Mystères

Les deux 8 de la fin des Temps

Selon les prophéties... Et la couverture de The Economist.

Dans notre précédent article sur la signification de la couverture The Economist 2024, nous avons parlé de l’énergie sous-jacente de ce qui se passe dans le monde, avec l’étude de la gematria. Or le 8 est omniprésent !

Comme nous l’avons fait remarquer : 88 est un code numérique pour « Heil Hitler ». Et bizarrement, une montée fulgurante de l’antisémitisme, notamment chez les jeunes, est en train de ravager la planète. Nous le savons, nous en avons déjà parlé il s’agit de la grille souterraine fabriquée avec nos tripes qui gronde et veut engloutir la grille cristalline fabriquée avec nos idéaux.

La mystérieuse prédiction de Baba Vanga

Deux huit apporteront-ils des problèmes et des représailles ?


Saviez-vous que le chiffre 8 est d’une grande importance, car ce n’est pas pour rien que le signe de l’infini est un huit inversé ? Les clairvoyants ont toujours prêté attention à cette figure, dont la célèbre Baba Vanga.

Alors, que se passe-t-il exactement au moment où deux huit se rejoignent ?

Selon Baba Vanga, les dates contenant des chiffres répétitifs comportent toujours un certain danger. C’est un de ces jours que se produira un événement qui divisera l’histoire de la civilisation humaine en « avant » et « après », croyait la médium.

La diseuse de bonne aventure bulgare n’a jamais donné de dates exactes. Soit ils étaient absents de ses visions, soit elle ne les a délibérément pas dévoilés pour avoir une chance d’éviter ce qui était prédit. Cependant, certains mots donnent une idée du moment où la terrible prophétie devrait se produire.


Soleil déclinant

Selon Baba Vanga, lorsque deux huit se rejoindront, les gens ressentiront de la douleur et du tourment dans la flamme du dragon.

Elle a également déclaré que l’humanité doit cesser d’engendrer le mal, sinon une terrible catastrophe s’abattra sur la civilisation. Cela signifie-t-il que l’avenir peut être changé et que la tragédie qui approche peut être évitée ?

Baba Vanga a également déclaré que si l’humanité n’arrête pas de développer le mal, un avenir terrible nous attend. Sa prophétie parle d’une catastrophe qui entraînera l’extinction du soleil.

Certains interprètent ces propos comme une prédiction de l’émergence d’un nouveau virus qui remplacera l’infection à coronavirus. On pense que ce virus est gelé dans les glaces sibériennes depuis de nombreuses années, mais qu’il va bientôt se réveiller en raison du changement climatique.

Peut-on exclure que de nouvelles bactéries non étudiées apparaissent effectivement en Antarctique et que, bien que ce continent soit quasiment inhabité, elles puissent néanmoins se rendre sur d’autres continents ? Au moins avec les pingouins. S’il y a eu la grippe aviaire, pourquoi pas la grippe des manchots ?

Les interprètes des propos de Vanga suggèrent que ces prédictions sont liées à des événements mondiaux susceptibles de changer le cours de l’histoire.

Une année karmique

Les numérologues se concentrent sur la géopolitique et pensent que 2024 sera l’année la plus karmiquement importante de l’histoire récente précisément à cause du nombre 8. Après tout, 8 est obtenu à partir de la somme de tous les nombres de l’année. Le karma implique une rétribution inévitable pour les actions du passé.

Ils affirment qu’au cours du premier semestre, les événements prendront une nouvelle tournure et qu’à l’automne, quelque chose de très important se produira. Il est fort possible qu’il y ait un changement de pouvoir. Cependant, le déroulement des événements majeurs sera déterminé au cours des six premiers mois.

Notre monde se dirige vers un point de non-retour, cela peut être vu à l’œil nu par toute personne sensée et vous n’avez pas besoin d’être un voyant ou un prédicteur pour comprendre cela.

Une poignée d’âmes déchues conduisent la civilisation vers l’abîme, vers l’autodestruction, vers une grande guerre , et la majorité – pas assez mûre pour avoir sa propre opinion, pour assumer la responsabilité du monde et de ses enfants – les suit comme un troupeau d’agneaux suivant des chèvres.

