Futur cosmique

Le Pentagone lance n nouveau site pour comprendre l’univers et les OVNIs

"Aaro.Mil" sera la clé pour tout comprendre sur ce qu'on nous cache depuis si longtemps !

Le Pentagone a annoncé le lancement d’un nouveau site Web qui fournira au public des informations sur les objets volants non identifiés ou, comme les appelle le gouvernement, sur les anomalies non identifiées (UAP).

Le site sera la source officielle d’informations publiées par le All-Domain Anomaly Resolution Office (AARO), une division relativement nouvelle du Pentagone fondée en juillet 2022 et dédiée à l’analyse des rapports de PAN dans l’espace aérien américain.

« Ce site servira de point d’accès unique à toutes les informations accessibles au public concernant l’AARO et l’UAP », a indiqué le ministère de la Défense dans un communiqué de presse. « AARO mettra régulièrement à jour le site avec ses activités et conclusions les plus récentes à mesure que de nouvelles informations seront autorisées à être divulguées au public. »

Le site est encore en développement, mais devrait être lancé à l’automne, a indiqué le ministère de la Défense. Le Pentagone a déclaré qu’il « s’engage à être transparent envers le peuple américain dans le travail de l’AARO » sur l’UAP.


Le nouveau site permettra au public de visualiser les photos et vidéos de l’UAP au fur et à mesure qu’elles sont déclassifiées et de lire les rapports d’observation dès qu’ils sont disponibles. Le site contiendra également des cartes de suivi détaillées des avions, des ballons et des satellites.

Lorsque le site sera mis en ligne, il comprendra également un outil qui permettra « aux anciens employés du gouvernement américain, au personnel militaire ou aux entrepreneurs ayant une connaissance directe des programmes ou des activités du gouvernement américain » de déposer un rapport directement auprès de l’AARO concernant des avions non identifiés.

L’AARO a reçu des rapports faisant état de plus de 800 observations d’UAP au cours des trois dernières décennies. Cependant, seulement 2 à 5 % d’entre eux ont été jugés « peut-être vraiment anormaux », comme l’a révélé le directeur de l’AARO, Sean Kilpatrick, plus tôt cette année.

L’intérêt du public pour l’UAP est monté en flèche après que l’ancien haut responsable du renseignement, David Grusch, a déclaré que les États-Unis cachaient des preuves de vie extraterrestre – mais n’ont présenté aucune preuve lors de leur témoignage devant le Congrès cet été.


Le récit de la « vie extraterrestre » s’intensifie

Il est extrêmement suspect qu’avec toutes ces « révélations », ils permettent au public d’explorer ce qui était jusqu’à récemment considéré comme des « théories du complot ».

Le Pentagone américain semble s’être davantage impliqué dans ce genre d’efforts !

Nous vous rappelons que l’ancien officier du renseignement David Grusch, qui a témoigné sous serment devant un sous-comité de surveillance de la sécurité nationale de la Chambre des représentants des États-Unis, a largué une super bombe affirmant que les États-Unis avaient récupéré des pilotes non humains d’engins non identifiés abattus.

L’audience de Washington est historique car elle indique clairement que les élus sont plus ouverts que jamais à discuter de la possibilité que les extraterrestres existent réellement. Veulent-ils vraiment montrer des extraterrestres ou vont-ils simplement utiliser le récit de la « menace extraterrestre » pour influencer l’opinion publique et imposer ce qu’ils veulent, mais aussi pour couvrir d’autres problèmes ?

Quelques jours avant les révélations de Grusch, Christopher Mellon, investisseur en capital-investissement, chercheur associé au projet Galileo de l’université Harvard et conseiller principal d’Americans for Safe Aerospace, avait fait, dans le même esprit, les rapports surprenants suivants:

« Depuis 2017, ma vie a été dominée par les efforts visant à aider le Congrès et le public à découvrir la vérité sur les phénomènes aériens non identifiés (UAP), ce que beaucoup appellent encore les ovnis.

J’ai perdu le compte du nombre de villes que j’ai visitées, des réunions auxquelles j’ai assisté, des livres, des articles, des apparitions dans les médias et des heures passées au téléphone. Au début, mon objectif était simplement d’aider notre gouvernement à surmonter un échec flagrant en matière de renseignement. Les PAN violaient régulièrement l’espace aérien américain restreint, mais ces rencontres, documentées sur la vidéo du cockpit, n’étaient pas signalées à la chaîne de commandement militaire en raison de la stigmatisation entourant ce problème. Il n’était pas clair si ces étranges engins étaient russes, chinois, extraterrestres ou une combinaison de ces éléments.

Travailler en étroite collaboration avec l’ancien responsable du Pentagone Lue Elizondo et plus tard avec un groupe d’aviateurs de l’US Navy, nous avons rapidement attiré l’attention du Congrès. Nous avons réussi à les convaincre que les phénomènes étaient réels et que l’Amérique devait prendre des mesures pour déterminer les capacités de ces navires ainsi que l’identité et les intentions de leurs opérateurs. À ma grande surprise et à ma grande joie, en 2020, la Commission sénatoriale spéciale sur le renseignement (SSCI) a adopté ma proposition visant à demander un rapport formel sur l’UAP à la communauté du renseignement. L’« évaluation préliminaire » qui en a résulté est arrivée en juin 2021. Bien qu’extrêmement imparfaite, elle a identifié 144 rencontres militaires d’UAP depuis 2004, un nombre qui est depuis passé à plus de 800 rapports militaires d’UAP au début de 2023. Le Congrès a pris des mesures supplémentaires en établissant l’anomalie de toutes les zones. Bureau de résolution (AARO).

Il est temps de réduire les tensions internationales. S’il s’avère que nous avons eu des contacts avec d’autres formes de vie, un recadrage des relations internationales serait inévitable, presque certainement pour le mieux. Dans la mesure où les États-Unis disposent de ces matériaux et que nos adversaires ne les possèdent pas, cela pourrait fournir aux États-Unis un levier nouveau et sans précédent. Nos adversaires craindront naturellement les avancées unilatérales des États-Unis qui rendraient obsolètes leurs défenses et leur technologie. Les adversaires n’hésitent pas à ignorer les capacités militaires de leurs adversaires. Ils feraient mieux de le savoir. Et si l’un de ces pays a également récupéré une technologie hors du monde, c’est une raison de plus pour tirer le meilleur parti de ce dont nous disposons plutôt que de risquer d’être en reste en matière de recherche et de développement. Surtout, une fois qu’il devient clair que nous ne sommes pas seuls, cela réduira ou détournera les tensions entre les principales puissances nucléaires. « Dans notre obsession des rivalités du moment, nous oublions souvent à quel point tous les membres de l’humanité sont interconnectés. Peut-être avons-nous besoin d’une menace extérieure et universelle pour nous faire reconnaître ce lien commun. Je pense parfois à la rapidité avec laquelle nos différences mondiales disparaîtraient si nous étions confrontés à une menace extraterrestre venant de l’extérieur de ce monde.


Que pensez-vous de cet article ? Partagez autant que possible. L'info doit circuler.



Aidez Elishean à survivre. Merci


ELISHEAN 777 Communauté pour un Nouveau Monde

(Vu 233 fois, 1 visites aujourd'hui)

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page

En savoir plus sur Elishean 777

Abonnez-vous pour poursuivre la lecture et avoir accès à l’ensemble des archives.

Continue reading