Que savons-nous de la programmation dans des personnalités alternatives? Plusieurs membres de « Montauk » tels que Preston Nichols, Al Bielek et Duncan Cameron affirment avoir été programmés avec des personnalités alternatives au cours de leur travail dans les projets de voyage dans le temps via des techniques de contrôle de l’esprit menés au milieu des années 80.

Que se passe-t-il dans le désert du Mojave? «Qui sont les Hav-Musuv des légendes Navajo? Quelle est cette guerre qui se déroule en secret? Qui sont ces êtres de civilisations terrestres avancées qui ont laissé des traces de leur passage partout sur notre monde? Quelle est l’ampleur du monde souterrain que nous commençons à peine à découvrir?


Comment tout a commencé aux États-Unis? Pourquoi une Guerre de Sécession?

Cette série a pour but de réunir des informations qui vont certainement susciter notre étonnement au fil de sa lecture.

Épisodes précédents

Les passages suivants sont tirés du livre classique en dix volumes du philosophe grec Sénèque, NATURALES QUAESTIONES (QUESTIONS DE NATURE), Vol. II, pp. 99-105, 151-157 (traduction anglaise par Thomas H. Cocoran, PH.D., Harvard University Press, Cambridge, Mass. et William Heinmann Ltd, Londres. 1972). Sénèque commence par poser cette hypothèse :

« …les rivières n’existent pas moins sous la terre simplement parce qu’on ne les voit pas. Vous devez comprendre que des rivières aussi grandes que les nôtres coulent en douceur, certaines coulant doucement, d’autres retentissant dans leur chute sur le sol accidenté. Que se passe-t-il alors ? Ne permettez-vous pas également qu’il y ait des lacs souterrains et des eaux qui y stagnent sans issue ? « …Sur toute la terre, dit l’un d’entre eux, coulent de nombreuses sortes d’eaux différentes. Dans certains endroits, il y a des rivières perpétuelles assez grandes pour être navigables, même sans l’aide des pluies.

« …L’air en mouvement dans la région inférieure de la terre fait éclater l’atmosphère, qui est épaisse et remplie de nuages, avec la même force que les nuages dans notre partie du monde sont généralement ouverts.

« …Maintenant, permettez-moi de vous raconter une histoire. Asclépiosios est l’autorité qui m’a permis de constater que de nombreux hommes ont été envoyés par Philippe (c’est-à-dire Philippe II de Macédoine, 382-336 av. J.-C., le père d’Alexandre le Grand qui, selon Diodore, a ouvert plusieurs nouvelles mines – ed) dans une ancienne mine, abandonnée depuis longtemps, pour découvrir quelles richesses elle pouvait avoir, quelle était sa condition, si l’ancienne avarice avait laissé quelque chose aux générations futures.

Ils sont descendus avec une grande quantité de torches, assez pour durer plusieurs jours. Au bout d’un moment, lorsqu’ils furent épuisés par ce long voyage, ils virent (après avoir pénétré dans de vastes cavités – ed) un spectacle qui les fit frissonner : d’énormes rivières et de vastes réservoirs d’eau immobile, égaux aux nôtres en surface et pourtant non pressés par la terre qui s’étend au-dessus, mais avec un vaste espace libre au-dessus. »

J’ai lu cette histoire avec beaucoup de plaisir. Car je me suis rendu compte que notre époque ne souffre pas de nouveaux vices mais de vices qui ont été transmis depuis l’antiquité, et ce n’est pas notre époque qui a d’abord fait preuve d’avarice dans les veines de la terre et de la roche à la recherche de trésors mal cachés dans l’obscurité.

« …Déjà avant le roi Philippe de Macédoine, il y avait des hommes qui suivaient l’argent dans les cachettes les plus profondes et, d’esprit droit et libre comme ils l’étaient, se laissaient descendre dans ces cavernes où la différence entre la nuit et le jour n’atteint pas.

« …Quelle puissante nécessité a fait pencher les hommes, l’homme ordinairement dressé vers les étoiles, et l’a enterré au fond de la terre la plus profonde pour qu’il puisse en extraire de l’or, non moins dangereux à chercher qu’à posséder ? Pour cette raison, il creusa des puits et rampa autour du butin boueux et incertain, oublieux du jour, oublieux de la nature meilleure des choses dont il s’était détourné.

« …Ils osèrent descendre à un endroit où ils trouvèrent un étrange ordre des choses, des couches de terre suspendues au-dessus de leurs têtes, des vents morts dans l’obscurité, d’épouvantables sources d’eau ne coulant pour personne, et une nuit autre que la nôtre, et perpétuelle. Puis, après avoir fait ces choses, ils craignent le monde souterrain ! »

Ce qui suit figure à la page 169 du livre de Daniel Cohen « THE ANCIENT VISITORS – LES ANCIENS VISITEURS » (Doubleday & Co., N.Y. 1976) :


« …Pendant des siècles, l’enfer a été un lieu très réel et tangible que l’on trouve quelque part sous terre. L' »entrée de l’enfer » a été localisée d’innombrables fois. Habituellement, on la trouvait dans le pays de l’ennemi. « Il y a eu des spéculations sérieuses et savantes sur d’énormes grottes souterraines.

Un érudit du XVIIe siècle a dit que les dragons vivaient dans des grottes souterraines, et c’est pourquoi nous en avons vu si peu.

