Le masque est ce que l’on porte sur le visage pour se cacher, dissimuler notre vraie nature. D’un point de vue symbolique, le masque évoque l’égo qu’on superpose à notre être véritable par crainte de nous montrer tels que nous sommes.

Le masque nous évite donc d’être confronté à nos blessures profondes. Celles de notre petite enfance, qui découlent des expériences vécues avant l’âge de 7 ans, quand nous agissions selon notre cœur.

En grandissant, nous avons appris à éviter les coups. Nous nous sommes créés une personnalité qui n’était pas vraiment nous, mais qui nous permettait d’évoluer tranquillement, en passant sous les radars… Depuis, nous utilisons ce masque pour nous protéger du regard des autres, de leur jugement et par la même de la souffrance. Abandonnant lâchement la moindre chance d’être aimé pour ce que nous sommes vraiment.

La plupart des gens ignorent qu’ils sont à l’origine de leurs propres tourments. Du vide qu’ils ressentent, de la peur du rejet ou de tout un tas de choses… Ils ont oublié qu’ils portent un masque depuis l’enfance, bien que ce déguisement soit devenu un lourd fardeau à porter. J’entends presque résonner les paroles de Jésus : Venez à moi, vous tous qui peinez et ployez sous le fardeau, et je vous soulagerai ». Un appel au retour vers la paix du cœur.

Celui qui n’a plus peur d’être confronté à ses propres ombres, n’a plus peur d’en voir le reflet chez l’autre. Celui-là ne porte plus de masque. Il domine son égo, il l’a domestiqué. Une telle personne peut donc déambuler sans fard ni artifice, être telle qu’elle est vraiment. Elle ne craint pas le regard d’autrui. Elle voit dans ce regard, le reflet de son âme.

Nous ne sommes tous qu’Un. Nous sommes tous reliés, sur le plan de l’âme. Une fois dans la matière, nous attirons à nous ce que nous avons besoin de comprendre, à travers l’autre. L’autre est le miroir de nos propres ombres, qu’elles nous plaisent ou non. Quand nous portons un masque, nous refusons de voir et d’être vu tels que nous sommes. Dans la nudité de l’être véritable. Nous refusons d’affronter ce qui nous permettrait de changer, d’évoluer pour faire grandir notre âme. Et par là-même nous dévions de notre chemin de vie.

La mascarade mondiale qui se joue actuellement est symbolique et par là-même initiatique. Le monde des faux semblants et des apparences fait sa propre satire. Que ce soit pour prévenir ou provoquer le changement, celui-ci est désormais inéluctable. Une fois poussée à l’extrême, la divine comédie se révèle au grand jour.

Il appartient à chacun de faire tomber son masque, d’oser se voir tel qu’il est. Nous sommes des humains imparfaits sur le chemin de notre divinité. Pour arpenter ce chemin sincèrement, démasquons l’égo afin de faire chanter le cœur et l’âme, sans fard ni artifice d’aucune sorte.

Aurélie d’Arcadie.

https://lespagesdarcadie.com


Que pensez-vous de cet article ? Inscrivez-vous et rejoignez la conversation





Merci à tous pour votre soutien.

Beaucoup d'entre vous sont avec moi, par le coeur et la pensée, et je vous transmet ma gratitude... Vous pouvez assurer la continuité de ce site de plusieurs manières... En partageant les articles que vous avez aimé... En achetant vos livres et vos produits préférés sur Amazon via ce site... Ou, si vous en avez la possibilité, en faisant un don (si minime soit-il)... Recevez toute ma gratitude... Mon Amour vous accompagne...


Votre aide est importante pour continuer... Merci




ELISHEAN777 Communauté pour un Nouveau Monde  © Elishean/2009-2020


Tags:
0 Commentaires

Laisser une réponse

Imaginer un Nouveau Monde © Elishean 2009 - 2021

CONTACT

Vous pouvez nous envoyer un e-mail et nous vous répondrons dès que possible.

En cours d’envoi
ut adipiscing ut Nullam sem, Donec facilisis Phasellus nec lectus mattis Curabitur
ou

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

ou

Create Account

%d blogueurs aiment cette page :