LE FICHIER OMEGA : Gris, nazis, bases souterraines et nouvel ordre mondial

Les rédacteurs de ce document ne sont pas à l’origine du matériel cité dans l’article précédent ci-dessous, mais vous transmettent simplement ces informations pour faire ce que vous jugez nécessaire.

Fichier OMEGA 12 – La tentative d’imposer une dictature mondiale

Nous n’avons aucun moyen de savoir que ces choses se produiront [nous espérons et prions qu’elles n’arrivent pas], mais si l’une des situations ci-dessus devait se produire, vous pouvez être assuré que l’équilibre de ce scénario pervers suivra.

Leurs deux principaux objectifs immédiats sont de DÉSARMER les citoyens américains et de SUSPENDRE notre Constitution.

Note : Cet article publié en 2012 semble prémonitoire

PLAN DE PRISE EN CHARGE DU MONDE NAZI – NOUVEL ORDRE MONDIAL

ID du message: Date: 29 août 92 19:39:17 GMT Organisation: WJ Vermillion – Winter Park, FL Lignes: 515

—- SURPRISE D’OCTOBRE U FO NAZI —-

Mind Control Projects Out of Atlantic (… plus d’informations sur la conférence d’Arcadia, en Californie, qui a présenté Michael Younger, membre de l’unité secrète de renseignement de la marine COM-12, qui tente de maintenir une défense d’arrière-garde de la Constitution américaine , Déclaration des droits et déclaration d’indépendance. – Branton )

Sceau de la CIA – Central Intelligence Agency of the United States Government (Crédit photo: Wikipedia)

Beaucoup de ces nazi sont devenus des agents de la Central Intelligence Agency [ CIA ], de la NASA , également de la NSA , du FBI et d’autres agences gouvernementales, de sorte que les nazis avaient plus ou moins totalement infiltré le gouvernement des États-Unis dans la plupart des postes clés et sensibles…

Ils ont également été utilisés et attribués à des emplois au sein de nombreuses sociétés appartenant aux ROCKEFELLER , y compris ATLANTIC RICHFIELD . C’est par l’intermédiaire d’Atlantic Richfield que la plupart des programmes de contrôle mental ont été mis en œuvre et utilisés …

L’un des nazis [le médecin], travaillant avec 300 scientifiques d’élite sur ces projets, a développé un certain médicament qui pourrait être utilisé sur les enfants [induisant] une douleur et une torture sévères, où l’enfant s’évanouirait normalement et deviendrait inconscient.

Le médecin pourrait administrer ou injecter le médicament et cela empêcherait l’enfant de s’évanouir, et ainsi le médecin pourrait alors infliger une douleur plus grande, allant bien au-delà du seuil de l’endurance humaine, ce qui à son tour permettrait à l’esprit de l’enfant de devenir totalement effacé, un vide total pour que l’enfant oublie son identité personnelle, oublie même comment ajouter ou soustraire ou poursuivre la conversation.

Enfants contrôlés par l’esprit utilisés comme esclaves sexuels

L’enfant aurait besoin d’être totalement programmé dès le début, à partir d’une conscience vide. Cette technique de lavage de cerveau ou de contrôle mental leur a permis de créer tout type de personne qu’ils voulaient. Ils ont créé beaucoup de ces enfants pour qu’ils deviennent des esclaves sexuels pour leur propre espèce, et ces enfants ont ensuite été utilisés par d’autres aussi longtemps qu’ils le voulaient, pour être éliminés lorsque [la personne] en était fatiguée ou en avait fini avec eux.

Selon cette cassette [de Michael Younger], l’homme responsable de la distribution des enfants parmi divers nazis à des fins sexuelles s’appelait Larry King , non pas le Larry King de l’animateur de télévision et de talk-show, mais un homme plus jeune, une personne différente, qui troqueraient des âmes humaines et vendraient ces enfants à des hommes à des fins sexuelles, pour des fêtes ou quoi que ce soit, leur permettant la propriété totale de l’enfant comme si l’enfant était simplement un objet.

Les nazis étaient libres de détruire l’enfant ou de garder l’enfant… Certains des enfants étaient utilisés à des fins sataniques selon la bande. Ils étaient utilisés pour des rituels sataniques qui, dans certains des rituels, comprenaient l’écorchage vivant et le retrait du cœur de l’enfant alors que l’enfant est encore vivant …

Ce Larry King vendait ces enfants, faisant d’énormes sommes d’argent pour ces divers objectifs, et si les enfants ne faisaient pas de sport, ils étaient simplement éliminés. Dans de nombreux cas, s’ils étaient ramenés pour être éliminés, ils étaient envoyés au complexe Atlantic Richfield dans le New Jersey et le complexe travaillait avec les enfants pour essayer de les « sauver ». Si cela ne fonctionnait pas, ils étaient simplement emmenés dans la zone arrière et abattus, puis mis dans une tranchée creusée par un bulldozer qui les recouvrait de terre…

« Les enfants « jetables » et ce que les nazis leur font»

Joseph Mengele , le docteur maléfique d’Hitler était bien vivant… Mike Younger a discuté… de ce qu’on appelle les « enfants jetables», les enfants disparus de cette nation dont les visages apparaissent sur les pub des cartons de lait… beaucoup de ces enfants ont été enlevés par les nazis et la bande audio parle en particulier d’un programme… orienté vers le contrôle de l’esprit.

Joseph Mengele, le médecin nazi qui a travaillé le plus étroitement avec Adolph Hitler, n’était pas encore mort comme l’ont indiqué les rapports…

Le Dr Mengele exploitait toujours un centre de contrôle mental en Floride, spécialisé dans la manipulation de l’esprit des enfants. L’idée de s’occuper des enfants fascinait les nazis parce que leur esprit est déjà facilement contrôlable et plus facile à modifier que ne l’étaient les adultes. De plus, ils avaient la capacité de les contrôler plus facilement en raison de leur taille, et ils avaient également la capacité d’utiliser un enfant contrôlé par l’esprit selon leur souhait.

Mike Younger, en parlant de cela, a raconté comment lui et son avocat s’étaient infiltrés dans les groupes nazis et s’étaient rendus au complexe de New Jersey Atlantic Richfield [ARCO] pour une réunion de nazis et tout au long de la journée, ils continuaient à entendre des coups de feu intermittents.

Remarque: les Brookhaven National Laboratories, qui ont contribué aux projets Montauk, sont également situés dans le New Jersey, et il existe également un puissant mouvement politique néonazi ou suprémaciste blanc actif dans ce domaine. En plus de cela, le Standard- Exxon Oil Company, qui pendant la Seconde Guerre mondiale a établi une fusion avec la société nazie IG Farben – qui utilisait de la main-d’œuvre esclave – est également basée dans le New Jersey.