Les tribus sibériennes qui ont trouvé les restes congelés de mammouths laineux ont supposé qu’il s’agissait des restes de créatures qui vivaient dans un monde souterrain. Les Sibériens ne pouvaient pas concevoir des animaux éteints qui avaient vécu il y a des milliers d’années, mais de vastes mondes souterrains leur sont venus tout naturellement. Selon la légende, les nains vivaient dans des grottes souterraines, et la plupart des récits plaçaient également le royaume des fées sous la terre ».

En référence aux « cavernes de l’enfer » ou « Hades », cette croyance est antérieure au christianisme lui-même et remonte à la Grèce antique.

Les Grecs parlaient de « Hadès » comme d’une vaste série de cavernes profondes, certaines contenant des conditions de gel tandis que d’autres étaient remplies de flammes fumantes. Les véritables bourreaux des Hadès étaient cependant les anges déchus de la tradition antique, dont on dit qu’ils tourmentent toutes les âmes qui y entrent. Traditionnellement aussi, à l’entrée du Hadès, on peut lire les mots « ABANDONNENT TOUTE ESPÉRANCE, TOUS CEUX QUI ENTRENT ICI ».

On dit que l’Hadès est le centre du royaume satanique établi par l’archange déchu Lucifer après son coup d’État manqué contre le trône du Créateur.

On dit qu’il contient de vastes forteresses créées par ses disciples infernaux au cours des éons, peut-être créées de « matière » insubstantielle ou éthérique.

Selon la tradition grecque, les choses ne font qu’empirer en descendant dans les cavernes de l’Hadès, jusqu’à ce que l’on atteigne enfin le royaume du « Tartare » lui-même. Le Tartare, selon les Grecs, est « aussi loin sous l’Hadès que l’Hadès est sous la terre ». C’est un grand « abîme » dans les profondeurs extrêmes qui sont diffusées dans toute la terre.

La Bible chrétienne désigne le Tartare comme le « gouffre sans fond ». Le terme « sans fond » pourrait indiquer une absence de gravité et un sentiment de « chute » éternelle pour ceux qui ont la malchance d’y entrer. Apparemment, la vie physique ne pourrait pas y exister en raison de la chaleur et de l’obscurité étouffantes, et du manque d’oxygène qui doit être instantanément consumé par les flammes volcaniques de ce terrifiant royaume. La Bible ajoute également qu’il existe un troisième niveau de l' »enfer » appelé géhenne, ou « lac » de magma ou de feu bouillants… un endroit presque trop horrible pour être imaginé.

Cela n’est certainement pas en contradiction avec la théorie géologique actuelle concernant l’intérieur de la terre, dont on dit que la température augmente lorsqu’on passe la croûte, le moho, le manteau supérieur et inférieur et enfin le noyau fondu extérieur et intérieur. Cependant, il existe une autre « théorie » concernant la configuration du centre de la terre, dont la popularité ne cesse de croître.

Selon cette théorie, la terre ressemble plus à une gigantesque « géode » avec un intérieur creux. Dans ce cas, le « creux » ne coïnciderait pas avec le puits « sans fond » simplement parce que la « surface intérieure » pousse vers l’extérieur par opposition à la poussée gravitationnelle vers l’intérieur de la surface extérieure.

Cependant, si l’on se tenait sur la surface intérieure, ils ne dériveraient pas vers le centre de la planète parce qu’ils sont attachés ou attirés à la surface intérieure, non pas par la gravité mais par la force centrifuge (la même force que l’on peut voir à l’œuvre dans une machine à laver lorsque le cycle d' »essorage » pousse tout contre la surface intérieure, laissant un centre « creux »).

Plusieurs personnes ont proposé cette théorie dans le passé, parmi lesquelles Edmund Halley, qui a donné son nom à la comète de Halley, le capitaine John Cleves Symmes, dont les écrits ont inspiré une expédition gouvernementale au pôle Nord, car la théorie affirme que les entrées du creux intérieur existent quelque part près des pôles Nord et Sud, et Cotton Mathers, qui a joué un rôle central dans le « procès des sorcières de Salem ». D’innombrables auteurs de science-fiction et de fantastique ont également utilisé ce thème dans leurs écrits, certains des auteurs les plus connus étant Edgar Rice Burroughs et Edgar Allen Poe.

Si une telle concavité existe, alors comment les traditions de l’Hadès, du Tartare et de la Géhenne s’inscriraient-elles dans cette nouvelle cosmographie d’une planète « géodésique » ?

Une possibilité est donnée par le Dr Hank Krastman, qui prétend qu’un Indien « Hopi » aux cheveux blonds et aux yeux bleus lui a montré une ville souterraine située sous la zone du Grand Canyon. Cette ville était reliée à son homologue sur la surface intérieure de la (prétendue) concavité terrestre, une ville d’architecture de type grec appelée PALATKWAPI.

En 1994, le chercheur B. Alan Walton a envoyé à Krastman une lettre dans laquelle il posait les questions suivantes :

« …Vos sources Hopi ont-elles mentionné quelque chose sur la nature de la terre ENTRE les croûtes extérieure et intérieure (creuse) ? Je suis particulièrement intéressé par l’étude des conditions dans la zone terminale où la « traction » gravitationnelle et la « poussée » centrifuge s’annulent mutuellement.

Ma « théorie » est qu’il n’y aurait pas de gravité, et donc de vastes espaces caverneux. Je suppose que cela inclurait également un environnement chaotique similaire à la tradition grecque du Tartare ou le « puits sans fond » (non gravitationnel) où la matière terrestre, le magma, divers produits chimiques et gaz sont projetés ensemble en apesanteur par le mouvement de rotation de la terre elle-même, provoquant une région de type enfer où la vie physique ne pourrait pas exister, comme elle le fait (apparemment) sur les croûtes intérieure et extérieure de cette « géode » géante connue sous le nom de terre ».

