Aller à la barre d’outils

Chapitre XV des « Dulce Papers

Le chercheur Paris Flammonde donne une description de ce qui semble être le réseau de base souterrain de « Dulce », tel que décrit par le chercheur sur les OVNIS ‘James Moseley: ‘

Cela a commencé à apparaître au début des années 50, le plus célèbre d’entre eux étant les «trois hommes en noir» et la «conspiration du silence», que le major Keyhoe et d’autres considèrent comme un élément inquiétant au sein de l’armée de l’air.

Au cours de l’été 1956, le rédacteur en chef SAUCER NEWS, James Moseley a postulé un ajout à cette société énigmatique dans le numéro de juin 1956 de son magazine. Théorisant que les soucoupes volantes faisaient l’objet de recherches initiées par les États-Unis en 1946, pouvaient atteindre des vitesses dépassant quatre mille milles à l’heure et opéraient à partir d’une base souterraine ultra-secrète au-dessous d’un État du sud-ouest, il a poursuivi:

«Le projet dans son ensemble est si hautement classifié que les pilotes militaires ordinaires et même les enquêteurs des forces aériennes sur le projet Blue Book ne pouvaient pas le savoir. En fait, ce type de soucoupe N’EST PAS construit par le gouvernement américain, par ce que nous comprenons habituellement par le mot « gouvernement ».

Aussi fantastique que cela puisse paraître… ces soucoupes sont en fait construites, exploitées et entretenues par une organisation COMPLÈTEMENT SÉPARÉE des branches politique et militaire du gouvernement que nous connaissons.

Bien qu’une poignée de personnes au plus haut niveau du gouvernement soit au courant de l’existence de ce projet, ils n’ont aucun contact direct avec celui-ci… Je vais appeler ce projet secret « L’Organisation ».


Moseley, selon Flammonde, « … a considérablement développé les activités de cette cabale ténébreuse avec des révélations très extravagantes. »

Cette base ‘Société secrète – Gouvernement secret’ dans le ‘Sud-Ouest’ est sans aucun doute la même installation que celle de DULCE que nous avons exposée tout au long de ce travail.

Les sociétés secrètes, si ce n’est des agences secrètes, ont leurs propres symboles ou emblèmes.

Le « symbole » pour la base de Dulce qui est porté par un grand nombre de travailleurs , se compose d’un triangle inversé ou pyramide avec un’T’ inversé superposé dessus.

William Hamilton révèle ce qui suit en ce qui concerne la base de Dulce :

“… Les laboratoires cliniques Schoenfeld d’Albuquerque ont analysé les échantillons [des peaux de bovins mutilés affectées, étudiées par Gomez et Burgess, découvertes près de Dulce] et mis en évidence des dépôts importants de potassium et de magnésium. La teneur en potassium était 70 fois supérieure à la normale.

“… Le niveau 1 [de la base Dulce] contient le garage pour l’ENTRETIEN DE LA RUE. Le niveau 2 contient le garage pour les TRAINS, NAVETTES, TUNNELLIERS ET l’ENTRETIEN DES DISQUES.

« … Les Gris et les espèces Reptoides … ont eu d’anciens CONFLIT avec les NORDIQUES humains des sociétés galactiques, et peuvent remettre en scène ces conflits, ici, pour exercer conflit futur. »

Le regretté Thomas Edwin Castello, qui travaillait au sein de l’installation souterraine de «Dulce», a suggéré que les premières expériences des laboratoires de Rand et de Los Alamos dans le domaine de la technologie de «forage» à propulsion nucléaire a été poussé à l’extrême.

Dans une lettre datée de septembre 1990, il a mentionné les mécanismes nucléaires de FORAGER, qui pourraient percer un tunnel à la vitesse de 5 à 30 km / h en creusant la roche et en chauffant la roche et la terre dans un état d’incandescence liquide, utilisant des cônes super-chauds, des lasers à impulsions et d’autres procédés [voir: le brevet US n ° 3 881 777; 3 885 832 et 3 693 731, par exemple, via leur moteur de recherche de brevets auquel on peut facilement accéder en effectuant une «recherche sur le Web» du «United States Patent Office»] et en pressant le liquide ou la roche fondue dans les fissures périphériques où la terre se refroidit et se solidifie en quelques minutes, ne laissant aucun reste de matériel qui devrait autrement être retiré du tunnel.

