Aller à la barre d’outils

Interview de Pete Peterson par David Wilcock pour l’émission Cosmic Disclosure Saison 7 épisode 31

David Wilcock: Bon retour pour un autre épisode de « Divulgation Cosmique ». Je suis ici avec notre invité spécial, Pete Peterson. Pete, merci d’être là.

P: Merci, merci.

D: On a parlé de crashs en Antarctique et vous avez mentionné que, au niveau le plus bas, l’un d’entre eux se produisit sur ce qui correspond à une surface continentale avec des plantes de type tropical. Et ensuite vous avez dit que vous aviez eu beaucoup plus d’expériences avec le second crash. Maintenant quelque chose que je trouve vraiment fascinant dans ce que vous nous avez raconté est qu’il y avait un système de contrôle pour des êtres qui avaient 3 doigts. Donc il y a beaucoup de connexions très intéressantes faites ici.

Et nous parlions aussi des mathématiques de base 3 et l’idée que peut-être, l’on nous donna 5 doigts afin de nous écarter de ces mathématiques idéales.


Quelle serait l’application pratique de ces mathématiques de base 3 que vos amis ont découverte?
Si l’on commence à l’utiliser, quelles pourraient être les découvertes scientifiques et technologiques?

P: Le résultat approximatif au tout début serait, que probablement la moitié des mathématiciens dans le monde protesteraient violemment. Et l’autre moitié la verrait pour ce qu’elle est immédiatement.
Cela peut facilement être vu car il le décompose en une série de tableaux de diagrammes de nombres, et avec différentes couleurs pour les différents chiffres et les différents, disons, points.

Et ensuite nous essayerons de dire : “Eh bien voici toutes les choses qui rendent cela possible”.
Nous ne pouvons à peine imaginer que peut être 1% des choses que ce nouveau mode de mathématiques rendrait possibles. Cela change tellement notre point de vue représentatif de l’univers. Les mathématiques sont un langage.

D: Oui.

P: C’est une manière de parler de choses numériques. Et c’est LE langage de la science. C’est la manière dont nous parlons de presque toutes les choses que l’on fait en science, même biologique et j’en passe.

Toute forme d’ingénierie que l’on a changera. Des choses que l’on ne pouvait faire vont devenir instantanément faisables par des enfants.

D: Y a-t-il d’autres exemples, dont vous êtes au courant, d’êtres avec 3 doigts ? Vous avez mentionné que ce vaisseau avait des cavités pour les 3 doigts.

P: Presque tout les êtres anciens avaient 3 doigts.

D: Vraiment ?

P: Ceux dont l’on a des échantillons.

D: Vraiment ?

P: Je ne connais pas, à part récemment, de quelconque vaisseaux extraterrestres que nous avons récupérés qui n’avaient pas de panneaux de commandes à 3 doigts.

D: Qui n’avaient pas ?

P: N’avaient pas.

D: Vraiment ?

P: Nous n’avons pas de joysticks. Le mouvement des mains, poignets, doigts… et comme j’ai dit, presque tout les extraterrestres ont des dispositifs très, très similaires. C’est juste que la plupart d’entre eux ont 3 doigts car c’est beaucoup plus… C’est plus qu’assez, ou c’est juste assez.
Et c’est plus facile à traiter. C’est plus facile pour calculer dans votre tête avec 3 doigts.


D: Certaines personnes en train de regarder l’épisode que la vie intelligente ne peut se développer avec 3 doigts car l’anthropologie conventionnelle estime que la seconde où l’on a un pouce opposable et que l’on peut attraper et tenir des choses, c’est là que nous sommes devenus capables de faire de l’outillage et de développer l’intelligence.

P: Ils ont absolument raison, excepté que l’on a ici 2 pouces opposables au lieu d’un, deux fois plus peut être accompli.

D: Vraiment ? Donc chaque doigt sur les côtés agit comme un pouce.

P: Comme un pouce.

D: Hm.