La réponse de Hank Krastman, datée du 11-27-94, était la suivante :

« …La nature de la Terre entre l’extérieur et l’intérieur est une roche en fusion de type lave… Quand j’ai marché sur l’intérieur de la Terre, c’était la même force de gravité, aucune différence, cependant, les machines à air actionnées par le Soleil éternel, le ciel est bleu sans aucun nuage 24 heures sur 24.

Note : la logistique d’un « soleil » interne au point central, comme le suggèrent plusieurs théoriciens antérieurs, semblerait violer les lois de la physique lorsqu’elle est combinée à la masse nécessaire pour qu’un « soleil » ou une « étoile » acquière la capacité de fusion nucléaire – ou tout autre processus à l’œuvre. Peut-être que le « soleil » décrit est en fait un « point focal » des courants électromagnétiques qui traversent la terre, comme le point de lumière que l’on peut parfois voir au centre d’un cristal sphérique. – Branton.

« La région INFERNO existe bel et bien dans les cavités entre les deux mondes. Si vous avez vu le film STARGATE, c’est comme si vous passiez par la porte du monde intérieur ».

Ailleurs, Krastman a déclaré que lorsqu’il a été transporté vers la surface intérieure depuis la ville souterraine située en dessous de l’Arizona, c’était à la « vitesse de la lumière », ce qui suggère que le voyage instantané était et est accompli entre les deux mondes via des fenêtres spatio-temporelles, ou la téléportation plutôt que via des tunnels qui passent par les zones « infernales ».

Selon la source, la distance entre les surfaces extérieure et intérieure peut être comprise entre 500 et 1500 miles !

Dans le livre de l’Apocalypse ainsi que dans d’autres sections des écritures judéo-chrétiennes, il y a un événement prophétique décrit que certains appellent « l’enlèvement » (le mot n’existe pas dans la Bible bien que le « concept » existe). Cet événement coïnciderait avec la disparition des croyants chrétiens décédés de leurs tombes. Étant donné que certaines espèces étrangères (non humaines) sont connues pour « contrefaire » des événements divins ou « bibliques » par l’application de la haute technologie occulte, est-il possible que cet événement prophétique de l' »enlèvement » soit également « contrefait » dans un but psychologique ou de manipulation ?

L’incident suivant a été rapporté dans le numéro d’octobre 1964 du magazine SEARCH, par Will Carson dans sa rubrique « PRYING INTO THE UNKNOWN » :

UNE QUESTION GRAVE

J.E. est né en Espagne, pays dans lequel ses parents défunts avaient à l’origine immigré de ce qui s’appelait alors la Bohème. Leur village natal est depuis longtemps submergé par les eaux d’un projet hydroélectrique – ce qui anéantit nos chances de déterminer l’heure et la date exactes. Mais comme J.E. se souvient de ses parents, qui se sont exprimés à maintes reprises, un jour, toutes les tombes du cimetière derrière le village aujourd’hui disparu ont été trouvées vides, mais il n’y avait pas de monticules de terre à côté de chaque tombe. Après une enquête plus approfondie, les fouilles se sont avérées être apparemment sans fond !

« Les autorités n’ont jamais pu résoudre le mystère, et finalement (comme il était impossible de remplir les tombes) elles ont été fermées et scellées avec un mortier et une haute clôture de pierre construite autour de la zone ».

Ce qui suit est extrait d’un supplément décrivant un livre écrit par « Michael X » (sans rapport avec le « Commandant X »), intitulé « WE WANT YOU – HITLER ALIVE », publié par UFO Review, Box 753, New Brunswick, NJ 08903 :

HITLER A-T-IL CAPTURÉ DES EXTRATERRESTRES ET CONSTRUIT SA PROPRE SOUCOUPE VOLANTE?

Voici la preuve qu’Hitler a échappé à la mort et a essayé de réorganiser ses puissantes forces au pôle Sud dans des bases souterraines… « Voici également des photos en gros plan des propres disques volants secrets d’Hitler qui, espérait-il, lui permettraient un jour de dominer le monde.

On y parle pour la première fois du mystérieux « M. Michalek« , qui a fait le tour de l’Europe pour raconter ses contacts avec les étrangers et la création du majestueux gouvernement de la « République mondiale de la Terre », et comment Moscou et Washington seraient « anéantis » s’ils ne « cédaient » pas aux conseils de l’autre monde. Parlait-il au nom du Führer ?

En référence à une éventuelle contre-offensive internationale contre les « Gris », certains ont suggéré que la « menace » sera utilisée par les Illuminati comme excuse pour unir le monde dans un gouvernement mondial unique.

Si les guerres de Corée et du Vietnam étaient en fait « orchestrées » par le Culte du Serpent, comme certains l’ont suggéré, n’est-il pas probable qu’une contre-offensive soutenue par les Nations unies contre les « gris » aboutisse au même type de guerre sans issue avec une perte éventuelle de notre côté ?

Surtout si les « MONDIALISTES » collaborent avec les Gris et les Reptons ?

Peut-être serait-il préférable pour chaque nation de faire face à l’infestation des reptiles ou à l’affaiblissement de son propre pays à sa manière, sans l’aide d’une « milice mondiale », ou de maintenir la bataille au niveau de la « base »?

La COOPÉRATION mondiale au niveau ÉCONOMIQUE peut être tolérée par les peuples épris de liberté, mais le CONTRÔLE mondial au niveau POLITIQUE ne le sera certainement pas !

