Vous êtes-vous déjà énervé émotionnellement à propos d’événements qui se sont avérés plus tard insignifiants? Est-ce que de petites choses se produisent autour de vous qui « par coïncidence » piquent vos points douloureux émotionnels? Avez-vous l’impression que quelqu’un « derrière le rideau » appuie sur vos boutons?

Dans de nombreux cas, quelqu’un ou quelque chose le fait….


Cet article porte sur la défense émotionnelle contre un ennemi invisible qui profite de votre excès d’émotions négatives. Dans le cadre de la série des matrices, ce texte se concentre sur la question centrale en la matière, celle de l’économie loosh.

« Loosh » est le terme de Robert Monroe pour une énergie spirituelle/émotionnelle quantifiable produite par des êtres physiques tels que les humains, une marchandise très appréciée aux yeux des êtres non physiques qui se nourrissent de cette énergie. Bien qu’il ne s’agisse pas de sa seule fonction, la matrice agit comme la machinerie qui extrait le loosh des humains en les soumettant à des mélodrames émotionnels arrangés de manière synchrone.

Ici sera donnée une discussion pratique sur la nature de l’émotion, qui manipule l’émotion via la matrice, leurs modes d’attaque et les méthodes de défense suggérées.

Nature de l’émotion

La science considère l’émotion comme le produit final perceptif de produits chimiques et d’hormones affectant notre système nerveux, rien de plus. En vérité, ces produits chimiques dans notre corps ne sont que des composants physiques d’un processus métaphysique global. Le corps est couplé de manière synchrone à l’âme, ce qui signifie que l’âme n’imprime pas réellement une force physique sur les cellules du corps comme un aimant le ferait sur la limaille de fer, mais plutôt l’âme génère un champ morphogénique qui tend à rendre ses neurones et ses cellules « accidentellement ” se comporter d’une manière qui reflète directement le comportement de l’âme. Le champ morphogénique modifie la probabilité des événements cellulaires de manière à se conformer à la volonté de l’âme.

Lorsque l’âme ressent l’émotion de l’amour, par exemple, les neurones se déclenchent « accidentellement » selon un schéma spécifique que tout neuropsychologue lisant un scanner cérébral interprétera comme correspondant à cette émotion.

Au cours de la vie dans un corps physique, le corps et l’âme sont fortement couplés. La conscience quotidienne, l’ego, réside à la frontière entre le cerveau physique et l’âme métaphysique, ce qui signifie qu’il peut ressentir l’illusion de l’émotion à travers les drogues. De telles inductions artificielles d’émotions sont générées par le corps plutôt que par l’âme. Toute génération d’émotion via des méthodes physiques ne conduit qu’à la génération de fausses émotions.

La différence entre les vraies et les fausses émotions réside dans leur origine. Il n’y a qu’une seule émotion vraie, l’ amour , et il n’y a qu’une seule source, Dieu . « Amour » et « Dieu » n’ont pas ici leur sens habituel ; l’amour ne signifie pas l’intimité physique entre les couples et Dieu ne signifie pas une divinité personnifiée. L’amour est défini ici comme une énergie créatrice, la volonté originelle de Dieu qui a séparé le vide originel en espace et temps positifs et négatifs, une émotion remplie de vérité, de connaissance et de conscience. Dieu est défini comme la graine originelle de la conscience à partir de laquelle toute réalité et conscience individuelle sont nées, une réserve infinie de véritable énergie émotionnelle à laquelle les humains sont énergétiquement connectés et ont accès.

Mangeurs d’émotions

Dans d’autres articles sur ce site ( www.montalk.net), un système de classification des êtres d’ordre zéro, de premier ordre et de second ordre a été utilisé pour séparer les principaux types de conscience. Dieu est un être d’ordre zéro, les humains sont des êtres de premier ordre et les formes-pensées ou entités sans lien énergétique direct avec Dieu sont des êtres de second ordre. De même, il existe des émotions de zéro, de premier et de deuxième ordre.

L’émotion d’ordre zéro est la volonté de Dieu qui a essentiellement alimenté le Big Bang. L’émotion de premier ordre est le véritable amour tel que les humains peuvent l’expérimenter, celui de la vérité, de la connaissance et de la conscience. Les émotions de second ordre comprennent tout le reste, de l’amour illusoire à la luxure, la haine, la peur, la jalousie et le mépris. Ce sont de fausses émotions, car elles ne proviennent pas de Dieu mais de l’illusion. Loosh est un terme générique pour l’énergie émotionnelle, et « loosh négatif » implique une fausse émotion, tandis que « loosh positif » signifie une véritable émotion.


Les êtres de second ordre sont les principaux bénéficiaires de la matrice car ils se nourrissent de leur type correspondant d’émotion de second ordre. De tels êtres n’ont pas été créés par Dieu à l’origine, leurs créateurs sont des êtres de premier ordre qui ont succombé volontairement ou accidentellement à l’illusion et ont commencé à nourrir de telles illusions en mettant de l’énergie émotionnelle dans des choses non connectées à la réalité physique créée par Dieu.

En d’autres termes, au lieu de se concentrer entièrement sur la réalité physique et la vérité dans leur vie, les êtres de premier ordre (qui par définition ont des capacités semblables à celles du Créateur) ont commencé à créer une nouvelle réalité qui leur est propre, dans le domaine de leur imagination. Cette réalité imaginaire est maintenant connue sous le nom de royaume éthérique, et l’énergie déversée dans ce royaume a été façonnée par les peurs et les fantasmes des êtres de premier ordre en êtres de second ordre appelés formes-pensées.

Les formes-pensées sont des robots éthériques sans connexion énergétique avec Dieu – une forme métaphysique d’intelligence artificielle. Les formes-pensées, générées par l’illusion, ont rapidement recouru au parasitisme sur les êtres de premier ordre pour se nourrir et maintenir leur propre existence. Au fil du temps, les formes-pensées ont créé une réalité illusoire entièrement nouvelle recouvrant la réalité réelle sur terre, et cette superposition illusoire est la matrice.

Le film The Matrix était une représentation métaphorique de ce phénomène.

Un point de preuve vers ce fait est que la métaphore était imparfaite ; les machines ont transformé les humains en batteries, en sources d’énergie électrique, et pourtant ils auraient pu beaucoup plus facilement recourir à l’énergie nucléaire. En réalité, la métaphore faisait allusion au fait que les « machines » ou êtres de second ordre sont après le loosh, pas l’électricité, et il n’y a pas de meilleur générateur de loosh qu’un humain. Par conséquent, dans le film, les humains devaient être la source d’énergie malgré le défaut évident de la métaphore.

