Secrets révélés

Les dieux de l’Éden – 17

Après sept années d’intenses recherches, William Bramley a découvert le fil sinistre qui relie les événements les plus sombres de l’humanité, des guerres des anciens pharaons à l’assassinat de JFK. Dans cet ouvrage remarquable, choquant et absolument fascinant, Bramley présente des preuves troublantes d’une présence extraterrestre sur Terre – des visiteurs extraterrestres qui ont conspiré pour dominer l’humanité par la violence et le chaos depuis le début des temps… une conspiration qui se poursuit encore aujourd’hui.

30 – Maître Smith et l’ange

NOUS AVONS VU de nombreux cas dans lesquels l’agitation et le revivalisme religieux étaient associés au phénomène OVNI : les rébellions hébraïques en Égypte sous Moïse, les agitations chrétiennes sous Jésus, le militantisme islamique sous Mahomet et l’activisme religieux pendant les années de peste OVNI des Noirs. Décès.

Au début du 20e siècle, un épisode particulièrement intéressant de fièvre religieuse intense a dépassé certaines communautés du Pays de Galles britannique. Cet incident est connu sous le nom de Welsh Revival de 1904-1905, au cours duquel un prédicateur poussé par des « voix intérieures » a électrisé la campagne avec ses sermons. Les gens rapportaient toutes sortes de phénomènes inhabituels pendant les années du Réveil, y compris des lumières mobiles brillantes dans le ciel que nous qualifierions aujourd’hui d’OVNIS.

Par exemple, nous lisons les témoignages personnels suivants recueillis par la Society for Psychical Research (SPR) et publiés dans ses Actes de 1905 :

Tout d’abord, mon attention a été attirée sur lui par une personne dans la foule, et j’ai regardé et j’ai vu un bloc de feu alors qu’il s’élevait du flanc de la montagne, et il suivait le flanc de la montagne sur environ 200 à 300 mètres, avant qu’il montait peu à peu au ciel. Puis une étoile, pour ainsi dire, a jailli à sa rencontre, et ils ont applaudi ensemble et ont formé une boule de feu. Il devenait également plus brillant à mesure qu’il s’élevait, puis il semblait se balancer beaucoup; puis il a semblé se transformer en quelque chose comme la barre d’un navire. La taille de celui-ci à ce moment serait à peu près la taille de la lune, mais beaucoup plus brillante, et a duré environ un quart d’heure.

. . . l’étoile est apparue, comme une boule de feu dans le ciel, scintillante et scintillante, et en montant elle semblait bouillonner. Cela a duré environ 20 minutes. . .

Premièrement, il est apparu dans les cieux une boule de feu très grande et brillante. Elle était d’un éclat beaucoup plus brillant qu’une étoile ordinaire, de la couleur d’un morceau de fer chauffé à blanc. Il avait deux bras brillants qui faisaient saillie vers la terre. Entre ces bras est apparue une autre lumière ou des lumières ressemblant à un groupe d’étoiles, qui semblaient trembler avec une luminosité variable ___ Cela a duré dix minutes ou plus.


Il est intéressant de noter que dans certaines régions du Pays de Galles, les lumières sont arrivées en même temps que le Réveil. Le compte-rendu des actes :

En réponse aux questions sur ses expériences, MM a déclaré qu’il n’avait jamais vu de telles lumières avant le Réveil, ni avant d’avoir entendu dire que d’autres en avaient vu. . . . Elles [les lumières] ont été vues « haut dans le ciel, là où aucune maison ou quoi que ce soit d’autre ne pourrait nous amener à faire la moindre erreur » (c’est-à-dire à confondre des lumières ordinaires avec elles) ; ils ont été vus à la fois les nuits très sombres et aussi lorsque la lune et les étoiles étaient visibles

Les lumières ont été vues au moins une fois près d’une chapelle, et quittant également une zone où vivait un prédicateur éminent, faisant ainsi allusion à une implication directe d’OVNI avec certaines de ces personnes qui étaient responsables du Réveil :

Nous sommes arrivés à Llanfair vers 21h15. C’était une soirée plutôt sombre et humide. En approchant de la chapelle, qu’on aperçoit de loin, on a vu des boules de lumière, rouge foncé, monter d’un côté de la chapelle, du côté qui est dans un champ. Il n’y avait rien dans ce champ qui provoquait ce phénomène, c’est-à-dire pas de maisons, etc. Après cela, nous avons fait des allers-retours sur la route principale pendant près de deux heures sans voir aucune lumière sauf de loin en direction de Llanbedr. Cette fois, elle est apparue brillante, s’élevant haut dans le ciel parmi les arbres où vit le célèbre Rev. CE. La distance entre nous et la lumière qui est apparue cette fois était d’environ un mile.

Puis, vers onze heures, lorsque le service que Mme Jones a dirigé a pris fin, deux boules de lumière sont montées du même endroit et d’apparence similaire à celles que nous avons vues en premier. Quelques minutes après, Mme Jones nous dépassait chez elle dans sa voiture, et quelques secondes après son passage, sur la route principale, et à moins d’un mètre de nous, il est apparu deux fois une lumière brillante, teintée de bleu. En deux ou trois secondes après cette disparition, sur notre droite, à moins de 150 ou 200 mètres, il est apparu deux fois de très grosses boules d’apparence similaire à celle qui est apparue sur la route. C’était si brillant et puissant cette fois que nous avons été étourdis pendant une seconde ou deux.