Une « Fédération » mondiale peut être maintenue sans que toutes les souverainetés nationales ne soient cédées à une force politique mondiale (à savoir le NOUVEL ORDRE MONDIAL).

Les extraterrestres qui déclarent avoir besoin d’un gouvernement mondial unique sur terre comme condition préalable pour rejoindre leurs alliances ou leurs fédérations doivent réaliser que la diversité culturelle sur terre est unique dans l’univers, et qu’il faut donc proposer une réponse « unique » au problème, à savoir qu’ils essaient de s’aligner sur les gouvernements des nations souveraines individuelles et de leur offrir des adhésions au sein de leurs confédérations, plutôt que d’attendre que le monde se transforme en un État policier mondial.

La république mondiale qu' »ils » recherchent si désespérément pourrait tout aussi bien devenir une dictature mondiale contrôlée par des despotes, alliés aux Gris par exemple, qui pourraient avoir de l’animosité envers la (les) Fédération(s).

D’autre part, si une nation individuelle devenait membre d’une telle fédération, elle pourrait bénéficier des avantages d’une telle coopération.

Un tel plan doit inclure la promesse de la (des) Fédération(s) de venir en aide à cette nation de manière DEFENSIVE si elle est menacée par une autre nation, en particulier une nation soutenue par un groupe interstellaire adverse. Mais un tel accord doit absolument interdire tout type d’attaque OFFENSIVE de la part de la nation hôte au-delà de ses frontières et respecter strictement une politique internationale de non-ingérence.


Il va sans dire que, par exemple, une telle nation aurait le droit de déraciner toute « base » souterraine utilisée par des groupes parasites tels que les gris qui sont utilisés comme centres d’enlèvement, de mutilation, d’implantation et d’autres activités de ce type CONTRE les habitants de cette nation.

La Fédération est pleinement justifiée d’admettre des nations individuelles dans son giron, et cela ne devrait pas être interprété comme une violation de leur « Directive Première », SURTOUT parce que les gris reptiliens ont déjà établi leurs propres alliances destructrices avec divers gouvernements nationaux à travers le monde. A la lumière de cela, un tel plan est le SEUL moyen pour les fédérations, les alliances, etc. de sauver leurs propres intérêts pour l’avenir de la planète Terre.

Maintenant, pour continuer avec le sujet de la façon dont les nations individuelles répondent à la réalité du contact avec les extraterrestres, le numéro d’octobre-novembre du magazine NEXUS a rapporté les informations suivantes dans un article intitulé « ÉMISSION DE RADIO BRITANNIQUE SUR LA DISSIMULATION DES OVNI » :

« …Ce qui suit est un exemple de ce que l’on peut capter sur les réseaux informatiques. Le réseau, dans ce cas, s’appelle EarthNet, géré par Pegasus Networks basé à Byron Bay (P.O. Box 201., Byron Bay NSW 2481).

** Sujet : Les extraterrestres de l’espace… **

** Écrit à 12h14, le 5 août 1991, par huw in peg:sci.astro **


J’ai récemment écouté une émission de Radio One au Royaume-Uni qui contenait une interview d’un des principaux partisans de la populaire « Le gouvernement américain a enfermé les extraterrestres et expérimente la théorie de la conspiration de leurs avions spatiaux ». Cependant, cette personne semblait très raisonnable, n’a pas fait de déclarations scandaleuses et avait en outre des faits intéressants à divulguer. Il a notamment mentionné plusieurs faits vérifiables sur lesquels j’aimerais qu’une suite soit donnée :

« Rockwell International et la NASA prévoyaient une exposition conjointe *massive* d’exploration spatiale cette année (1991), mais elle a été inexplicablement retardée jusqu’en 1992. Dans le prospectus *officiel* de cette exposition, il était clairement indiqué que l’un des objets exposés était « un vaisseau spatial extraterrestre ». Lorsque diverses personnes ont posé des questions à ce sujet, la NASA a renvoyé toutes les demandes au ministère américain de la défense. Un porte-parole non nommé du Pentagone, s’exprimant à titre officieux, aurait indiqué qu’ils « disposaient d’un certain nombre de ces véhicules spatiaux parmi lesquels choisir… ».

“‘ Le Pentagone a également tenu une conférence de presse pour répondre aux demandes de la presse sur cette question – et a refusé de répondre à toute question. En fait, les journalistes ont déclaré plus tard que le Pentagone avait posé la plupart des questions, et qu’elles portaient toutes sur « quelle serait la réaction du public si… ».

« ‘Le type de l’émission de radio a beaucoup parlé de deux ingénieurs consultants de la NASA qui prétendaient avoir travaillé sur des vaisseaux spatiaux extraterrestres étudiant les systèmes de propulsion pour la NASA – tous deux avaient des autorisations de sécurité de haut niveau aux États-Unis…' ».

Le numéro 37 de UFO REVIEW de Tim Beckley contenait l’article suivant du rédacteur en chef, intitulé « SOUCOUPES E.T. vs LA TERRE A CRÉÉ LES OVNI ».

Nous en citons ici des extraits commençant par une référence au chercheur William Cooper :

« …(William Cooper) va, dit-il, « prouver une fois pour toutes que les sociétés secrètes, et non notre gouvernement [constitutionnel], ont assassiné le président Kennedy en sacrifice au dieu antique Baal dans un temple en plein air. Cooper expliquera également [lors de futures conférences] « la véritable signification du film 2001 en tant que message des sociétés secrètes à leurs adeptes, et montrera une copie couleur de première génération du film de Zapruder avec toutes les images précédemment manquantes… ».