Pour que l’émotion soit consommée par des êtres de second ordre, elle doit être convertie en une fréquence ou une saveur agréable au goût et jetée dans un domaine sur lequel les êtres de second ordre ont la priorité. La réalité physique, étant un produit de Dieu et composée de son amour/volonté condensés en solidité, n’est pas le domaine préférentiel des êtres de second ordre. Tout ce qui s’éloigne de la réalité, comme les fantasmes, les idées fausses, les peurs et les illusions, manque sa cible et se jette dans la réalité éthérique des êtres de second ordre, s’il n’est pas d’abord directement exploité par la matrice. Par conséquent, la matrice tente d’induire en vous des émotions négatives (en aromatisant le loosh à une fréquence agréable) et éloigne votre état d’esprit de la vérité afin que votre émotion devienne disponible pour la récolte.

Dynamique de l’émotion

Les émotions sont quelque peu analogues à l’électricité ; il y a l’électricité statique (quantité de charge stationnaire) et l’électricité dynamique, aussi appelée courant (quantité de charge en mouvement). De même, les émotions peuvent être statiques ou dynamiques.

L’émotion dynamique est une énergie lâche qui est toujours utilisée pour une action physique/spirituelle constructive ou bien qui fuit ou jaillit dans l’éther. Toute votre véritable énergie émotionnelle vient de votre connexion à Dieu en raison du fait que vous êtes simplement humain, conscient et vivant. Vous recevez cette énergie de Dieu pour alimenter une grande partie de vos fonctions mentales et spirituelles supérieures, mais vous devez toujours consommer de la nourriture physique pour faire fonctionner votre corps. Ce que vous faites avec votre approvisionnement en loosh dépend de vous ; la matrice aimerait que vous la convertissiez en une forme négative et que vous alimentiez l’énergie en réalité imaginaire pour l’interception par la matrice.

L’émotion statique, psychologiquement parlant, est l’énergie émotionnelle refoulée. L’émotion, étant une substance quantifiée, ne peut être ni créée ni détruite par quelqu’un d’autre que Dieu. Cette loi de conservation n’est pas nouvelle, de nombreux auteurs et psychologues le savent.

Bien que l’émotion ne puisse pas être créée ou détruite, elle peut être captée par Dieu et convertie en divers degrés, fréquences et formes. L’émotion négative peut être convertie en positive, et vice versa. La perception est la clé qui convertit une forme en une autre.

Lorsque vous ressentez une émotion négative et que vous ne la laissez pas sortir ou que vous ne la convertissez pas en quelque chose de positif, elle devient un parasite de forme-pensée, une fuite aurique et un fardeau spirituel. Être en colère en premier lieu est acceptable, mais le rester d’une manière non constructive doit provenir d’une composante illusoire de votre vision du monde. En d’autres termes, parce que votre perception d’une situation n’était pas entièrement basée sur la vérité, vous vous êtes mis en colère, êtes resté en colère et n’avez rien fait à ce sujet, sauf l’ignorer et la réprimer. Votre perception illusoire combinée à l’énergie émotionnelle négative qui en résulte forme, par définition, une forme-pensée, sauf qu’elle est étroitement liée à votre âme. Dans cet article, une telle entité sera appelée forme- pensée interne. Il a un conduit qui ramène au cœur de votre âme et siphonne l’énergie de votre réservoir émotionnel, devenant gonflé dans le processus tant que vous continuez à le réprimer.

Alors que l’approvisionnement de Dieu en énergie émotionnelle est infini, votre taux de recevoir une telle énergie ne l’est pas. Par conséquent, toute fuite dans votre réservoir de loosh, telle que celle causée par une forme-pensée interne générée à partir d’émotions refoulées, éloignera votre influx d’énergie. Plus vous avez d’émotions refoulées, plus vous avez de fuites auriques et moins vous pouvez utiliser d’énergie lâche pour vous-même.

Les formes-pensées internes affectent gravement votre comportement. En plus de vous garder faible en énergie, ils ont également tendance à tirer votre propre utilisation de l’énergie dans leur direction.

Les émotions sévèrement refoulées (jusqu’à l’amnésie) proviennent de la fragmentation de l’âme, où une partie de votre conscience accompagne les perceptions et les émotions qui se séparent de votre âme principale pendant le traumatisme.

De telles formes-pensées internes sont leurs propres personnalités en perpétuelle souffrance. L’amnésie résulte du fait que les souvenirs sont fonction de la conscience, et puisque cette composante particulière de la conscience est partie, la conscience principale n’a pas accès à ces souvenirs à moins que le fragment qui les possède ne retourne à sa source. Les formes-pensées internes ordinaires ne sont pas des fragmentations totales , mais plutôt des distorsions ; les deux affectent la conscience de l’âme principale à travers un lien éthérique ou astral.

Les formes-pensées internes affectent votre comportement en régurgitant une fréquence négative de loosh dans votre principal réservoir d’énergie, ce qui corrompt votre humeur générale en plus de maintenir sublimement votre vision du monde conformément à l’illusion ayant généré la forme-pensée interne en premier lieu. Elle affecte à la fois vos émotions et vos perceptions et tend à les maintenir ancrées dans l’illusion.

Les émotions statiques ne peuvent pas être exploitées par la matrice, bien qu’elles soient toujours préjudiciables à modifier votre comportement comme un gouvernail coincé sur un navire. Les émotions ne restent statiques que tant qu’elles sont hors de notre concentration consciente actuelle. Rappelez-vous que les formes-pensées internes sont leurs propres réservoirs lâches, se nourrissant de votre réservoir qui à son tour est rempli par Dieu. Vous pouvez considérer ces formes-pensées comme des sacs de loosh gonflés qui ne demandent qu’à éclater. Pour accéder à ces réservoirs, la matrice doit les ouvrir avec une clé perceptive afin que votre conscience se concentre sur eux, ouvrant les vannes et déclenchant une explosion d’émotion dynamique qui éclate dans l’éther et est collectée par la matrice.

Ainsi, la matrice peut faire l’une des deux choses suivantes : susciter des émotions dynamiques en vous et les exploiter directement, ou bien faire éclater vos émotions refoulées et récolter une énorme prime. Souvent, il fait les deux et s’assure que l’émotion dynamique est réprimée et autorisée à se développer pour une récolte ultérieure. Comment il accomplit tout cela est le sujet de la section suivante

Modes d’attaque

La matrice et ceux qui l’exploitent attaquent les humains pour diverses raisons, notamment le sabotage, l’expérimentation et la récolte de loosh. Une attaque est définie comme un acte hostile destiné à profiter à plus d’un auteur de l’attaque.

Commençons par la façon dont la matrice récolte les émotions statiques. Comme indiqué précédemment, il doit utiliser la bonne clé pour déverrouiller le réservoir de loosh stocké. Concrètement, cette clé est simplement une synchronicité dans votre environnement qui déclenche une réaction émotionnelle exagérée de votre part.

