Mystique

La Fraternité du Royaume des Ombres: La Loge Noire Planétaire

L’organisation occulte de notre planète

« Un jour tout sera bien, voilà notre espérance. Tout est bien aujourd’hui, voilà l’illusion ». Voltaire

« Si tu crains beaucoup la souffrance, si elle n’est pour toi nullement agréable, ne fais le mal ni ouvertement, ni en secret ». Udânavarga, IX, 3.

« Même si un homme a commis le mal mille fois, ne le laisse point le faire encore ». Udânavarga, XXVIII, 21.

« Antisthène disait que la science la plus difficile était de désapprendre le mal ». Fenelon.

« Le mal que font les hommes vit après eux ; le bien est souvent enseveli avec leurs cendres. » Shakespeare.

La Loge Noire ou Groupe Noir planétaire est l’organisation occulte et tentaculaire qui tisse sa toile depuis l’origine des temps sur le monde et l’évolution humaine, parasitant le développement de la vie et de la conscience.

C’est le côté obscur de la Force car là où il y a la Lumière… L’Ombre tente de se glisser à l’intérieur et de s’en nourrir, de la parasiter, de la vampiriser, pour continuer à exister et à remplir son dessein funeste et méphitique tout en étant, en même temps, un test et une épreuve pour l’âme en évolution.

Ainsi, cette Loge Noire planétaire est la face opposée de la Grande Loge Blanche ou Shambhala, elle s’oppose constamment au courant d’Energie et d’Amour venant du Plan Divin qui irrigue la Terre et l’Univers.

La devise du démon est en tout point comparable à celle de Faust dans la célèbre pièce de théâtre de Goethe :

« Je suis l’esprit qui toujours nie ; et c’est avec justice : car tout ce qui existe mérite d’être détruit, il serait donc mieux qui rien n’existât ». Johann Wolfgang von Goethe, Faust (1808-1832).

A tous ceux qui cherchent la Lumière…


Conseils et mise en garde

« Je suis persuadé qu’un jour viendra où le physiologiste, le poète et le philosophe parleront la même langue et s’entendront tous ». Claude Bernard.

A tous ceux qui cherchent la Lumière ce dossier est destiné ainsi que l’ont été toutes les formes que la Connaissance a empruntées depuis des millénaires pour être livrée aux hommes.

Que ce fût dans le secret des Temples, dans les manuscrits patiemment et courageusement transcrits de siècle en siècle, le Savoir ne tendait et ne tend qu’à un seul but : la Libération de l’être humain de sa condition tout simplement humaine.

Cette Libération était symbolisée par « la Lumière » dont la nature est d’éclairer dans l’obscurité et de dissoudre les ténèbres.

Plus qu’un symbole, cependant, la Lumière, en tant que pouvoir, est une réalité et, contrairement à toutes les apparences, les ténèbres n’existent pas en eux-mêmes ; ils ne sont que l’état généré par l’absence de la Lumière.

Si la Lumière est donc une réalité bien appréhendée dans notre monde matériel (la lampe éclaire la pièce sombre, le soleil illumine les routes et les champs, etc…), elle l’est aussi sur les plans plus subtils : plan psychique, mental et spirituel. Sur ces plans, la Lumière, c’est-à-dire ce pouvoir qui absorbe les ténèbres, ne résulte pas du frottement d’une allumette. Elle est le produit de la Conscience.


Aussi, lorsque l’on parle de « la Quête de la Lumière », exprime-t-on la recherche d’une plus grande Conscience que celle que l’on possède déjà et qui a seule le pouvoir de libérer chacun de nous de sa prison « humaine ».

C’est pourquoi, à l’attention de tous ceux qui cherchent la Lumière, la Fraternité Invisible de Lumière qui gouverne notre Planète a consenti à divulguer depuis plus d’un siècle, ce qu’Elle gardait sous le boisseau. Les nouvelles conditions d’existence qui doivent prochainement s’établir sur Terre ont fondé en partie cette décision de révélation afin que l’Humanité se prépare et ait en mains les moyens d’accélérer son évolution.