De plus, beaucoup d’entre eux sont des personnes intelligentes et brillantes.

La matrice de l’univers est absolument juste, comme le Créateur, elle est soumise au choix de la majorité. La majorité sera opposée les unes aux autres dans des guerres – il y aura une grande et terrible guerre avec l’utilisation de tous les types d’armes que les gens ont inventées pour détruire les autres.

Avant la fin de l’humanité, la nature rétablira l’équilibre de son temple.

Le 8ème jour

La 8ème paracha de la Bible se nomme Le huitième jour. La paracha commence par les mots : « Et il arriva que le huitième jour… ». C’est le jour où Aaron et ses fils furent initiés comme prêtres du Sanctuaire.

Certes, il suivait les sept jours lors desquels le Sanctuaire fut consacré, mais il ne paraissait guère en être la continuation. Ces sept jours représentaient l’effort de l’homme pour se rapprocher de Dieu en sanctifiant à la fois soi-même et le monde, tandis que le huitième jour fut celui où Dieu répondit à ces efforts en Se révélant.

« Et vous ne sortirez pas de l’entrée de la tente d’assignation sept jours durant, jusqu’à ce que s’achèvent les jours de votre consécration, car votre consécration durera sept jours »

Pour le huitième jour, il est dit : « Aujourd’hui, l’Éternel vous apparaît. »

Dire que sept est la durée de la semaine ne revient pas à dire qu’il est le symbole du monde de la semaine, le monde profane. Le nombre huit exprime quant à lui l’idée de dépassement des limites normales du temps.

En d’autres termes, il y a des degrés dans la sainteté.

Il y a la sainteté de ce monde, symbolisée par le nombre sept, limitée aux capacités humaines. Et il y a la sainteté qui transcende le monde et qui est exprimée par le nombre huit.

Si le huitième jour représente l’unité absolue avec Dieu, alors il désigne quelque chose de surnaturel.

La révélation surnaturelle dépend de nos efforts humains. L’avènement de l’Ère messianique dépend entièrement de nos actions.

C’est aussi ce que révèle la couverture de The Economist qui semble dire que tout dépendra de nos choix.

Le cercle et la circonférence

Si le chiffre « sept » définit la réalité naturelle, « huit » représente ce qui est plus haut que la nature, la circonférence qui entoure le cercle de la création.

« Sept » inclut à la fois la matière et l’esprit, à la fois la matérialité et la spiritualité, à la fois l’implication et la transcendance, mais en tant qu’éléments distincts du cycle de la création ; la septième dimension influera les six autres, mais seulement de façon transcendante, comme une réalité spirituelle, d’un autre monde qui ne sera jamais réellement intériorisée et intégrée dans le système.

Par contre, « huit » représente l’introduction d’une réalité qui est au-delà de la nature et de toute définition, celle de la transcendance. Cette huitième dimension (si nous pouvons l’appeler « dimension ») n’a pas de limites du tout: elle transcende et pénètre, étant au-dessus de la nature et en même temps complètement présente en elle, étant au-delà de la matière et de l’esprit et en même temps à l’intérieur d’eux.

Selon les Ecritures, le septième millénaire messianique de l’histoire sera suivi du « huitième »: Monde futur ultime, supra historique, dans lequel la réalité divine sera unie à la réalité créée, d’une façon sur laquelle nous ne pouvons spéculer dans un monde dans lequel le fini et l’infini s’excluent mutuellement.

Quels seront ces jours où les deux huit apparaîtront ensemble?

2024 = 8

  • 7 janvier = 8
  • 16 janvier = 8
  • 25 janvier = 8 – fête de Tou-Bi Chevat
  • 6 février – 8
  • 15 février = 8
  • 24 février = 8
  • 5 mars = 8
  • 14 mars = 8
  • 23 mars = 8 – début de la fête de Pourim
  • 4 avril = 8
  • 13 avril = 8
  • 22 avril = 8 – début de la fête de Pessa’h
  • 3 mai = 8
  • 12 mai = 8
  • 21 mai = 8
  • 30 mai = 8
  • 2 juin = 8
  • 11 juin = 8 – début de la fête de Shavouot
  • 20 juin = 8
  • 1er juillet = 8
  • 10 juillet = 8

Tou Bi-Chevat : Le Nouvel An des Arbres, fait l’éloge de l’abondance de la Terre Sainte.