Sans parler du complexe ITT dans le New Jersey, qui est détenu et contrôlé en grande partie par la famille allemande KRUPP . Les patriotes qui sont originaires de cette région devraient rester à l’affût de toute piste sur l’activité nazie là-bas et, une fois qu’ils ont découvert des signes d’une telle activité, ils devraient prudemment enquêter, documenter et exposer cela pour que tous les voient. – Branton)

Ils ne savaient pas quels étaient ces coups de feu jusqu’à ce qu’ils aient été emmenés dans un autre endroit surplombant le site du complexe et ils ont vu les enfants être emmenés, forcés de s’agenouiller près de la tranchée et recevoir une balle dans l’arrière de la tête. Après trois ou quatre coups de feu, le bulldozer avançait de quelques mètres, les couvrant, puis le processus recommençait. À chaque fois, quelques-uns étaient abattus et tombaient dans la tranchée, et le bulldozer déplaçait de la terre par-dessus.

Michael Younger, s’adressant à un groupe d’environ 200 personnes en Arcadie, a expliqué tout cela; l’avocat qui l’avait accompagné a eu tellement peur de l’histoire et des événements qu’il a décidé lui-même de ne pas parler en personne, le lendemain alors qu’il devait parler [il ne l’a pas fait], mais plutôt de présenter une cassette vidéo. Il était convaincu que s’il se présentait là-bas, il serait tué.

Cet homme, étant juif; l’avocat juif a décidé qu’il serait tué s’il se présentait là-bas et donc, laissé à la place d’une bande vidéo décrivant cet incident et le traitement des enfants qui avaient disparu. Le terme « enfants jetables » était un terme dérogatoire utilisé comme une blague par ces nazis parce qu’ils ne sont jamais revenus et qu’ils pensaient que c’était une façon assez drôle de décrire les enfants.

Le fait que leurs photos aient été placées sur des cartons de lait n’aidait pas les enfants, mais les nazis pensaient que cela témoignait d’une sorte d’effort de la part de la société, qui faisait défaut auparavant.

Ils n’admiraient pas le fait qu’un effort soit fait pour retrouver les enfants, mais ils pensaient que c’était une blague de se faire coller le visage sur des cartons de lait alors qu’ils ne seraient plus jamais revus…

Lors de la présentation en Arcadie, un film a été projeté dans lequel les armées des Nations Unies ont été amenées dans une nation ouest-africaine pour apporter la «paix».

Ils ont rencontré plusieurs centaines de civils et ont ainsi ouvert le feu sur eux avec des mitrailleuses et des fusils. Le film montre clairement une femme portant son enfant. La tête de l’enfant a soudainement explosé quand une balle de mitrailleuse de calibre 30 l’a fait sauter comme si c’était une pastèque, puis une autre balle a frappé la mère et elle est tombée.

Les masses, les centaines de femmes et d’enfants ont finalement tous été massacrés par les troupes des Nations Unies qui étaient venues pour apporter la «  paix  », et ils ont plaisanté et ri à propos de leur travail et de la façon dont ils l’avaient accompli et doivent maintenant continuer et en trouver d’autres.

Le film lui-même avait été ramené pour être mis à la télévision pour alerter les masses mais aucune station ne permettrait de le montrer, et ainsi, le film a été présenté à cette réunion et a été mis à la disposition des particuliers à l’achat, mais cela ne permettait pas aux masses de savoir ce qui se passait réellement avec ces troupes mercenaires des Nations Unies…

Il y avait plusieurs centaines de personnes présentes. Quand quelqu’un a demandé: « George Bush sait-il qu’il est la cible d’un assassinat en mars? » [la réponse était…] «Il le sait maintenant! Il sait que son vice-président est derrière cela… »

Note: une source a déclaré que George Bush était l’ancien directeur d’un groupe de «gouvernement secret» qui exerce encore plus de pouvoir que la CIA , qui est l’organisation MJ-12 ou PI-40 qui est une extension du MAJI . Quand Bush a quitté le poste, Dan Quayle aurait pris le relais, auquel cas Quayle aurait été à l’époque l’une des personnes les plus puissantes de la structure de pouvoir gouvernementale « secrète », SI cette source était exacte. Il y a d’ailleurs des rapports indiquant que le MJ-12 lui – même est actuellement fragmentée entre les militants pro-Gris dans les agences MAJI / AQUARIUS et les militants anti-Gris dans les agences CABAL / COM12 . – Branton)

Mike Younger a également indiqué qu’il y avait des efforts supplémentaires de leur part pour empêcher la mise en œuvre de ce plan. Les personnes avec lesquelles il travaille ont oeuvré pour exposer George Bush dans ses relations Iran / Contra et ses relations avec son frère dans des opérations illégales au Japon, dans l’espoir que ces choses finiront par amener suffisamment de personnes à l’interroger et à ne pas voter pour lui … il y en a un certain nombre (des agents, comme Michael Younger et d’autres connectés à COM-12, s’efforçant d’amener les agents du renseignement du bon côté et essayant d’amener les chefs militaires du bon côté, et il y a pas mal de gens au sein des groupes de renseignement et militaires qui savent ce qui se passe, et qui Je n’aime tout simplement pas ça, et préparent leurs propres plans pour contrer cet agenda s’il est effectivement emporté …

George Bush | CIA

Note : Apparemment, ces campagnes ont été couronnées de succès, car George Bush a échoué dans sa tentative de réélection. S’il avait été réélu, se pourrait-il que nous vivions maintenant dans une dictature fasciste ? Il faut aussi réaliser que George Bush n’est pas le « centre » de la conspiration, le programme de l’Organisation du Nord-Ouest continuerait avec ou sans lui. Il était en fait à l’époque un « homme de paille » pour une force qui est bien plus maléfique et plus puissante qu’un seul homme.

Je n’insinue pas non plus que les nations d’Allemagne, d’Autriche ou d’Italie, où les sociétés secrètes bavaroises et romaines ont leurs racines, sont l' »ennemi » ultime. L’ennemi est la STRUCTURE même du pouvoir des sociétés secrètes, qui contrôle les gouvernements de ces pays, et le moyen de contre-attaque devrait être une EXPOSITION INCONTOURNABLE des secrets les plus profonds et les plus sombres atrocités et « crimes de guerre » de ces marchands de mort ! – Branton)

Aujourd’hui, une autre opportunité s’est présentée et comme ces forces ne peuvent plus polariser l’Occident contre la Russie, déclencher une guerre nucléaire dévastatrice [du moins pas avec la Russie, à moins qu’elle ne redevienne une superpuissance], elle a saisi l’opportunité présente où la dépression économique et une polarisation croissante en Amérique contre les minorités peuvent créer des conditions si désastreuses en Amérique que le public permettra en fait au président d’appeler des troupes de l’ONU pour rétablir la loi et l’ordre …

GEORGE BUSH : LA BIOGRAPHIE NON AUTORISÉE, qui a d’abord été publié en série dans THE NEW FEDERALIST, en commençant par Vol.V, No. 39., et plus tard publié par «Executive Intelligence Review».

Certaines des revendications de ce volume massivement documenté incluent:

– Un républicain noir, un bon ami de George Bush qui était chargé de rallier le soutien des Noirs à la présidence Bush, est devenu le centre d’un scandale sexuel dans le Nebraska après l’effondrement de la Franklin Community Credit Union à Omaha qu’il dirigeait et qui était axée sur les minorités. Cet homme était Lawrence [LARRY] E. KING, Jr. King a chanté l’hymne national lors des conventions républicaines de 1984 et 1988.