I – L’initiation

« La seule initiation que je prêche et que je cherche de toute l’ardeur de mon âme, est celle par où nous pouvons entrer dans le cœur de Dieu et faire entrer le cœur de Dieu en nous, pour y faire un mariage indissoluble ». Louis Claude de Saint-Martin.

Il convient de définir très brièvement l’initiation – au sens véritable de ce terme et non selon une appréhension symbolique – et de comprendre que si elle ne se produit que par l’action d’un groupe, celui-ci n’est pas nécessairement manifesté au plan humain, concret et dense ainsi que le sont les Organisations diverses : Ordres Initiatiques Traditionnels en Occident, Sectes Orientales (sans aucune connotation péjorative).

L’initiation est l’apport d’un certain type d’énergie à un individu permettant à ce dernier d’accéder au Plan particulier constitué par cette énergie et d’utiliser celle-ci à des fins précises, déterminées par la nature même de ce Plan.

En d’autres termes, l’Initiation octroie un droit de passage, elle est un passeport sans lequel il est impossible de pénétrer un Plan donné. De façon plus explicite, l’Initiation branche littéralement (et ce n’est pas une simple image !) celui qui en bénéficie sur un courant nouveau et l’Initié peut alors user de cette énergie. Le groupe agit en « branchant » celui qui sollicite l’Initiation.

Pourquoi un groupe ? Parce que le phénomène de groupe est une des fonctions de l’Univers. Dans celui-ci, en effet, tout ce qui vit et a mouvement ne peut l’être qu’en relation avec d’autres parcelles de vie. Une seule et unique cellule ne vit qu’en liaison avec d’autres cellules et celles-ci constituent un organe. Un seul organe ne vit que parce qu’il est lié à d’autres organes (le foie est alimenté du sang lequel est lié au cœur et aux aliments, travaillés dans l’estomac…). Ces organes constituent à leur tour un être plus grand. Cet être plus grand (plante, animal ou homme) ne peut subsister que l’existence d’autres êtres qui lui fournissent l’Energie de vie, que ce soit la nourriture bien matérielle ou une quantité d’énergies plus subtiles.

Ainsi, à un niveau plus élevé, une Energie est-elle véhiculée par un groupe qui la diffuse et en constitue également le gardien. Ce groupe permet l’accès à ce Réservoir de Force lorsque l’individu lui-même est capable de canaliser cette Energie (sinon il subirait de grands préjudices ; fait-on passer un courant de 220 Volts par un fil ne pouvant recevoir que 125 Volts ?). Sont également révélés à l’individu les clés ou procédés divers donnant accès à ce Réservoir. Cette nécessité d’être « en phase » est illustrée par l’adage selon lequel « Lorsque le disciple est prêt, le Maître apparaît ».

Schématiquement :

Un individu (en raison de son évolution résultant elle-même de ses efforts au long de plusieurs vies pour accroître sa conscience) est prêt à canaliser un certain type d’Energie de fréquence vibratoire plus élevée que celle qu’il a véhiculée jusqu’alors.

Les Forces Cosmiques ou Karma entraînent cet individu vers le groupe approprié (dont la qualité vibratoire sera en résonance avec le degré d’évolution de l’individu) qui le branchera sur cette Energie.

La qualité de ce groupe (la nature des êtres qui le composent) varie selon la fréquence vibratoire de l’Energie à transmettre.

Ce groupe branche l’individu sur l’Energie en question et lui apprend comment à son tour accéder à elle et l’utiliser.

Ce processus, très succinctement décrit, est l’Initiation Authentique. Il suggère donc l’existence d’un « groupe », celui-ci impliquant la création d’un « Egrégore ». Qu’est-ce qu’un Egrégore ?

L’initiation et la notion d’égrégore

« Ne te laisse pas vaincre par le mal, mais triomphe du mal par le bien ». Nouveau Testament, Romains, XII, 21.

« C’est dans le cœur de l’homme que l’union doit se réaliser ». Louis Claude de Saint-Martin.

1 – Formation de tout Egrégore

Un groupe humain s’élabore à partir de l’énergie de ceux qui le composent : énergie mentale, psychique et parfois physique (travaux, permanences, conférences, effectués avec ou sans rémunération, etc…). Ainsi se crée-t-il et de même il s’en nourrit. C’est une Loi.