Si vous vous êtes déjà mis en colère contre quelque chose parce que vous en avez assez et que c’était la goutte d’eau, alors vous avez purgé une forme-pensée interne de son réservoir. Bien que cela puisse vous aider à vous sentir mieux à court terme, cela se remplira à nouveau et continuera à vous influencer à moins qu’il ne soit définitivement désactivé par un changement de perception. La désactivation des formes-pensées internes sera discutée plus tard.

Un déclencheur synchronistique est créé à partir de calculs précis et de la collecte de données par la matrice ; il sait sur quels boutons appuyer. La source de ce déclencheur peut être quelque chose que vous lisez, un mot-clé, une chanson, le nom d’une personne, un événement de rêve ou quelque chose que quelqu’un fait ou dit. Dans le cas de la lecture de quelque chose, la synchronicité est principalement créée à travers vous… la matrice a imperceptiblement modifié vos actions et le chemin de votre déclencheur jusqu’à ce qu’ils se croisent et que le déclencheur vienne à votre attention. Dans le cas d’être déclenché par quelque chose que quelqu’un fait ou dit, le même processus de base se produit, sauf qu’une autre personne est également manipulée. (La génération de synchronicités ne se produit pas par le calcul direct et la modification de chaque étape nécessaire pour les produire,

Vous vous demandez peut-être comment et quand cette manipulation se produit, car vous ne pouvez pas vous souvenir ou ressentir une réelle manipulation. Eh bien, la manipulation de vos actions est synchrone et se produit le plus souvent lorsque vous êtes en « pilote automatique » ou dans l’état d’esprit alpha. On sait que l’on devient suggestible et réceptif pendant l’état alpha, dans lequel les ondes cérébrales pulsent entre 9 et 14 cycles par seconde.

Au cours de cet état, votre conscience détend ses filtres perceptifs et devient sensible aux influences extérieures. C’est pendant cet état de pilote automatique que la matrice trouve le plus facile à vous faire faire quelque chose qui jouera un rôle dans une synchronicité ultérieure. Lorsque cela se produit, parce que la synchronicité n’est pas encore réalisée, l’action triviale que vous venez d’entreprendre pendant l’état alpha passe généralement inaperçue, considérée comme insignifiante et même pas digne d’être rappelée. La manipulation est subtile, et ce n’est qu’après coup qu’elle devient évidente. Le plus souvent, cependant, la manipulation n’est pas une influence directe pour faire quelque chose, mais plutôt une suppression de votre fonction de mémoire… vous effectuez une action en ayant temporairement oublié une information clé qui vous aurait fait agir autrement. L’oubli temporaire induit entraînant une synchronicité ultérieure est le moyen le plus courant pour une force externe ou supérieure (même positive) de contourner l’ego et de manipuler les actions d’une personne.

La susceptibilité à la manipulation est proportionnelle au manque de conscience. Prévenu est prévenu. Rappellez-vous:

Si vous n’êtes pas en contrôle de vos actions, quelque chose d’autre l’est.

Cela pourrait être la matrice, les formes-pensées internes, les formes-pensées externes, les subliminaux dans la publicité et la musique, les pièces jointes d’entités, les transmissions extraterrestres et même des conseils positifs tels que votre moi supérieur et votre intuition. Lequel de ceux sur lesquels vous avez tendance à vous accorder dépend de votre humeur générale, qui n’est rien de plus que le climat émotionnel dominant de votre être.

Les émotions sont générées à partir des perceptions, et pour attirer des conseils positifs lorsque vous passez en pilote automatique, vous devez avoir des perceptions positives alignées sur la vérité. Plus votre perception de la réalité est précise, meilleure est votre humeur et moins vous devenez susceptible d’être influencé par des sources négatives.

Bien sûr, si vous étiez un ermite, ce conseil serait facile à appliquer. Malheureusement, chaque personne avec laquelle vous vous associez, qu’il s’agisse d’un ami, de la famille ou d’un étranger, est également susceptible d’être manipulée par diverses forces. Moins ils sont conscients, plus ils deviennent facilement manipulables.

Être conscient signifie être conscient de vos actions et prendre la responsabilité de vous assurer que ce que vous faites est vraiment ce que vous voulez faire, et non une force subtile qui tente de vous manipuler pour jouer un rôle dans le déclenchement émotionnel de quelqu’un d’autre. Les personnes avec lesquelles vous interagissez peuvent être manipulées pour vous déclencher, appuyer sur vos boutons, saboter vos plans et vous blesser sans même le savoir. En fait, vous avez également joué ce rôle, effectuant sans le savoir des actions qui affectent les autres de manière synchrone sans que vous en soyez conscient sur le moment. Cela vous est arrivé aujourd’hui et cela arrivera encore demain.

Comme d’autres chercheurs l’ont appris, le plus grand défi pour quiconque est conscient de cette manipulation est quand quelqu’un que vous aimez ou en qui vous avez confiance devient un « conduit d’attaque », un joueur involontaire dans le jeu malsain des forces négatives consistant à vous saboter ou à récolter votre loosh (induisant la souffrance en vous, et souvent les autres impliqués). Les enfants, les conjoints et les partenaires dans les relations personnelles ou professionnelles sont les vecteurs d’attaque les plus courants.

En plus de n’effectuer que des déclencheurs synchronistiques mineurs, ces personnes peuvent être entièrement manipulées pour faire n’importe quoi pour vous stresser, y compris se blesser, vous percevoir mal et vous attaquer directement verbalement ou physiquement. Par préjudice physique, cela ne veut pas dire qu’une force externe attrape ses poings et vous les balance, mais plutôt qu’une certaine force manipule les émotions et les perceptions de la personne pour qu’elle évacue ses frustrations et sa colère malavisée sur vous. Ils croient qu’ils contrôlent toutes leurs actions, mais en réalité ils ne le sont pas.

Dans les cas où la manipulation d’une personne va au-delà de simples actes synchronistiques, il y a généralement une altération directe de son âme par des moyens artificiels. Cela peut inclure des moyens physiques tels que des signaux électromagnétiques de contrôle mental, des implants physiques, l’hypnose, des produits chimiques nocifs et des carences nutritionnelles, ou des moyens métaphysiques tels que des implants éthériques, des altérations de chakra, des attachements d’entités d’êtres négatifs ou d’extraterrestres, ou une influence psionique à distance. Quoi qu’il en soit, la personne n’est pas vraiment elle-même, et le plus douloureux est qu’elle n’en a même pas conscience.

Le manque de conscience met une personne dans le domaine de l’illusion et de la perception erronée. Une fois sur place, il est facile pour la matrice ou ses opérateurs d’injecter de fausses spéculations dans l’esprit des cibles visées du sabotage. Moins on a d’informations sur une situation particulière, plus on aura tendance à spéculer. Comme dans un jeu de Roue de la Fortune, moins il y a de lettres déjà choisies par les concurrents, plus grande est la possibilité que le mot caché puisse être à peu près n’importe quoi.