Puis immédiatement apparut une lumière brillante montant des bois où vit le Rév. CE. Il est apparu deux fois cette fois. De l’autre côté de la route principale, tout près, apparurent, montant d’un champ haut dans le ciel, trois boules de lumière, d’un rouge profond. Deux d’entre eux semblaient se séparer, tandis que celui du milieu restait inchangé. Puis nous sommes repartis chez nous, après avoir observé ces derniers phénomènes pendant un quart d’heure.

Parmi les phénomènes aériens gallois figuraient de la musique et des effets sonores venant du ciel. Il semble que les effets sonores aient été conçus pour implanter plus fermement le message revivaliste chez les gens en leur faisant croire qu’ils assistaient à des visites du ciel :

EB, le mercredi précédent, a entendu vers quatre heures ce qui lui a semblé être un coup de tonnerre, suivi d’un beau chant dans l’air.

EE, le samedi soir, entre sept et huit heures, en rentrant de son travail, a entendu une musique étrange, semblable à la vibration provoquée par les fils télégraphiques, mais beaucoup plus forte, sur une éminence, la colline étant éloignée de tous arbres et fils de n’importe quelle sorte, et c’était plus ou moins une soirée calme.

JP a entendu de beaux chants sur la route, à environ un demi-mille de chez lui, samedi soir, il y a trois semaines, ce qui l’a beaucoup effrayé.

Il est intéressant de noter que ces phénomènes OVNI ont été démystifiés en 1905 de la même manière que les OVNIS modernes sont démystifiés aujourd’hui, révélant que la démystification n’est en aucun cas un phénomène de la fin du XXe siècle. Un enquêteur, dans son rapport du 21 février 1905, a rejeté tous les phénomènes gallois comme des lanternes de ferme, des gaz des marais, la planète Vénus et des « phantasmes de cerveaux surmenés ». De telles explications n’étaient pas plus utiles en 1905 qu’elles ne le sont aujourd’hui pour éclairer certains phénomènes véritablement remarquables.

Le renouveau gallois n’était pas un événement isolé. Il a suivi un événement similaire dans l’État de New York près d’un siècle 306 William Bramley plus tôt. Les événements de New York comprenaient une vision menant à la fondation de l’Église mormone par un adolescent nommé Joseph Smith. Son histoire vaut le détour.

Joseph Smith l’a décrit comme une belle journée claire au printemps de 1820. Maître Joseph avait 14 ou 15 ans et son esprit était dans un état de confusion. Dans sa ville natale de Manchester, New York, d’intenses querelles avaient éclaté entre diverses sectes chrétiennes, qui se disputaient toutes des membres. Pour trier les controverses dans son esprit, Joseph a escaladé une colline isolée près de chez lui, a prié à haute voix et espérait que Dieu lui répondrait. Ce qui s’est passé ensuite était probablement plus que ce qu’il avait négocié :

. . . aussitôt je fus saisi par quelque puissance qui me subjugua entièrement, et eut sur moi une influence si étonnante qu’elle me lia la langue pour que je ne pût parler. Une épaisse obscurité s’est accumulée autour de moi, et il m’a semblé pendant un moment comme si j’étais voué à une destruction soudaine. JOSEPH SMITH 2:15


Juste au moment où Joseph était sur le point de céder au désespoir, il vit :

. . . une colonne de lumière exactement au-dessus de ma tête, au-dessus de l’éclat du soleil, qui descendait graduellement jusqu’à ce qu’il tombe sur moi.
A peine apparut-il que je me trouvai délivré de l’ennemi qui me tenait lié. Lorsque la lumière s’est posée sur moi, j’ai vu deux personnages, dont l’éclat et la gloire défient toute description, se tenant au-dessus de moi dans les airs. L’un d’eux m’a parlé, m’appelant par mon nom, et a dit en désignant l’autre : Celui-ci est mon Fils bien-aimé. Écoutez-le ! JOSEPH SMITH 2:16-17

Ainsi commença une série d’apparitions d’un « ange » dont les préceptes et les déclarations rapportés sont le fondement de l’Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours, également connue sous le nom d’Église mormone. Cette église est, sans aucun doute, une institution importante. Ses membres en 1985 totalisaient environ 5,8 millions de personnes et l’Église possède de vastes propriétés commerciales et foncières. Commençant avec un adolescent sur une colline de l’État de New York, l’Église a grandi pour influencer la vie de nombreuses personnes.

La vision de Joseph sur la colline était la première de plusieurs visites qu’il recevrait de son ami « ange ». La deuxième visite a eu lieu trois ans et demi après la première. Joseph Smith venait de se coucher, était en train de prier, quand :

J’ai découvert une lumière apparaissant dans ma chambre, qui a continué à augmenter jusqu’à ce que la chambre soit plus claire qu’à midi, quand aussitôt un personnage est apparu à mon chevet, debout dans les airs, car ses pieds ne touchaient pas le sol.