La qualité vibratoire, en conséquence, de l’énergie cumulée de ce groupe dépend de la qualité de chaque individu : son degré d’évolution, ses idéaux, la nature de ses pensées et de ses émotions. Quel que soit ce groupe (politique, à but philosophique ou humanitaire, basé sur des motifs d’ordre professionnel, etc…), il existe par le simple fait que des hommes ayant des points communs l’ont créé. L’énergie ainsi cumulée par un groupe est appelée « Egrégore ».

Celui qui appartient à un groupe (et il en est toujours ainsi, considérez, par exemple, la famille : elle constitue un groupe ayant une fréquence vibratoire donnée ; celle-ci procure soit une sensation de malaise soit de bien être…) fait donc partie d’un certain Egrégore ; il alimente ce dernier sans s’en rendre compte, à l’évidence, mais il en tire soit un profit quelconque soit des nuisances ou bien les deux à la fois.

Du fait de cette appartenance à un groupe, un individu peut voir sa vie prendre un cours qu’elle n’aurait pas emprunté sans cette adhésion : soudain des ennuis viennent perturber le quotidien, ou alors, des malheurs frappent régulièrement, ou, au contraire, des bienfaits abondent, etc… Tout dépend donc de la qualité vibratoire de ce groupe.

2 – L’Egrégore d’un Mouvement Philosophique


Un groupe « simplement humain » (un syndicat, une association, une famille, etc…) ne tire, ainsi qu’il vient d’être précisé, son énergie que de ses membres. Toutefois, lorsqu’un groupe se fonde sur des buts essentiellement liés à la Connaissance Esotérique, que ce soit la Méditation, diverses Pratiques Yoguiques, ou bien la Magie, etc… s’ajoute alors l’alimentation naturelle de ce groupe (l’énergie des membres) une énergie supplémentaire, de nature particulière, agissant sur le psychisme et toutes les facultés de ses membres. On dit que ce groupe est « branché ».

Mais sur quoi est-il branché ? Qui est derrière ce groupe ? Là réside le danger des groupes s’adonnant à l’Occultisme.

Que nous dit la Tradition ésotérique au sujet des démons et de la démonologie.

Demon Est Deus Inversus : (latin) ce qui veut dire que le « démon est dieu à l’envers » dans son aspect sombre. Axiome cabalistique « le diable est dieu sans dessus dessous », ce qui veut dire qu’il n’y a ni bien ni mal, mais que les forces qui créent l’un créent l’autre selon la nature des matériaux à leur disposition. On pourrait pousser le raisonnement voire la provocation plus loin…

En disant que le Diable n’existe pas mais les démons existent (dieux sous leurs aspects sombres et négatifs)… Que Dieu n’existe pas mais les dieux existent (anges et archanges sous leurs aspects lumineux et positifs)… Mais qu’est-ce que Dieu en fin de compte ? Sans doute pas ce que l’on imagine… Il existe et n’existe pas à la fois… Il n’existe pas de Diable personnel comme de Dieu personnel ou personnifié comme il n’existe pas plus d’enfer éternel que de paradis éternel. Il est l’Ain-Soph, le Noumène, la Causalité Primordiale non engendrée, la Cause qui n’a pas de cause antérieure, contenant le Vide, le Néant et l’Absolu…

Autrement dit, Tout et Rien ! Si on suit ce raisonnement, on arrive à la conclusion que les religions monothéistes sont un polythéisme déguisé en la croyance en un Dieu unique ! C’est-à-dire que le Dieu des religions abrahamiques n’est qu’un dieu parmi d’autres dieux tout simplement… Tout au moins le Chef des Archanges mais rien de plus…

C’est le Démiurge des Gnostiques, Le Grand Architecte de L’Univers des Francs-maçons, l’Eon perturbateur issu du Plérôme. Les fondateurs et pères des églises et religions monothéistes nous auraient-ils trompés et mis le « cerveau à l’envers »?