– Le « Comité Franklin » a mené une enquête sur les accusations de détournement de fonds et en novembre 1988, les bureaux de King ont fait l’objet d’une descente du FBI et 40 millions de dollars ont été découverts manquants.

En quelques semaines cependant, le Sénat du Nebraska, qui avait initialement ouvert l’enquête pour savoir où était passé l’argent, s’est retrouvé à interroger des jeunes adultes et des adolescents qui prétendaient avoir été des enfants prostitués. Plusieurs travailleurs sociaux et administrateurs des services de garde d’enfants de l’État ont accusé M. King de diriger un réseau de prostitution enfantine.

Les accusations se sont multipliées, car l’ancien chef de la police d’Omaha, l’éditeur du plus grand quotidien de l’État, et plusieurs autres associés politiques de King se sont retrouvés accusés de patronner le réseau de prostitution enfantine. (Cela pourrait-il contribuer à confirmer les rumeurs d’une importante force d’infiltration « nazie » au Nebraska, comme les affirmations d’une présence nazie similaire à Dulce, au Nouveau-Mexique, à Reno, au Nevada, à Montauk, à New York, au New Jersey, etc.

– Il est intéressant de noter que tous ces États commencent par la lettre « N », tout comme les mots « nazi » et « NeuSchwabenland », qui peuvent OU NE PEUVENT PAS avoir une quelconque signification, autre que celle d’une simple coïncidence. – Branton).

– Bien que King ait été condamné à 15 ans de prison fédérale pour avoir fraudé la coopérative de crédit basée à Omaha, les magazines « Avvenimenti » d’Italie et « Pronto » d’Espagne, entre autres, ont accusé King d’avoir commis des crimes plus graves : il a dirigé un réseau national de prostitution d’enfants au service de l’ELITE POLITIQUE ET COMMERCIALE DES PARTIS REPUBLICAIN ET DEMOCRATE.

Plusieurs enfants victimes des opérations de King l’ont accusé d’avoir participé à au moins un MEURTRE RITUEL SATANIQUE d’un enfant il y a plusieurs années.

Le « Washington Post », le « New York Times », le « Village Voice » et le « National Law Journal » ont également couvert toute la gamme des accusations après la publication de l’histoire en novembre 1988. En fait, selon le livre, les machinations financières de King étaient également liées à l’affaire Iran-Contra, et certains disent que King a fourni à la CIA des informations obtenues grâce à ses activités présumées de « proxénète » pour les hauts et puissants.

– Pronto », l’hebdomadaire de Barcelone le plus diffusé en Espagne avec plus de 4,5 millions de lecteurs, a déclaré que Roy Stephens, un enquêteur privé qui a travaillé sur l’affaire et qui dirige la FONDATION POUR LA JEUNESSE DISPARUE, « a des raisons de croire que la CIA est directement impliquée », et que le « FBI refuse d’aider dans l’enquête et a SABOTÉ tous les efforts » pour aller au fond de l’histoire.

– Selon ce volume, plusieurs des enfants prostitués d’Omaha ont témoigné qu’ils s’étaient rendus à Washington, D.C. avec King dans des avions privés pour assister à des événements politiques qui ont été suivis par des ABUS SEXUELS D’ENFANTS.

– Le nom de George Bush avait fait surface à plusieurs reprises dans le scandale du Nebraska. Cependant, son nom a été publié pour la première fois en juillet 1989, un peu moins d’un mois après que l’affaire des call boys de Washington ait fait la une des journaux. Le principal quotidien d’Omaha a rapporté : « Une enfant, qui a été suivie en psychiatrie, aurait vu George Bush à l’une des fêtes du roi ».

– Gary Caradori était un enquêteur de la police d’État à la retraite qui avait été engagé par le Sénat du Nebraska pour enquêter sur l’affaire, et qui était mort MYSTÉRIEUSEMENT AU COURS DE SES ENQUÊTES. Le 11 juillet 1990, au cours de ses enquêtes, Gary Caradori, 41 ans, est mort dans le crash de son petit avion, en compagnie de son fils de 8 ans, après une EXPLOSION en plein vol dont la cause n’a pas encore été découverte. Pilote compétent et prudent, Gary Caradori a déclaré à plusieurs reprises à ses amis, dans les semaines précédant sa mort, qu’il craignait que son avion ne soit saboté.

– Steve Bowman, un homme d’affaires d’Omaha qui compile un livre sur le scandale financier et sexuel de Franklin, a déclaré « Nous avons des témoins crédibles qui disent que ‘Oui, George Bush a un problème’… La maltraitance des enfants est devenue l’une des épidémies des années 1990 », a déclaré Bowman à GQ.

[Selon le magazine GENTLEMAN’S QUARTERLY].

L’une des sources de Bowman est un psychiatre à la retraite qui a travaillé pour la CIA. Peter Sawyer, un militant conservateur australien qui publie un bulletin d’information controversé, « Inside News », tiré à 200 000 exemplaires, a consacré son numéro de novembre 1991 exclusivement au scandale du Nebraska, dans lequel il s’est concentré sur les liens du président Bush avec cette affaire.

Dans une section intitulée « Les allégations initiales », il a mis l’accent sur les liens du président Bush avec l’affaire : Bush nommé pour la première fois en 1985″, Sawyer écrit, « …Si les premières allégations concernant un réseau massif d’exploitation des enfants, centré autour de LARRY KING et menant jusqu’à la Maison Blanche, avaient été faites en 1989, et provenaient toutes de la même source, on pourrait soupçonner des manigances et une collusion malicieuse. Toutefois, les allégations découlant de l’effondrement de la Franklin Credit Union n’étaient pas les premières.

« En 1985, une jeune fille, Eulice [Lisa] Washington, était au centre d’une enquête menée par Andrea L. Carener, du département des services sociaux du Nebraska. L’enquête a été lancée parce que Lisa et sa soeur Tracey fuyaient continuellement leurs parents adoptifs, Jarrett et Barbara Webb. D’abord réticentes à divulguer des informations par crainte d’être punies, les deux filles ont fini par raconter une histoire remarquable, soutenue plus tard par d’AUTRES enfants qui avaient été placés chez les Webb [sic].

« Ces débriefings ont été menés par Mme Julie Walters, une autre assistante sociale, qui travaillait pour Boys Town à l’époque, et qui avait été appelée en raison des références constantes des enfants Webb et d’autres personnes, à cette institution. Lisa, soutenue par sa soeur, a décrit en détail une industrie massive de sexe d’enfants, d’homo_sexualité et de pornographie, dirigée au Nebraska par LARRY KING.

Elle a décrit comment elle était régulièrement emmenée à Washington par avion, avec d’autres jeunes, pour assister à des fêtes organisées par King et auxquelles participaient de nombreuses personnalités, notamment des hommes d’affaires et des politiciens.

Lisa a spécifiquement nommé GEORGE BUSH comme étant présent à au moins deux occasions distinctes. « Souvenez-vous, c’était en 1985 », souligne le bulletin d’information australien.