LE MONDE « ANTI-GRAVITÉ » DE VLADIMIR TERZISKI :

« …Selon Terziski, les nazis construisaient des soucoupes volantes qui les emmenaient sur d’autres planètes avant même le début de la Seconde Guerre mondiale. En tant que Slave, Vladimir dit qu’il ne peut qu’avoir « une répulsion extrême pour tout ce que les philosophies raciales et politiques d’Hitler représentaient », et c’est à cause de cette répulsion qu’il a décidé de se pencher sur les diverses « technologies noires » développées par les NAZIS, dont il pense maintenant qu’elles étaient secrètement soutenues par les sinistres Illuminati opérant en coulisses

Note : Comme on peut le voir ailleurs dans ce dossier, le « lien » entre les Illuminati et les nazis semble avoir été les sociétés gnostiques des jésuites et de Thulé – Branton.

« Dans sa vaste collection de photos et d’autres documents, Terziski possède de nombreuses images et dessins des divers engins en forme de disque construits par les scientifiques nazis et qui étaient alimentés par des turbines Schauberger et des lecteurs magnéto-gravitationnels Kohler TACHYON (tous basés sur les principes de l’énergie libre ou de l’anti-gravité).

En fait, Vladimir dit que nous savons tout de l’anti-gravité depuis longtemps et que les Britanniques (le groupe Marconi) ont peut-être débarqué sur la lune il y a un siècle, et même le Vatican a un groupe de scientifiques qui se sont installés dans l’espace à partir des bases de l’Amérique du Sud de temps en temps.

« Pendant ce temps, dans le sous-sol du « laboratoire de rêve » de la zone 51, dans le désert du Nevada, une branche renégate de la CIA – protégée par une force de police privée de type SS que les Illuminati fournissent – construit sa propre flotte de « soucoupes volantes » en utilisant la technologie interdite d’Hitler… »

Ailleurs dans ce dossier, nous avons parlé de la prétendue « Fédération » qui relie de façon lâche des colonies humaines telles que celles de TAU CETI, EPSILON ERIDANI, TAYGETA et d’autres systèmes des PLEIADES, VEGA en LYRAS, diverses colonies des HYADES, le prétendu Tribunal SOLAIRE sur les lunes de SATURNE, ALPHA CENTAURI, diverses cultures de la constellation ANDROMEDA, le KOLDASIAN et d’autres systèmes de l’univers DAL ou antimatière, et les « UMMITES » de WOLF 424 [qui ont tous été décrits à plusieurs reprises par de nombreux « interlocuteurs » apparemment distincts] ».

Une autre allégation est que les « UMMITES », une race d’apparence « scandinave » qui vit sur une planète dont le champ magnétique est beaucoup plus intense que celui de la Terre, auraient pris contact avec des scientifiques associés aux gouvernements français et espagnol. Il est intéressant de noter que la version annotée de M.K. Jessup de « L’AFFAIRE DE L’OVNI » contient des commentaires de membres présumés d’une ancienne race terrienne qui ont accès à la technologie des vaisseaux interplanétaires.

Ceux-ci ont déclaré que la France, par exemple, a fait l’objet d’un grand intérêt parmi certaines cultures ex-Terranes en raison de son atmosphère sociale unique. Les UMMITES proviendraient du système stellaire que nous connaissons sous le nom de Wolf 424, une étoile qu’ils appellent eux-mêmes IUMMA. Leur « insigne » ressemble à un « H » avec une « barre » verticale supplémentaire au milieu et les quatre coins du « H » s’effilent en une courbe vers l’extérieur.

Ce symbole a été PHOTOGRAPHIÉ sur la face inférieure de certains OVNI rencontrés au XXe siècle. De plus, les UMMITES se présentent comme appartenant à une grande « fédération » de planètes, peut-être composée plus ou moins des régions interstellaires décrites ci-dessus. Elles semblent avoir une alliance particulièrement forte avec les Végans de type oriental, qui sont un vestige de l’ancienne civilisation lyrane qui a donné naissance aux cultures humaines actuelles dans les Pléiades.

Voici quelques extraits abrégés tirés de « THE OMEGA PROJECT« , de Kenneth Ring, PH.D. (William Morrow & Co., N.Y. 1972). Les points suivants ont été mis en évidence dans le livre :

— La plupart des enlèvements (peut-être entre 60 et 80 % ? – Branton) sont effectués par les « gris » de la description traditionnelle.

— De nombreux auteurs affirment que leurs expériences sont souvent « oniriques », mais qu’elles sont accompagnées de preuves suggérant des événements réels.

— Les « gris » (et dans certains cas des créatures noires en « capes » qui agissent comme des « gardes » pendant les douloureuses et terrifiantes « opérations médicales ») ont une façon de « brouiller » leurs visages dans l’esprit des personnes enlevées de sorte que la personne enlevée ne peut pas se rappeler plus tard à quoi ressemblait le « visage » des extraterrestres.

— De nombreuses personnes enlevées ont des problèmes de sommeil (sans parler de graves problèmes sociaux, relationnels et sexuels) après avoir été enlevées par des sauriens ou des reptiles gris, et ces problèmes persistent souvent pendant des années.

— Certaines personnes enlevées qui résistent sont « choquées » à plusieurs reprises avec un « gadget électrique » qui peut provoquer une paralysie et/ou une perte de conscience.

— Une majorité des « gris » semble être de la variété gris-blanc, certains avec des yeux « noirs » opaques et d’autres avec des pupilles fendues verticalement (en forme de serpent ou de lézard).