Ainsi, quand une âme monte au Ciel après le terme de sa vie terrestre, il est inutile de dire aux Anges « conduisez-moi à Dieu, je veux voir « le Patron »… Ils vont vous rire au nez ! Parce qu’il n’y a aucune personne ou entité qui s’appelle Dieu dans l’Au-delà ! Si, on déplore qu’il n’y a pas de justice terrestre… Il n’y a également aucun jugement, aucune justice Divine rendue par un Dieu personnel, jaloux, vengeur, arbitraire et capricieux… Ce n’est qu’une illusion que de le croire… Une illusion bien tenace encore aujourd’hui…

Demonologia : Traités ou discours sur les démons, ou les dieux sous leur aspect sombre et négatif.

Démons : Selon la Cabale, les démons habitent le monde d’Assiah, le monde de la matière et celui des « coques » des morts. Ce sont les Klippoth. Il y a sept enfers, et les démons qui les habitent sont les vices personnifiés. Leur prince est Samaël, sa compagne est Isheth Zenunim, la prostituée – unis dans un aspect, on les nomme « La Bête ».

Daemon : (grec) Dans les œuvres originales hermétiques, et dans les classiques de l’antiquité, ce mot avait un sens identique à « dieu », « ange » ou « génie ». Le Daemon de Socrate est la partie incorruptible de l’homme, ou plutôt le véritable homme intérieur que nous appelons Nous ou l’Ego rationnel divin.

De toute façon, le Daemon (ou Daimon) du grand Sage n’était sûrement pas le démon de l’enfer chrétien ou de la théologie chrétienne orthodoxe. Ce nom était donné par les peuples antiques, et spécialement par les philosophes de l’Ecole d’Alexandrie, à toutes sortes d’esprits bons ou mauvais, humains ou autres. Cette appellation est souvent synonyme de dieux ou d’anges. Mais certains philosophes ont cherché, avec de bonnes raisons, à établir une juste distinction entre leurs nombreuses classes.

« Je suis l’esprit qui toujours nie » nous assène, avec aplomb, le démon dans l’œuvre de Goethe « Faust ». Il est le Chef des démons, le Hiérophante des Ténèbres, l’Initiateur obscur du monde de la matière… « Je suis Celui qui rejette Dieu et la Vie ! » – « Je suis Celui qui maudit le Ciel et l’Enfer ! ». « Je suis Celui qui insuffle le Doute et la Peur ». « Je suis Celui qui n’aime pas ». « Je suis Celui qui insulte le Seigneur et les Anges ! ». « Je suis Celui qui raisonne et rejette l’impossible » (Je ne crois pas en Dieu et en l’Au-delà, et je maudis le Ciel !). Telles sont les propos et la devise du démon !

« En prenant corps en ce monde, nous pénétrons dans son Royaume. Il est là, tapi dans l’ombre, caché dans les replis obscurs de la chair et de la conscience qui raisonne ! Il est la noirceur absolue, la perversité, la dépravation, la haine, la folie, la négation, la peur, le doute, le non-amour, la raison qui exclue et rejette l’âme, l’esprit et le divin ! Il est le Néant qui nous précède et qui attend l’âme à son dernier souffle… Quand les fonctions vitales du corps cessent et que le corps va rendre l’âme… L’individu et sa raison vacillent, prend peur de ce qu’il l’attend… Il est la douloureuse expérience de la chair et de la réalité physique à la naissance, et le gouffre du vide à l’instant du trépas… Il est l’ultime frontière entre la raison et la folie, le paradis et l’enfer, entre la survivance et le néant… Il est l’ultime solitude de l’être à l’instant même de sa propre disparition… Il se glisse dans l’interstice du réel entre la matière et l’esprit, entre la vie et la mort, entre l’absolu et le vide… Il est le gouffre qui attend l’être dans les retranchements de sa propre négation, de ses incroyances et de ses impossibilités au moment de la mort… Il est la raison qui rejette tout jusqu’à se renier… Je suis le Démon, je suis l’Adversaire, je suis la Mort ! »

Le Groupe Noir planétaire ses buts et ses procédés pour corrompre

« Heureux qui a traversé les Mystères ; il connaît la source et la fin de la vie ». Pindare.

« Vous n’avez aucunes idées de l’Adversaire à affronter. Qu’est-ce qui vous effraie le plus ? Peu importe ce que c’est… C’est au-delà de tout ce que votre raison étriquée est capable d’imaginer. Moi, j’y suis parvenu, grâce à mes rêves ! » John Merchant, Hellraiser IV, Bloodline.