P: Et dans beaucoup de ces cas, ils se rentrent comme des pouces. Je veux dire, ils rentrent par les côtés. [traduction difficile] Ce ne sont pas des doigts comme ça [Pete montre 3 majeurs.]

D: Oui.

P: C’est 3 doigts comme ça [Pete montre son pouce et son index sur une main et positionne le pouce de son autre main à côté de l’index.]

D: Hm. Intéressant. Pourriez-vous nous en dire un petit peu plus à propos de la seconde couche, du second niveau en Antarctique ?

P: La surface de contrôle extérieur était comme si c’était des surfaces vivantes et que vous leur donniez des commandes…

D: Expliquez.

P:…pour changer l’aérodynamisme.

D: Comment pouvez-vous leur donner des commandes ?

P: Mentalement. Mais vous pouvez aussi… Au début, c’était avec ces systèmes de contrôle. Les nouveaux sont fait mentalement presque entièrement.

D: Wow! Y a-t-il encore de ces êtres à 3 doigts présents sur Terre?

P: La plupart d’entre eux.

D: La plupart d’entre eux ? D’accord.

P: Ouais.

D: Ils nous visitent ?

P: Ha! Nous sommes genre les dernières personnes sur Terre… dans l’univers qu’ils visiteraient. Qu’est ce que l’on a à offrir?

Eh bien, je vais vous dire ce que l’on a à offrir. Pourquoi sont ils intéressés par nous ?
Nous avons de l’ORMUS, qui est un autre type d’or, qui vous rend capable de vivre beaucoup beaucoup d’années, cela étend la vie de la flexibilité de la régénération du système nerveux et des télomères.

C’est le pourquoi des Mines de Salomon – Salomon avec ses nombreuses, nombreuses mines d’or. Il ne minait pas pour de l’or jaune. Il minait pour de l’or blanc.

D: Hm.

P: Et il le vendait à des prix très élevés à tous les leaders du monde.

D: Donc vous dites qu’il y a quelque chose à propos de la Terre qui fait que cet Ormus se présente en quantités très élevées comparé à d’autres planètes ?

P: Non. Il y a quelque chose ici qui fait que l’on a une plus grande concentration d’or.

D: Ah.

P: La plupart des explorations spatiales étaient dans le but de rechercher cet Ormus ou Manna, un autre mot pour quelque chose de très similaire, mais qui utilise Ormus, et les principes par lesquelles Ormus fonctionne.

D: Donc quand l’on remonte aux tablettes cunéiformes, les textes Sumériens, la plupart du savoir conventionnel d’aujourd’hui est d’accord pour dire que ces Annunakis étaient un genre d’extraterrestre et qu’ils sont venus sur Terre justement pour voler notre or.

Avez-vous des commentaires là-dessus ?


P: Nous, en tant que race, existons seulement parce que nous étions conçus pour être des miniers d’or. C’est ce pourquoi on existe.

Nous avons été manipulés, génétiquement croisés à partir des Annunakis et … Je vais vous donner un exemple, facile à expliquer.

Je pense que nous avons à peu près 92% du même ADN qu’un chimpanzé.

D: L’ADN d’un chimpanzé est à 98,8% similaire à l’homme.

P: Yep. Et beaucoup de gens au début n’étaient pas en accord au niveau de l’aspect voulu et, s’accouplèrent avec les Annunakis. Ha, ha. Ils s’accouplèrent beaucoup plus avec nous.

C’est pourquoi beaucoup d’extraterrestres… Je veux dire, vous savez, nous sommes des bipèdes. On a des mains, on a des doigts. On a deux oreilles, deux yeux, deux narines, une bouche…
Et nous ressemblons en grande partie aux extraterrestres et ils sont exactement pareils.

D: Oui. Donc, juste pour être clair, êtes-vous en train de dire que les Annunakis nous ont créés à partir de quelque chose comme les chimpanzés et ensuite nous ont mixés avec leur propre ADN ?

