MystiqueTV

La Légende d’Artaban: Le « quatrième » Mage

Vidéo VOSTfr

Lorsque la date magique du 6 janvier arrive, de nombreux enfants attendent avec impatience l’arrivée des Rois Mages de l’Orient chez eux pour voir comment ils laissent leurs cadeaux pour avoir été bons tout au long de l’année.

Il est difficile de préciser l’origine des Mages, d’où ils venaient ou ce qu’ils sont devenus après l’Adoration de l’Enfant Jésus. C’est peut-être pour cette raison qu’il y en a beaucoup qui ont fabulé sur les mages. Oui

À la suite de tout cela, une belle histoire émerge qui mérite d’être soulignée, il s’agit d’un conte de Noël intitulé « L’autre sage » ou « L’autre sage », écrit par Henry van Dyke en 1896 et dont le protagoniste est le roi Artabán.

Ainsi l’histoire nous raconte comment quatre Rois Mages se sont rencontrés à la ziggourat de Borsippa guidés par l’unique et extraordinaire Etoile de Bethléem jusqu’au lieu où est né l’Enfant Jésus.

Artaban était ce quatrième sage qui devait rejoindre Melchor, Gaspar et Baltasar, apportant au garçon riche des cadeaux tels qu’un diamant protecteur de l’île de Méroe, un morceau de jaspe de Chypre et un rubis rouge des Syrtes en guise de triple offrande à l’Enfant Dieu.

Mais le chemin d’Artaban fut semé d’obstacles et d’épreuves divines. D’un côté de la route, un vieil homme mourant a été trouvé qui avait été volé par des bandits.

Le roi sorcier a pansé ses blessures et lui a offert le diamant pour qu’il puisse compenser ses pertes. Mais cela l’a retardé et quand il a atteint Borsippa, les autres mages étaient déjà partis.

²

Il a essayé de suivre les traces des autres mages mais il ne les a pas trouvés, ni la Sainte Famille ni l’Enfant Jésus, mais à Bethléem il a vérifié avec terreur comment les soldats du roi Hérode massacraient les nouveau-nés, c’était le « Massacre des Innocents « . « .

L’un des soldats brandit son épée tranchante contre un bébé et Artaban eut pitié de l’enfant en offrant au soldat un rubis. D’autres soldats ont vu le geste du Sage et l’ont emprisonné pendant près de trois décennies à Jérusalem.

Après trente ans de prison, il fut libéré et dans la ville tout le monde parlait des exploits d’un Messie, mais il était aussi en retard, ce même après-midi que l’Homme était en route vers le mont Golgotha ​​où il allait être crucifié.


Artaban courut au Golgotha ​​en passant par un marché où il vit comment une jeune femme allait être mise aux enchères pour rembourser les dettes de son père.

Avec le morceau de Jaspe il a acheté la liberté de la jeune fille, c’était le dernier cadeau qu’il lui restait et qu’il allait offrir à l’Enfant Jésus il y a trois décennies…

Artaban a réussi à atteindre le Golgotha ​​​​où cet enfant était déjà un adulte, Jésus-Christ, et mourait sur la Croix, le Sage s’est mis à pleurer tristement en demandant pardon de ne pas être arrivé à temps et une voix lui a parlé tendrement en disant:

« J’avais faim et vous m’avez donné à manger, j’avais soif et vous m’avez donné à boire, j’étais nu et vous m’avez habillé, j’étais malade et vous m’avez guéri, ils m’ont fait prisonnier et vous m’avez libéré. »

Artabán demande : « Quand ai-je fait ces choses ? », et la voix répond : « Ce que tu as fait pour tes frères, tu l’as fait pour moi ».

Artaban a trouvé la mort juste à côté de cet Enfant qu’il n’a pas pu adorer à temps et qui était Jésus-Christ, avec qui il monterait au Ciel en accomplissant son destin.


Que pensez-vous de cet article ? Partagez autant que possible. L'info doit circuler.


Veuillez aider à soutenir les médias alternatifs. Nous suivons la vérité, où qu'elle mène. Merci



ELISHEAN 777 Communauté pour un Nouveau Monde

(Vu 164 fois, 1 visites aujourd'hui)

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page