Parce qu’il y a tellement de possibilités qui correspondent aux faits limités dont on dispose, de telles possibilités doivent inclure une grande partie de suppositions incorrectes, d’illusions. Parce que de telles possibilités sont pondérées également jusqu’à ce qu’un autre élément d’information arrive pour passer en faveur de l’un ou l’autre, c’est au cours de la spéculation que la matrice trouve un moment opportun pour pousser les perceptions d’une personne vers de fausses conclusions. Il peut le faire directement par manipulation émotionnelle et suppression de mémoire, ou il peut le faire avec de fausses données qui lui sont introduites de manière synchrone. Toutes les données que vous pourriez rencontrer via la synchronicité ne sont pas fausses, mais sachez que certaines le sont sûrement.

Un tel sabotage arrive généralement à séparer deux personnes ou un réseau, ce qui constitue une menace pour l’agenda de la matrice. Cela se produit mieux lorsqu’une ou plusieurs des personnes ciblées sont beaucoup plus inconscientes que l’autre et deviennent donc un vecteur d’attaque facile. Que l’un ne soit pas au courant ou que les deux le soient, entre eux, il y a généralement un manque de compréhension totale de la personnalité et des circonstances de l’autre. Cela peut être dû soit à la coutume sociale de ne pas être curieux, au manque de temps pour se familiariser davantage, soit à la peur, la méfiance et l’ignorance. Ces derniers facteurs rendent une relation plus vulnérable au sabotage.

La peur provoque la méfiance, conduit à l’ignorance des faits contrairement aux spéculations paranoïaques, et limite l’échange d’informations entre les personnes impliquées. Avec le manque d’information, la spéculation surgit, et une telle spéculation est manipulée par la matrice vers de fausses conclusions et bientôt la relation se brise en raison de malentendus des deux côtés du clivage. C’est une tactique de division pour régner. C’est pourquoi l’amour et la confiance entre deux personnes conscientes ou plus sont la plus grande menace possible pour la matrice – ils forment une unité invincible et indivisible plus puissante que la somme de ses parties. La matrice doit alors traiter cette unité comme une entité unique et manipuler d’autres personnes pour l’attaquer de l’extérieur… mais le réseau ou la relation est maintenant plus fort que n’importe quelle personne.

Un tel réseau est impossible entre des individus qui ne sont pas colinéaires. La colinéarité est la qualité de partager la même direction d’évolution spirituelle, même s’il existe des différences de conscience. Deux personnes colinéaires mais pas également conscientes peuvent offrir une expérience d’enseignement/apprentissage agréable. Mais deux qui ne sont pas colinéaires seront en conflit parce que chacun sera résistant à l’autre et tous deux vont dans des directions différentes dans la vie. Chez les individus colinéaires, ce ne sont que des séparations de conscience qui permettent à la matrice de créer des perceptions erronées et des perturbations. Il est donc important pour un couple colinéaire d’être complètement honnête l’un envers l’autre et sur un pied d’égalité.

Méthodes de défense

Aussi sombres que puissent être les comptes rendus précédents des modes d’attaque matricielle, en vérité, il existe des moyens de sortir de ce gâchis, des méthodes de défense.

Je crois que la Matrix peut rester notre cage ou elle peut devenir notre chrysalide…
– Neo, script original pour The Matrix

La Matrice est le système utilisé par les forces étrangères opérant sur cette planète, afin d’accélérer les choix spirituels de chaque individu sur Terre sans violer leur libre arbitre.
– www.geocities.com/freeyourbrain

Dans l’ensemble, la matrice n’est qu’un autre dispositif d’apprentissage, bien que grandiose, un peu comme un parcours d’obstacles ou un casse-tête pour l’humanité. Toutes les énigmes ont des solutions, c’est leur raison d’être : être résolues. Reconnaître que la matrice et l’exploitation de l’humanité ont une place dans le cours des choses n’implique pas qu’il faille simplement l’accepter et s’y soumettre. Ce serait comme reconnaître qu’un puzzle vient démonté dans une boîte, mais aller plus loin et arguant qu’il faut donc le laisser seul ; si assembler le puzzle n’en faisait plus un puzzle, est-ce que « l’éradiquer » le rendrait coupable d’être un fanatique anti-puzzle ? C’est ridicule. Les obstacles existent pour être surmontés, les énigmes existent pour être résolues et le mal existe pour être contrebalancé. Si nous devons traiter correctement la matrice en ce qui concerne sa véritable fonction universelle,

Pour surmonter la méthode de déclenchement émotionnel de la matrice via des clés synchronistiques, il est nécessaire de décharger, désactiver et éliminer les formes-pensées internes négatives et empêcher la formation de nouvelles. Bien que faire cela parfaitement soit presque impossible, des mesures dans cette direction peuvent être prises.


Il existe de nombreux livres traitant des moyens de guérir les blessures émotionnelles et de se débarrasser de la programmation subconsciente autodestructrice (formes-pensées internes). Bien que les méthodes varient en complexité et en efficacité, l’idée de base consiste à trouver une forme-pensée interne, à la décharger en rejouant consciemment les fausses perceptions et émotions associées, en réalisant que les perceptions étaient fausses et en les remplaçant par une nouvelle réalisation plus proche de la vérité. Trouver, décharger, remplacer. Il existe également d’autres moyens, consultez la liste de lecture suggérée à la fin de cet article.

Empêcher la création de nouvelles formes-pensées internes consiste à changer vos perceptions grâce à une augmentation de la conscience et à transformer immédiatement toute énergie émotionnelle négative que vous accumulez. Par exemple, si la matrice induit une synchronicité conçue pour jouer sur vos émotions et susciter des colères futiles, si vos perceptions sont en bon état alors cela ne vous affectera même pas ; il passera de part en part. Rappelez-vous la citation suivante de The Matrix :

Neo : Qu’est-ce que tu essaies de me dire, que je peux esquiver les balles ?

Morpheus : Non Néo. J’essaie de te dire que quand tu seras prêt, tu n’auras pas à le faire.

Si vos formes-pensées internes négatives sont déchargées ou inexistantes, alors même sans garde perceptive, votre réaction émotionnelle ne sera pas plus grande que ne le justifie le déclencheur. Néanmoins, la garde perceptive consiste simplement à comprendre qu’un déclencheur particulier est en fait insignifiant et ne garantit aucune émotion négative. Il n’est pas nécessaire d’esquiver les balles si elles vous traversent sans vous toucher ou s’arrêter dans les airs.

La colère elle-même n’est pas si négative d’une émotion si elle est transformée ; ce n’est que lorsqu’il est réprimé qu’il cause des problèmes. Le mépris, la jalousie, la haine et la culpabilité sont cependant très négatifs car ce sont des émotions très difficiles à utiliser de manière constructive. Tous les quatre impliquent la stase, l’inaction ou la destruction imprudente.