P: Nous avons été en quelque sorte introduits dans ce qui possédait cet ADN… similaire, évidemment très similaire, aux chimpanzés. Cela nous donna l’habilité de nous accroupir… L’or apparaît normalement dans des petites fissures.

Vous suivez la fissure à travers la Terre. Cela vient avec de l’eau et ensuite s’installe.
Et souvenez-vous que beaucoup d’or est trouvé en forme de quartz. La plupart de l’or est trouvé en dépôt de quartz.

D: Hm.

P: Le quartz est piézoélectrique. Si vous le pressez, cela produit de l’électricité.

D: Oui.

P: L’électricité s’occuperait du processus de conversion. Le mouvement de la Terre ferait en sorte que l’électricité fasse son processus de conversion. C’est pourquoi nous trouvons de l’or jaune ici.

D: Pensez-vous qu’il y a une relation entre les Annunakis dont on parle maintenant et les crashs que vous avez vu personnellement en Antarctique ?

P: Eh bien, je pense que c’est parce que les Annunakis étaient ceux qui… Imaginez une réclamation concernant une mine. Et bien les Annunakis furent les premiers à voir qu’il y avait beaucoup d’or sur Terre.

D: Hm.

P: Donc ils ont fait une certaine réclamation et on leur a donné la tâche par leurs maîtres, qui sont, très probablement, des Draconiens.

D: Est ce que ces êtres à 3 doigts sont toujours présents sur Terre avec nous ?

P: Quand je m’occupais de l’ingénierie inverse des commandes, j’avais des êtres à 3 doigts qui m’aidaient.

D: Vraiment ? A quoi ressemblaient-ils au niveau de la tête et du visage ?

P: Eh bien, il y a une différence dans la structure de l’œil à cause du pli de l’œil interne entre les Orientales et les Anglos [Anglos saxons je présume]. Donc vous avez ce genre de différence. C’est différent.

Un nez plus petit et des narines différentes.

Leurs bouches sont rondes, comme une ventouse de pieuvre. Je veux dire, elles sont plus rondes que les nôtres.

Leur nourriture est produite par eux en train de manger et d’excréter un excrément qui sort de leur peau. Et ils le raclent et le mangent.

D: Hm. Y a-t-il quelque chose à propos de la tête que nous devrions savoir ?

P: Eh bien c’est différent, mais à peu de chose près c’est pareil que nous.

D: Quelle est la couleur de peau de ces êtres avec qui vous avez personnellement interagi ?

P: Eh bien il y a différents couleurs. J’en ai vus couleur presque aluminium. Et je ne suis pas sûr mais ce qu’ils ne pourraient pas être, vous voyez, pourrait être de l’aluminium. Ils pourraient être des clones, parce qu’ils ont l’habitude de cloner ce genre de personnes.

Et ce sont des clones, au fait. C’est pourquoi leur système de digestion est différent du nôtre.

D:Hm.


P: Ils sont plus comme des robots, mais plus biologiques que non biologiques.

D: Hm.

P: J’ai mesuré de manière clandestine leur champs électriques pour avoir des informations, et je ne peux pas trouver une différence… des différences avec le champ électrique humain.

D: Y a-t-il des endroits connus sur Terre où ces gens ou créatures ont pu aller?

P: Yep. Arctique, Antarctique, Alaska, Canada.

La plupart des gens ne le savent pas, mais le Yukon et le Territoire Nord-Ouest ne font pas partie du Canada. Ils appartiennent à … peu importe qui est le souverain d’Angleterre. Ils sont directement… C’est une propriété privée.

Mais c’est là où on trouve la plupart de l’or. Surprise, surprise.

D: Ha,ha.

P: Ha, ha.

D: Travaillent-ils à la surface ou sous terre?

P: Non, la plupart travaillent sous terre. Et la raison était que, parce que quand ils sont arrivés, nous étions dans la même partie de ce cycle solaire de 29 000 ans [ou plutôt 26 000 ans ?] dans lequel nous sommes. Et le Soleil émettait des rayons X comme si vous étiez dans une machine à rayons X.

