Conscience

L’âme entre dans le fœtus par la glande pinéale au 49ème jour de gestation

Imaginez l'impact d'un avortement avant cette date !

Des coïncidences surprenantes ont été trouvées entre le développement du fœtus et les descriptions du Livre de la mort tibétain : L’âme entre-t-elle dans le corps humain par la glande pinéale?

Le Dr Rick Strassman, dans son livre DMT, La molécule de l’esprit propose une hypothèse fascinante : l’âme humaine s’incarne dans le corps à la septième semaine après la conception, en utilisant la glande pinéale comme conduit spirituel et la molécule de diméthyltryptamine (DMT) comme catalyseur.

Strassman est un médecin américain spécialisé en psychiatrie avec une bourse en psychopharmacologie clinique. La DMT est une substance psychédélique puissante qui est naturellement produite dans la glande pinéale, comme cela a été récemment prouvé, et peut être associée à des expériences de mort imminente (EMI).


En effet, une étude publiée dans la revue Biomedical Chromatography confirme la présence de DMT dans les glandes pinéales de rats vivants.

Selon les chercheurs, la découverte de la glande pinéale comme source de DMT « renforce l’idée du rôle de cette glande énigmatique dans les états de conscience non ordinaires ».

Curieusement, la glande pinéale devient visible chez le fœtus humain au 49e jour, ce qui correspond au nombre de jours pendant lesquels l’âme se réincarne selon le Bardo Thodol (Livre des morts tibétain).

Ces coïncidences ont conduit Strassman à affirmer que l’âme s’incarne dans le corps à la septième semaine de grossesse.


Après des rapports d’expériences de mort imminente décrivant des moments de conscience hors du corps, Strassman théorise que c’est le DMT qui rend ces états de conscience disponibles. Selon lui, la glande pinéale pourrait agir comme une antenne pour l’âme.

Bien que beaucoup de gens ne croient pas à l’existence de l’âme, d’autres la considèrent comme immatérielle – Platon et les néoplatoniciens croient, par exemple, que le corps est créé par l’âme. En tout cas, la coïncidence trouvée par Strassman est frappante.

De 1990 à 1995, le docteur R. Strassman, l’un des psychiatres américains parmi les plus éminents, a mené la plus grande recherche psychédélique jamais réalisée en expérimentant sur des dizaines de volontaires la mystérieuse « Molécule de l’esprit » : le D.M.T (di. méthyl-triptamine). Avec sincérité et une rigueur scientifique exceptionnelle, le docteur Strassman relate des dizaines de récits dont l’intensité, la profondeur et l’étrangeté sont réellement saisissantes d’autant plus que beaucoup d’entre eux se réfèrent au Bardo (état intermédiaire qui va de la mort à la prochaine naissance).

Cet ouvrage est aux antipodes de la scolastique partisane et figée de la nomenklatura médicale. Les hypothèses avancées qu’il présente en irriteront plus d’un, mais personne ne restera insensible aux incroyables ouvertures qui se dégagent de ces recherches sur le cerveau humain et ses potentialités insoupçonnées.

La DMT est-elle cette « molécule de l’esprit » en connexion avec la fameuse glande pinéale, considérée par les Hindous comme le lieu du septième Chakra et par Descartes comme le siège de l’esprit? Ce livre est une remarquable étude aux frontières de la connaissance.


Que pensez-vous de cet article ? Partagez autant que possible. L'info doit circuler.



Aidez Elishean à survivre. Merci


ELISHEAN 777 Communauté pour un Nouveau Monde

(Vu 389 fois, 1 visites aujourd'hui)

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page