« L’homme est comparé à un arbre des champs » (Deutéronome 20,19).

Pourim, le carnaval, commémore le salut miraculeux du peuple juif dans l’ancien Empire perse du complot ourdi par Haman pour « détruire, exterminer et anéantir tous les juifs jeunes et vieux, enfants et femmes, en un seul jour.

Pessa’h, la sortie d’Egypte, commémore la sortie de l’esclavage. L’ouverture de la mer rouge, et l’exode des Hébreux. Cette fête célèbre la résilience face à l’adversité.

Shavouot, le don de la Torah sur le Mont Sinaï. Les tables de la Loi.

Nous ne pouvons pas rester indifférent à ces messages. Voici les dates les plus importants du calendrier hébraïque qui sont composées de deux huit.

Je ne crois pas à l’émergence d’un nouveau virus. Je ne crois pas à un soleil qui va décliner. Mais je crois sincèrement que nous allons vivre des moments palpitants qui sont en rapport avec cette guerre entre Israël et le Hamas à Gaza.

Hamas en Hébreu signifie « violence ».

Suivant les calculs de Guématria une première CAPITULATION du ‘Hamas aura lieu le 1er jour de ‘Hanouka ; le JEUDI 07/12/2023 ( c’est ce qui vient de se passer). C’est incroyable, parce que Macron sans savoir pourquoi a fait procéder à l’allumage de la première bougie à l’Elysée… Comme s’il était guidé par la main de Dieu, sans le savoir.

Dans toute la Torah ( Pentateuque, Psaumes et Prophètes) le mot Hamas est mentionné 42 fois . Ce chiffre hautement symbolique nous ramène aux valeurs essentielles que veulent détruire les puissances maléfiques afin d’empêcher à la Lumière originelle de pénétrer dans la création. En effet, lorsque Dieu créa l’univers et notre monde, il le fit par Son Shem Bam, Son Nom en 42 lettres.

Aussi, le périple zigzagant en 42 étapes du peuple hébreu dans le Désert afin de solliciter le Nom de Dieu pour pouvoir entrer sur la Terre sainte.

Si chacune des étapes représente l’ascension vers un monde toujours plus spirituel et plus pur que le précédent ( jusqu’à la rédemption totale de la fin des temps), 42 étapes seront donc nécessaires à l’armée d’Israël pour anéantir les 42 forces obscures qui animent les puissance du mal ( le ‘ Hamas 42 fois mentionné dans la Torah ).

La 1ère incursion de Tsahal dans la bande de Gaza s’étant faite le 26 octobre dernier, en rajoutant 42 jours pour les 42 étapes nous arrivons au JEUDI 7/12/2023 qui correspond très exactement au 1ER JOUR DE LA FETE DE « ‘ HANOUKA » ; le mois des Miracles !!! »

Concernant la fin de la guerre contre les puissances du mal directement impliquées dans le massacre du 7 octobre dernier et symboliquement mentionnées et désignées (par les médias) comme étant celles de « DAESH דאעש = 375 + IRAN איראן = 262 + ‘HAMAS חמאס = 109 » : nous obtenons pour cette triade diabolique une valeur de 746

Le chiffre 746 est la valeur de « SHEMOTH » שמות – l’EXODE le nom du 2ème livre de la Torah et aussi de sa 1ère Paracha. En substance cela pourrait envisager la fin de la guerre, au cours de la lecture de ce 2ème livre qui contient 11 sections et qui se répartissent entre le 5 janvier ( Parasha Shemoth) et le 15 mars ( Paracha Pékoudé).


Le 5 janvier ( jour de la Paracha Shemoth) pourrait donc marquer le véritable début de la fin du ‘Hamas, et ce jusqu’au 15 mars ( Paracha Pékoudé) avec comme date butoir (suivant les possibles trêves) le 22 avril 2024 ; la date de Pessa’h : la fête de la délivrance !

(Vu 477 fois, 1 visites aujourd'hui)

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page