— Certains de ces gris sont décrits comme « sinistres », et une des personnes enlevées a déclaré que lorsqu’elle a été enlevée, « un extraterrestre était près de ma tête et a tenté de me faire peur avec ses grands yeux », tandis que trois autres créatures effectuaient mécaniquement des opérations douloureuses, sans tenir compte de ses cris terrifiés pour les faire cesser. Elle (Clair Chambers) a déclaré que « lors de mes nombreuses rencontres où j’ai toujours été enlevée chez moi, les extraterrestres n’ont montré aucune compassion. J’ai plusieurs fois ressenti de la PEUR quand je les ai frappés, tout comme ils ressentent de la PEUR… leurs réactions ne sont pas aussi intelligentes que ce que j’aurais pu attendre de leur technologie (en raison de leur nature de « conscience collective »… Branton)… ces expériences ont été terribles, terrifiantes, et je voudrais qu’elles cessent » (Note : quatre médecins différents ont confirmé la présence de diverses blessures dans Clair Chambers, qui, selon elle, sont le résultat des enlèvements).

— Certains extraterrestres « grisâtres », avec des doigts à trois chiffres, ont été décrits comme mesurant 1,80 m (Reptons ? – Branton). Une femme qui a été enlevée par eux a eu l’impression que les créatures voulaient qu’elle ait l’IMPRESSION qu’ils étaient « amicaux », mais après avoir été ramenée à sa voiture d’où elle a été enlevée, « je me suis ensuite brisée en morceaux, car tout mon corps tremblait de façon incontrôlable. J’ai crié « OH DIEU, POURQUOI MOI ? Je n’arrivais pas à me calmer car je pleurais comme un bébé… »

— Une femme titulaire d’une maîtrise en sciences sociales (qui avait 51 ans au moment de cette révélation), a déclaré :

« …La première expérience a eu lieu quand j’étais un enfant d’environ 5 ans. Pendant des années, j’ai eu le « rêve » récurrent de me tenir à côté d’un champ QUAND UN TROU S’OUVRE DANS LE SOL devant moi. Le rêve se termine lorsque je regarde dans le trou. Je me tenais juste là, à regarder le trou. Sous hypnose, je [me souviens que] je suis entré dans le trou et j’ai marché dans un court tunnel. Le tunnel s’est élargi en une petite zone d’attente où il y avait un banc juste à la bonne hauteur pour un enfant de 5 ans. Je me suis assis et j’ai attendu.


Un grand être noir « sans traits » est passé par une porte, s’est avancé vers moi et m’a tendu la main. J’ai pris sa main et suis retournée dans l’entrée avec lui. Il m’a placé sur une table qui semblait mesurer entre un et quatre pieds de haut. Il m’a allongé sur le dos, a pris une grande main et a maintenu le haut de mon corps à plat sur la table. Les autres êtres étaient derrière lui et regardaient des instruments sur le mur. J’ai été tenu ainsi pendant plusieurs minutes. Lorsque l’être s’est retourné pour regarder les deux autres, c’était comme s’il avait perdu le contrôle sur moi et j’ai surgi par saccades de sous sa main, je suis tombé du bout de la table et j’ai couru vers la porte. Quand je suis arrivé à la porte, j’ai su que je n’étais pas « censé » aller plus loin. Je me suis arrêté et j’ai fait demi-tour. L’être qui me tenait s’est approché de moi, s’est emparé de mon bras gauche et m’a regardé dans les yeux. Je regardais où les yeux devraient être sur un HOMME, MAIS je ne me souviens pas avoir vraiment vu des yeux. Je sens que quelque chose a été communiqué, mais je ne sais pas quoi ».

— L’auteur déclare que certains des grands « yeux » noirs opaques vus par de nombreuses personnes enlevées, après avoir été pris par les gris, semblaient être des « revêtements » pour de vrais « yeux » qui, selon eux, auraient pu être cachés derrière ou à l’intérieur de ce qui aurait pu être des revêtements visuels noirs opaques artificiels. C’était du moins l' »impression » qu’avaient certaines personnes enlevées.

L’article suivant, « LES RÉVÉLATIONS INCROYABLES DU DR. KUEPPERS », de Helga Morrow, est également paru dans UFO REVIEW – numéro 37, avec le titre suivant : « Il s’est échappé de l’Allemagne nazie au plus fort de la Seconde Guerre mondiale et est venu en Amérique pour travailler pour l’armée américaine sur des projets top secrets impliquant l’invisibilité, le temps [manipulation], la recherche anti-gravité et la téléportation :

« Note de la rédaction : Ce qui suit est un compte-rendu très abrégé des souvenirs d’Helga Morrow sur son défunt père, le Dr Fred A. Kueppers, un ingénieur d’origine allemande qui a fait défection aux États-Unis pendant la Seconde Guerre mondiale…

« J’ai appris de diverses sources que mon père était l’un des scientifiques qui ont travaillé sur l’expérience de Philadelphie :

  • avait inventé le dispositif de chronométrage de la bombe A ;
  • avait été choisi par les scientifiques de la bombe pour les représenter auprès de Harry Truman, en lui demandant de ne pas larguer la bombe ;
  • avait inventé la formule mathématique qui a ramené les astronautes ;
  • avait conçu le système électrique miniaturisé de Spoutnik, le premier lancement dans l’espace ;
  • avait travaillé sur le projet Blue Book/Black Book, les OVNI ;
  • avait initié l’utilisation de câbles en aluminium pour remplacer les câbles plus lourds des avions de la Seconde Guerre mondiale ;
  • avait travaillé sur la guerre des esprits, en utilisant des médiums pour communiquer avec les astronautes en cas de défaillance des systèmes de communication ;
  • et avait formé des extraterrestres pour qu’ils s’intègrent à la société humaine.