D: Ah.

P: Donc ils étaient évidemment sensibles à cela et sont allés travailler sous terre.

D: Hm. À peu près combien de ces personnes sont présentes sur Terre à l’heure actuelle, ou sous Terre, si vous deviez donner une estimation ?

P: Je ne pourrais même pas commencer à estimer, mais je crois que je connais certains endroits, et de ceux que je connais, je dirais probablement 350.000.

D: Wow!

P: Je pense qu’il y en a autant en Antarctique. Juste une supposition.

D: Est ce que ces gens utilisent un langage pour communiquer ou parlent-ils plus télépathiquement ?

P: Eh bien, la plupart sont plus télépathiques s’ils sont plus vieux, mais les plus jeunes et/ou les clonés, ils peuvent… J’en ai regardé un apprendre l’anglais avec un accent qui parle comme “manger d’la semoule au petit dej” [“eatin’ grits for breakfast”], en 3 ou 4 jours.

D: Wow! Y en a-t-il qui sont présents en Amérique du Sud ?

P: L’Amérique du Sud est un des premiers endroits où ils allèrent.

Tous les Indiens là-bas, si vous regardez leurs habits, ils ont tous des choses comme des kachinas. Ils ont tous des serpents. Les serpents sont gros, donc les Dracos, ou partie des Dracos.

Certains des Dracos sont les personnes les plus gentilles que vous voudriez rencontrer – ont de l’éthique, de la morale, comme l’on jugerais, etc, etc. Et certains sont plutôt méchants.

D: Vous avez dit que vous avez l’impression que les Draconiens semblaient d’une certaine manière aux commandes ou travaillaient avec les Annunakis, pourriez-vous donc définir les Draconiens, que l’on sache si on parle bien de la même chose ? Et ensuite expliquer la relation entre les Draconiens et les Annunakis qui nous ressemblent plus.

P: Eh bien, ils sont différents. Certains ressemblent presque à des humains, mais si vous voulez savoir à quoi ressemblent les Draconiens, retournez voir les anciennes civilisations et regardez leurs dragons.

Ils semblent être la civilisation la plus vieille que l’on connaît de toutes. Ils viennent de… Très peu de Draconiens, naturellement, étaient dans la Voie Lactée.

La Voie Lactée est un genre d’établissement de détention pour les gens qui vont faire pousser les choses qui sont nécessaires pour garder l’ADN des anciennes civilisations opérationnelles.

D: Vraiment ?

P: Ouais.

D: C’est une affirmation assez provocatrice.

P: Ce fut notre but primaire, au mieux que je puisse dire.

D: Pour toute la Voie Lactée ?

P: Toute la Voie Lactée.

D: C’est un peu comme une énorme ferme génétique.

P: Oui.

D: Hm.

P: Mais une ferme pour d’autres choses aussi – une ferme pour l’or, qui est requise pour l’Ormus, qui est requis pour garder les télomères en marche et garder le système neuronal flexible et le cerveau se multipliant et devenant meilleur etc etc…

Il était normal pour tous les anciens que l’on connaît dans notre histoire de vivre jusqu’à 200, 300 ans – vous savez, Mathusalem.

D: Donc pouvez-vous nous dire si quelqu’un rentra à l’intérieur du deuxième vaisseau ? Avez-vous vu l’intérieur ou entendu parler de ce qu’il y avait ?

P: J’ai eu le droit à un petit tour.

D: Vraiment ? Wow!

P: La raison était que, j’ai fait pas mal de travaux intéressants sur le système de commandes des extraterrestres. C’est l’un de mes petits domaines d’expertise ou d’un large éventail d’expertise.

D: Uh- huh.

P: Donc je regarde le système de commandes, et vous voyez, je peux les comprendre. Je peux me dire “Oh je sais pourquoi c’est là ça. Je sais pourquoi.” J’ai assez eu d’expérience avec. Je le sais juste.