En 1986, Mme Julie Walters a interviewé la présumée prostituée enfantine, Lisa, qui lui a parlé de M. BUSH. Lisa et sa sœur Tracey vivaient alors temporairement dans la maison de Kathleen Sorenson, une autre famille d’accueil. Mme Walters a expliqué qu’au début, elle a été très surprise par ses révélations, mais Lisa – qui vient d’un milieu très défavorisé et n’a aucune connaissance des affaires politiques – a donné des détails minutieux sur sa participation à des réunions politiques dans tout le pays. Le rapport manuscrit de 50 pages de Julie Walters indique “3/25/86. Elle a rencontré Kathleen [Sorenson] et Lisa pendant environ 2 heures à Blair [Neb.], interrogeant Lisa pour obtenir plus de détails sur les abus sexuels…

Lisa a admis avoir été utilisée comme prostituée par Larry King lorsqu’elle était en voyage avec sa famille. Elle a commencé à faire des voyages lorsqu’elle était en 10e année. Outre elle et Larry, il y avait aussi Mme King, leur fils, Prince, et 2-3 autres couples. Ils ont voyagé dans l’avion privé de Larry, Lisa a dit que lors de ces fêtes de voyage, que Larry a organisées, elle était assise nue « jolie et innocente » et les invités pouvaient se livrer à TOUTES les activités sexuelles qu’ils voulaient [mais la pénétration n’était pas autorisée] avec elle…. Lisa a dit qu’elle avait rencontré le VP George Bush pour la première fois à la Convention républicaine [à laquelle Larry King avait chanté l’hymne national] et l’avait revu à une fête à Washington, DC que Larry avait organisée. Lors de cette soirée, Lisa n’a vu aucune femme…

«Le test polygraphique que Lisa a effectué ne concernait que les abus sexuels commis par Jarrett Webb. À cette époque, elle n’avait dit que des choses générales sur les voyages de Larry [i] [html]. Elle n’a commencé à parler de son implication dans la prostitution que lors de ces voyages le 25/3/86…. «Lisa a également accompagné M. et Mme King et Prince lors de voyages à Chicago, New York et Washington, DC à partir de l’âge de 15 ans. Elle a manqué presque totalement vingt-deux jours d’école à cause de ces voyages. Lisa a été emmenée sous prétexte d’être la baby-sitter de Prince. L’année dernière, elle a rencontré le vice-président George Bush et l’a revu à l’une des soirées que Larry avait organisées lors d’un voyage à Washington, DC. Dans certaines fêtes, il n’y a que des hommes [comme ce fut le cas à la fête à laquelle George Bush a assisté] – des hommes plus âgés et des hommes plus jeunes dans la vingtaine.

«Lors de ces fêtes, Lisa a déclaré que chaque invité avait un garde du corps et elle a vu certains des hommes porter des armes. Tous les invités devaient produire une carte qui passait par une machine pour vérifier qui était, en fait, qui ils prétendaient être. Et puis chaque invité a été fouillé avant d’entrer dans la fête.

– Un rapport du comité Franklin a déclaré: «Apparemment, elle [Lisa] a été contactée le 19 décembre [1988] et est venue volontairement aux bureaux du FBI le 30 décembre 1988. Elle a été interviewée par Brady, Tucker et Phillips. «Elle indique qu’en septembre ou octobre 1984, alors que [Lisa] Washington avait quatorze ou quinze ans, elle est partie en voyage à Chicago avec Larry King et quinze à vingt garçons d’Omaha.

Elle s’est envolée pour Chicago dans un avion privé. «L’avion était grand et avait des rangées de deux sièges chacune de chaque côté de l’allée centrale intérieure. «Elle indique que King a obtenu les garçons de Boys Town et que les garçons ont travaillé pour lui. Elle a déclaré que Rod Evans et deux autres garçons du nom de famille d’Evans étaient dans l’avion. Je ne me souvenais pas des noms des autres garçons. «Les garçons qui ont pris l’avion pour Chicago avec Washington et King avaient entre quinze et dix-huit ans. La plupart des garçons étaient noirs mais certains étaient blancs. On lui a montré une photographie couleur d’un garçon et l’a identifié comme étant l’un des garçons de l’avion. Elle ne pouvait pas se souvenir de son nom. «Elle indique qu’elle a été contrainte de partir en voyage par Barbara Webb.

«Elle indique qu’elle a assisté à une fête à Chicago avec King et les jeunes hommes. Elle a indiqué que GEORGE BUSH était présent. «Elle indique qu’elle s’est installée [sic] à une table à la fête en ne portant rien d’autre qu’un déshabillé. Elle a déclaré que George Bush l’avait vue sur la table. Elle a déclaré qu’elle avait vu George Bush payer de l’argent à King et que Bush avait quitté la partie avec un GARÇON noir de dix-neuf ans nommé Brent. Lisa a déclaré que la partie auquel George Bush a participé était à Chicago en septembre ou octobre 1984. Selon le « Chicago Tribune » du 31 octobre 1984, Bush était EN FAIT dans l’Illinois faisant campagne pour des candidats au Congrès à la fin du mois d’octobre.

«Eulice [Lisa] a indiqué qu’elle avait reconnu que George Bush venait à la fête et que Bush avait deux grands hommes blancs avec lui. Eulice a indiqué que Bush était venu à la fête environ 45 minutes après le début et qu’il avait été accueilli par Larry King. Eulice a indiqué qu’elle connaissait George Bush en raison du fait qu’il avait participé à des campagnes politiques et qu’elle avait également observé une photo de Bush avec Larry King dans la maison de Larry King à Omaha. Le rapport indiquait: «Lisa a subi quatre tests polygraphiques administrés par un soldat de l’État au bureau de la patrouille d’État de la rue Center à Omaha. Le soldat de l’État, une fois les tests de Lisa terminés, a dit à [un autre parent d’accueil] qu’il avait essayé de «briser Lisa», mais il était convaincu QU’ELLE DIT LA VÉRITÉ .

Si les machinations déviantes de George Herbert [le pervers] Bush et de ses camarades conspirateurs nazis ne suffisent pas à attiser les flammes de votre indignation patriotique jusqu’au point de fusion … alors lisez ce qui suit concernant leurs chefs de file, la famille milliardaire d’immigrants allemands , les Rockefeller…

Contrôle de la population, NAZIs et ONU

Les ROCKEFELLER et le  MEURTRE DE MASSE

La Fondation ROCKEFELLER est le PREMIER sponsor des relations publiques pour le programme de dépeuplement drastique de l’ONU, que le monde est invité à accepter lors de la conférence des Nations Unies prévue en septembre au Caire, en Egypte.

Les preuves en possession d’un nombre croissant de chercheurs en Amérique, en Angleterre et en Allemagne démontrent que la Fondation et ses associés des secteurs CORPORATIF, MÉDICAL et POLITIQUE ont organisé le programme racial de MEURTRE DE MASSE NAZI en ALLEMAGNE.

