Divulgation CosmiqueTV

Certains enlèvements extraterrestres étaient des expériences de guerre psychologique simulées

Déclaration du Dr Jacques Vallée.

Dans son livre, « Forbidden Science 4 », le Dr Jacques Vallée explique comment il est arrivé en possession de documents montrant que des « enlèvements forcés extraterrestres » ont été menés par la CIA en tant qu’expériences de guerre psychologique. Ceci est un petit morceau de ce qui semble être un puzzle infiniment grand concernant ce phénomène.

De quel type de technologie la CIA aurait-elle besoin pour réaliser quelque chose comme ça?

Le Dr Jacques Vallée est un universitaire titulaire d’une maîtrise en astrophysique et d’un doctorat en informatique. Il a co-développé la première carte informatisée de Mars pour la NASA en 1963. Le sujet des ovnis a d’abord attiré son attention en tant qu’astronome à Paris, et il est ensuite devenu un proche associé de J. Allen Hynek, qui a dirigé l’enquête de l’US Air Force sur le phénomène OVNI, connu sous le nom de Projet Blue Book .

Vallée est l’un des principaux chercheurs du phénomène OVNI. Il l’a enquêté pendant des décennies. Alors que les gouvernements du monde entier reconnaissent maintenant le phénomène après des années de ridicule, il serait encourageant pour eux de travailler avec des chercheurs comme Vallée. Ceci, malheureusement, ne se produit pas.


Dans l’un de ses derniers livres,  Forbidden Science 4 il partage un compte rendu de son étude privée sur un phénomène inexpliqué entre 1990 et la fin du millénaire, au cours de laquelle il voyageait à travers le monde pour poursuivre son travail professionnel en tant qu’investisseur de haute technologie. C’est un peu un journal intime, documentant ses expériences et ses rencontres alors qu’il essaie d’examiner et d’explorer le phénomène.

Dans une entrée datée du jeudi 26 mars 1992, Vallée écrit :

« J’ai obtenu un document confirmant que la CIA a simulé des enlèvements d’OVNIS en Amérique latine (Brésil et Argentine) en tant qu’expériences de guerre psychologique. »

²

Si c’est vrai, c’est assez inquiétant. La lecture de cette ligne de son livre m’a fait revenir plus tôt dans son livre lorsqu’il mentionne l’une des nombreuses conversations qu’il a eues avec Ron Blackburn, un ancien colonel de l’US Air Force.

Le lundi 16 avril 1990, Vallée écrit :

« Au cours d’un nouveau déjeuner avec le colonel Ron Blackburn (Air Force) au Gatehouse de Palo Alto, il a révélé que le groupe » Secret Onion « avait commencé en 1985 dans le réservoir classifié situé dans son sous-sol au Lockheed Skunk Works. Le colonel John Alexander lui avait apporté une liste des personnes du cercle restreint. Ils ont divisé le monde en couches concentriques de confiance et de capacité. John a présenté Blackburn à Ed Dames. Blackburn et moi avons raffermi nos plantes pour nous rendre au Nouveau-Mexique le 4 mai, en haut de la haute mesa – soi-disant pour rencontrer des extraterrestres.

Il est intéressant de noter que le colonel John Alexander écrit à propos de Blackburn  dans son livre « OVNIS, mythes, conspirations et réalités ». Les histoires du livre de Vallée et du livre d’Alexandre sont en corrélation.

«Parmi les personnes que j’ai rencontrées, il y avait le Dr Ron Blackburn, un lieutenant-colonel à la retraite de l’US Air Force qui travaillait alors au Lockheed Skunk Works à Burbank. C’est Blackburn qui m’a demandé le premier si j’avais déjà entendu parler de la tristement célèbre Zone 51. Au début des années 1980, cette installation n’était pas encore largement connue au sein de l’armée, encore moins du grand public, même si elle fonctionnait depuis des décennies… les domaines d’intérêt commun entre Blackburn et moi étaient les ovnis. Nous avons discuté de nombreuses possibilités liées à qui pourrait être en charge de la recherche sur les ovnis. Nous pensions tous les deux qu’il y avait une organisation, probablement au sein de l’US Air Force, qui en avait la responsabilité. Mais nous avons reconnu que, quel que soit celui qui avait le ballon, il devait également y avoir un effort interinstitutionnel. Notre hypothèse était que quelqu’un devait être responsable, et nous étions bien au courant de toutes les histoires et rumeurs qui prévalaient. Roswell, supposions-nous, était un véritable événement OVNI.