Il portait une robe ample d’une blancheur exquise au-delà de tout ce que j’avais jamais vu de terrestre ; et je ne crois pas non plus qu’aucune chose terrestre puisse paraître si excessivement blanche et brillante. JOSEPH SMITH 2:30-31

Le personnage dans la chambre de Joseph avait les mains, les poignets, les pieds et les chevilles nus. Il avait également la tête, le cou et la poitrine nus. Le personnage s’est présenté comme Moroni, l’ange d’un homme qui avait vécu des siècles plus tôt. Le « Moroni » ressuscité a transmis un message à Joseph consistant en des citations des prophéties du Jugement Dernier dans l’Ancien Testament. Moroni déclara que les prophéties étaient sur le point de s’accomplir. Moroni a également informé Joseph de l’existence d’anciennes plaques de métal qui contenaient une partie de l’histoire du premier continent nord-américain. On a dit à Joseph qu’il devait plus tard déterrer les plaques, les faire traduire et présenter la traduction au monde. Après ce message, l’image de Moroni a disparu d’une manière unique :

. . . J’ai vu la lumière dans la pièce commencer à se rassembler immédiatement autour de la personne de celui qui m’avait parlé, et elle a continué à le faire jusqu’à ce que la pièce soit de nouveau plongée dans l’obscurité, sauf juste autour de lui ; quand, instantanément, j’ai vu, pour ainsi dire, un conduit ouvert jusqu’au ciel, et il est monté jusqu’à ce qu’il ait entièrement disparu. .. JOSEPH SMITH 2:43

Joseph n’a pas eu longtemps pour réfléchir au curieux phénomène. La lumière mystérieuse et le visiteur rentrèrent bientôt dans sa chambre. De cette deuxième visite cette nuit-là, Joseph raconte :

Il [l’ange] commença et raconta de nouveau les mêmes choses qu’il avait faites lors de sa première visite, sans la moindre variation ; ce qui ayant fait, il m’a informé de grands jugements qui venaient sur la terre, avec de grandes désolations par la famine, l’épée et la peste; et que ces jugements douloureux viendraient sur la terre dans cette génération [de Joseph Smith]. Ayant relaté ces choses, il remonta comme il l’avait fait auparavant. JOSEPH SMITH 2:45

L’apparition dans la chambre de Joseph allait et venait à plusieurs reprises toute la nuit. Le lendemain, alors qu’il était sur le terrain, le jeune Smith épuisé a brusquement perdu ses forces en essayant de grimper une clôture et il est tombé inconscient au sol. En reprenant conscience, Joseph a observé au-dessus de lui le même ange répétant le même message. Un nouveau post-scriptum avait cependant été ajouté : l’ange ordonna à Joseph d’informer son père des visions.

Certains critiques contestent l’exactitude des histoires de Joseph Smith, soulignant que Smith n’a enregistré sa première vision sur papier que dix-neuf ans après qu’elle se soit produite. Dans les circonstances de l’époque, ce retard est compréhensible si l’on considère la jeunesse et l’éducation minimale de Joseph.

Dans la mesure où les récits de Smith sont exacts, ils valent la peine d’être examinés. Avait-il une véritable vision religieuse comme le croient ses partisans, ou était-il, comme d’autres le suggèrent, victime d’une falsification d’OVNI ?

L’ange de Joseph, Moroni, était différent des anges décrits par Ézéchiel et Jean dans la Bible. L’ange de Smith ne portait pas d’articles pouvant être interprétés comme un casque et des bottes. Moroni était une figure vêtue d’une véritable robe. Cependant, Joseph semble avoir regardé une image enregistrée projetée à travers la fenêtre dans sa chambre. L’indice en est dans les paroles de Joseph selon lesquelles Moroni avait répété le deuxième message « sans la moindre variation ». Cela suggère un message enregistré. La manière dont Moroni a disparu indique une image lumineuse projetée d’une source dans le ciel à l’extérieur de la maison. Lorsque Moroni revint pour la troisième fois cette même nuit, Smith « l’entendit répéter ou répéter encore une fois… les mêmes choses – qu’avant… » {Joseph Smith 2:48-49).

Si le récit de Smith est exact et lié aux OVNIS, il y aurait un humour formidable dedans. Aujourd’hui, nous pouvons aller à Disneyland et nous émerveiller devant des images projetées remarquables et réalistes de têtes parlantes dans le manège Haunted House. Une projection similaire vue par un jeune voyou de la campagne au 19ème siècle serait sans aucun doute considérée comme rien de moins qu’une véritable vision de Dieu. Certes, le récit du jeune Smith ressemble à bien des égards aux rencontres antérieures de Custodial : une lumière brillante descend du ciel suivie de l’apparition d’« anges ». Le témoignage de Joseph selon lequel il se sentait saisi et incapable de bouger est identique à plusieurs rencontres rapprochées d’OVNI modernes dans lesquelles des témoins oculaires rapportent avoir été immobilisés, en particulier avant un enlèvement.

D’autres écrits mormons ont également tendance à soutenir la probabilité que Joseph Smith ait eu une rencontre avec un OVNI. Les doctrines mormones révélées par Smith déclarent qu’il existe de nombreuses planètes habitées dans l’univers. C’était une idée assez audacieuse pour un homme sans instruction du XIXe siècle. Smith a ajouté que Dieu habite un corps humain de chair et d’os (voir, par exemple, Doctrines et Alliances 130:22) et que Dieu vit près d’une étoile appelée Kolob (voir Abraham 3:1-3). En d’autres termes, Dieu est un extraterrestre de type humain vivant sur une autre planète. Ce que nous semblons avoir clairement dans l’expérience de Joseph Smith est une autre apparition de nos amis gardiens prétendant qu’ils sont Dieu et se mêlant des affaires humaines en implantant encore une autre religion apocalyptique sur Terre.