D: Très bien. Laissez moi juste vous poser quelques questions qui peuvent vous sembler basiques, mais cela va nous aider.

En premier lieu, à quelle hauteur était situé le plafond une fois à l’intérieur ?

P: Je dirais probablement, à certains endroits, peut être 3 pieds de haut (0,9m), 3 pieds et demi, et à d’autres endroits, probablement 6, 7 pieds et demi.

D: Donc c’est plutôt étroit comme situation.

P: Et bien, c’est… Souvenez-vous, c’est une soucoupe. Ça va se rétrécir sur les côtés et devenir plus haut au centre.

D: Donc à quoi ça ressemble à l’intérieur ? Qu’est ce que vous avez vu ?


P: Bien, j’ai vu un noyau central. C’est normal sur les soucoupes vu la manière dont elles fonctionnent, celles que je connais. Elles fonctionnent avec un énorme axe. Vous pourriez appeler ça un volant en dessous du pont et ensuite un pont supérieur.

Et puis sur beaucoup d’entre elles vous trouvez un – je ne sais pas comment dire – peut être une tour de contrôle. Elles ont… Si elles ont des fenêtres qui sont sur le haut, une chose supérieure, ou vous vous mettriez debout pour regarder a travers la fenêtre.

D: Ah.

P: Le pilotage n’est pas fait avec une vitre, c’est fait avec… comme on fait aujourd’hui. C’est fait à partir d’un écran d’ordinateur, un écran. Pas un écran d’ordinateur. Ils ont plus des choses de type organique, ils peuvent en faire comme si… comme si vous étiez assis dehors en face.

D: Quel était le type prédominant de surface ? Étaient-elles métalliques, ou avaient-elles une couleur ?

P: Je dirais qu’elles formaient un type de plastique enduit, un métal enduit. Il y avait un revêtement.

D: Quelle était la chose la plus surprenante à propos de ces écrans ?

P: De ceux que j’ai vus, il y avait beaucoup de changements technologiques, ce qui est à attendre. Je veux dire, regardez nos avions.

Chaque génération… Ceux qui volent à l’heure actuelle ont été designés il y a 20 ans.

D: Oui. Vous avez dit que ces vaisseaux étaient pilotés par des êtres à 3 doigts et qu’ils sont apparus partout sur la Terre.


P: Oui.

D: Apparaît-il que cette population venait de ce vaisseau à l’origine, que c’était leur…

P: Oh non. Pas du tout.

D: Oh!

P: Pas du tout.

D: D’accord.

P: Non, je connais probablement 5 ou 6 races qui ont toutes 3 doigts. Je dirais que la plupart des extraterrestres ont 3 doigts.

D: Hm! Vous m’avez dit précédemment quelque chose à propos d’un vaisseau en Antarctique où il y avait des panneaux qui donnaient leur propre lumière.

P: Ouais.

D: Pourriez-vous en parler pour moi ?

P: C’est un matériau comme du phosphore. Vous savez, on a ces choses que vous pouvez épingler sur votre plafond qui ressemblent à des étoiles, lunes, galaxies… les enfants essayent de…

D: Ouais. Qui s’illuminent la nuit.

P: – s’illuminent la nuit – et brillent de la lumière. Elles s’illuminent pour un temps puis s’épuisent assez rapidement.

Il y a un matériau qui est fait en Australie en ce moment que vous posez devant le soleil pendant 30 a 45 minutes et qui vous donne assez de lumière pour voir, au moins pour une journée, et pour lire avant que cela s’épuise.

Eh bien, les lumières extraterrestres sont absolument les mêmes, excepté qu’ils les allument avec de l’ultraviolet ou des LEDs infrarouges, un type de photo… ce qu’on pourrait appeler des LEDs extraterrestres.

D: Donc vous dites que l’intérieur de l’un de ces vaisseaux avait un matériau qu’ils allument avec un type de LEDs, et ensuite une fois fait, cela s’illumine par lui-même.