Poser ces questions revient également à poser celles qui suivent : Est-ce sur un Etre ou des Etres de nature bénéfique, œuvrant avec le Plan Divin de Vie et d’Evolution de la Conscience qu’est « branché » ce groupe ? Où sont-ce des êtres travaillant consciemment avec le côté sombre de la Nature ?


Une « hiérarchie » s’établit, en fait, dans l’Organisation « noire » de notre Planète : le Groupe Noir initial et les sous-groupes qui en dépendent.

1 – Le Groupe Noir Planétaire

« Nous vivons au XVIIIème siècle, Philippe Le Marchand, c’est fini le Moyen-âge, la raison gouverne le monde. On a remis Dieu à sa place (rangé aux oubliettes de l’Histoire et au rang des mythes). Si le Paradis n’existe pas, je ne vois pas comment l’Enfer existerait. » Hellraiser IV, Bloodline.

Ses Buts

La destruction de la Conscience humaine

Si la Loi Cosmique est l’Evolution de la Conscience, il est logique (et la triste expérience le prouve, hélas !) que ces êtres œuvrent pour sa destruction. Il serait trop long, et ce n’est pas le propos ici, d’expliquer pourquoi et comment ils en sont arrivés là, mais le fait est ; il faut donc le savoir. Il faut comprendre également qu’ils utilisent des hiérarchies d’êtres n’appartenant pas au plan humain, souvent désincarnés, pour effectuer leur horrible besogne de déstabilisation, de vampirisme et d’anéantissement final de la Conscience.

Le vampirisme de l’énergie humaine par circuit horizontal

Les membres de ce Groupe sont totalement coupés de la Source Energétique de l’Univers (Circuit de transmission verticale) et pour leur « survie », ils ont dû instaurer « un circuit de transmission horizontale » de l’Energie de Vie – le seul auquel ils ont accès – en allant « voler » celle-ci aux êtres humains (qui, eux, même à un degré d’évolution très bas, proche de l’animal, sont ouverts au Circuit Vertical). C’est là le vampirisme, au sens propre du terme.

En effet, « survie » signifie pour eux retarder leur annihilation, c’est-à-dire la destruction totale de leur être, car la Loi Divine a programmé pour chaque être, pour chacun de nous, l’acquisition de la Conscience et donc la Conquête de l’Eternité… Allant à l’encontre de cette Loi, ceux qui font partie de ce Groupe Noir, depuis des temps très reculés, savent que l’annihilation, à terme, est la seule issue à la voie qu’ils ont empruntée. Ce qu’ils ont souhaité pour autrui s’applique donc, à long et sûr terme, à eux-mêmes.

Ses procédés

Ce Groupe Noir de la Planète œuvre depuis des milliers d’années en détournant à son profit la Force de Destruction. C’est le « noyau sombre », le plus terrible qui n’ait jamais été et qui soit encore pour peu de temps. Il est responsable de la souffrance, c’est-à-dire des conditions horribles dans lesquelles se poursuit sur Terre l’Evolution humaine.

Vue synthétique de ses procédés

Ceux qui le constituent sont en très petit nombre et la plupart du temps désincarnés mais leur puissance réside dans le fait qu’ils maîtrisent parfaitement la manipulation des plans subtils dans lesquels les êtres humains vivent sans en avoir conscience. En termes techniques, ces êtres noirs manipulent nos vies en agissant sur les quatre derniers sous-plans (en comptant à partir du plus dense, « en bas ») du :

  • -Plan éthérico-physique (en activant les « feux » des désirs de violence et de sexualité débridée).
  • -Plan astral ou émotionnel (en activant le sadisme, la peur, la haine…).
  • -Plan mental, champ des idées concrètes (en inspirant des théories fondamentales erronées sur l’Univers et les Lois Divines et sur l’évolution humaine : athéisme, racisme, élitisme tortionnaire, culte de « l’inversion » affirmant que « seule existe la densité et ses rites : les sacrifices sanglants… ».

