Divulgation CosmiqueTV

Alex Collier sur le Conseil d’Andromède et la libération humaine

Vidéo VOSTfr

Dans cette interview d’Exopolitics Today, Alex Collier parle du Conseil d’Andromède et de son approche à multiples facettes pour libérer l’humanité et empêcher une tyrannie galactique d’émerger 350 ans dans le futur.

Alex a expliqué comment les Andromédiens ont instigué une large alliance de civilisations extraterrestres pour intervenir au nom de l’humanité contre les groupes négatifs, et comment cette alliance a conduit à un réveil mondial et à la libération de notre système solaire.

Alex a souligné que les groupes extraterrestres négatifs ont été largement éliminés en tant que menace dans notre système solaire, et que nous sommes sur une chronologie positive où l’humanité éliminera bientôt les derniers vestiges des groupes de contrôle humains négatifs.

Il commente également l’exactitude des informations d’Elena Danaan sur la Fédération Galactique des Mondes et sa relation avec le Conseil d’Andromède.

Dans un précédent article, lors de l’interview de Alex Collier par Val Valerian, nous avons vu que selon les Andromédiens, nous, les humains, faisons partie d’un groupe d’énergies qu’ils connaissent sous le nom de Paa Tal.

Les Paa Tal sont des formes de vie qui peuvent évoluer d’elles-mêmes, avec une expression libre.


Nous sommes très très différents de toutes les autres races. ce que les aliens draconiens peuvent réaliser grâce à leur technologie, nous pouvons le faire avec notre esprit…. Et c’est ce qui leur fait vraiment peur !

²

Dans cet interview réalisé il y a plus de 10 ans, val Valerian et Alex Collier parlent des virus dont pourraient se servir l’élite draconienne pour réduire l’humanité à l’esclavage :

Alex Collier sur les Reptiliens


Que pensez-vous de cet article ? Partagez autant que possible. L'info doit circuler.


Veuillez aider à soutenir les médias alternatifs. Nous suivons la vérité, où qu'elle mène. Merci



ELISHEAN 777 Communauté pour un Nouveau Monde

(Vu 127 fois, 1 visites aujourd'hui)

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page