Avance rapide jusqu’au vendredi 4 mai 1990, Valle écrit ce qui suit à propos de Blackburn :

« Je suis convaincu que le gouvernement travaille sur les ovnis », m’a-t-il dit. « Quelles sont les chances que certains témoins soient trompés par des effets spéciaux développés par la guerre psychologique ? » ai-je répliqué. Pensons à des cas comme Bentwaters au Royaume-Uni ou Cergy-Pontoise en France. « Ils sont plutôt bons », a-t-il admis. « Supposez que vous braquiez une semaine un laser infrarouge dans les yeux des gens ; cela ne leur fera pas de mal mais peut induire un état hallucinatoire. Des expériences ont été faites où vous envoyez un faisceau de micro-ondes à travers le cerveau de quelqu’un ; vous captez le modèle d’énergie transmise. Vous pouvez ainsi influencer les gens, voire leur faire entendre des choses. Des hologrammes ont également été utilisés »,

Il est intéressant de noter la conversation que Vallée a eue avec Blackburn en 1990, puis en 1992 écrit qu’il avait reçu un document selon lequel la CIA avait été impliquée dans la mise en scène d’OVNI (enlèvements extraterrestres) sur des humains innocents. 

Combinez cette information avec Blackburn mentionnant que des hologrammes ont été utilisés et que la technologie existe pour produire des états « hallucinatoires », et c’est intéressant d’y penser.

Ce n’est qu’un des nombreux exemples et éléments de preuve que de nombreux chercheurs dans le domaine suggèrent qu’il y a des enlèvements mis en scène pour des raisons inconnues, et que cela se poursuit aujourd’hui.


Richard Doty est également mentionné à plusieurs reprises dans le livre de Vallée. Il est un officier des enquêtes spéciales de l’armée de l’air à la retraite (AFSIO), et son travail consistait à répandre la désinformation sur le sujet OVNI pendant son temps avec l’armée de l’air.

Répandre la désinformation sur la réalité des OVNIS n’est pas un secret, et dans le cas de Doty, il a admis avoir infiltré les cercles OVNI avec ses collègues pour nourrir les ufologues et les journalistes de mensonges et de demi-vérités afin qu’ils ne comprennent jamais la vraie vérité.

Est-ce que ça se passe aujourd’hui? Est-ce que ça pourrait être? En ce qui concerne le recours aux gouvernements et aux sources «officielles» pour obtenir des informations sur le phénomène OVNI, y a-t-il une chance que nous soyons nourris de désinformation? La censure viendra-t-elle à ceux qui partagent des informations sur les ovnis qui contredisent ce que les gouvernements nous disent ? On a vu la même chose avec le COVID, la géopolitique, comme la guerre contre le « terrorisme » par exemple et bien plus encore.

Ci-dessus, un clip vieux de plusieurs décennies de Vallée ayant une discussion avec le chercheur sur la conscience Jeffrey Mishlove.

Dans ce document, Vallée évoque de multiples aspects du phénomène que les chercheurs ont découvert au fil des ans, y compris l’idée de tromperie vers la fin du clip.

Les pensées exprimées dans cet article ne sont qu’un élément de ce qui semble être des millions d’éléments du phénomène OVNI. D’autres incluent des rencontres qui peuvent en effet être réelles, non mises en scène, des enlèvements forcés, des mutilations d’animaux, des expériences amicales et bienveillantes et des êtres qui peuvent être préoccupés par nous et notre planète. Chaque scénario possible que vous pouvez imaginer est intégré dans la tradition du phénomène, ce qui rend impossible de dire avec certitude ce qui se passe ou pourrait se passer. Une chose est certaine, il se passe effectivement quelque chose.

Cet article représente 0,01 % de tout ce que le phénomène englobe. Il ne laisse vraiment aucun aspect de l’humanité intact.

En 2021, Vallée a fait une apparition  dans l’émission Joe Rogan pour discuter du phénomène OVNI. Dans ce document, il a commenté la popularité croissante au sein du courant dominant, en particulier de la part des anciens employés de haut rang du gouvernement. Il a commenté ce qu’il percevait comme un récit de menace décrit dans le courant dominant,

« Nous devons arrêter de réagir aux intrusions d’OVNIS comme une menace, je veux dire que c’est tout ce qui se cache derrière ce nouveau groupe de travail, autant que je respecte, vous savez, le groupe de travail, mes collègues et moi voulons coopérer avec eux pour le dans la mesure où nous pouvons apporter des informations ou des ressources à ce qu’ils font. Mais il y a plus, ce n’est pas, ne devrait pas être considéré spécifiquement comme une menace… Avec le phénomène que nous observons, s’ils voulaient faire sauter ces F18, ils le feraient. De toute évidence, ce n’est pas de cela qu’il s’agit, et cette idée de simplement étiqueter tout cela comme une menace parce que c’est inconnu, c’est une mauvaise idée.

Telles sont les pensées de Vallée après une enquête de toute une vie sur le phénomène.

Source


Que pensez-vous de cet article ? Partagez autant que possible. L'info doit circuler.

Veuillez aider à soutenir les médias alternatifs. Nous suivons la vérité, où qu'elle mène. Merci



ELISHEAN 777 Communauté pour un Nouveau Monde

(Vu 178 fois, 1 visites aujourd'hui)

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page