Nouveau paradigmeTV

Le centre commercial du futur verra-t-il le jour dans ce monde qui vient?

Un lieu de vie pour faire du shopping et se distraire.... Oui, mais les confinements ont créé la sale habitude de rester chez soi et "commander" tout ce qu'on a besoin... ALORS quel futur les gens veulent-ils réellement ?

Selon un rapport des Nations Unies, les moins de 25 ans représentent 41% de la population en 2020. Les moins de 25 ans représenteront 40% des consommateurs dans le monde en 2021, selon une étude de McKinsey. Il faut donc réfléchir à la raison de ce genre d’étude, quand on sait qu’autrefois, on allait au centre commercial pour faire les boutiques et c’est tout. Puis, avant le confinement, on a constaté que les gens de tous âges y allait aussi pour manger et se distraire, et cette tendance aurait du s’accentuer pour transformer ces temples du shopping en véritables lieux de vie et ainsi contrer le e-commerce.

Le point sur cette étude

Une étude commandée par Facebook et menée par Yougov en Juillet 2020 laisse la parole aux jeunes de 18-25 ans, aussi appelés génération Z, pour mettre en lumière leur activisme, leur sens de la communauté, leur approche du commerce et du bien-être. Quels sont les nouveaux défis, attentes et valeurs de ces derniers ?

Pour répondre à cette question, l’enquête a été réalisée auprès de 1503 personnes âgées de 18 à 25 ans en France, et 7535 en Europe. Elle s’appuie également sur des interviews menées auprès de jeunes leaders et créateurs.


IDENTITÉ

  • 47% des membres de la “Gen Z” se disent guidés par leurs valeurs en France.
  • Les membres de la “Gen Z” sont 2,25 fois plus nombreux à s’identifier comme introvertis qu’extravertis
  • 28% considèrent être créatifs
  • 33% déclarent passer plus de leur temps libre à s’éduquer ou à explorer de nouveaux centres d’intérêt depuis l’épidémie

ACTIVISME

  • Depuis l’épidémie, 61% des membres de la « Gen Z » en Europe s’intéressent davantage à l’activisme et aux causes sociales
  • 48% attendent des marques qu’elles partagent publiquement leurs positions sur les questions sociales/politiques
  • 71% des membres de la « Gen Z » interrogés dans le monde indiquent qu’ils souhaitent voir plus de diversité dans les publicités
  • 79% attendent des marques qu’elles se comportent de manière durable, au sens écologique

COMMUNAUTÉ

  • 89% des membres de la “Gen Z” utilisent Instagram quotidiennement en France et 34% se connectent à leur communauté par DM
  • 34% déclarent utiliser encore plus les groupes pour se connecter aux autres depuis la pandémie
  • 56% utilisent Instagram pour envoyer des messages privés à leurs amis ou leur famille
  • 39% ont la conviction qu’un engagement envers les communautés peut aider une marque à communiquer plus efficacement avec son public sur Instagram

COMMERCE

  • 47% des membres de la “Gen Z” en France envisageraient désormais de faire leurs achats à l’échelle locale pour soutenir les petites entreprises, 42% veulent acheter durable
  • 36% ont déjà acheté un produit découvert par le biais d’un influenceur, célébrité ou créateur sponsorisé
  • 34% ont déjà acheté un produit découvert par le biais d’une publicité dans leur feed
  • 20% déclarent avoir utilisé Instagram pour découvrir ou acheter des produits au cours de la semaine dernière

BIEN-ÊTRE

  • La santé/le bien-être fait partie des trois principaux centres d’intérêt de la “Gen Z”
  • 63% des membres de la “Gen Z” utilisent plus souvent les réseaux sociaux pour se détendre depuis l’épidémie
  • 53% s’intéressent davantage à la santé ainsi qu’au bien-être depuis l’épidémie
  • 52% profitent plus de leur temps libre pour faire du sport et rester en forme

L’étude complète est à retrouver en cliquant ici.

Belle phrase, n’est-ce pas ? Mais en réalité, comment ça se passe ?

Avec le confinement, les gens sont devenus comme des hikikomori, du nom de ces jeunes Japonais qui restent cloîtrés au domicile familial par refus du monde extérieur.


Le confinement a été imposé, donc on ne peut pas parler d’un retrait choisi du monde. Mais, si certaines personnes en ont souffert, il faut bien constater que d’autres ont très bien vécu cette période de réclusion et se sont construits une sorte de bulle dont elles ont aujourd’hui du mal à sortir.