« ‘Ma tête tournait ; dedans, les roues tournaient, et mille choses commençaient à avoir un sens. Soudain, les choses que mon père m’avait racontées dans mon enfance et ma jeunesse se sont mises en place. C’était comme si, dix-neuf ans après avoir assisté aux funérailles de mon père, je commençais à le connaître pour la première fois, comme seuls quelques autres le connaissaient – un homme qui, pour des raisons évidentes, ne pouvait jamais être mentionné dans les archives publiques, mais qui avait clairement mérité une telle reconnaissance pour le précieux service qu’il avait rendu à la nation. Mon esprit a commencé à remonter jusqu’à mes premiers souvenirs…

« ‘Quand j’étais en deuxième ou troisième année, je l’ai regardé accrocher dans sa chambre un prix de la RCA. Je lui ai demandé : « Pourquoi avez-vous reçu ce prix ? Il m’a dit que c’était trop long à expliquer. J’ai dit : « Essayez donc ! » et il l’a fait. Il a dit que c’était un prix pour une expérience dans le temps, puis il a mis deux cendriers sur son lit et, par des gestes et des explications simples, a montré comment deux objets pouvaient se transposer dans le temps et revenir de la même manière.

Puis il m’a emmené dans la cave, où il a mis des copeaux d’acier dans une boîte à cigare avec un grand aimant en forme de U collé en dessous. Il a doucement tapoté les copeaux d’acier, et à ma grande surprise, deux séries distinctes de cercles concentriques sont apparues progressivement ! Il a ensuite simplifié la chose en disant que si l’on pouvait transposer ces cercles, on pouvait transposer le temps [ou « plier » le temps de manière à l’accélérer ou le ralentir, voire l’arrêter complètement ? – Branton]. Il a dit que les vaisseaux spatiaux extraterrestres étaient en partie déplacés par « magnétisme inverse ». Il m’a montré comment obtenir cet effet en tenant deux aimants opposés.

« Je n’ai jamais oublié cette leçon. Et c’était AVANT que quelqu’un ne parle vraiment de soucoupes volantes. J’étais la confidente de papa. Je n’ai jamais discuté de cette information avec qui que ce soit, il m’avait fait jurer de garder le secret.

« ‘Mon père n’était pas beaucoup à la maison – seulement plusieurs fois par an. Il était complètement concentré sur son travail, donc une vie de famille normale était difficile pour lui…

« ‘Papa était un innovateur populaire dans de nombreux domaines de la science et de la technologie. Tous ses brevets sont devenus la propriété de la société qui l’employait ou du gouvernement américain [Ces brevets, qui ont été établis par divers scientifiques travaillant dans la recherche anti-gravité, existeraient dans les offices des brevets pour que tout le monde puisse les voir, SI seulement ils savaient comment et où les trouver.

“‘ Le troisième hiver de 1961 avant sa mort (le 12 février 1962, date de l’anniversaire de Lincoln), mon père m’a confié beaucoup de choses. Il m’a dit que ce qu’il allait me dire était bizarre, incroyable et pouvait sembler absolument fou. J’avais 27 ans à l’époque et je pensais qu’il était devenu fou (ma mère l’avait toujours pensé). Papa m’a assuré qu’à l’âge de 55 ans environ, toutes ces déclarations bizarres qu’il allait faire, ainsi que tout ce qu’il m’avait expliqué quand j’étais enfant, me reviendraient et auraient un sens.

« Il m’a dit qu’il lui restait trois mois à vivre. Il m’a dit qu’il lui restait trois mois à vivre. « Ils » lui avaient donné trois mois pour conclure ses affaires personnelles, a-t-il dit. Je lui ai demandé : « Qui sont-ils ? Il m’a dit que je ne comprendrais pas. J’ai alors réalisé que c’était ma dernière promenade avec lui à travers Guilford. Il s’est retourné pour voir s’il était suivi, comme toujours, conscient de l’intrusion.

Il m’a confié qu’il n’avait pas seulement été sur la lune mais aussi à l’intérieur de celle-ci et qu’il avait à la fois parlé à des extraterrestres qui nous ressemblaient et les avait entraînés à se fondre dans la société humaine. Il avait été dans des vaisseaux spatiaux et avait voyagé dans l’espace.

« ‘ Il m’a parlé des émeutes où nous allions tuer ou être tués dans une période d’intolérance raciale qui allait se produire vers 1966 – ce qui est maintenant de l’histoire. Il m’a dit que la propagande d’appât rouge était un mensonge pour occuper l’humanité avec l’inquiétude de « combattre le communisme ».

Et qu’en réalité, les deux nations étaient de grands amis ; les scientifiques russes s’entendaient bien avec leurs homologues américains et travaillaient amicalement ensemble. La « menace » russe n’était rien d’autre que de la foutaise et une distraction pour le public.

« ‘En attendant, il y avait des bases extraterrestres partout dans le monde et sur la lune. Il a dit que celui qui contrôle la Lune peut viser n’importe quel endroit sur Terre ; aucun endroit ne serait sûr. Par conséquent, les Russes et les Américains doivent rester amis ou s’éliminer mutuellement. Il m’a dit qu’il avait travaillé avec Tesla, Einstein, Von Brown, Von Neumann, et bien d’autres.

