TV

Des humains d’une autre galaxie ont envoyé des signaux S0S et la NASA les a reçus

Ils reçoivent un signal étrange d'Andromède. Vidéo VOSTfr

Il y a quelque temps, la NASA a commencé à rechercher une vie extraterrestre, mais aucun signal n’a été reçu de l’espace… du moins c’est ce que l’on croit.

Récemment, le ministère britannique de la défense a déclassifié aux Archives nationales le septième lot de dossiers sur les ovnis, où il est expliqué que l’agence spatiale a reçu des « signaux d’une civilisation humaine » provenant d’une autre planète.

L’un des fichiers contient un article du 15 septembre 1998 tiré du Weekley World News, volume 19, exposant 51. Cet article affirme que la NASA a détecté et décodé des signaux provenant d’une civilisation humaine.

Ils demandaient de l’aide car ils étaient condamnés sur une planète en dehors de notre galaxie.


L’article rapporte que le signal a été détecté en janvier 1998, mais qu’il a fallu plusieurs mois avant qu’il ne soit décodé.

Les experts ont affirmé avoir intercepté un signal de détresse intergalactique provenant d’une civilisation humaine. On dit qu’il avait déjà atteint son apogée et qu’il était en train de mourir lorsque l’humanité était encore à la préhistoire.

Mais ce n’est que ces dernières semaines que les radioastronomes et les experts ont trouvé la clé pour déchiffrer ce langage mathématique. C’est ainsi que l’appel à l’aide désespéré a été traduit.


Selon une source haut placée de la NASA à Houston, le scientifique spatial russe Viktor Kulakov, qui dirige une équipe de recherche des Nations unies dans un observatoire géré par l’État à 80 km au nord-ouest de Moscou.

Kulakov a déclaré que le signal a été envoyé d’un point au-delà de notre galaxie, peut-être d’Andromède. Il a également affirmé qu’il avait été réalisé il y a environ 80 000 ans, par une civilisation humaine plus avancée que la nôtre.

Le fait que nous ayons reçu et décodé le message montre que les connaissances et la technologie de cette civilisation étaient meilleures que celles de la Terre.

Bien qu’elle soit beaucoup plus avancée que nous, la mort d’une telle civilisation n’a pas été le résultat d’une catastrophe cosmique. C’était le résultat de leur effondrement, peut-être suite à l’utilisation dévastatrice de certaines armes nucléaires.


La fin de la civilisation

Le scientifique a refusé de fournir une transcription du message, mais a indiqué que le message commençait par une déclaration de culpabilité. Puis, le message lançait un appel à l’aide et enfin, il transmettait les détails de sa localisation.

Il y avait aussi une description précise de la dévastation ; explosions, mort généralisée et maladie en phase terminale.

Le message contenait un sentiment de résignation et de culpabilité sous-jacente. C’est comme si les expéditeurs reconnaissaient que la fin de leur planète était de leur faute.

Tout indique qu’ils n’avaient pas les moyens d’évacuer la population restante. Il est possible que les voyages interplanétaires leur aient été accessibles, mais seulement de manière limitée. Le message indiquait clairement qu’ils étaient piégés.

On pense que Kulakov a été écarté par la NASA et qu’il a été licencié. En outre, tout lien avec l’agence a été effacé. Il n’en restait qu’une note curieuse, un témoignage atypique.

Un autre point à prendre en compte est que le Weekly World News, le journal où l’article a été publié, a été supprimé. Il a également été qualifiée de média « conspirationniste » et sa véracité a été mise en doute.

Certains pensent que le témoignage de Kulakov est réel, d’autres qu’il s’agit d’un énième article à sensation. Néanmoins, le mystère demeure, et la possibilité qu’une civilisation humaine ait communiqué avec nous existe néanmoins.


Que pensez-vous de cet article ? Partagez autant que possible. L'info doit circuler.



Veuillez aider à soutenir les médias alternatifs. Nous suivons la vérité, où qu'elle mène. Merci


ELISHEAN 777 Communauté pour un Nouveau Monde

(Vu 2 770 fois, 1 visites aujourd'hui)

Laisser un commentaire