Ces mondialistes, qui servent de relais à la géopolitique de l’Empire britannique, n’ont pas été arrêtés après la Seconde Guerre mondiale. L’alliance des NATIONS UNIES de l’ancienne droite NAZI avec la gauche NEW AGE représente un danger encore plus grave pour le monde d’aujourd’hui que le même groupement ne l’a fait en 1941.

Le monopoliste pétrolier John D. Rockefeller a créé la Fondation Rockefeller, gérée par la famille, en 1909.

En 1929, il avait placé sur le compte de la Fondation 300 millions de dollars de la participation majoritaire de la famille dans la Standard Oil Company of NEW JERSEY [appelée plus tard « EXXON »].

L’argent de la Fondation a permis de créer la spécialité médicale connue sous le nom de GÉNÉTIQUE PSYCHIATRIQUE.

Pour ce nouveau domaine expérimental, la Fondation a réorganisé l’enseignement médical en Allemagne, en créant et en dirigeant désormais de manière continue l' »Institut Kaiser Wilhelm de psychiatrie » et l' »Institut Kaiser Wilhelm d’anthropologie, d’eugénisme et d’hérédité humaine ».

Le directeur général de ces institutions était le psychiatre suisse fasciste Ernst Rudin, assisté de ses protégés Otmar Verschuer et Franz J. Kallmann. En 1932, le mouvement « Eugénisme » dirigé par les Britanniques a désigné le Dr Rudin des Rockefeller comme président de la Fédération mondiale d’Eugénisme. Le mouvement a appelé à tuer ou à stériliser les personnes dont l’HÉRÉDITÉ en faisait un fardeau public.

LOIS RACIALES…

Quelques mois plus tard, Hitler prend le contrôle de l’Allemagne et l’appareil Rockefeller-Rudin devient une section de l’État nazi.


Le régime nomma Rudin à la tête de la Société d’Hygiène Raciale. Rudin et son équipe, dans le cadre du groupe de travail des experts en hérédité présidé par le chef SS Heinrich Himmler, élaborent la loi sur la stérilisation. Décrite comme une loi modèle américaine, elle fut adoptée en juillet 1933 et fièrement imprimée dans les Eugenical News [USA] de septembre 1933 avec la signature d’Hitler.

Le groupe Rockefeller a élaboré d’autres lois raciales, également basées sur les statuts existants en Virginie. L’unité « T4 » de la chancellerie hitlérienne, basée sur des psychiatres dirigés par Rudin et son équipe, a coopéré à la création de films de propagande pour vendre le meurtre par compassion [euthanasie] aux citoyens allemands.

Le public a réagi de façon antagoniste : Hitler a dû retirer des salles de cinéma un film sur le droit de mourir, qui avait fait couler beaucoup d’encre. Les bases nécessaires n’ont pas encore été jetées.

Sous le régime nazi, la société chimique allemande I.G. FARBEN et la société Rockefeller’s STANDARD [EXXON] OIL du New Jersey étaient en fait une seule entreprise, fusionnée dans des centaines d’accords de cartel.

I.G. FARBEN a été dirigée jusqu’en 1937 par la famille Warburg, partenaire de Rockefeller dans le secteur bancaire et dans la conception de l’eugénisme de l’Allemagne nazie. Après l’invasion allemande de la Pologne en 1939, Standard Oil s’est engagée à maintenir la fusion avec I.G. Farben, même si les États-Unis entraient en guerre.

Cela a été révélé en 1942 par la commission d’enquête du sénateur Harry Truman, et le président Roosevelt a pris des centaines de mesures juridiques pendant la guerre pour empêcher le cartel Standard – I.G. Farben d’alimenter la machine de guerre ennemie.

En 1940-41, I.G. Farben a construit une usine gigantesque à Auschwitz en Pologne, pour utiliser les brevets de Standard Oil / I.G. Farben avec la main-d’œuvre des camps de concentration pour fabriquer de l’essence à partir du charbon. Les SS étaient chargés de garder les Juifs et les autres détenus et de sélectionner pour les tuer ceux qui étaient inaptes au travail d’esclave d’I.G. Farben.

Le président de Standard-Allemagne Emil Helfferich a témoigné après la guerre que les fonds de Standard Oil ont aidé à payer les gardes SS à Auschwitz.

En 1940, six mois après la fameuse réunion de Standard – I.G., Daniel O’Brian, fonctionnaire de la Fondation européenne Rockefeller, a écrit au médecin en chef de la Fondation, Alan Gregg, qu‘ »il serait regrettable qu’il soit décidé d’arrêter des recherches qui n’ont aucun rapport avec les questions de guerre ».

– La Fondation a donc continué à financer la « recherche psychiatrique » nazie (qui se traduit par la recherche sur le « contrôle de l’esprit ») pendant la guerre.

En 1936, le docteur Franz Kallmann de Rockefeller interrompt son étude sur la dégénérescence héréditaire et émigre en Amérique parce qu’il est à moitié juif. Kallmann se rend à New York et crée le département de génétique médicale de l’Institut psychiatrique de l’État de New York.

Le RITE ÉCOSSAIS de la franc-maçonnerie publie l’étude de Kallman sur plus de 1 000 cas de schizophrénie, qui tente de prouver son fondement héréditaire. Dans ce livre, Kallmann a remercié son patron et mentor de longue date, Rudin. Le livre de Kallmann, publié en 1938 aux États-Unis et dans l’Allemagne nazie, a été utilisé par l’unité T4 comme une rationalisation pour commencer en 1939 le meurtre de malades mentaux et de diverses personnes « défectueuses », peut-être pour la plupart des ENFANTS.

Josef Mengele

Des gaz et des injections létales ont été utilisés pour tuer 250.000 personnes dans le cadre de ce programme, dans lequel le personnel d’un programme de meurtre a été désensibilisé et formé.

En 1943, l’assistant d’Otmar Verschuer, Josef Mengele, a été nommé commandant médical d’Auschwitz. En tant que directeur de l’Institut Kaiser Wilhelm d’anthropologie, d’eugénisme et d’hérédité de Rockefeller à Berlin pendant la guerre, Verschuer a obtenu du Conseil allemand de la recherche des fonds pour les expériences de Mengele à Auschwitz. Verschuer a rédigé un rapport d’étape à l’intention du Conseil :

« Mon co-chercheur dans cette recherche est mon assistant, l’anthropologue et médecin Mengele. Il est Hauptstuermfuehrer et médecin de camp dans le camp de concentration d’Auschwitz…. Avec l’autorisation du Reichsfuehrer SS Himmler, des recherches anthropologiques sont en cours sur les différents groupes raciaux dans les camps de concentration et des échantillons de sang seront envoyés à mon laboratoire pour enquête ». Mengele rôdait sur les voies ferrées menant à Auschwitz, à la recherche de jumeaux

Un sujet de prédilection des généticiens psychiatriques.

À leur arrivée à la station expérimentale de Mengele, les jumeaux remplissent « un questionnaire détaillé de l’Institut Kaiser Wilhelm ». Des prises de sang quotidiennes étaient effectuées pour la recherche de Verschuer sur les « protéines spécifiques ». Des aiguilles étaient injectées dans les yeux pour travailler sur la couleur des yeux. Il y a eu des transfusions sanguines expérimentales et des infections. Des organes et des membres étaient prélevés, parfois sans anesthésie. Des changements de sexe ont été tentés.