Avec le Covid et les confinements, les Français ont bouleversé leurs habitudes d’achats… Commander sur Amazon est devenu un réflexe systématique et les gens y ont pris goût. Malheureusement, le numérique, en permettant de garder le contact avec le monde tout en restant chez soi, facilite les phénomènes de retrait du monde extérieur. A ce stade, on rate automatiquement le plaisir des sorties en famille qui existait auparavant.

Créer ce qu’Amazon ne peut pas faire

Aujourd’hui, avec les nouvelles technologies, les consommateurs peuvent acheter tout ce qu’ils veulent quand ils veulent. Donc pour faire la différence, les centres commerciaux doivent leur offrir, au-delà de l’achat, une véritable expérience dans un environnement de qualité. Et cette expérience doit non seulement être originale et surprenante, mais aussi être renouvelée constamment pour donner aux consommateurs des raisons de revenir encore et encore.

« Il faut trouver des moyens de retenir le consommateur. Ainsi il reste plus longtemps dans le centre, ce qui lui offre autant d’occasions de se laisser tenter par un achat ».

« Les centres commerciaux du futur doivent se connecter davantage à leurs clients et à leurs émotions. Ceux qui ne le font pas vont mourir ».

Créer des émotions, c’est la seule chose qu’Amazon ne pourra jamais faire.


La clé, selon Ibrahim Ibrahim, directeur management chez Portland Design, c’est transformer le centre commercial « d’un lieu de transaction à un lieu d’interaction, d’un lieu fonctionnel à un lieu de destination récréatif », afin de « rendre le divertissement propice à l’achat et non pas chercher à simplement rendre le shopping divertissant ».

Les études ont montré qu’il y a un lien direct entre le temps passé dans un centre commercial et le niveau de dépenses. Ceux qui ont pratiqué un loisir dans le centre dépensent en moyenne 75% de plus que ceux qui ne l’ont pas fait.

Les centres commerciaux sont l’un des formats les plus prometteurs qui existe.

Les centres commerciaux du futur seront tout simplement différents de ceux que nous connaissons aujourd’hui. Ils seront plus proches de Walt Disney que de Walmart.À l’avenir, il n’y aura pas un seul, mais plusieurs types de centres commerciaux du futur. Les centres commerciaux deviendront de plus en plus des centres de divertissement. Les mètres carrés dédiés à la vente de produits diminueront au profit des mètres carrés dédiés à la vente de divertissement.

Ceci ne veut pas dire grand-chose, ou du moins rien de nouveau, puisque depuis plus d’une décennie, nous assistons à de glorieux exemples, comme le mythique West Edmonton Mall au Canada:

 

Si, jusqu’à présent, il s’agissait de lieux où faire du shopping et flâner, les centres commerciaux deviendront des lieux où l’on pourra profiter, interconnecter avec les marques et pourquoi pas acheter quelque chose de physique (ce qui ne sera pas l’objectif principal). Il s’agira d’avantage d’un commerce pour faire des choses, qu’un commerce pour acheter des choses. En d’autres termes: les mètres carrés destinés à la vente de boîtes de thon et des papiers toilette céderont la place aux mètres carrés dédiés aux théâtres ou aux terrains de sports extrêmes.

Il y aura moins de centres commerciaux, mais ils seront beaucoup plus grands et variés qu’aujourd’hui. Il ressembleront à des micro city: nous verrons des hôtels, des espaces de coworking, des quartiers résidentiels haut de gamme, des écoles de commerce et des universités, des restaurants étoilés, des théâtres, des salles de concert, des parcs aquatiques, des cinémas du XXIe siècle, des fermes avec des animaux et des exploitations agricoles où fruits et légumes seront cultivés avec vente directe aux consommateurs …

Nous verrons des centres commerciaux qui ouvriront des espaces pour les fermiers et agriculteurs, des poissonneries, où les produits seront vendus directement aux consommateurs, sans intermédiaire. Nous verrons des ruches d’abeilles, des champs de fleurs à l’intérieur des centres commerciaux.

Sur ce dernier point, nous assistons déjà à la naissance de centres commerciaux mémorables, tels que le Funan à Singapour, avec une ferme urbaine de 5 000 pieds carrés, située sur le toit, où les visiteurs peuvent voir comment les légumes sont produits et récoltés.