Les critiques sévères visent souvent la « bible » de la religion de Smith : le Livre de Mormon. On dit que le Livre de Mormon est une traduction des anciennes plaques de métal que Smith avait déterrées sur ordre de son ange. Les histoires contenues dans le Livre de Mormon sont remarquables et, pour beaucoup, incroyables.

Le Livre de Mormon est écrit dans un style de prose ressemblant à l’Ancien Testament. Il relie l’histoire de l’Amérique du Nord antique à l’histoire décrite dans l’Ancien Testament. Selon Mormon, les gens de Palestine ont été transportés dans des soucoupes comme des sous-marins vers les Amériques sous la direction de « Dieu » en l’an 600 av. J.-C. « Dieu » les envoyait dans le Nouveau Monde en grande partie à cause de l’incident de la Tour de Babel. Quelque part dans les Amériques (peut-être au Mexique ou en Amérique centrale), les réfugiés ont construit de magnifiques villes rivalisant avec celles de l’Ancien Monde. Ils ont mené des guerres et obéissaient au même « Dieu » et aux « anges » vénérés au Moyen-Orient.

Le Livre de Mormon parle de visites régulières d’« anges » et de leur profonde implication dans les affaires de l’Amérique ancienne. Les anges encourageaient leurs serviteurs humains à pratiquer des vertus importantes, la principale étant, bien sûr, l’obéissance. Le Livre de Mormon nous dit que de nombreux autres événements remarquables se sont produits dans l’Amérique ancienne au fil du temps. Au premier siècle de notre ère, Jésus-Christ aurait fait une apparition dans les Amériques immédiatement après sa crucifixion à l’autre bout du monde. La vision du Christ décrite dans Mormon est complète avec de glorieux rayons de lumière dans le ciel d’où Jésus a émergé.

Bien que de nombreux érudits prennent l’Ancien Testament au sérieux en tant que document historique, peu de déférence est accordée au Livre de Mormon. Les histoires mormones semblent si scandaleuses, et la manière dont Joseph Smith aurait obtenu et traduit les plaques semble si suspecte, que peu d’attention académique leur est accordée. La question est : le Livre de Mormon doit-il être rejeté d’emblée ?

En vérité, le Livre de Mormon pourrait bien être l’un des documents historiques les plus significatifs issus des religions custodiales. Sur la base de tout ce que nous avons déjà étudié dans ce livre, l’histoire de l’Amérique ancienne telle qu’elle est racontée dans Mormon est précisément le type d’histoire auquel nous nous attendrions. La Terre est petite. Nous prévoyons qu’une race « d’anciens astronautes » (c’est-à-dire, la Custodial) gouvernerait la société humaine de la même manière partout, sur tous les continents. On s’attendrait à ce qu’ils fassent preuve de la même brutalité et qu’ils promeuvent des fictions religieuses identiques. Les dates extrapolées du Livre de Mormon pour l’arrivée des Palestiniens en Amérique sont particulièrement intéressantes car elles coïncident avec les dates que les historiens ont attribuées à l’émergence des anciennes civilisations du Mexique et de l’Amérique centrale.


Cela laisse encore une énigme non résolue.

Si Mormon est au moins partiellement vrai, où sont les ruines des villes qu’il nomme ? De nombreuses ruines américaines magnifiques ont été trouvées, bien sûr, mais pas toutes les villes clés identifiées dans le Livre de Mormon. Mormon offre une réponse effrayante : certains ont été complètement détruits par « Dieu » dans un cataclysme effrayant.

Comme ailleurs, il était très difficile pour les humains de l’Amérique ancienne de plaire à leurs maîtres gardiens. Mormon nous dit que certains anciens Américains ont fait un travail particulièrement médiocre. En conséquence, une punition massive a été infligée à une grande région américaine vers l’an 34 après JC, coïncidant avec la crucifixion de Jésus à l’autre bout du monde. Le récit mormon de ce cataclysme américain est extraordinaire. Il décrit avec précision un holocauste nucléaire :

.-. . la trente-quatrième année, le premier mois, le quatrième jour du mois, survint une grande tempête, telle qu’on n’en avait jamais connu dans tout le pays.

Et il y eut aussi une grande et terrible tempête [vent violent] ; et il y eut un tonnerre terrible, au point qu’il secoua toute la terre comme si elle allait se diviser.

Et il y eut des éclairs extrêmement vifs, comme on n’en avait jamais connu dans tout le pays.

Et la ville de Zarahemla prit feu :

Et la ville de Moroni s’enfonça dans les profondeurs de la mer, et ses habitants furent noyés.

Et la terre fut emportée sur la ville de Moronihah, de sorte qu’au lieu de la ville il devint une grande montagne.

Et il y eut une grande et terrible destruction dans le pays du sud.

Mais voici, il y eut une destruction plus grande et plus terrible dans le pays du nord; car voici, toute la face du pays a été changée, à cause de la tempête et des tourbillons, des tonnerres et des éclairs, et du très grand tremblement de toute la terre;

Et les autoroutes ont été rompues, et les routes plates ont été gâtées, et de nombreux endroits lisses sont devenus accidentés.

Et beaucoup de villes grandes et notables furent coulées, et beaucoup furent brûlées, et beaucoup furent ébranlées jusqu’à ce que leurs bâtiments soient tombés à terre, et leurs habitants furent tués, et les lieux furent laissés désolés.