Action détaillée de ce Groupe

Voici comment ce Groupe Noir a opéré et tente d’opérer encore ; nous employons le temps « présent » mais ce processus se répète depuis des milliers d’années :

a) Il stimule les instincts humains les plus bas et en active ensuite le désir d’assouvissement (parmi ces instincts, comptons la violence et le goût du sang) en agissant occultement sur les sous-plans qui viennent d’être indiqués.

b) Il prolonge continuellement les conditions planétaires de souffrances (guerres, tortures, etc…) en jouant sur la violence humaine et l’attrait du sang ainsi activés.

c) Il utilise la souffrance humaine (douleur, pauvreté, manque d’amour, maladies, etc…), qui est la conséquence aussi bien de l’action de la « Loi du Karma » sur les hommes que du cycle infernal d’horreurs que lui-même inspire (lequel va déclencher ensuite Karma…) en insufflant aux êtres humains des sentiments de révolte et d’injustice à l’égard de la Loi Une. Cette Loi du Karma freine, en effet, l’assouvissement des appétits humains, pour que les êtres transcendent leur nature animale et elle châtie les actes de violence.

d) Il récupère le Message initialement libérateur de quelque Adepte venu en ce monde, Message ultérieurement érigé en Religion, pour le souiller très rapidement en y immisçant des idées, des mœurs et des pratiques, tendant toutes à enchaîner à nouveau les êtres humains à leur ignorance et donc à leur servitude.

e) Ces conditions étant créées par lui, il propose aux hommes la solution « miracle » à ces malheurs : comment être heureux ici-bas, dans un monde de terreur et de pénibilité, hors de portée « d’un Dieu inexistant » en d’autres termes, « comment arracher à la Nature » ce que la Loi Cosmique leur refuse provisoirement ; c’est là l’origine de tous les rites et cérémonies tendant à évoquer la Force de Destruction ; c’est à ce point que se créent des Groupes humains, « sous-groupes » par rapport au Groupe Noir initial, qui vont tenter de conjurer le malheur ambiant en suivant les instructions ainsi inspirées.


f) Enfin, pour calmer les interrogations éventuelles et craintives de certains hommes, en qui la Conscience étouffée murmure encore… il modèle le mental humain en inspirant des Théories fallacieuses sur l’Univers, reniant la notion même de Lois et de Karma, de Bien et d’Eternité possible hors de ce monde de matière dense.

g) Une fois ces sous-groupes instaurés, le Groupe Noir a à sa disposition plusieurs « Egrégores »…

h) Ceux-ci, étant le produit de l’adhésion d’hommes malheureux, d’ignorants mais aussi de pervers, chez qui, toutefois, le Circuit Vertical fonctionne encore, vont fournir au Groupe Noir Initial, extraite de façon horizontale (par vampirisme, donc), l’Energie, Source de Vie dont il s’est coupé.

2 – Les sous-Groupes Noirs

« Nous vivons au XXIème siècle, chers amis, c’est fini le Moyen-âge, la science et la raison gouvernent le monde. On a remis Dieu à sa place (au rang des croyances, des mythes et des légendes). Si la Grande Loge Blanche n’existe pas, je ne vois pas comment la Loge Noire existerait. »

Ils dépendent, en conséquence, de ce Groupe Noir, mais sans avoir nécessairement conscience de cette soumission, de cette transmission de courant désastreuse. Leurs membres accomplissent ce que le Groupe attend d’eux : la transmission de l’énergie humaine, que ce Groupe extrait horizontalement, et la propagation de pratiques immondes ainsi que de Théories fallacieuses sur l’Univers, diffusion qui fait perdurer ce cycle maudit ; en échange, ils obtiennent « facilement », en se soustrayant provisoirement à ce que leur Karma individuel avait programmé – par l’entremise des Forces négatives, pouvoir et assouvissement de toutes leurs passions.

Ces « sous-groupes » se divisent en plusieurs catégories, allant de la malignité la plus avérée à un caractère néfaste difficilement perceptible.



Que pensez-vous de cet article ? Partagez autant que possible. L'info doit circuler.


Veuillez aider à soutenir les médias alternatifs. Nous suivons la vérité, où qu'elle mène. Merci


ELISHEAN 777 Communauté pour un Nouveau Monde

(Vu 420 fois, 1 visites aujourd'hui)

Laisser un commentaire