Le « mépris » implique une supériorité illusoire (supériorité basée sur des critères illusoires ) et ne fait rien pour aider une personne de manière constructive… il perpétue la séparation, l’oppression et l’exploitation.

La « jalousie » est une émotion de manque, d’insécurité, d’obsession ou d’avoir à fantasmer pour avoir quelque chose d’imaginaire – une éjection automatique de loosh dans l’éther.

La « haine » est rarement mise en action et est une émotion sombre, dynamique, qui envoie une négativité suintante dans l’environnement physique et éthérique et atrophie l’âme. Lorsqu’elle est mise en œuvre, la haine conduit à une destruction déstabilisante.

« Culpabilité » est un important producteur de loosh négatif. C’est une tentative futile par une âme de changer le passé. Comme détaillé dans « Manipulation de la synchronisation et de la réalité », les émotions sont l’onde porteuse sur laquelle les informations peuvent être renvoyées dans le passé de la chronologie actuelle pour modifier la chronologie actuelle. C’est l’interprétation linéaire de la façon dont les synchronicités sont mises en place.

Lorsqu’elle se sent coupable, une personne tente en fait de changer une situation passée regrettable via cette méthode… cela échoue la plupart du temps car son désir de changer le passé est basé sur des perceptions erronées (illusions) et cela compliquerait certains équilibres karmiques qui l’exigeaient. avoir fait comme lui. Ainsi, les émotions ne vont nulle part que dans la bouche de la matrice.

La bonne façon de gérer la culpabilité est de se soulager de l’émotion par une décharge de forme-pensée, un changement de perception, et ensuite pour éviter de répéter l’erreur culpabilisante à l’avenir. Il y a une différence entre un psychopathe sans culpabilité et une personne libre sans culpabilité ; les actions de la personne libre découlent de perceptions qui ont changé parce que les leçons de la vie, tandis que les actions du psychopathe découlent de perceptions qui existent telles qu’elles sont malgré les leçons de la vie.

L’énergie émotionnelle négative est lâche avec une fréquence vibratoire particulière accordée en résonance avec les entités négatives et la matrice. Parce que cette fréquence est de nature de second ordre, elle est associée à la qualité de l’illusion. Par exemple, lorsque l’on est en colère et offensé, de telles émotions déclenchent parfois des fantasmes de vengeance. La direction de focalisation de la personne en colère est absorbée dans le déclencheur qui est n’importe où sauf dans l’ ici et maintenant.

L’énergie de Loosh est canalisée partout où la conscience est focalisée, et si l’on est absorbé à diriger la colère vers l’objet de l’offense, c’est là que l’énergie va. C’est la manière la plus courante pour la matrice de collecter de l’énergie ; il appuie simplement sur un bouton et ouvre la bouche pour se nourrir.

Quels facteurs créent des réponses importantes aux déclencheurs ? Comme expliqué, les émotions refoulées sont un facteur. Un autre déjà mentionné est le manque de compréhension ou d’ être . Quelqu’un qui a encore certaines leçons à apprendre aspire à vivre des expériences qui lui enseignent ces leçons. La matrice fournit très souvent ces opportunités de leçon en échange de la loosh négative qu’elle récolte. C’est un fait que plus on apprend de leçons, moins on devient sensible aux déclencheurs manipulateurs, c’est-à-dire, moins son état émotionnel interne devient dépendant des facteurs externes.

Essayez de vous souvenir de quelque chose qui vous a fait pleurer quand vous étiez enfant. Est-ce que ça vous ferait pleurer si ça vous arrivait maintenant ? Si non, qu’est-ce qui a changé pour qu’il en soit ainsi ? Vos perceptions ; vous avez pris conscience depuis votre plus jeune âge et quelque chose qui vous ferait une crise à trois vous ferait rire à trente. En fait, toute leçon spirituelle que vous avez déjà apprise ne vous affecterait plus de la même manière si elle se présentait à nouveau à vous. Une fois que vous avez résolu un problème de maths à la maison qui vous cause beaucoup de chagrin, si on vous le demande à nouveau lors d’un test, vous vous souviendrez de la façon dont vous l’avez fait et vous vous en tirerez d’un coup.

Ne pas apprendre une leçon ou réprimer une émotion sont très similaires car les deux ne conduisent à aucune croissance de l’être. La prise de conscience et la compréhension sont nécessaires pour élever son niveau d’être, et sans traitement conscient des émotions et des leçons qu’elles enseignent, la croissance ne se produit pas. Dans le cas où vous n’avez pas encore appris de leçon, il n’y a pas de stimulus pour la croissance, et avec des émotions refoulées, la croissance est artificiellement étouffée. Ces deux éléments créent une demande et une vulnérabilité face à d’autres manipulations matricielles afin de fournir la possibilité d’apprendre des leçons.

En fin de compte, c’est le Soi Supérieur qui permet à la matrice de faire son chemin, de créer des situations qui peuvent enseigner au Soi inférieur les leçons dont il a besoin. Malheureusement, les êtres négatifs de second ordre et la matrice sont intéressés à maximiser l’extraction de loosh de chaque individu ciblé, n’étant pas leurs enseignants – ainsi, plus la cible apprend ses leçons lentement, plus il dépensera d’énergie en permanence pour la satisfaction de la matrice. Ce phénomène de la carotte avant l’âne peut être évité avec un simple effort pour apprendre rapidement de chaque expérience, et surtout pour apprendre de manière préventive à partir des expériences des autres.

Il est donc possible d’apprendre des leçons sans expérience négative si de telles leçons sont connues et empathiques à l’avance. Il s’agit d’acquérir des connaissances de manière simple, ce qui nécessite un effort de la part de l’apprenant pour voir la vérité objective. Si cet effort est négligé, une expérience physique sera créée pour le lui apprendre à la dure. De telles expériences se répéteront dans diverses manifestations jusqu’à ce que la leçon soit apprise. Une fois qu’elle est apprise, une croissance correspondante de l’être se produit qui empêche de telles expériences de se reproduire nécessairement. De cette façon, la connaissance protège indirectement parce que sa possession tue la demande diffusée pour une leçon d’apprentissage expérientiel fournie par la matrice.

Néanmoins, les entités négatives ont toujours le libre arbitre pour attaquer qui ils peuvent, si une directe l’application des connaissances sous forme de prévention ou de répulsion aidera à se défendre contre ces attaques si elles se produisent. Comme le disent les Cassiopéens (lisez d’ abord mon avertissement ) : « La connaissance protège, l’ignorance met en danger. Les raisons devraient maintenant être claires.

La plupart d’entre nous sont imparfaits et nous avons encore des leçons à apprendre, nous avons encore des blessures et des émotions refoulées. Par conséquent, nous pouvons nous attendre à des tests de la part des personnes et des situations auxquelles nous sommes confrontés quotidiennement. Parce qu’il ne s’agit que d’apprendre des leçons, un objectif idéal serait d’apprendre ces leçons aussi complètement, efficacement et facilement que possible.

