Divulgation Cosmique

Un artefact toroïdal a été trouvé au pôle Sud. Il peut changer de couleur et de structure

Qui l'a créé ?

Il y a beaucoup de rumeurs sur des laboratoires secrets dans divers pays du monde. En 1967, des chercheurs soviétiques ont entrepris d’explorer les étendues du pôle Sud.

Au cours de cette expédition, l’un des artefacts les plus étranges de l’histoire de l’humanité a peut-être été découvert. Comme toutes les découvertes similaires, il a été emmené dans l’un des laboratoires secrets.

Diverses sources pointent plusieurs détails communs, ce qui suggère que cette histoire n’est pas une fiction de la presse. Premièrement, on dit que l’artefact toroïdal a été trouvé à une profondeur de 3 mètres dans une grotte qui a été exposée en raison de la fonte des glaciers. Deuxièmement, des sources rapportent que l’objet avait un diamètre de 40 centimètres et consistait en une substance mystérieuse qui changeait de couleur et de structure en interagissant avec elle.

Le tore ressemblait à ceci.

Après être descendus dans la grotte, les chercheurs se sont retrouvés dans une pièce artificielle – un tunnel, sur les murs duquel il y avait de la céramique blanche. Aucune couture n’était visible, le revêtement était une seule couche. Le donjon menait tout de suite, et après environ 100 mètres les gens étaient dans la salle. Sa voûte et ses murs étaient également recouverts d’une couche de céramique blanche. Le sol n’a pas été traité. Au centre de la salle se trouvait une sorte de piédestal en malachite avec des motifs dorés. Il y avait dessus un mystérieux tore.



Au départ, on croyait que sa composition était très simple – placage de turquoise et de bronze. Mais la vérité s’est avérée beaucoup plus intéressante. La composition, la structure, la densité et de nombreux autres paramètres ont changé en fonction de l’environnement. Par exemple, une fois dans un environnement alcalin, l’objet est devenu de couleur argentée, la densité a chuté et de petites fissures sont apparues à la surface, cependant, elles ont rapidement envahi.

L’artefact toroïdal a été étudié par des médiums spécialement formés. En entrant en contact avec l’objet, les spécialistes ont eu des visions, des hallucinations et des évanouissements similaires. L’objet avait un fort effet psychique. Une hypothèse possible est que l’artefact était une biostructure quasi-vivante.

Qui pourrait créer un objet aussi inhabituel ?

Selon des informations contradictoires, l’objet se trouve actuellement dans le hangar souterrain d’un institut de recherche fermé de l’Oural.

Selon une version, l’artefact a reçu le numéro de code 186. Sur cette base, certains chercheurs concluent que la collection de telles découvertes comprend de nombreux objets.

La question la plus intéressante, hélas, reste sans réponse. Qui a créé un tel artefact ? Quelle technologie a rendu cela possible ? A qui est-il ? Des extraterrestres ou une ancienne civilisation hautement développée ? Il est clair qu’il y avait beaucoup d’humanités avant nous, mais la question de savoir si l’une d’entre elles a atteint le niveau qui lui permet de créer de telles choses est un sujet de discussion.



Que pensez-vous de cet article ? Partagez autant que possible. L'info doit circuler.


Veuillez aider à soutenir les médias alternatifs. Nous suivons la vérité, où qu'elle mène. Merci



ELISHEAN 777 Communauté pour un Nouveau Monde

(Vu 454 fois, 1 visites aujourd'hui)

Laisser un commentaire