« Le niveau 1 où se trouve les navettes et le TERRON DRIVE [aléseuse] et l’entretien des disques, nécessite une accréditation ULTRA 4 pour seulement VOIR le garage à disques…..

« Le chef des expériences génétiques est LARRY DEAVEN [Los Alamos et Dulce]…. »

Une autre confirmation que la base de DULCE est un terminal majeur – non seulement pour d’autres vaisseaux planétaires mais aussi un lien reliant plusieurs autres systèmes souterrains – nous a été envoyée par une femme qui connaissait Thomas Castello à titre personnel, et dont le père avait travaillé avec Castello dans ce qui était appelé  » L’Organisation «  [selon ses propres mots] qui opérait dans les niveaux supérieurs des installations avec l’interaction conjointe des bases près de Dulce.

La description suivante d’un des plus anciens tunnels a été donnée par Thomas Castello lui-même :

« Les couloirs autour de la base de Dulce sont légèrement incurvés, et dans la plupart des endroits, on peut voir ce qui ressemble à un couloir sans fin. Ce n’est que lorsque l’on jette un coup d’œil vers le haut et que l’on voit le haut plafond de la couverture rocheuse naturelle que l’on se souvient de se trouver dans une immense caverne. Le lieu génère le sentiment de l’infini, ou le sentiment de voir quelque chose d’immémorial.

« Je me rends compte que cet endroit a été agrandi à plusieurs reprises au fil des ans. Mais d’une manière ou d’une autre, une personne a tendance à oublier l’histoire décrite dans le manuel. L’endroit semble ANCIEN.


Les races autochtones de cette planète utilisent les tunnels et les cavernes depuis des siècles.

Les mains humaines aussi ont ajouté leur touche personnelle d’une manière qui vous fait sentir le passage de l’âge. Ici et là, les conceptions architecturales ressemblent à la fantaisie de l’Art Déco. Les portes affichent les motifs et les angles qui rappellent la grâce ludique de l’époque.

« De l’entrée des tunnels, des gargouilles sculptées et des êtres ailés s’accrochent à votre mémoire beaucoup plus longtemps qu’ils ne le devraient. Ces gargouilles grotesques sont sombres et ressemblent à une avant-première du Nightmare Hall. Certains visages des créatures effrayantes représentées ont perdu des détails d’une manière qui adoucit la laideur. L’histoire a une façon d’effacer les détails et la mémoire de la forme originale. Heureusement, les gargouilles ont peut-être été sculptées à partir de modèles vivants. Peut-être à cause d’un truc vu au sixième niveau.

« Un tunnel spécifique, le long tunnel jusqu’à Taos, est complètement différent. Le symbole qui marque le portail est le symbole du marais, ou terres humides. La forme ressemble à la lettre’Z’ avec deux lignes croisées.


Ce n’est que lorsque j’ai dû faire une  » course de bonne volonté  » à Taos pour escorter un dignitaire étranger lors d’une visite de la base que j’ai réalisé pourquoi le tunnel était ainsi nommé. Après quelques kilomètres, les parois du tunnel rocheux sont devenues pour la plupart de couleur blanche et ont été décorées avec des plantes sculptées de toutes sortes. Ici, j’ai vu des fougères anciennes avec d’énormes fleurs en forme de roses, représentées en beau relief. Ces beaux murs représentent un bosquet tropical archaïque et dense. Au-delà des arbres, à l’arrière-plan, d’anciennes montagnes inconnues sont représentées dans le même style clair.

J’ai ralenti la voiture, fouillé la scène, espérant voir des créatures animales ou humanoïdes, mais il n’y en avait pas. Aucun signe ou signature en vue, à moins qu’ils n’aient été écrits par une main perdue depuis longtemps et méconnue.