Et il y avait des villes qui restaient ; mais les dégâts en furent extrêmement grands, et il y en eut beaucoup qui furent tués.

Et il y en eut qui furent emportés dans le tourbillon; et où ils sont allés, personne ne le sait, sauf qu’ils savent qu’ils ont été emmenés.

Et ainsi la face de toute la terre se déforma, et à cause des tempêtes, et des tonnerres, et des éclairs, et des tremblements de la terre.

Et voici, les rochers se déchirent en deux; ils ont été brisés sur la face de toute la terre, de sorte qu’ils se sont retrouvés en fragments brisés, et dans les coutures et les fissures, sur toute la face du pays.

Et il arriva que lorsque les tonnerres, et les éclairs, et la tempête, et la tempête, et les tremblements de terre cessèrent, car voici, ils durèrent environ l’espace de trois heures; et il a été dit par certains que le temps était venu. plus grand; néanmoins, toutes ces choses grandes et terribles se firent en l’espace d’environ trois heures, et alors voici, il y eut des ténèbres sur la face du pays.

Et il arriva qu’il y eut d’épaisses ténèbres sur toute la face du pays, de sorte que ses habitants qui n’étaient pas tombés [moururent] purent sentir la vapeur des ténèbres;

Et il ne pouvait y avoir de lumière, à cause de l’obscurité, ni bougies, ni torches ; il ne pouvait pas non plus y avoir de feu allumé avec leur bois fin et extrêmement sec, de sorte qu’il ne pouvait y avoir aucune lumière du tout;

Et on ne vit aucune lumière, ni feu, ni lueur, ni soleil, ni lune, ni étoiles, car si grands étaient les brouillards de ténèbres qui étaient sur la face du pays.

Et il arriva que cela dura pendant l’espace de trois jours qu’aucune lumière ne fut vue; et il y eut continuellement un grand deuil, des hurlements et des pleurs parmi tout le peuple; oui, grands étaient les gémissements du peuple, à cause des ténèbres et de la grande destruction qui s’était abattue sur lui. 3 NÉPHI 8:5-23, LIVRE DE MORMON

Les grondements, les éclairs, l’incinération rapide des villes, le tout en trois heures, suivi de trois jours d’obscurité épaisse et lourde se combinent pour décrire avec précision une frappe nucléaire suivie de l’inévitable épais nuage persistant de suie et de débris. Le passage ci-dessus est particulièrement remarquable si l’on se souvient qu’il a été publié pour la première fois il y a plus d’un siècle, bien avant que les armes nucléaires ne soient développées par l’homme. Cela donne plus de crédibilité à l’affirmation de l’Église mormone selon laquelle Joseph Smith n’avait pas inventé le Livre de Mormon comme certains critiques l’ont accusé. Il est hautement improbable qu’une personne à l’époque de Smith ait pu accidentellement imaginer un événement reflétant si fidèlement un holocauste nucléaire.

Certains mormons soulignent que les enseignements spirituels trouvés dans les textes mormons sont plus importants que les informations historiques. Les croyances spirituelles mormones sont en effet importantes car elles sont assez franches sur les intentions de la garde.

Les croyances spirituelles fondamentales de l’Église mormone peuvent être résumées comme suit :

Les humains sont des êtres spirituels immortels occupant des corps humains. L’esprit est la véritable source de l’intelligence et de la personnalité, pas le corps. En tant qu’êtres spirituels, nous existions avant la naissance et continuerons d’exister après la mort. Le véritable objectif de la vie est de s’améliorer spirituellement, et chacun peut éventuellement atteindre un état spirituel réhabilité qui reflète l’état d’un Être Suprême. L’éthique est une étape importante pour atteindre un tel état. Tout le monde est doté du libre arbitre.

Ces croyances ressemblent aux enseignements d’une religion non conformiste. Nous pouvons tout de suite comprendre pourquoi tant de gens sont attirés par le mormonisme et en restent des adhérents dévoués. On dit aux membres des vérités importantes. Lorsque nous lisons plus loin dans les œuvres mormones, cependant, nous constatons que les vérités ci-dessus reçoivent de nombreux rebondissements fatals qui empêchent en fait les gens d’atteindre leur salut spirituel.

Les textes mormons déclarent que les gens sont en fait des corps spirituels immortels qui habitent des corps humains. Les corps spirituels sont faits de matière et ressemblent à des corps humains. Joseph Smith a dit que « l’esprit est une substance ; qu’il est matériel, mais qu’il est une matière plus pure, élastique et raffinée que le corps ». (HC, IV. p. 575.) Un Être Suprême (Dieu) est dit être un être matériel similaire qui habite un corps de chair et d’os parfait et immortel. Le but ultime du mormonisme est d’atteindre le même état que « Dieu » et de demeurer dans un corps humain immortel parfait pour le reste de l’éternité. Les enseignements mormons, qui proviendraient d’anciennes plaques et d' »anges » gardiens, encouragent donc les humains à accueillir le sombre destin d’un piégeage sans fin dans des corps humains. Le Livre de Mormon exprime cet objectif de la manière suivante :

L’esprit et le corps seront réunis à nouveau dans sa forme parfaite. . . leurs esprits unis à leurs corps, pour ne jamais être divisés ;. . . ALMA 11:43, 45