Ou sa proposition fantastique d’intégrer une piste cyclable traversant tout le centre commercial:

Nous verrons, vous et moi, des centres commerciaux si impressionnants, qu’il faudra payer pour y entrer, comme nous payons l’entrée d’un parc d’attraction.

Les musées feront leur entrée dans les centres commerciaux. Et nous verrons des expositions itinérantes. Nous verrons Amazon et Alibaba investir dans des centres commerciaux et disposer de leur propre gamme de centres commerciaux expérientiels. Alibaba est déjà sur le sujet, et je pense qu’il deviendra l’un des principaux opérateurs de centres commerciaux.

Le tourisme de centre commercial fera son entrée: certains des endroits les plus visités dans les villes seront certains de ces centres commerciaux. Un grand nombre de ces centres commerciaux seront connectés aux aéroports ou aux stations de trains et de bus, de sorte qu’ils ne puissent être atteints que par ces centres commerciaux, qui veilleront ainsi à la durabilité des villes.

Il y aura des parcs aquatiques et des restaurants à thème jamais encore imaginés.

Nous verrons des centres commerciaux axés cent pour cent sur les animaux. Ou des centres commerciaux spécialisés pour des niches de population: enfants, personnes âgées. Centres commerciaux à thème: pour les végétariens, pour les sportifs, pour certaines religions. Nous verrons des centres commerciaux souterrains. Walt Disney ouvrira des mini parcs à thème dans les centres commerciaux ect…

Nous verrons que les meilleurs stades de football, de baseball ou de basketball se trouveront dans les centres commerciaux. Et les essais des Jeux Olympiques se disputeront dans certains centres commerciaux.

Nous verrons des courts de tennis aquatiques. Le centre commercial parc à thème. Nous verrons que ce que les clients rechercheront, dans ces magasins (qui vendront toujours des produits mais dans une moindre mesure) se rapportera aux marques, et dans la plupart des cas, les clients ne repartiront pas chargés de sac, mais ils les feront livrer directement chez eux.

Nous verrons Cityland à Dubaï avec un jardin de 150 millions de fleurs.

Et nous verrons comment le Cirque du Soleil ouvrira des sièges permanents dans les centres commerciaux.

Il existe des propositions telles que le DUBAI SQUARE avec plus de 8 millions de pieds carrés d’espace commercial, ce qui représente 100 terrains de football réunis. Avec un investissement entre 2 et 5 milliards de dollars. À l’intérieur, le plus grand quartier chinois du Moyen-Orient. Un parc aquatique. Un stade de sport. Des hôtels de luxe (1 563 places). Près de 10 000 résidences privées. L’objectif principal sera d’attirer l’attention des 2,5 milliards de personnes qui se trouvent à seulement 4 heures de vol de Dubaï.

Nous verrons le Sport Society, le plus grand centre sportif de tous les temps ouvrir dans un centre commercial, avec trois étages pour une surface totale égale à 12 terrains de football: le rez-de-chaussée sera dédié à la célébration d’événements sportifs, et les deux autres étages seront consacrés aux magasins de marques de sport et chaînes de restaurants et de cafés.

D’autres projets encore en développement nous montrent d’autres pistes sur l’avenir des futurs centres commerciaux. Il ne s’agit pas uniquement de ce qui se passe à l’intérieur, mais aussi de ce qui se passe à l’extérieur. Comment ils s’intégreront au paysage de manière sensationnelle. L’actuel centre commercial de Fontvieille à Monaco expérimentera une transformation de rêve. Le gouvernement de Monaco vient d’approuver le projet. Une structure futuriste avec une façade transparente, une végétation méditerranéenne, des niveaux codés par des couleurs et des courbes ondulées.

Vidéo ci-dessus : Centre commercial : des attractions toujours plus folles !

C’est la grande tendance dans les centres commerciaux : les manèges géants ! Ils proposent des attractions toujours plus folles pour attirer les clients qui consomment de plus en plus sur internet. Les centres commerciaux de demain ressembleront-ils à des parcs d’attraction ?


Que pensez-vous de cet article ? Partagez autant que possible. L'info doit circuler.



Veuillez aider à soutenir les médias alternatifs. Nous suivons la vérité, où qu'elle mène. Merci


ELISHEAN 777 Communauté pour un Nouveau Monde

(Vu 130 fois, 1 visites aujourd'hui)

Laisser un commentaire