« ‘Mon père s’est effondré et a pleuré quand je lui ai rendu visite ce Noël-là. Il m’a dit : « Si seulement tu savais la vérité ! Mais tant que je ne la connaissais pas, j’étais en sécurité, a-t-il dit. Il semblait être un homme effrayé, seul avec ses pensées, ayant peur de parler, ne faisant confiance à personne. Il parlait rarement au téléphone (notre téléphone avait toujours été sur écoute) et pensait toujours qu’il était suivi.

« ‘Mon père est mort à l’hôpital dans les bras d’une religieuse, nous a-t-on dit. Lorsque ma mère a voulu envoyer des fleurs et des bonbons à cette religieuse inconnue, on lui a dit qu’il n’y avait pas de religieuse dans sa chambre (bien que nous l’ayons vue) au moment de sa « crise cardiaque » fatale. On n’a pas pu la retrouver. À son enterrement, j’ai vu deux hommes des services secrets à son cercueil (portant les trench-coats évidents)…

“‘ Le corps dans le cercueil avait quelque chose d’étrange. Je me souviens toujours des bras et des mains poilus de mon père. Mais il n’y avait pas de poils sur ces mains ! Son visage était comme une pierre froide, et il était tellement maquillé qu’il ressemblait à de la cire. C’était vraiment mon père dans le cercueil ? Si oui, pourquoi sa tombe avait-elle « disparu » lorsque je l’ai cherchée dans la parcelle familiale en 1985 – une parcelle qui remontait à des centaines d’années ? Il n’y avait aucune trace de son existence, il n’y avait aucune trace de sa tombe !

“‘ Et puis le 30 mai 1962, quelques mois plus tard, il s’est matérialisé devant moi et m’a dit qu’il n’était pas mort, mais seulement dans « une autre dimension dans le temps ».

J’ai senti son costume, senti sa crème à raser Molle – et son poids a fait tomber le matelas de mon lit de jour. Il portait son costume gris traditionnel ; j’ai même senti la matière en touchant son genou. Il m’a dit de continuer son travail, mais de ne pas faire appel à lui sauf en cas de nécessité absolue, car cela me semblait douloureux. Il m’a dit qu’il se ferait connaître « au carrefour de ma vie » pour m’aider (et il a tenu sa promesse) ».

D’après d’autres témoignages, « une autre dimension dans le temps » indiquerait probablement que la dimension dans laquelle il a été « introduit » était et est une « ramification » dimensionnelle de la réalité multidimensionnelle générale qui nous est visible. Comme le temps, l’espace et la matière font tous partie intégrante du champ unifié, on a théorisé qu’une autre dimension « dans le temps » – par exemple une dimension dans laquelle le flux temporel est accéléré (un de « leurs » jours peut être égal à une de « nos » heures, par exemple) – comprendrait également un déplacement spatial et moléculaire.

Cela pourrait être perçu comme une « entrée » dans une autre dimension ou simplement comme une « mise en phase » d’un individu au point qu’il commence à « percevoir » et à faire partie d’une dimension qui a toujours été là, mais qu’il ne pouvait pas comprendre ou avec laquelle il ne pouvait pas interagir avant d’être « branché » sur elle au niveau moléculaire.

Cette dimension serait invisible pour la plupart de ceux qui font partie du « courant dominant » de la réalité, et nous serions invisibles pour eux dans une certaine mesure (peut-être une mesure qui est déterminée par la profondeur du phasage moléculaire-espace-temps).

Pour en revenir à la question des activités extraterrestres, en particulier les « Gris », certains pensent que ces activités ont une certaine signification apocalyptique et théologique. Une telle activité aurait-elle pu être prophétisée dans les textes spirituels anciens ?

Le Lévitique 26:22 (dans la TORAH ou ANCIEN TESTAMENT) relate un étrange avertissement, peut-être dirigé contre les nations qui ont tendance à ignorer le commandement du Tout-Puissant ou du Créateur de vivre ensemble dans l’amour fraternel… Serait-ce une prophétie d’une invasion prochaine de « bêtes » étrangères telles que les « gris » ?

La Torah décrit la race des serpents comme des « bêtes » dans le chapitre 3 de la Genèse, bien qu’elle précise également que ces reptiles étaient de loin les membres les plus supérieurs, « subtils » et intelligents de tous les royaumes « animaux ». Nous citons ce passage comme suit (voir aussi : Amos 9:2-3) :

« J’ENVERRAI AUSSI PARMI VOUS DES BÊTES SAUVAGES QUI VOUS DÉPOUILLERONT DE VOS ENFANTS ET DÉTRUIRONT VOTRE BÉTAIL, ET VOUS RÉDUIRONT EN NOMBRE, ET VOS VOIES [HAUTES] SERONT DÉSERTES.

A suivre…

Compilé par ‘The Group’ – Edité par ‘Branton’


Voir tous les articles de la sous-catégorie : Secrets du Mojave


Que pensez-vous de cet article ? Inscrivez-vous et rejoignez la conversation


Merci à tous pour votre soutien.

Beaucoup d'entre vous sont avec moi, par le coeur et la pensée, et je vous transmet ma gratitude... Vous pouvez assurer la continuité de ce site de plusieurs manières... En partageant les articles que vous avez aimé... En achetant vos livres et vos produits préférés sur Amazon via ce site... En faisant un don sécurisé sur Paypal... Ou les trois en même temps... Recevez toute ma gratitude... Mon Amour vous accompagne...


Même 1€ est important !





Tags:

0 Commentaires

Laisser une réponse

Imaginer un Nouveau Monde © Elishean 2009 - 2021

CONTACT

Vous pouvez nous envoyer un e-mail et nous vous répondrons dès que possible.

En cours d’envoi
ou

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

ou

Create Account

%d blogueurs aiment cette page :