Les anciens textes mésopotamiens nous ont dit que les « dieux » gardiens de l’humanité voulaient unir en permanence les êtres spirituels aux corps humains afin que les gardiens aient une race d’esclaves. Les religions non-conformistes ont soutenu que l’enchevêtrement d’un esprit dans un corps humain est la principale cause de souffrance. Pour contrecarrer cet enseignement franc-tireur et promouvoir les objectifs de la custode, le mormonisme déclare à tort qu’un être spirituel ne peut atteindre le bonheur ultime et la piété que lorsqu’il a été lié de manière permanente à la matière :

Car l’homme est esprit. Les éléments sont éternels, et l’esprit et l’élément, inséparablement liés, reçoivent une plénitude de joie ; Et lorsqu’il est séparé, l’homme ne peut pas recevoir une plénitude de joie. DOCTRINES ET ALLIANCES 93:33-34

Ce n’est que là où la véritable compréhension spirituelle a été perdue qu’un tel enseignement peut s’implanter, comme il l’a fait à grande échelle sur Terre. Le mormonisme enseigne que tout le monde vivait avec le Père céleste (Dieu) avant de venir sur Terre. Dans le cadre du grand plan de Dieu, les gens sont envoyés sur Terre afin d’apprendre le bien du mal et de démontrer à Dieu qu’ils préfèrent faire le bien au mal. Cependant, quelque chose est fait à tous les êtres spirituels qui sont envoyés sur Terre : ils sont induits par l’amnésie à propos de leurs existences prénatales. Selon une brochure publiée par l’Église mormone :

. . . bien que nous puissions parfois ressentir des indications de notre existence prémortelle [existence spirituelle avant de prendre un corps] comme « à travers un verre sombrement » [vaguement], cela serait effectivement bloqué de notre mémoire.

C’est une affirmation remarquable, car elle suggère que la mémoire de l’existence spirituelle pure est en quelque sorte délibérément bloquée des mémoires humaines par la société custodiale dans le cadre de ses efforts pour souder les êtres spirituels aux corps humains. La société custodiale semble avoir des méthodes efficaces pour obstruer la mémoire, comme démontré dans les cas modernes d’enlèvement d’OVNI où les victimes humaines sont apparemment amenées à souffrir d’une amnésie presque complète concernant leurs expériences d’enlèvement.

L’amnésie forcée décrite dans Mormon avait plusieurs objectifs supposés, dont l’un était :

… pour s’assurer que notre choix du bien ou du mal reflète nos désirs et notre volonté terrestres, plutôt que l’influence dont nous nous souvenons de notre Très Bon Père Céleste


C’est aussi un aveu étonnant. Il allègue que la mémoire spirituelle est obscurcie afin que les gens fondent leurs actions sur leurs préoccupations en tant qu’êtres matériels plutôt que sur leur connaissance et leur souvenir de l’existence spirituelle. Cela ne peut qu’entraver la capacité des individus à atteindre un haut niveau d’éthique, car la véritable éthique doit finalement prendre en compte la nature spirituelle d’une personne lorsqu’elle est confrontée à un dilemme éthique. En réduisant toutes les questions d’éthique à des préoccupations strictement terrestres, les gens sont empêchés de résoudre pleinement ces questions éthiques qui les mettront sur la voie d’un rétablissement spirituel complet. Cette restriction est précisément ce que les Custodiens voulaient, comme le révèle l’Ancien Testament : « Dieu » ne voulait pas qu’Adam et Eve « mangent » de « l’arbre de la connaissance du bien et du mal ».

Le passage ci-dessus suggère en outre qu’il existe une intention Custodiale de bloquer le souvenir humain d’un Être Suprême. L’implication est que les gens ont non seulement des souvenirs enfouis d’une existence spirituelle antérieure, mais ils détiennent également des souvenirs cachés de contact avec un Être Suprême. Si une telle mémoire existe, nous pouvons tout de suite comprendre pourquoi les Custodiens essaieraient de la voiler. En bloquant cette mémoire, la société custodiale approfondit davantage l’ignorance spirituelle et est mieux à même de promouvoir ses faux-semblants et ses fictions religieuses.

Cela ne veut pas dire que la société custodiale serait seule coupable de causer la détérioration spirituelle et l’amnésie. Une telle détérioration aurait probablement commencé bien avant la formation de la civilisation custodiale. Les écrits mormons suggéreraient seulement que les Custodiens ont profité d’une telle détérioration et l’ont accélérée pour servir leurs propres fins.

Nous avons noté l’utilisation de la guerre de reproduction comme outil de garde pour maintenir le contrôle sur la population humaine. Selon le Livre de Mormon, cet outil était utilisé dans les anciennes civilisations américaines où « Dieu » était tenu pour responsable du déclenchement de nombreuses guerres :

Et il arriva que je vis que la colère de Dieu se déversait sur la grande et abominable église [l’église de Satan], de sorte qu’il y avait des guerres et des rumeurs de guerres parmi toutes les nations et tribus [familles] de la terre. 1 NÉPHI 14:15

Mormon déclare que les guerres continueraient d’être engendrées au fil des générations en tant qu’outil « de Dieu » pour maintenir le contrôle :

Oui, comme une génération passe à une autre, il y aura des effusions de sang et de grandes visites [désastres] parmi eux ; c’est pourquoi, mes fils, je voudrais que vous vous souveniez ; oui, je voudrais que vous écoutiez mes paroles. 2 NÉPHI 1:12-13

À la lumière de ce qui précède, il n’est pas surprenant de découvrir que le mormonisme est une autre branche du réseau de la Fraternité, même si l’Église mormone s’est traditionnellement opposée à d’autres sociétés secrètes, telles que la franc-maçonnerie. L’opposition mormone à la franc-maçonnerie est basée sur des passages du Livre de Mormon qui semblent suggérer que Dieu s’oppose aux sociétés secrètes. Par exemple, nous lisons dans 2 Néphi 26:22-23 :

Et il y a aussi des combinaisons secrètes, comme autrefois, selon les combinaisons du diable, car il est le fondement de toutes ces choses. . .

