Secrets révélés

Les détails du document « Alliance Défense 2025 » sur une guerre mondiale

Poutine déclenchera la troisième guerre mondiale en 2025 ? L'OTAN se prépare.

Un document classifié du ministère de la Défense de Berlin obtenu par Bild , intitulé « Alliance Défense 2025 », présente un calendrier pour une escalade du conflit avec la Russie qui, selon les autorités allemandes, déclencherait une Troisième Guerre mondiale.

Des documents secrets du ministère allemand de la Défense révèlent un guide désastreux, étape par étape, sur la manière dont la Russie va transformer le conflit en Ukraine en une guerre totale en seulement 18 mois.

Les plans divulgués, publiés par le journal allemand, détaillent la voie vers une Troisième Guerre mondiale, Poutine utilisant la Biélorussie comme terrain de jeu pour une invasion, comme il l’a fait en février 2022 pour la guerre en Ukraine.


La publication de ces documents intervient quelques jours seulement après que le ministre suédois de la Défense civile a averti que son pays pourrait bientôt être confronté à la perspective d’une guerre et a exhorté les citoyens à rejoindre des organisations de défense volontaires pour se préparer à une attaque russe.

Les dirigeants allemands de la défense prennent au sérieux la menace de Moscou, les forces armées allemandes se préparant à une attaque hybride russe sur le flanc oriental de l’OTAN d’ici l’été 2025.

Les actions de Poutine selon le scénario « Alliance Défense 2025 »

Le document classifié « Alliance Défense 2025 » détaille comment la Russie déploiera 200 000 soldats supplémentaires avant de lancer une offensive contre les forces ukrainiennes au printemps de cette année.

D’ici juin, dans un contexte de soutien occidental en déclin à l’Ukraine et d’armements insuffisants, la Russie remportera d’importants succès sur le champ de bataille et réalisera des progrès significatifs sur le champ de bataille, selon les documents divulgués.


Profitant de ce succès, Poutine pourrait lancer en juillet des cyberattaques dans les pays baltes, tout en incitant à la violence en Estonie, en Lettonie et en Lituanie, affirmant que les minorités ethniques russes sont la cible des autorités nationales.

Des affrontements auront lieu en Estonie, en Lettonie et en Lituanie à la suite de l’intervention russe, et Poutine utilisera ce prétexte pour lancer un exercice à grande échelle avec 50 000 soldats russes, qui seront envoyés en Biélorussie et dans l’ouest de la Russie d’ici septembre.

Un mois plus tard, Poutine ira plus loin et déplacera des troupes et des missiles à moyenne portée dans l’enclave russe de Kaliningrad, située entre la Pologne et la Lituanie.

Dans le même temps, Poutine et ses alliés continueront de prétendre que l’OTAN se prépare à attaquer la Russie et que leur sécurité nationale est menacée.

L’objectif principal de Poutine sera d’attaquer une étroite bande de terre connue sous le nom de Suwalki Gap. La Pologne et la Lituanie se sont battues pour le contrôle de la région, mais celle-ci fait aujourd’hui partie de la Pologne et constitue la seule frontière terrestre entre l’Europe continentale et les États baltes.

Même une petite attaque dans la région – située entre la Pologne, la Lituanie et Kaliningrad – pourrait causer d’énormes problèmes à l’OTAN et éventuellement se transformer en une Troisième Guerre mondiale, souligne le « Daily Mail », reprenant les révélations du journal allemand.

Ukraine, Biélorussie et pays baltes

Les craintes d’une invasion des pays baltes se sont accrues depuis le début de la guerre en Ukraine, et si Poutine tentait de le faire, bloquer la bande de Suwalki serait probablement sa première mesure, comme le détaillent les documents classifiés divulgués.

Bien que des milliers de soldats de l’OTAN, y compris des troupes britanniques, soient actuellement déployés dans la Baltique, leur rôle se limite à retarder toute force d’invasion jusqu’à l’arrivée du gros des forces de l’OTAN.

Il est même souligné, selon les documents secrets cités par « Bild », que Poutine – profitant du chaos qui en résulterait si le président Joe Biden était battu aux élections présidentielles et si les États-Unis se retrouvaient sans leader pendant quelques semaines – lancera son attaque sur le territoire de l’OTAN.

Peu de temps après, lors d’une réunion d’urgence du Conseil de sécurité de l’ONU, Moscou accusera l’Occident de préparer une attaque contre la Russie.

Dans le scénario catastrophe, l’OTAN convoquerait une réunion d’urgence en janvier 2025, au cours de laquelle la Pologne et les États baltes signaleraient une menace russe croissante et demanderaient de l’aide.

La Russie profitera de ces retards et, d’ici mars 2025, le Kremlin, selon des documents classifiés, enverra encore plus de troupes vers les États baltes et la Biélorussie. À la fin du mois, Poutine aurait rassemblé 70 000 soldats.

Deux mois plus tard, en mai 2025, l’OTAN se réunirait à nouveau pour discuter de la menace russe croissante pour sa sécurité et décider de « mesures de dissuasion crédibles », dans le but d’arrêter toute attaque russe sur Suwalki en provenance de la Biélorussie et de Kaliningrad.

Le « jour X » pour l’OTAN et l’Allemagne

À une date non divulguée, surnommée « Jour X », l’OTAN déploiera 300 000 soldats sur son flanc oriental, dont 30 000 allemands, pour se défendre contre une attaque russe imminente, selon les documents divulgués.

Il n’est pas clair dans les documents si le déploiement des forces de l’OTAN dissuaderait les Russes, puisque le scénario expire 30 jours après le « jour X ».

Un porte-parole du ministère allemand de la Défense a déclaré à Bild qu’il ne souhaitait pas commenter le scénario spécifique de défense de l’OTAN, mais a noté :

« Au fond, je peux vous dire qu’envisager différents scénarios, même s’ils sont extrêmement improbables, fait partie de l’activité militaire quotidienne, notamment lors des entraînements ».

90 000 membres de l’OTAN marchent vers la frontière russe

Le 22 janvier débutera le plus grand exercice de l’histoire de l’OTAN visant à contenir la Russie. Il s’appellera Steadfast Defender 2024. L’agence allemande DPA rapporte en marge d’une réunion des plus hauts représentants militaires de l’alliance à Bruxelles que l’alliance mobilisera 90 000 personnes. des soldats pour eux. Les manœuvres auront lieu en Europe.

« Rien n’aurait pu être plus évident pour les gens du début du XXe siècle que la rapidité avec laquelle la guerre devenait inacceptable. Mais ils ne l’ont pas vu. Ils ne l’ont pas vu jusqu’à ce que les bombes atomiques explosent entre leurs mains maladroites.» Le monde libéré, HJ Wales, 1914

Alors, info ou intox ?

Ce scénario confidentiel étudié par l’armée allemande pour imaginer comment une Troisième Guerre mondiale pourrait se déclencher suite à la chute de Kiev fait frémir.

Ce qui est sûr, c’est qu’on ne parle que de la Russie sur LCI… Certes le conflit Israël Hamas rempli de haine les réseaux sociaux, mais il semble que ce ne soit qu’un leurre médiatique pour camoufler un autre enjeu bien plus terrible.

Verrons-nous la guerre en Europe ?


Que pensez-vous de cet article ? Partagez autant que possible. L'info doit circuler.



Aidez Elishean à survivre. Merci


ELISHEAN 777 Communauté pour un Nouveau Monde

(Vu 324 fois, 1 visites aujourd'hui)

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page