Divulgation CosmiqueTV

Des crânes allongés en Croatie

Vidéo VOSTfr

Un groupe d’archéologues a trouvé ce qui pourrait être l’une des meilleures preuves d’une présence extraterrestre, des crânes allongés.

Les crânes allongés sont un mystère de la science actuelle qui n’a pas été expliqué. Bien que certains experts estiment que ces déformations étaient « intentionnelles ».

Cependant, il y a une découverte que la science n’a pas été en mesure d’expliquer exactement, et ce sont les crânes « en forme de cône » trouvés en Croatie.

Le mystère des crânes allongés de Croatie

S’il est vrai qu’il existe des exemples de déformation crânienne artificielle, le volume de celui-ci est le même que celui d’un crâne non déformé. Par conséquent, cette pratique n’augmente pas le cerveau. L’ADN humain dicte une quantité de matière cérébrale qui est cultivée, quelle que soit la façon dont elle est forcée de se développer.


Les vrais crânes coniques extraterrestres possèdent un volume crânien plus important, des os plus durs et différents composants osseux. Ils ont également d’autres variations inexpliquées dans l’acide désoxyribonucléique, comme les 3 squelettes anciens trouvés en Croatie.

Découvert en 2013 dans le cimetière de la zone archéologique Hermanov Vinograd. L’équipe de recherche a d’abord pensé qu’il s’agissait de crânes artificiellement allongés.

Entre 2014 et 2017, des experts ont analysé divers crânes allongés artificiellement par diverses méthodes. Y compris l’analyse de l’ADN et l’imagerie radiographique, une méthode qui consiste à utiliser le rayonnement pour voir à l’intérieur.

Cela a révélé que tous étaient des hommes décédés entre 12 et 16 ans, avec un degré évident de malnutrition. Cette étude a été publiée dans la revue PLOS One.

L’auteur principal de l’étude, bio archéologue à l’Institut de recherche anthropologique de Zagreb, Mario Novak, a déclaré que la malnutrition n’était pas nécessairement la cause du décès. En fait, cela pourrait avoir été causé par une maladie.

Parmi les découvertes, aucun artefact n’a révélé le statut social des nourrissons, qui ont vécu entre 415 et 560 après JC.

Des cultures étranges?


L’analyse ADN des restes anciens a également révélé que l’un d’eux avait une ascendance eurasienne occidentale, un autre un ancêtre proche-oriental et le troisième une ascendance est-asiatique.

Celui d’ascendance moyen-orientale avait une déformation crânienne de type circulaire en érection. Cela signifie que l’os frontal derrière le front a été aplati au niveau du crâne et a augmenté de manière significative.


L’enfant qui venait peut-être de l’ouest de l’Eurasie n’avait pas de malformations crâniennes et l’Asiatique avait un crâne avec une déformation oblique. Le crâne était allongé en diagonale et vers le haut.

Les spécialistes ne connaissent toujours pas leur culture, bien que le garçon d’Asie de l’Est ait pu être un Hun. Novak et son équipe espèrent trouver plus de déformations crâniennes en Europe pour mieux comprendre ce phénomène.

Notamment, les squelettes avaient également des positions étranges, car les sociétés anciennes de la région les enterraient d’une manière qui défie ce que les experts savent de leur culture.

Les recherches sur ce type de crânes allongés sont, soi-disant, très rares. Les institutions scientifiques n’y prêtent pas beaucoup d’attention pour une raison quelconque, les archéologues sont donc laissés à eux-mêmes.

Voir la vidéo ci-dessus.



Que pensez-vous de cet article ? Partagez autant que possible. L'info doit circuler.


Veuillez aider à soutenir les médias alternatifs. Nous suivons la vérité, où qu'elle mène. Merci


ELISHEAN 777 Communauté pour un Nouveau Monde

(Vu 264 fois, 1 visites aujourd'hui)

Laisser un commentaire