Beaucoup de gens s’opposent à l’interprétation du passage ci-dessus comme étant dirigé contre des sociétés comme la franc-maçonnerie. Après tout, Joseph Smith lui-même n’a-t-il pas créé un sacerdoce à plusieurs niveaux inspiré de la franc-maçonnerie, avec des cérémonies secrètes et un tablier de cérémonie ?

Le sacerdoce mormon est divisé en deux sections : le sacerdoce d’Aaron (nommé d’après le frère de Moïse) et le haut sacerdoce, mieux connu sous le nom de sacerdoce de Melchisédek (nommé d’après le roi biblique Melchisédek). Selon Alma 13:1-14, la haute prêtrise mormone est précisément celle sur laquelle Melchisédek avait régné plusieurs siècles plus tôt. Aujourd’hui, la prêtrise mormone continue de suivre le processus d’initiation étape par étape des autres organisations de la Fraternité. Ses plus hautes cérémonies se déroulent en secret et les initiés sont tenus de faire vœu de silence. Au cours de ces cérémonies, les initiés portent souvent des tabliers de cérémonie car divers « mystères » leur sont révélés par l’utilisation de symboles et d’allégories.

Joseph Smith a affirmé qu’il avait modelé le sacerdoce mormon selon les préceptes d’un ange. Cependant, il ne comptait pas entièrement sur son ami extraterrestre. Smith est également devenu franc-maçon pendant une courte période afin d’emprunter à l’artisanat. Selon Thomas F. O’Dea , écrivant dans son livre, The Mormons :

Joseph est allé à la maçonnerie pour emprunter de nombreux éléments de cérémonie. Il les réforma, expliquant à ses partisans que le rituel maçonnique était une forme corrompue d’un ancien cérémonial sacerdotal qui était maintenant en cours de restauration.

Joseph Smith a été nommé maître maçon le 16 mars 1842 dans une loge de l’Illinois. Cette même loge a été rejointe par d’autres grands mormons. Le franc-maçon mormon le plus célèbre était peut-être Brigham Young – l’homme qui a dirigé l’exode des mormons à travers l’Amérique vers l’Utah et a établi le siège de l’Église dans cet État, où il se trouve encore aujourd’hui.

Les faits ci-dessus ne signifient pas que le mormonisme était une branche de la franc-maçonnerie. Les liens organisationnels entre l’Église mormone et la franc-maçonnerie ont été rompus assez tôt. Smith et les premiers mormons sont allés à la franc-maçonnerie pour emprunter, pas vraiment pour adhérer. L’Église mormone n’était qu’une autre faction en guerre avec d’autres factions de la Fraternité. On a dit aux mormons que leur religion était « la seule église vraie et vivante sur la face de toute la terre, dont moi, le Seigneur, je sois satisfait. … » (Doctrines et Alliances 1:30.) Cette proclamation est naturellement en conflit avec toutes les autres religions custodiales qui déclarent la même chose, déclenchant ainsi des disputes « religieuses » plus insensées pour maintenir les gens dans la lutte et la désunion. Certaines personnes combattent encore les mormons maintenant. Joseph Smith en a souffert lorsqu’il a été assassiné par une foule en colère en 1844.

Tout au long de l’histoire assiégée de l’Église, les mormons ont trouvé du réconfort dans le futur jour du jugement promis par l’ange de Smith. Les écrits de Smith indiquaient clairement que le Jour du Jugement devait arriver au cours de sa propre génération. Peut-être que la Grande Conflagration prédite est arrivée : la guerre civile américaine a éclaté en 1861. De nombreux partisans personnels de Smith étaient encore en vie pour assister à ce conflit brutal qui a dû ressembler à un Armageddon pour de nombreux Américains. * Comme toujours, le millénaire promis de paix et de salut spirituel n’a pas suivi cet Armageddon, alors les mormons ont fait ce que tant d’autres religions apocalyptiques ont fait : ils ont réinterprété leur prophétie du Jour du Jugement pour la maintenir en vie même si elle avait clairement échoué.

Un grand projet de l’Église mormone aujourd’hui est le maintien d’une vaste bibliothèque généalogique, la plus grande du monde. La « généalogie » est l’étude de la lignée familiale et de l’ascendance. Il indique qui a donné naissance à qui, ainsi que les caractéristiques raciales et sociales de l’arbre généalogique d’une personne. Les voûtes généalogiques mormones sont logées dans une montagne des montagnes Rocheuses à environ vingt miles au sud de Salt Lake City. Les voûtes sont protégées par du granit de montagne de 700 pieds d’épaisseur et une porte en acier de 14 tonnes. La bibliothèque est clairement destinée à survivre à presque tout. Selon une brochure mormone, la collecte continue de documents produit chaque année plus de 60 000 rouleaux de microfilms contenant des données d’actes, de licences de mariage, de Bibles de famille, de registres, de listes de cimetières et d’autres sources.