P: Eh bien, cela… Ils.. La lumière oscille à, disons, 1000 battements par seconde…

D: Oui.

P: … mais ils pourraient ne l’allumer que toutes les 10, ou 20, ou 50 cycles, cela dépend de la lumière extérieure, de la lumière ambiante et où ils en sont dans la programmation des lumières.

On dirait que tout le plafond dans la chambre des commandes, qui est la partie que je voyais principalement, était fait de… Il est recouvert de ce matériau. Vous pouvez peindre dessus.

D: Parlons maintenant du troisième crash. Vous avez dit qu’il y avait 3 couches de crashs là-bas. Quel était cette troisième couche ?

P: Il y a ceux que je connais. 3 d’entre eux.

D: D’accord.

P: C’était assez récent. C’était exposé à l’extérieur. Ça a été pris par un satellite photo. C’était un disque. C’était à un angle, peut être à un angle de 15, 20°.

D: D’accord.

P: Et ça a évidement été attrapé à cause de ce système de contrôle de navigation, que l’on utilise… l’électromagnétique… il y a un champ électromagnétique et ça s’est fait… quand ça s’est rapproché d’où ça s’est crashé et, je suppose, ça a glissé.

Je veux dire, il y a pas mal d’électromagnétique sur le vaisseau qui l’aider à se stabiliser, et ça attrape le champ et réagis ensuite avec le champ électromagnétique.

D: Quelle était la taille du vaisseau comparé aux deux autres ?

P: De taille intermédiaire. C’était pas très grand. Je dirais probablement 350, 400 pieds de diamètres. (~90m)

D: Hm. Et quelle était la technologie comparé à tout ce que vous connaissez ?

P: Augmentée. Considérablement.

D: Y a-t-il quelque chose de particulier concernant ce troisième crash ?

P: Eh bien lors du dernier crash il y avait beaucoup de personnes vivantes.

D: Vraiment ?

P: Je ne sais s’ils ont duré très longtemps car je sais que certains n’ont pas duré très longtemps. Je sais que certains ont été abattus. Je sais que certains ont été utilisés pour des expériences.

D: Vous voulez dire que vous avez trouvé des êtres en vie à l’intérieur ?

P: Ils ont habité là-dedans pendant des années.

D: D’accord.

P: Je veux dire, ils faisaient pousser leur propre nourriture. Synthétisaient leur nourriture.

D: A quoi ces gens… ressemblaient ? Vous avez dit qu’ils avaient colonisé une fois arrivés ici.

P: Je pense que ce groupe avait des gens qui avaient été là depuis très longtemps qui sont venus d’ailleurs jusqu’à ce vaisseau. Certains étaient de type Dracos. Certains étaient plus du type métallique et non métallique avec les grands yeux.

D: Uh-Huh. Vous commencez à décrire ce qui ressemble à différents types d’ETs, mais vous parlez d’un seul vaisseau. Pouvez-vous être plus clair ?

P: Ce vaisseau faisait office de vaisseau de sauvetage.

D: Okay. Et il y avait différents types d’êtres à l’intérieur ?

P: Il y avait 15 différentes espèces à l’intérieur.

D: Vraiment ?

P: Il s’agit de ceux que je connais le mieux.

D: D’accord. Et ils étaient tous à l’intérieur ?

P: Eh bien, ils étaient à l’intérieur de plusieurs compartiments – différents compartiments, différentes atmosphères, différentes gravités.

Et il apparaissait que certains d’entre eux étaient là depuis très, très longtemps.

D: Quand le gouvernement américain a-t_il découvert ce vaisseau ?

P: Je pense qu’il l’on découvert en 1941, 1942.

D: Vraiment ? 2ème guerre mondiale ?

P: Ouais. Oh ouais. Avant la fin de la deuxième GM.

D: Vous avez dit que certains de ces êtres ont été abattus quand on l’a découvert ?