S’il est possible d’observer les erreurs des autres et donc d’en tirer la leçon d’apprentissage par nous-mêmes, des tests inattendus tentant d’appuyer sur nos boutons ou ceux que nous devons absolument vivre peuvent survenir à tout moment. Fait de la question est que si votre niveau d’être ne suffit pas de rester non affecté par la gâchette, si vous avez encore à apprendre la leçon potentiellement fourni par cette expérience négative, alors vous aurez l’ expérience des émotions négatives. Essayer d’arrêter froidement de telles émotions conduit à la répression, qui est le problème que beaucoup de gens éprouvent lorsqu’ils forcent eux-mêmes d’être gentils et heureux à chaque instant de chaque jour. Les émotions refoulées refont surface plus tard sous une forme tordue et magnifiée et peuvent entraîner toutes sortes de problèmes psychologiques, voire des problèmes de santé si le refoulement est long et sévère.

La solution à une telle situation où des émotions négatives sont inévitables n’est pas de les arrêter ou de les réprimer, mais de les transformer . C’est la première étape, la deuxième étape étant d’agir en fonction de ce que la situation exige.

Rappelez-vous que la qualité négative des émotions est associée à l’illusion, à tout sauf à l’ ici et maintenant . Essentiellement, votre loosh est éjecté de votre propre être plutôt que conservé. Rappelez-vous également que partout où votre conscience est dirigée, c’est là que votre énergie est dirigée. Par conséquent, pour transformer votre énergie et la conserver, vous devez faire deux choses : diriger votre conscience dans l’ici et maintenant pour la conserver, et essayer d’acquérir une compréhension objective immédiate de la situation pour la transformer.

Cette méthode est bien connue des étudiants de Gurdjieff et de Mouravieff, et l’explication que je donne ici a été simplifiée pour faciliter la compréhension du lecteur général.

Pour illustrer cette méthode, considérons le cas de quelqu’un qui dit quelque chose qui vous offense ou vous met en colère, mais qui ne fait de mal à personne ni à rien, sauf à votre propre ego. Cela peut déclencher une montée d’énergie émotionnelle négative qui, si vous ne faites pas attention, pourrait être canalisée vers cette personne si vous perdez votre estime de vous- même et devenez hypnotiquement enragé par ce qu’elle dit.

Plutôt que de se concentrer sur le déclencheur, il est important de se concentrer immédiatement sur votre propre état interne dans le moment présent, de ressentir votre propre présence et l’énergie émotionnelle en vous. Tout en restant centré de cette façon, sentez la partie intérieure de vous qui est calme, observatrice et compréhensive, et identifiez-vous avec elle – voyez cette situation comme ridicule et amusante et essayez de comprendre la vérité sur la raison pour laquelle cela se produit ; c’est peut-être une manipulation matricielle et une leçon pour vous.

Lorsqu’il est correctement effectué, ce processus convertit le loosh négatif en loosh positif conservé et devrait se manifester par un véritable retournement de votre état émotionnel de la colère à la joie. C’est plus facile à dire qu’à faire, bien sûr, en raison des hormones de stress physique et de l’adrénaline qui persistent après le déclenchement initial, mais cela devient plus facile avec la pratique.

Ce qui est important ici, ce sont les concepts de conscience de soi et de connaissance. Le premier est ce qui dirige votre énergie vers vous-même plutôt que de la gaspiller « là-bas ». La seconde est ce qui vous permet d’avoir une bonne compréhension de la situation. Par exemple, certaines personnes ne peuvent tout simplement pas s’en empêcher dans leur comportement inconsidéré, un peu comme un chien ne peut s’empêcher de se soulager dans les lieux publics, mais il est tout aussi ridicule d’être offensé par le premier que par le second. Avec une bonne compréhension d’un déclencheur, vous ne trouverez, espérons-le, aucune justification continue pour vous accrocher à une réponse émotionnelle négative. Soyez assuré que si vous vous y accrochez, vous n’avez pas encore pleinement appris la leçon associée.

Un malentendu courant qui conduit à une grande offense est révélé par la phrase « Mais je ne ferais jamais une telle chose, comment pourraient-ils ? » La réponse est que parfois, « ils » ne sont pas comme vous. Ils fonctionnent différemment pour une raison quelconque. Cette phrase révèle une hypothèse selon laquelle vous êtes identique à eux. Il est clair dans le cas d’un chien qu’il y a une grande différence, et il est donc moins offensant pour la plupart de voir un chien se soulager en public qu’une personne. Mais ce n’est pas parce que quelqu’un a l’air humain qu’il fonctionne psychologiquement et même métaphysiquement de la même manière que vous.

Il existe tout un secteur de la race humaine qui se comporte fondamentalement différemment de l’autre moitié, comme vous pouvez en lire plus dans mon article Spiritless Humans. La lecture de cet article et de ceux qui y sont liés vous évitera bien des soucis face aux poussoirs potentiels, car cela vous aidera à comprendre qui ils sont et pourquoi ils pourraient agir comme ils le font.

Dans les cas où tout le reste échoue et où les émotions négatives ne peuvent pas être transformées, elles doivent toujours être libérées – tout sauf réprimées. La libération temporaire de toute émotion négative non convertie peut être aussi simple que de crier ou de taper du poing sur la table, ou de manière douce comme écrire ou faire de l’exercice, voire pleurer. C’est strictement pour les cas où il n’y a aucun moyen constructif d’agir sur cette émotion – en d’autres termes, aucun problème externe à résoudre. Si quelqu’un d’autre viole votre libre arbitre et que vous ressentez une montée d’émotions vous poussant à vous défendre, alors cette émotion est mieux utilisée à cette fin.


Lorsque vous succombez à un déclencheur émotionnel, vous devez libérer l’émotion négative pour l’empêcher de devenir une forme-pensée interne, puis apprendre plus tard de ce déclencheur et comprendre pourquoi cela vous a déclenché. S’il l’a fait parce qu’il est entré dans une forme-pensée interne, alors vous en avez trouvé une sur laquelle travailler. Si cela vous a affecté à cause d’un trou dans votre perception, alors contemplez et apprenez la leçon afin qu’elle n’ait pas à être répétée.

Comprendre que les déclencheurs émotionnels se produisent et sont introduits de manière synchrone dans votre environnement avec une intention parfois malveillante suffit à vous mettre en garde. Vous devez comprendre que le but d’un tel déclencheur est de susciter une réponse émotionnelle exagérée. Vous devez éviter la spéculation et vous concentrer sur les faits indéniables . Pour illustrer une possibilité, si une femme se livre à la spéculation, elle sera bientôt dans une crise émotionnelle en pensant que son mari la trompe alors qu’en vérité le parfum sur ses vêtements provenait de la vendeuse agaçante qui pulvérisait des échantillons de la substance sur les personnes de passage. le magasin qu’il a visité.