Les femmes étaient stérilisées, les hommes étaient castrés. Des milliers de personnes furent assassinées et leurs organes, globes oculaires, têtes et membres furent envoyés à Verschuer et au groupe Rockefeller de l’Institut Kaiser Wilhelm.


(Souvenez-vous, les Rockefeller étaient à l’origine des immigrants allemands en Amérique. – Branton)

En 1946, Verschuer écrivit au Bureau de l’Hérédité humaine à Londres, demandant de l’aide pour poursuivre ses « recherches scientifiques ». FACELIFT

En 1947, le Bureau de l’hérédité humaine a déménagé de Londres à Copenhague. Le nouveau bâtiment danois a été construit avec l’argent de Rockefeller. Le premier Congrès international de génétique humaine après la Seconde Guerre mondiale s’est tenu dans cet institut danois en 1956.

À cette époque, Verschuer était membre de l’American Eugenics Society, alors indissociable du Rockefeller’s Population Council. Le Dr Kallmann a contribué à sauver Verschuer en témoignant dans sa procédure de dénazification.

Le Dr Kallmann a créé la Société américaine de génétique humaine, qui a organisé le « Projet du génome humain » (basé aux laboratoires de Los Alamos et, à son tour, les projets de recherche et développement plus secrets de la base de Dulce, au Nouveau-Mexique), qui est également impliqué dans la recherche de toutes les formes de technologies occultes sophistiquées imaginables, un effort physique de multiculturalisme de 3 milliards de dollars.

Kallmann a été directeur de l’American Eugenics Society en 1952 et de 1954 à 1965.

Dans les années 1950, les Rockefeller ont réorganisé le mouvement eugénique américain dans leurs propres bureaux familiaux, avec des groupes de contrôle de la population ET d’avortement dérivés. La Société Eugénique a changé de nom pour devenir la « Société pour l’étude de la biologie sociale », son nom actuel.

La Fondation Rockefeller a longtemps financé le mouvement eugénique en Angleterre, apparemment en remboursant la Grande-Bretagne pour le fait que le capital britannique et un partenaire anglais avaient lancé le vieux John D. Rockefeller dans son Oil Trust.

Dans les années 1960, la Société Eugénique d’Angleterre a adopté ce qu’elle a appelé la Crypto-eugénèse, déclarant dans ses rapports officiels qu’elle ferait de l’eugénisme par des moyens et des instruments non étiquetés comme tels. Avec le soutien des Rockefeller, la Société Eugénique [Angleterre] a mis en place un sous-comité appelé la FÉDÉRATION INTERNATIONALE DES PARENTS PLANIFIÉS, qui pendant 12 ans n’a pas eu d’autre adresse que la Société Eugénique.

Note : Margaret Sanger joue un rôle central dans ce réseau de PLANED PARENTHOOD. Et les gens reprochent à Rush Limbaugh d’avoir qualifié Sanger de « féminazie » alors qu’en fait, c’est exactement et littéralement ce qu’il en est, si l’on considère son soutien total aux philosophies nazies de suprématie raciale « aryenne ».

Dans les années 1980, on estime à 50 millions ou plus le nombre d’avortements dans le monde, dont beaucoup peuvent être attribués aux programmes génocidaires de PLANED PARENTHOOD.

Dans son livre « PIVOT DE LA CIVILISATION », en référence aux soins gratuits de la MATERNITÉ pour les pauvres, Sanger déclare « Au lieu de DIMINUER et de viser à ÉLIMINER LES STOCKS qui sont les plus préjudiciables à l’avenir de la race et du monde, elle tend à les rendre dominants à un degré menaçant ».

Et en référence à son « Projet Nègre » de la fin des années 1930, qui visait à recruter des ministres, des médecins et des dirigeants politiques noirs dans le but d’encourager le contrôle des naissances et la stérilisation dans la communauté noire, Sanger a écrit : « …Nous ne voulons pas que l’on dise que NOUS VEILLONS EXTERMINER LA POPULATION NEGRO, et le ministre est l’homme qui peut redresser cette idée si jamais cela arrive à l’un de leurs membres les plus rebelles.

Puisque Sanger faisaitt partie de l’agenda de la SUPREMACIE « ARYENNE, il est remarquable qu’elle ait laissé échapper des informations sur le véritable agenda génocidaire de Planned Parenthood dans ses écrits.

La question centrale de la plupart des arguments incendiaires pro-avortement ou anti-avortement ne devrait pas être de savoir si le droit d’une mère de TUER un être humain au cœur battant l’emporte sur le droit d’un enfant de VIVRE. C’est simplement un moyen que Planned Parenthood a utilisé pour dissimuler son programme génocidaire fasciste – c’est-à-dire pour le cacher derrière des arguments qui divisent les mères et les enfants sur les « droits constitutionnels ».

La question centrale devrait être de savoir si les fascistes suprémacistes blancs doivent ou non commettre un génocide contre les races « non aryennes » ciblées par l’avortement, la stérilisation, l’infanticide et d’autres méthodes. – Branton),

Il s’agit donc de l’appareil privé et international qui a préparé le monde à un holocauste mondial, sous le drapeau des Nations unies.

Note : Voici un sous-produit intéressant de l’ARCO [the Atlantic Richfield Co.,] qui a reçu beaucoup d’attention dans les groupes de discussion sur Internet. Un projet aussi puissant pourrait-il être utilisé « contre » les citoyens américains par l’ARCO ou d’autres partisans du « Nouvel ordre mondial » ? – Branton)

par Gary Smith :

Toutes les technologies atomiques et électroniques – des appareils ménagers aux armes nucléaires – émettent des particules énergétiques. Alors que les impacts immédiats de la pollution électromagnétique d’origine humaine sont généralement imperceptibles, les conséquences à long terme pour la biosphère peuvent être profondes.

En 1988, le magazine OMNI s’est inquiété des conséquences environnementales d’une étrange invention électromagnétique. Selon OMNI, ARCO, le géant pétrolier américain, s’est retrouvé à se demander quoi faire des quelque 30 000 milliards de pieds cubes de gaz naturel qu’il espérait extraire du versant nord de l’Alaska. Bien que cette énergie suffise à approvisionner les États-Unis pendant un an, les champs de gaz étaient trop éloignés de tout client potentiel.

L’ARCO a conclu qu’il serait trop coûteux de liquéfier le gaz et de l’expédier à des milliers de kilomètres des centres urbains. Ce qu’il fallait, c’était un client qui voulait avoir accès à de grandes quantités d’énergie sur place – dans les régions sauvages de l’Alaska.

Bernard Eastland, un physicien du MIT et de l’université de Columbia, avec huit ans d’expérience au sein de la Commission de l’énergie atomique, est venu à la rescousse avec un plan extraordinaire pour utiliser l’énergie « au point de production ». Eastland, qui devint bientôt président de la société internationale des technologies de production ARCO à Houston, proposa de brûler les vastes champs de gaz de l’Alaska pour alimenter un énorme générateur électrique.

