité dont les étoiles forment les points d’intersection matériels.

Comme les oiseaux expriment, par leur chant, la parole chantée du Soleil disséminée dans l’air, les insectes sont la matérialisation des sons des Etoiles et du Soleil à travers le désir de les restituer de la Terre.

Certaines espèces d’insectes sont la manifestation directe de ces sons et de ces chants plus ou moins intensément perçus. Ainsi le papillon – cette lumière chantée faite forme – la cigale, le criquet, la mouche, l’abeille et autres insectes sonores (le moustique est l’expression de la sonorité lunaire et terrestre) sont la manifestation des sons venus du Ciel prenant les vibrations de la Terre lorsqu’ils la pénètrent.


À propos d’abeilles, on pourrait dire d’ailleurs que les étoiles leur sont comparables ; puisant dans le subtil nectar de la Pensée Divine, elles fabriquent l’invisible miel de l’Intelligence, destiné à nourrir toutes sortes d’humanités vivant dans ce plan-ci ou dans les autres.

L’araignée, expression de la Terre, est le désir manifesté de celle-ci de boire à travers ses proies la chaleur de ces chants, imprégnés dans leur sang.

Extrait de : Les rites du Ciel et de la Terre, de Mario Mercier, 1984


Que pensez-vous de cet article ? Inscrivez-vous et rejoignez la conversation




Merci à tous pour votre soutien.

Beaucoup d'entre vous sont avec moi, par le coeur et la pensée, et je vous transmet ma gratitude.

Vous pouvez assurer la continuité de ce site de plusieurs manières : En partageant les articles que vous avez aimé. En achetant vos livres sur Amazon via ce site. Ou, si vous en avez la possibilité, en faisant un don (si minime soit-il). Recevez toute ma gratitude... Mon Amour vous accompagne...


Votre aide est importante pour continuer...




ELISHEAN777 Communauté pour un Nouveau Monde  © Elishean/2009-2020



Tags:
0 Commentaires

Laisser une réponse

Imaginer un Nouveau Monde © Elishean 2009 - 2020

CONTACT

Vous pouvez nous envoyer un e-mail et nous vous répondrons dès que possible.

En cours d’envoi
efficitur. dolor mi, porta. sem, ut consectetur diam nunc
ou

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

ou

Create Account

%d blogueurs aiment cette page :