Se concentrer sur les faits est essentiel pour empêcher la matrice de scinder une relation potentiellement positive. Comme expliqué précédemment, deux personnes qui refusent d’être ouvertes et de se faire confiance finissent par s’isoler perceptuellement. Chaque personne peut ainsi être manipulée par la torsion de ses spéculations en détestant faussement l’autre et en mettant fin à la relation. S’ils discutaient des problèmes qui pourraient survenir, ils découvriraient que leurs spéculations étaient fausses. Et s’ils s’avéraient vrais, alors la relation n’a jamais été vraiment positive au début et devrait être terminée. Mais on ne peut pas être sûr de quel cas il peut s’agir à moins qu’il y ait une confiance mutuelle et une ouverture pour découvrir la vérité de la situation.

La vérité elle-même est intouchable par la matrice et ses opérateurs qui se complaisent dans l’illusion et le mensonge. Tant qu’on reste impeccablement dans le domaine de la vérité, c’est-à-dire ne pas se mentir à soi-même ou aux autres sauf dans des situations qui demandent sa survie, ceux qui s’en prennent à une personne aussi impeccable finissent souvent par se pendre.

Maintenant, il peut sembler d’après la discussion qui précède que le but de la gestion émotionnelle est de devenir sans émotion et insensible au monde. C’est totalement faux. Le but de la gestion émotionnelle, et de tout travail ésotérique d’ailleurs, est de découpler son état interne de son comportement externe. En d’autres termes, c’est le but de la gestion émotionnelle de rendre vos perceptions internes, vos pensées et surtout votre état émotionnel indépendant de vos expériences et comportements externes. Où est la ligne de démarcation entre interne et externe ? La ligne réside entre le vrai vous et tout le reste.

Ceux qui sont familiers avec les enseignements de Gurdjieff reconnaîtront ce que la pratique consistant à séparer l’ examen interne de l’ examen externe . La considération externe a à voir avec la façon dont vous interagissez physiquement avec le monde, les actions que vous effectuez et les choses que vous dites aux personnes qui vous entourent. La considération interne implique vos pensées, perceptions et émotions intérieures. Ces deux éléments doivent être rendus indépendants l’un de l’autre, car c’est la seule façon de commencer à vous libérer de la matrice. Tant que les deux sont liés, votre esprit peut être contrôlé par votre environnement et l’environnement contrôlé par la matrice.

Ainsi, dans ce processus de gestion d’un conduit d’attaque, vos émotions n’ont pas besoin d’être corrélées à la gravité de la situation. En d’autres termes, vous n’avez pas besoin d’être stressé pour faire face efficacement à un partenaire en détresse. Ce que vous faites n’a pas à refléter ce que vous ressentez . Pour le dire d’une autre manière, séparer le sentiment de faire est un concept extrêmement important face à une situation négative. Cela ne signifie pas la répression des émotions ou la mort émotionnelle, cela signifie simplement être émotionnellement responsable et idéalement élargir votre conscience pour voir la situation dans un contexte plus précis.

Une fois qu’un déclencheur est neutralisé via le processus de conscience de soi et de compréhension immédiate, la bataille interne est gagnée. La bataille extérieure peut alors commencer si nécessaire. Ne faites pas l’erreur de lier indissociablement sentiment avec faire dans ce cas — certaines personnes ont l’impression que si vous vous sentez bien, vous devez donc être gentil. Ce n’est rien de plus qu’un algorithme informatique avec une entrée « feel nice » et une sortie « act nice » qui ne contient aucun processus intermédiaire de contemplation ou de choix. Ceci n’est qu’un autre exemple de couplage total et malavisé entre des états internes et externes qui peut conduire au désastre si vous avez affaire à un prédateur qui compte sur vous pour ne pas vous défendre. Le couplage implique un lien de causalité sans possibilité de choix, et c’est donc simplement une ficelle de marionnette tirant votre intérieur de l’extérieur.

Si les concepts de considération interne et externe sont compris et rendus indépendants, alors ce qui se passerait à la place, c’est qu’en interne, les émotions négatives sont remplacées par une confiance et une joie froides, mais des actions externes prendraient toute forme nécessaire afin de neutraliser ou de détourner la menace externe. .

La victoire intérieure doit toujours précéder la victoire extérieure. Agir autrement alimenterait le plus souvent la matrice ou aiderait l’agenda des forces négatives. Il est plus facile de faire des erreurs ou de succomber à d’autres manipulations si vous procédez à la résolution d’un conflit externe tout en étant enragé intérieurement. Avec les émotions négatives, la pensée est faussée. Les émotions positives qui accompagnent le triomphe des émotions négatives résultent de la compréhension , et il ne s’agit en aucun cas d’un excès de confiance. Bien que les actions soient indépendantes des sentiments, avoir des sentiments négatifs peut parfois nuire aux actions externes car à notre stade d’évolution, les deux ne sont pas entièrement indépendants.

Ne vous y trompez pas, les émotions sont vitales car elles sont du carburant . Ils vous aident à accomplir des choses que votre niveau d’ être jusque-là ne pouvait pas faire, ce qui le fait grandir. Comme indiqué précédemment, le but de la gestion émotionnelle n’est pas de devenir impassible ou insensible, mais plutôt de rendre les états internes indépendants des états externes, et aussi d’aider à transformer les émotions négatives en émotions positives. Avec la croissance croissante de l’ être , nos émotions deviennent de plus en plus les siennes plutôt que des réponses mécaniques aux stimuli externes.

Si une leçon a été apprise, alors aucune émotion négative n’est nécessaire pour motiver quelqu’un à agir puisque l’action vient naturellement de la compréhension et comme conséquence d’une croissance de l’ être . Une fois qu’une leçon est apprise, elle peut être mise en pratique avec enthousiasme et compréhension.

Mais lorsqu’un déclencheur évoquant des émotions négatives survient véritablement, le but des procédures de gestion émotionnelle est de transformer cette négativité en positivité, puis d’utiliser ce nouvel état positif accompagné de clarté mentale pour alimenter les actions externes et résoudre le problème externe. Les émotions fournissent le carburant de la croissance interne et externe, et les émotions positives constituent le moyen le plus rapide et le plus efficace d’y parvenir.

Les émotions sont nécessaires pour faire face à un problème qui se produit. Mais ils ne sont pas nécessaires aussi intensément dans les cas où un problème n’est pas encore survenu et peut donc être évité. Apprendre des erreurs des autres implique un certain niveau d’empathie, suffisant pour créer de la compréhension. Les émotions ne sont qu’un moyen pour parvenir à développer sa compréhension et son être . Apprendre les choses à la dure nécessite le plus de dépenses émotionnelles, c’est pourquoi la matrice préfère ce mode. Avoir de la prévoyance et éviter les erreurs en augmentant votre compréhension – et certainement en ne répétant pas les erreurs – est le moyen le moins douloureux d’atteindre cet objectif.