L’énergie ainsi produite serait dirigée vers un énorme complexe d’antennes, situé à 40 miles de côté. Les antennes seraient utilisées pour concentrer un intense faisceau d’énergie électromagnétique dans la haute atmosphère où il entrerait en collision avec l’ionosphère pour créer un phénomène appelé « force miroir ». Eastland a obtenu un brevet américain (# 4,686,605) pour cette invention le 11 août 1987.

« Vous pouvez pratiquement soulever une partie de la haute atmosphère », a déclaré Eastland à OMNI, « Vous pouvez la faire bouger, lui faire des choses ».

L’une des astuces envisagées par Eastland consistait à déformer « chirurgicalement » l’ionosphère pour perturber les communications mondiales.

La poussée de la haute atmosphère pourrait également générer une « traînée » à haute altitude qui pourrait chauffer et dévier les missiles ennemis ou les entourer d' »électrons à haute énergie » qui pourraient faire exploser les missiles à mi-chemin de leur trajectoire.


La proposition a séduit le Pentagone, qui a investi plusieurs centaines de milliers de dollars pour « évaluer » le travail d’Eastland. Eastland a soutenu que sa technologie avait des utilisations « pacifiques ».

Dans un scénario, il a expliqué comment des faisceaux de puissance électromagnétique pouvaient soulever des parties de la haute atmosphère et rediriger le courant-jet pour modifier les schémas météorologiques mondiaux.

En utilisant des « panaches de particules atmosphériques pour agir comme une lentille ou un dispositif de focalisation », M. Eastland a proposé de rediriger la lumière et la chaleur du soleil vers différentes parties de la surface de la Terre, ce qui permettrait de manipuler la configuration des vents, de provoquer des tempêtes de pluie en Éthiopie, de chasser les ouragans des Caraïbes, d’incinérer la pollution industrielle atmosphérique et de combler le trou dans la couche d’ozone de l’Antarctique.

« Parce que la haute atmosphère est extrêmement sensible à de petits changements dans sa composition », a averti OMNI, « le simple fait de tester un Eastland Device pourrait causer des dommages irréversibles. »

Et nous avons aussi l’article suivant, intitulé « RAYON DE LA MORT DE L’APOCALYPSE ».

Nous devons nous demander, juste QUI aura le contrôle de cette « arme », surtout si ARCO est profondément impliqué dans le projet HAARP ?

Début de l’article : Contrairement à d’autres programmes avancés liés aux armes, le HAARP ne fait pas partie du budget officiellement refusé de « Blackworld ». L’armée insiste plutôt sur le fait que HAARP est un programme strictement scientifique destiné à étudier les aurores boréales [ou aurores boréales], alors qu’il s’agit en fait d’un dispositif destiné à modifier sérieusement l’ionosphère à des fins moins que bénignes.

Construit par ARCO Power Technologies, HAARP doit commencer les premiers tests au moment où cette histoire est mise sous presse. En 1996, une augmentation prévue de 75 millions de dollars pour le projet, déjà de plusieurs méga-milliards, portera la puissance du système à plus de 1,7 gigawatt, faisant de HAARP l’émetteur le plus puissant du monde.

Plusieurs sites plus petits existent dans le monde, notamment en Russie. Bien que ces installations ne puissent pas rivaliser avec les capacités de chauffage de l’ionosphère de HAARP, certains experts du domaine qui souhaitent ne pas être cités suggèrent que certaines conditions météorologiques aberrantes PEUVENT avoir été causées par leur fonctionnement. Les experts en développement d’armes s’intéressent à ce genre de gadget depuis un certain temps déjà.


Mais que diable veut l’armée avec le plus grand torréfacteur de saucisses du monde ?

Voici quelques applications possibles que j’ai découvertes :

LA TOPOGRAPHIE QUI PÉNÈTRE LA TERRE : Une sorte de scanner pour la planète. En chauffant l’ionosphère pour créer un miroir résonant, la direction des faisceaux électroniques dirige un flux d’énergie vers des coordonnées spécifiques de la planète. Cette énergie pénètre le sol jusqu’à une profondeur d’un kilomètre ou plus, et le signal de retour est reçu par un satellite ou un avion. Après traitement informatique, une image relativement claire de ce qui se trouve sous la terre émerge. Sacrément pratique quand on essaie de savoir où ces rusés Nord-Coréens cachent leurs armes nucléaires – ou où VOUS gardez votre réserve.

SYSTÈME D’ARMES À TUER : Il faudrait multiplier par mille la puissance de HAARP, mais si on y arrive, on peut construire une enveloppe d’électrons à grande vitesse qui englobe la terre. Tout missile balistique ou ogive passant à travers l’enveloppe exploserait.

En dirigeant d’énormes quantités d’énergie radiofréquence vers une zone spécifique, le HAARP pourrait surcharger les réseaux de distribution d’électricité, griller la microélectronique sensible, faire exploser des armes qui utilisent des fusibles électroniques, brouiller les systèmes de guidage des missiles et probablement perturber la chimie du cerveau.

MODIFICATION DE LA MÉTÉO : Le réchauffement de la haute atmosphère au-dessus de zones spécifiques pourrait modifier les schémas météorologiques, créant des inondations torrentielles, détruisant l’infrastructure d’un ennemi ou privant un ennemi de sa récolte par la sécheresse… Le temps comme arme.

IDENTIFICATION DES SATELLITES : En éclairant les vaisseaux spatiaux en orbite avec HAARP, on peut évaluer les matériaux constitutifs et la mission d’un satellite.

LES COMMUNICATIONS : Les utilisations possibles comprennent le brouillage des satellites, les communications par satellite avec les sous-marins et la détection des avions furtifs. L

e physicien Bernard Eastlund, président de la société des technologies de production et de l’ancien « ARCO » BIGWIG, a obtenu trois brevets au cours des sept dernières années pour un système qui ressemble étrangement à HAARP, bien que beaucoup plus grand. Son plan, utilisant un émetteur couvrant 160 miles carrés et alimenté par d’énormes quantités d’électricité produite à partir des vastes réserves de gaz naturel de l’Alaska [auxquelles ARCO a accès], était d’abattre des missiles et de modifier le temps. ARCO était initialement propriétaire des brevets d’Eastlund, mais a rapidement reçu la visite d’Edward Teller (le « père de la bombe H », coordinateur du site d’essai du Nevada pour le programme de défense « Star Wars » ou SDI, et membre majeur du MJ-12, et le développement devint secret.

Eastlund a refusé de s’impliquer davantage, et les brevets ont été discrètement vendus en juin 1994 à E-Systems, une société de haute technologie célèbre pour ses projets de défense ultra-secrets tels que l’avion Boeing 747 apocalyptique personnalisé par le président.

« HAARP est le premier pas parfait vers un plan comme le mien », déclare Eastlund.

« Les progrès réalisés dans la technologie des émetteurs à réseau phasé et dans la production d’énergie peuvent produire l’intensité de champ requise. Le gouvernement dira que ce n’est pas le cas, mais s’il charlatanise comme un canard et que ça ressemble à un canard, il y a de fortes chances que ce soit un canard ».