P: De ce que j’ai compris c’est que certains ont été abattus par des gardes. Certains ont décidé qu’ils ne voulaient plus être restreints au vaisseau.

Certains pouvait respirer notre atmosphère normalement. Ils sont sortis se promener et ils se sont fait abattre, parce qu’ils ne connaissaient pas les protocoles, parce qu’ils n’étaient jamais sortis. Les gardiens ont menti. Des humains typiques.

D: Donc les Allemands ont l’air d’avoir atteint l’Antarctique assez tôt, 1938-1939.

P: Oh, ils avaient beaucoup de monde là-bas.

D: Pensez-vous que les Allemands ont pu trouver ce vaisseau en premier vu que vous dites que c’était en surface ?

P: Je suis certain qu’ils l’ont trouvé en premier, je n’en suis pas sûr, mais je ne vois pas comment ils auraient pu le louper.

D: D’accord.

P: Et bien sur, ils étaient à fond là dedans, ils étaient en communication avec 4 ou 5 ou 6 groupes extraterrestres différents à cette époque.

D: Les Allemands ont ils abattus ces gens, ou les Américains ?

P: Aucune idée. Certainement les Allemands.

D: Ce vaisseau.. J’ai l’impression qu’ils ont dû descendre voir les deux autres crashs vu que vous avez dit que c’était dans la même zone. L’ont-ils fait ?

P: Oui, et le dernier essayait de sauver n’importe qui encore présent.

D: Oh!

P: Et les gens dans le vaisseau le plus vieux étaient dans un genre d’état de stase, mais c’était tombé en rade depuis un long moment.

D: Hm. Est-ce que les gens dans ce nouveau vaisseau étaient capables d’utiliser leurs ressources ou activer leurs systèmes d’alimentation ?

P: Ils utilisaient beaucoup de ressources.

D: Du vaisseau le plus vieux ?

P: De l’un d’eux, pas celui tout en bas.

D: Celui du milieu ?

P: Celui du milieu.

D: D’accord. Donc vous dites qu’ils ont ensuite créé une sorte de colonie à l’intérieur de leur vaisseau original. Ils ont aussi la capacité d’atteindre le deuxième vaisseau. Et qu’ils ont vécu en tant que colons pendant pas mal de temps, si on veut.

P: Certains d’entre eux oui, ceux qui vivaient là.

D: Avaient-ils la capacité de voyager autour de la Terre ? Avaient-ils un vaisseau qu’ils pouvaient utiliser ?

P: Je ne pense pas qu’ils pouvaient… S’ils l’ont fait, ils ne l’ont pas vraiment utilisé parce qu’ils ne voulaient pas être découverts. Et je n’ai pas l’impression qu’ils avaient quelque chose qui volait.

D: Mais ces groupes de gens – vous avez dit qu’ils étaient 15 types différents – ils ont tous appris à s’entendre entre eux ?

P: À peu près 15 groupes différents sur cette planète apprenant à s’entendre entre eux.

D: Eh bien vous avez mentionné que certains d’entre eux ressemblaient à ce que l’on pourrait appeler les Gris.

P: Oui.

D: D’autres plus de types humains. À quel point ces races étaient-elles différentes ?

P: Eh bien vous avez ceux de type insectoïdes.

D: Hm.

P: Vous avez ceux qui sont de type aquatique. Ceux de type Dracos. Il y a des bons et des mauvais Dracos en parité 1/3, 2/3 à peu près.

D: 1/3 de bons, 2/3 de mauvais ?

P: Ouais, de ceux que l’on connaît.

D: D’accord. Donc comment l’on aurait une espèce de type prédateur comme les Dracos capable de co-exister avec d’autres types d’ETs ? Cela semble difficile à comprendre.

P: Ils ne co-existent pas.

D: Oh!

P: J’ai dit qu’il y avait des bons et des mauvais Dracos.

D: D’accord.