(Note : S’agissait-il de l’un des tunnels les plus anciens laissés par une race préhistorique, un tunnel qui était déjà ancien à l’époque où le gouvernement américain ET les Reptiloïdes/Gris ont  » découvert  » ou  » pris le contrôle  » des systèmes souterrains originaux ? Peut-être un tunnel et un système souterrain qui a été creusé à la préhistoire par les ancêtres des Indiens Pueblo des quatre coins de la région dont les légendes prétendent qu’ils ont été chassés du monde des cavernes par l’invasion des forces reptiliennes – c’est-à-dire, selon Robert Morningsky, un descendant Hopi-Apache ? – Branton)

« On aurait dit que toutes les plantes de la terre, anciennes et modernes, étaient fidèlement exposées. Des kilomètres et des kilomètres d’arbres, de blé, de maïs, de fleurs et d’herbes ornent les murs luisants.

« Ce doit être le plus bel endroit du monde. Peut-être qu’il a été créé comme un musée. Ou peut-être un sanctuaire de la vie végétale. Quelle qu’en soit la raison, il n’y a AUCUNE VOIE pour que cette place ait pu être faite par les mains de l’homme MODERNE. Ces plantes sculptées, le sont dans les moindres détails, et elles ont l’air neuves.

« Mes yeux avaient rapidement balayé les parties supérieures du tunnel dans l’espoir de trouver la source de l’illumination douce qui semble maintenant venir de partout. Je n’ai trouvé aucune réponse.

« J’avais arrêté la voiture électrique, voulant toucher ces murs, dans l’espoir de deviner l’âge après un examen plus approfondi. À ma grande surprise, les murs étaient recouverts d’un revêtement transparent. Ces murs ressemblaient à du verre poli, et avaient l’air d’avoir environ un pied d’épaisseur ! Le plus grand choc a été lorsque j’ai touché l’étonnant mur luisant. Le moindre contact a créé une vague de frémissement des lumières.

Ce qui est encore plus surprenant, c’est que les lumières étaient à l’intérieur du verre ! Au début, c’était un son harmonique doux qui résonnait avec les lumières chatoyantes, et qui se transformait en une vibration profonde, subtile et étonnamment invasive, comme quelqu’un qui me parle quand je médite. Le tunnel résonnait avec des sons musicaux. J’ai lutté pour isoler la différence entre ce que j’entendais et ce que je ressentais. Je ne pouvais pas les séparer.

« J’ai senti que les sons étaient conçus pour fournir des informations en langue ancienne. Les tonalités changeantes ont d’abord été reçues à un rythme rapide, que je ne comprenais pas. Comme l’apprentissage d’une langue étrangère, les mots sont d’abord des sons sans fin, mais après un certain temps, des mots séparés sont reconnus. Je sais que les tons musicaux sont des mots et je reconnais que c’est une langue perdue.

« J’ai démarré la voiture, me sentant presque léger à cause des bruits qui se faisaient entendre. Je voulais arrêter le flot des mots qui étaient musicaux et agréables. Après avoir su que c’étaient des mots [que je ne pouvais pas comprendre], je voulais que le dialogue se termine. Je sentais ces tons clairs qui pénétraient jusqu’à mes os, et les vibrations tonales refusaient de me quitter jusqu’à ce que je sorte du tunnel !

« Ce fut l’une des expériences les plus profondes de ma vie, mais je suis sûr que je ne voudrais pas recommencer !

« A la base de Dulce, les routes sortent sur les trois premiers niveaux. Par rapport à tous les autres niveaux, les routes montent en spirale raide pour rejoindre les niveaux supérieurs. Après quelques kilomètres de plus, ces trois niveaux aussi, rejoignent une énorme intersection qui rivalise avec n’importe quel échange de routier, où que ce soit.

Les cinq routes de sortie principales qui quittent la base n’ont pas de repères, mais après les échanges, il y a des repères de kilométrage EN ANGLAIS affichés dans les murs des tunnels.