« Eastlund est cinglé », déclare un responsable de l’armée de l’air sous couvert d’anonymat. « HAARP est beaucoup plus petit et moins puissant que son instrument. Nous ne faisons rien d’autre que de la bonne science et de la recherche pure. « La vraie beauté de HAARP », ajoute-t-il ensuite de façon cryptique, « est que rien de ce que vous pouvez voir à l’extérieur n’est sensible. Le secret est l’agilité de la direction du faisceau et la pulsation des transmissions… Quand des opérations secrètes auront lieu, l’équipe scientifique, les fonds d’exploitation et la mission seront noirs ». Quoi qu’il se passe, les Alaskiens sont fous à lier.

Le gouvernement fédéral a une longue tradition de tromperie envers les habitants de la dernière frontière. En général, les fédéraux sont aussi bienvenus qu’un cas d’herpès.

Et les études réalisées par l’EPA, le gouvernement suédois et d’autres indiquent que le HAARP pourrait interférer avec les communications, les systèmes de navigation, la migration des animaux sauvages et éventuellement la santé humaine.

« Il n’y a jamais eu d’émetteur de cette puissance sur cette fréquence », déclare M. Eastlund. « Il serait sage d’évaluer son impact ».

Bien qu’il y ait de nombreuses questions, les militaires insistent sur le fait que tout va bien et qu’il n’y a pas lieu de s’inquiéter. « Nous ne faisons rien à l’ionosphère – nous ne faisons que l’observer », insiste Roy Heitman, porte-parole du laboratoire Phillips de l’armée de l’air.

Bien qu’une organisation de base ad hoc appelée NO HAARP tente d’arrêter le projet, la fondatrice Clare Zickuhr admet que « tout cela n’est qu’un coup de bluff, [HAARP] va se produire.

Retraité de l’ARCO, Zickuhr est convaincu que HAARP est un projet d’armement secret. « Il a toutes les apparences d’un programme secret. Ce n’est pas de la bonne science – ils n’ont aucune idée de ce que cette chose pourrait faire à l’ionosphère. Mettre cela entre les mains des militaires me fait très peur. »

(Rappelez-vous cependant que, bien que cet ex-employé de l’ARCO – Zickuhr – soit contre le projet, l’installation HAARP en Alaska n’a jamais moins été CONSTRUITE par ARCO POWER TECHNOLOGIES. Ainsi, les vues de Zickuhr ne reflètent apparemment pas les vues de l’ARCO en général en ce qui concerne le projet. – Branton)

Et si vous n’êtes pas encore convaincu que l’ARCO – The ATLANTIC RICHFIELD COMPANY – est une façade pour l’infiltration fasciste du Nouvel Ordre Mondial « nazifeller », voire l’invasion de l’Amérique du Nord, alors essayez celui-ci pour la taille : ARCO-ALYESKA, WACKINHUT, ESPIONNAGE ILLÉGAL, CRIME ORGANISÉ…

(« Oh quelle toile enchevêtrée nous tissons… »)

DÉCLARATION DE L’HONORABLE GEORGE MILLER, PRÉSIDENT DE LA COMMISSION DES AFFAIRES INTÉRIEURES ET INSULAIRES DE LA CHAMBRE DES REPRÉSENTANTS, LORS DES AUDITIONS DE CONTRÔLE DES OPÉRATIONS SECRÈTES DE L’ALYESKA LE 4 NOVEMBRE 1991

(Quelques extraits de cette longue audition figurent ci-dessous – Branton)

« C’est la première des deux journées d’audition devant la Commission de l’Intérieur de la Chambre des Représentants sur le sujet de la surveillance secrète autorisée par l’Alyeska Pipeline Service Company et menée par The WACKENHUT Corporation. « Le 7 août de cette année, la Commission des affaires intérieures et insulaires a déposé une demande écrite de documents de Wackenhut et d’Alyeska en rapport avec les allégations selon lesquelles la Wackenhut Corporation aurait effectué une surveillance secrète de Charles Hamel au nom d’Alyeska et de ses sociétés propriétaires.

Dans des lettres adressées à Wackenhut et à Alyeska, j’ai exprimé ma préoccupation quant au fait que la surveillance de M. Hamel avait pour but d’obtenir des informations sur les communications de M. Hamel avec ce comité et/ou d’interférer avec celles-ci. « Charles Hamel a été une source d’information pour le Congrès, les agences de régulation des États et de la Fédération, et les médias, concernant les VIOLATIONS de l’environnement, de la santé et de la sécurité par Alyeska et ses propriétaires de compagnies pétrolières

(c’est-à-dire ARCO ou Atlantic Richfield – Branton).

M. Hamel a servi d’intermédiaire pour les dénonciateurs, y compris les employés d’Alyeska, afin de rendre publiques les informations sur les pratiques de l’industrie pétrolière. Dans le même temps, M. Hamel a au moins deux litiges commerciaux importants avec ALYESKA et EXXON… « Dans les deux prochains jours, nous allons examiner la question de savoir si l’utilisation par Alyeska d’un groupe environnemental « bidon » formé par des espions de Wackenhut était une tentative de perturber et de compromettre une source d’information pour l’enquête continue de ce Comité sur les pratiques de l’industrie pétrolière en Alaska…

« Selon moi, il est important de découvrir pourquoi certaines des plus grandes et des plus puissantes entreprises de ce pays ont recours à des tactiques aussi élaborées pour INVESTIR et DÉTRUIRE la vie privée de M. Hamel, des fonctionnaires fédéraux et de l’État, des écologistes et des citoyens ordinaires… »

Nous pensons que les témoignages et les preuves présentés lors de ces audiences au cours des deux prochains jours montreront que l’opération de surveillance secrète était motivée par les motifs beaucoup plus sinistres et inquiétants des critiques environnementaux et des dénonciateurs intimidants.


A suivre….

Rédigé et édité par BRANTON

Voir tous les article de la sous-catégorie : Fichier OMEGA


Que pensez-vous de cet article ? Inscrivez-vous et rejoignez la conversation






Merci à tous pour votre soutien.

Beaucoup d'entre vous sont avec moi, par le coeur et la pensée, et je vous transmet ma gratitude... Vous pouvez assurer la continuité de ce site de plusieurs manières... En partageant les articles que vous avez aimé... En achetant vos livres et vos produits préférés sur Amazon via ce site... Ou, si vous en avez la possibilité, en faisant un don (si minime soit-il)... Recevez toute ma gratitude... Mon Amour vous accompagne...


Votre aide est importante pour continuer...




ELISHEAN777 Communauté pour un Nouveau Monde  © Elishean/2009-2020


Tags:
0 Commentaires

Laisser une réponse

Imaginer un Nouveau Monde © Elishean 2009 - 2020

CONTACT

Vous pouvez nous envoyer un e-mail et nous vous répondrons dès que possible.

En cours d’envoi
luctus leo id porta. commodo dapibus suscipit Phasellus accumsan
ou

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

ou

Create Account

%d blogueurs aiment cette page :