Ainsi, apprendre à la manière facile est préférable, mais lorsque l’apprentissage à la dure est inévitable, la gestion émotionnelle aide à le rendre plus fluide. Le problème avec ceux qui choisissent d’être impassibles ou de réprimer leurs émotions de toute autre manière, c’est qu’ils manquent souvent à la fois d’être et de compréhension pour soutenir leurs actions, et par conséquent, ils restent des individus passifs vulnérables comme des agneaux. Si des émotions négatives surviennent, elles indiquent qu’une certaine croissance de votre part est nécessaire, et pour accélérer cette croissance, utilisez des techniques de gestion émotionnelle de la conscience de soi et de la compréhension.

Il devrait être clair que ceux qui sont plus tôt dans le parcours d’apprentissage auront des expériences émotionnelles plus négatives que ceux qui sont plus avancés. Il n’y a pas de jugement implicite – chacun est là où il devrait être et il est inutile d’envier l’autre car se juger selon les normes d’un autre est illogique (l’herbe est toujours plus verte de l’autre côté). Les personnes qui prétendent être plus avancées en étant moins émotives souffrent du fait qu’elles sont passives, car elles n’ont pas l’être et la compréhension nécessaires pour alimenter autrement leurs actions, ce qui se traduit par un manque apparent de volonté. Par conséquent, c’est bien ressentir des émotions négatives, car elles vous alertent d’abord de la présence d’une opportunité d’apprentissage, et peuvent aider à développer votre compréhension et alimenter vos actions tant que vous vous entraînez à être conscient de vous-même et essayez de voir la vérité objective de la situation.

Il faut souligner que toute émotion basée sur la vérité et appliquée de manière constructive pour altérer ou changer quelque chose dans la réalité physique est une émotion positive qui aide tout le monde, à l’exception de la matrice et des êtres négatifs. Toute émotion appliquée au fantasme, aux fausses spéculations et à la surabondance de l’ego est négative, car elle est basée sur l’illusion et devient la nourriture de la matrice et le carburant de son agenda.

Les paragraphes précédents concernaient des situations où un déclencheur était externe , peut-être inséré par la matrice, peut-être purement accidentel. Mais comme l’a souligné Gurdjieff, la rêverie est un grand gaspillage d’énergies émotionnelles. Cela ne veut pas dire que la rêverie doit être freinée, mais essayez au moins d’éviter les fantasmes négatifs de vengeance, de haine, de luxure et de peur. Fantasmer sur des mélodrames épuisants et être stressé par une situation hypothétique exagérée est presque aussi dommageable que de fausses spéculations. Ce sont des indulgences conscientes envers les émotions négatives qui, comme le phénomène de l’obsession, ne servent à rien pour élargir sa compréhension.

Limiter l’auto-persuasion négative et les fantasmes inutiles est un exercice pratique que vous pouvez commencer immédiatement.

Enfin, pour s’assurer que le concept de gestion émotionnelle n’est pas mal compris ou transformé en désinformation, soulignons que la gestion émotionnelle n’a rien à voir avec ce qui est dit dans certains articles New Age glorifiant la définition New Age de la « positivité », qui est plus défini avec précision comme la complaisance, la soumission, la douceur et la passivité. Selon le paradigme « vous créez votre propre réalité », en ne ressentant aucune émotion négative ou en reconnaissant que le côté obscur existe, votre réalité sera dépourvue de négativité et remplie de sécurité et d’abondance.

Le principe de base de la conscience et de l’émotion affectant la réalité est vrai, mais il le fait de manière imparfaite et ne modifie que la probabilité qu’un type particulier d’événement (positif ou négatif) se produise dans votre vie. Cela n’élimine pas la possibilité qu’un événement de l’un ou l’autre type puisse se produire. Les principaux défauts de ce paradigme New Age particulier sont 1) la négligence de la préparation physique et 2) la répression des émotions négatives.

Parce que la création de la réalité est imparfaite pour la plupart des humains, un événement négatif se produira tôt ou tard. Si le New Age a l’illusion que rien de mal ne peut jamais lui arriver parce que cela violerait son libre arbitre, alors il négligera de se préparer pour le jour où il rencontrera un événement aussi négatif. Cela pourrait lui coûter cher.

Deuxièmement, étant strictement « positif » sans un changement dans les perceptions ou même une définition correcte de ce qui constitue « positif », le Nouvel Âge par pure ignorance accumulera un grand entrepôt de formes-pensées internes (émotions refoulées). Finalement, il explosera et fera quelque chose qu’il regrettera grandement. L’illusion « Amour et Lumière » n’est qu’un autre agenda du côté obscur, car le côté obscur ne préfère pas le bien ou le mal, simplement un déséquilibre entre eux. Ce qui est refoulé devient perverti.

Ainsi, bien que cet article semble mettre l’accent sur l’abstinence de pensées négatives, assurez-vous de saisir l’importance de la préparation et de l’ expansion de la perception . Ces abstinences ne proviennent pas du refoulement, mais de la transformation des émotions négatives en émotions positives. Ceci est possible car le loosh est une quantité d’énergie dont la fréquence vibratoire peut être inversée. La réparation physique, manifestation de l’action extérieure , résulte d’une planification qui est une activité mentale au service de la réalité plutôt que du fantasme. La croissance de la compréhension et de l’ être crée un changement de perception, qui est la clé pour gérer les émotions et empêcher leur refoulement ou leur futur déclenchement redondant.

Conclusion

Plus important encore, gardez une attitude légère envers la vie et cherchez constamment à augmenter votre conscience en apprenant des leçons en toute simplicité. Rappelez-vous que les situations négatives n’ont pas besoin d’être accompagnées d’émotions négatives si vos perceptions sont exactes, et qu’une relation de confiance entre deux ou plusieurs personnes colinéaires forme un puissant réseau imperméable à la corruption par la matrice.

Tom Montalk

Montalk.net



Que pensez-vous de cet article ? Inscrivez-vous et rejoignez la conversation


Merci à tous pour votre soutien.

Beaucoup d'entre vous sont avec moi, par le coeur et la pensée, et je vous transmet ma gratitude... Vous pouvez assurer la continuité de ce site de plusieurs manières... En partageant les articles que vous avez aimé... En achetant vos livres et vos produits préférés sur Amazon via ce site... En faisant un don sécurisé sur Paypal... Ou les trois en même temps... Recevez toute ma gratitude... Mon Amour vous accompagne...


Même 1€ est important !





Tags:

0 Commentaires

Laisser une réponse

Imaginer un Nouveau Monde © Elishean 2009 - 2021

CONTACT

Vous pouvez nous envoyer un e-mail et nous vous répondrons dès que possible.

En cours d’envoi
ou

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

ou

Create Account

%d blogueurs aiment cette page :