Cette activité remarquable a débuté au cours de la première moitié du XXe siècle. Il est ostensiblement exécuté parce que les mormons croient que les familles durent éternellement. Les mormons apprennent qu’ils doivent retracer les lignées familiales afin que tous ceux qui ont vécu et sont morts dans le passé puissent être bénis lors de cérémonies célébrées dans le présent par les mormons modernes. Les mormons, cependant, ne limitent pas leurs recherches généalogiques aux seules familles mormones. Leur objectif est « d’effectuer les recherches généalogiques nécessaires pour que tous ceux qui se trouvent actuellement ou à jamais dans le monde des esprits puissent être baptisés par procuration ».

Étant donné que chaque être humain qui a jamais vécu correspond à la catégorie ci-dessus, nous devons conclure que l’objectif mormon est un enregistrement généalogique complet de toute la race humaine ! Selon l’Église mormone, c’est précisément le but du projet, dans la mesure où il peut être accompli.


Cette activité concerne naturellement certaines personnes. De nombreuses personnes vivant aujourd’hui ont été témoins de la folie raciale des nazis allemands et pourraient frémir devant l’impact dévastateur que la collection généalogique mormone pourrait avoir entre les mains de racistes. Ce malaise est accru par les premières doctrines mormones qui plaçaient les personnes à la peau foncée dans une position très inférieure à celle des Blancs. L’aryanisme était un élément important de la philosophie mormone primitive. Dans 2 Néphi 5:21-24, nous lisons que la peau foncée a été créée par « Dieu » comme punition pour le péché :

. . . c’est pourquoi, comme ils (ceux qui étaient punis) étaient blancs, et extrêmement beaux et ravissants, afin qu’ils ne puissent pas attirer mon peuple, le Seigneur Dieu fit venir sur eux une peau de noirceur.
Et ainsi dit le Seigneur Dieu : Je ferai en sorte qu’ils soient odieux à mon peuple, sauf qu’ils se repentiront de leurs iniquités.
Et maudite sera la semence [sperme] de celui qui se mêle à leur semence; car ils seront maudits même de la même malédiction. Et le Seigneur l’a dit, et cela a été fait.
Et à cause de leur malédiction qui était sur eux, ils devinrent un peuple oisif, plein de malice et de subtilité, et cherchèrent dans le désert des bêtes de proie.

Tout à leur honneur, les mormons ont récemment abandonné ces croyances racistes et admettent maintenant les Noirs à la prêtrise. Les mormons doivent néanmoins veiller à ce que leurs archives généalogiques ne tombent jamais entre les mains de ceux qui pourraient les désirer à des fins de « purification » raciale.

Les activités mormones modernes présentent de nombreuses tendances humanitaires. L’Église, par exemple, encourage les unités familiales fortes. En 1982, j’ai été ravi de voir une publicité télévisée produite par l’Église mormone qui exprime l’importance de ne pas ignorer les réalisations d’un enfant. Cela soulève un point très important :

Aucun individu ou organisation n’est purement bon ou purement mauvais. Dans notre univers fou, le bien « absolu » et le mal « absolu » ne semblent tout simplement pas exister. Chez les pires des gens, on trouvera toujours une petite braise de bien (par exemple, le psychopathe Adolf Hitler était gentil avec les enfants), et chez les meilleurs des individus, il y a toujours au moins une chose qui devrait changer. La majorité des gens qui rejoignent un groupe ou suivent un leader le font pour les bonnes raisons : ils ont entendu un élément de vérité ou ils cherchent la solution à un véritable problème. La véritable astuce pour juger une personne ou un groupe est de déterminer s’il y a plus de bien que de mal, et comment le mal peut être corrigé sans détruire le bien qu’il pourrait y avoir. La tâche n’est généralement pas facile. Les écrits mormons déclarent que « Dieu » (c’est-à-dire la Terre s Custodial management) a l’intention d’éliminer complètement le « monde des esprits » dans le cadre du grand plan utopique de « Dieu » pour l’humanité. En d’autres termes, rien d’autre que l’univers matériel ne doit jamais exister en ce qui concerne les habitants de la Terre. Cela peut se traduire par un piégeage spirituel total dans la matière physique. De telles intentions exigeraient que des philosophies de matérialisme strict soient créées et imposées à la race humaine afin que les humains ne regardent pas au-delà de l’univers matériel. De telles philosophies enseigneraient qu’il n’y a pas de réalité spirituelle et que toute vie, pensée et création découlent uniquement de processus physiques. De telles idées sont devenues très à la mode et elles contribuent malheureusement à plonger la race humaine dans un sommeil spirituel de plus en plus profond. À la tête de cette tendance pendant de nombreuses années se trouvait une philosophie politique qui avait pris son élan initial dans l’Allemagne du XIXe siècle. Je parle, bien sûr, du «communisme» – ce mélange toujours aussi curieux d’apocalypticisme, de matérialisme et d’éthique de travail protestante qui était une force si importante au XXe siècle.

A suivre…


Lire tous les chapitre du livre : Les dieux de l’Éden


Que pensez-vous de cet article ? Partagez autant que possible. L'info doit circuler.


Veuillez aider à soutenir les médias alternatifs. Nous suivons la vérité, où qu'elle mène. Merci


ELISHEAN 777 Communauté pour un Nouveau Monde

(Vu 215 fois, 1 visites aujourd'hui)

Laisser un commentaire