Cas de conscience

Il est temps que chacun s’occupe de ses oignons

Dans une période où les agriculteurs manifestent contre la stupidité mondialiste, il est de bon ton de remettre les oignons à leur place !

Joel Kotkin rapporte depuis Davos que les choses ne vont pas bien au Forum économique mondial de Klaus Schwab. Il dit :

L’inutilité croissante de ce qu’Adrian Wooldridge a qualifié d’« aristocratie progressiste » peut même être constatée dans la couverture médiatique peu enthousiaste. Politico décrit la population contemporaine de Davos comme un « groupe intelligent » qui « semble stupide ».

Puis il enfonce le couteau :

Les grands n’ont pas besoin d’aller bien loin pour voir les résultats de leur « réinitialisation » alors que la machine industrielle de l’Allemagne voisine s’effondre, et même sa dernière centrale de panneaux solaires est sur le point de s’effondrer.

Ensuite, il y a eu le discours enthousiasmant de Javier Milei à Davos, dans lequel il a déclaré que la croissance économique au fil des siècles ressemblait à un « bâton de hockey ». Pas de croissance depuis toujours, puis tout d’un coup un décollage qui a réduit l’extrême pauvreté de 95 % de l’humanité à 5 %.


Alors, comment se fait-il que les universitaires, les organisations internationales, les théoriciens de l’économie et les hommes politiques diabolisent un système économique qui a non seulement sorti 90 % de la population mondiale de l’extrême pauvreté, mais qui a continué à le faire de plus en plus vite ?

Bon point, Javier, tu les mets au pilori !

Comment se fait-il que tous ces experts pensent qu’ils peuvent mieux gérer l’économie que les hommes d’affaires ? Il y a pourtant une solution simple à ce problème, c’est que chacun reste dans son créneau, dans sa voie.

Si vous êtes universitaire, contentez-vous de compter le nombre d’anges sur la tête d’une épingle. Et rappelez-vous ceci : si « les experts s’accordent » sur le nombre d’anges, cela signifie que quelqu’un vous a corrompu. Les experts ne sont jamais d’accord, car chaque expert croit en sa propre théorie favorite et sait que la théorie de l’autre expert ne vaut pas le papier sur lequel elle est imprimée. Restez dans votre voie, universitaires et experts !


Si vous êtes une organisation internationale, continuez à financer le Hamas et à aider à construire ses tunnels. Vous ne savez rien d’Israël, des Juifs, du « colonialisme de peuplement », de l’économie, des affaires, et vous ne savez rien de la manière de sortir les gens de la pauvreté, comme en témoigne votre bilan à Gaza pour le monde entier. Restez dans votre voie, organisations internationales, et arrêtez d’empirer les choses.

Si vous êtes un théoricien de l’économie, restez fidèle à vos théories et arrêtez d’enseigner aux politiciens comment jouer avec l’économie, comme dans la « relance » keynésienne et la théorie monétaire moderne. Restez dans votre voie, théoriciens de l’économie, et arrêtez d’aider les politiciens à mettre en œuvre un peu d’inflation « transitoire » ici et à générer un déficit de mille milliards de dollars là-bas et à gâcher les choses pour les citoyens moyens.

Si vous êtes un politicien, continuez à mener les guerres mondiales et à diviser les gens par race, par sexe et par classe ! Vous ne savez rien des affaires : fabriquer, acheter, vendre, échanger, inventer ! Contentez-vous de vos dix pour cent et restez dans votre voie !

Nous avons donc traité des diabolisateurs du capitalisme énumérés par Javier Milei.

TOPSHOT – Argentina’s President Javier Milei delivers a speech at the World Economic Forum (WEF) meeting in Davos on January 17, 2024. (Photo by Fabrice COFFRINI / AFP)

Qu’en est-il des gens qu’il a laissés de côté, ceux qui se moquent de l’économie de marché par snobisme ou qui ont peur de l’économie de marché à cause d’un manque de compétences ou de culture ?

Si vous êtes dans la classe instruite, tenez-vous-en à « l’expérience vécue », à la « diversité » et à « l’équité ». Tout ce que vous savez, c’est répéter les réponses de Woking Class lors des sessions de formation périodiques du DEI. Mais si vous n’avez jamais atteint une masse salariale, ni fixé le prix d’un produit sur le marché, ni embauché des employés débutants et les avez formés pour effectuer un travail utile, vous ne savez rien. Continuez simplement à entonner votre messe de diversité en Woke Minor et restez dans votre voie.

Si vous êtes journaliste, tout ce que vous savez, c’est tromper vos sources, sachant chaque jour que votre carrière dépend de l’écho du récit de la classe dirigeante. Les dirigeants ont toujours eu besoin de leurs sténographes de régime, mais sinon, restez dans votre voie.

Tout cela est un bon divertissement. Mais qu’en est-il des gens qui veulent vraiment compter, comme George Soros ou Klaus Schwab ? Même John Kerry ! Quel est leur problème ? Et quelle est leur voie ?

Ce sont des gens qui, autrefois, auraient été des courtisans, des parasites royaux, attirés par le pouvoir, mais qui ne sont pas réellement assis sur le siège. Ce sont des gens qui aspirent à détenir le pouvoir derrière le trône, et s’ils ne peuvent pas avoir le pouvoir, alors au moins ils peuvent se pavaner dans les couloirs du pouvoir en tant que gentleman de la chambre à coucher ou palefrenier des temps modernes. Genre, envoyé spécial du Président pour le climat.

Si vous êtes un renifleur de trône, alors tout ce que vous savez, c’est voler en privé, rester proche des puissants et utiliser votre argent pour acheter de l’influence. Vous obtenez l’approbation des puissants en poussant leurs projets de pouvoir, comme le changement climatique et le racisme systémique. Vous rassemblez tous les demi-semi-renifleurs du trône à Davos ou vous mettez du bois sur le feu pour brûler les villes bleues avec des procureurs qui ne poursuivent pas les tueurs et les voleurs à l’étalage pour qu’ils aient le temps de poursuivre Donald Trump à leur guise. . Envoyez vos culottes en soie aux nettoyeurs, aux courtisans et restez dans votre voie.

Alors, imaginez qu’il n’y ait plus personne pour empiéter sur la voie de l’autre, que chacun veille à ses oignons, les regardant pousser avec amour….

Imaginez un monde où finalement, ce sont les Javier Milei qui gouvernent et les Klaus Schwab qui balayent …


Adapté d’un texte de Christopher Chantrill


Que pensez-vous de cet article ? Partagez autant que possible. L'info doit circuler.



Aidez Elishean à survivre. Merci


ELISHEAN 777 Communauté pour un Nouveau Monde

(Vu 166 fois, 1 visites aujourd'hui)

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page