P: Un bon Draco n’est en aucun cas un problème, en fait beaucoup moins qu’un problème.
Ce sont les prêtres et les ministres et ils essayent de faire le bien etc…

D: Hm!

P: La plupart sont comme ça. Il y a une petite partie qui sont un peu prétentieux.

D: Eh bien je supposerais que les Dracos présents dans le vaisseau étaient des bons ?

P: Absolument. Le reste d’entre eux, ils s’en sont débarrassés immédiatement.

D: Ha, ha. Okay.

P: Ha, ha. Ils ne s’entendent pas très bien.

D: Ont-ils autorisé certains d’entre nous à s’introduire et travailler avec eux ou vivre avec eux ?

P: Eh bien, oui. Une grande partie du staff principal et de l’équipage était humain.

D: Hm.

P: Je veux dire, nous produisons, nous les aidons à obtenir des matériaux bruts et nous apprenons d’eux. Donnant donnant.

Vous savez, nous apprenons beaucoup sur les technologies. Nous avons des technologies qui sont franchement 300 ans en avance sur ce que les gens utilisent à la surface du globe.

D: Bien sûr.

P: Souvenez-vous, nous avons beaucoup, beaucoup de personnes vivant sous terre.

D: Y a-t-il d’autre choses intéressantes qui se sont produites en Antarctique dont vous êtes au courant ?

P: Eh bien, je pense que la raison pour laquelle nous sommes allés là-bas est à cause du fait que l’on savait ce qui se passait avec les Allemands.

D’autre part, la raison principale de notre venue est de voir ce que l’on pouvait faire dans les jeunes, jeunes années du champ des semi-conducteurs, recherches biologiques. Ce qu’on pouvait faire en particulier – et ils appelaient ça comme de l’atmosphère. En d’autres mots, combien d’ondes électromagnétiques, d’ondes gravitationnelles, de structure magnétiques il y avait.

Les champs magnétiques sont orientés à 90° de différence comparés à ceux que l’on trouve sur le reste du globe.

D: Uh-huh.

P: Et chacune de ces choses que l’on découvrait avait beaucoup, beaucoup d’importance pour synthétiser des structures métalliques, des structures chimiques – fluides, fluides et solides – pour travailler avec des métaux, pour faire des recherches sur le magnétisme et trouver d’autre moyens de survie dans cette région de la Terre car l’on savait que probablement les 2/3 de ce qui est délaissé dans le monde – délaissé en terme de minages et autres; ces métaux et compositions et ces terres rares et autres – tous existent sur ces 2 continents.


D: Très bien. Eh bien c’est tout le temps que l’on a pour cette épisode avec Pete Peterson. Et Pete, je veux vous remercier d’être sur ce programme.

P: Eh bien, j’apprécie.

D: Merci. Et je veux vous remercier de regarder. Je suis David Wilcock ici avec Pete Peterson, et c’est “Divulgation Cosmique”. On se voit une prochaine fois.


Que pensez-vous de cet article ? Inscrivez-vous et rejoignez la conversation





Merci à tous pour votre soutien.

Beaucoup d'entre vous sont avec moi, par le coeur et la pensée, et je vous transmet ma gratitude.

Vous pouvez assurer la continuité de ce site de plusieurs manières : En partageant les articles que vous avez aimé. En achetant vos livres et vos produits préférés sur Amazon via ce site. Ou, si vous en avez la possibilité, en faisant un don (si minime soit-il). Recevez toute ma gratitude... Mon Amour vous accompagne...


Votre aide est importante pour continuer...




ELISHEAN777 Communauté pour un Nouveau Monde  © Elishean/2009-2020


Tags:
0 Commentaires

Laisser une réponse

Imaginer un Nouveau Monde © Elishean 2009 - 2020

CONTACT

Vous pouvez nous envoyer un e-mail et nous vous répondrons dès que possible.

En cours d’envoi
in massa justo leo et, ut luctus Praesent sed suscipit
ou

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

ou

Create Account

%d blogueurs aiment cette page :