« Les autoroutes souterraines suivent parfois la même direction que la navette Terradrive. Cette navette est aussi connue sous le nom de système sous-mondial.

(Remarque: différentes sources affirment qu’il faut être un maçon de haut rang, un agent d’intelligence d’entreprise ou un sous-terrien autochtone pour avoir accès au système sous-mondial. Il existe plusieurs terminaux d’accès en Amérique du Nord et ailleurs à en être fournis, cependant, selon Al Bielek et d’autres, lorsque les contrôles de sécurité sont réussis, ils sont libres de se rendre où bon leur semble dans le réseau Sub-Global, et les habitants de l’intérieur supposent généralement que si l’on parvient à ce résultat, beaucoup d’habitants du sous-sol, qu’il s’agisse d’Exterrans, de Subterrans ou de visiteurs de la surface, sont liés à une matrice d’esprit collectif ou d’intelligence de groupe appelée réseau « Ashtar » ou « Astarté ». qui a ses racines dans les systèmes souterrains au-dessous de l’Egypte ancienne.

Cela a été le cadre principal de la collaboration entre les humanoïdes et les reptiloïdes et d’autres formes de vie étrangères. Bien qu’il y ait toujours eu des factions humanoïdes et reptiloïdes indépendantes qui se sont combattues pendant des siècles, au cours des décennies plus récentes qui ont suivi les guerres de Dulce, etc., ces conflits se sont multipliés au sein de la « terre intérieure » entre les « collectivistes » et les «individualistes».

Pour cette raison, nous pourrions penser que les «autoroutes» du monde intérieur ne sont pas toujours des lieux sûrs pour voyager seuls, même si l’on dispose des «autorisations» pour le faire. Bien qu’il existe une collaboration de convenance entre certains groupes humains et reptiliens, elle découle principalement du besoin des aliens pour la coopération humaine dans la mise en œuvre du contrôle électronique global, et inversement, pas nécessairement hors d’un niveau majeur d’amitié ou de tolérance entre les deux races.

Par exemple, pour mettre en œuvre le Nouvel Ordre Mondial, l’élite humaine doit absolument DÉPENDRE de la technologie de contrôle mental extraterrestre et les extraterrestres doivent DÉPENDRE des liens avec la structure sociale des humains. 

Ils DOIVENT avoir l’assistance et la coopération des uns et des autres pour mettre en place un gouvernement mondial.

Apparemment , ils se soucient de se battre pour le côté qui vient avec une promesse de  contrôle absolu.


QUAND et SI la dictature mondiale est mise en œuvre. Nous devons réaliser que le « monde » souterrain est aussi « étranger » aux habitants de la surface que le sont les mondes d’où proviennent la plupart des vaisseaux interstellaires observés dans notre atmosphère.

C’est un monde très ancien dont les habitants ont interagi avec d’autres mondes, voire en ont colonisé d’autres, pendant des milliers d’années. – Branton)

Aller vers le chapitre 16 – partie 1

Voir tous les chapitres dans la sous-catégorie : Dulce Papers


Que pensez-vous de cet article ? Inscrivez-vous et rejoignez la conversation





Merci à tous pour votre soutien.

Beaucoup d'entre vous sont avec moi, par le coeur et la pensée, et je vous transmet ma gratitude.

Vous pouvez assurer la continuité de ce site de plusieurs manières : En partageant les articles que vous avez aimé. En achetant vos livres et vos produits préférés sur Amazon via ce site. Ou, si vous en avez la possibilité, en faisant un don (si minime soit-il). Recevez toute ma gratitude... Mon Amour vous accompagne...


Votre aide est importante pour continuer...




ELISHEAN777 Communauté pour un Nouveau Monde  © Elishean/2009-2020


Tags:
0 Commentaires

Laisser une réponse

Imaginer un Nouveau Monde © Elishean 2009 - 2020

CONTACT

Vous pouvez nous envoyer un e-mail et nous vous répondrons dès que possible.

En cours d’envoi
mattis sed odio nec Curabitur et, Nullam
ou

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

ou

Create Account

%d blogueurs aiment cette page :