Traduction du livre de Phyllis V. Schlemmer : The Only Planet of Choice: Essential Briefings from Deep Space

Phyllis V. Schlemmer est une médium célèbre aux États-Unis. Son père et sa mère possédaient tous les deux le même don. Elle est aussi guérisseuse depuis l’âge de 5 ans. Elle a permis à plusieurs compagnies américaines de découvrir des gisements de pétrole, de gaz naturel et de métaux précieux, et au FBI de retrouver plus d’une vingtaine de personnes disparues.


Sorti en 1993, son livre est considéré par certains comme l’un des plus importants de notre époque. Il est le fruit de plus de vingt années de contacts et de recherches. Parmi les dizaines de milliers de personnes qui l’ont déjà lu, des centaines ont témoigné pour décrire l’impact profond qu’il avait eu sur leur vie.

Ce livre résume vingt années de communications reçues de neuf Êtres Cosmiques, des entités collectives qu’elle nomme « The Nine » (« Les Neuf »), et avec lesquels elle continue aujourd’hui d’être en relation télépathique depuis sa résidence en Floride. Selon Phyllis Schlemmer, le Conseil des Neuf désigne ceux que les Hébreux nomment les Elohim et fut pour la première fois impliqué sur notre planète il y a 34.000 ans. Les Elohim vivent dans une région du Cosmos qu’ils appellent « la Zone froide » et qui correspond à une dimension particulière de notre univers.

Enseignement du Conseil des Neuf :

Visites

De nombreuses personnes utilisent le mot « extraterrestre » pour décrire un visiteur venu de l’espace. Extraterrestre est un autre mot, qui est plutôt plus convivial. Par souci du format des questions et réponses, le mot utilisé par l’interrogateur a été laissé, bien que même Tom remette en question notre utilisation de « Alien ».

Si nous souhaitons favoriser l’ouverture entre tous les êtres de l’Univers, peut-être devrions-nous aussi regarder notre vocabulaire ? Dans une discussion entre Andrew et Tom de nombreuses années plus tôt, Andrew avait demandé à Tom à propos des ovnis, s’ils étaient des manifestations créées. Tom avait répondu : « Beaucoup de choses volantes que vous appelez OVNI viennent de chez nous, mais elles viennent aussi d’autres endroits, et elles se présentent sous une forme physique. Mais beaucoup d’entre elles ne sont pas physiques. Elles sont comme votre écran de cinéma ».

Ce chapitre commence par une conversation entre Tom et deux invités, en 1991.

Tom : Elarthin est l’une des vingt-quatre civilisations chargées d’unifier les énergies des vingt-quatre avec celles de votre planète pour son évolution vers la grandeur ; et ce en apportant à l’humanité des informations sous une forme de communication qui s’inscrit dans le sol. D’autres sur la planète Terre sont venus de différentes civilisations de l’Univers – ceux de Hoova sont venus et ont été implantés à trois reprises. D’autres sont venus d’autres civilisations. Et puis il y en a des civilisations qui n’ont pas évolué au même niveau que celles qui ont une conscience collective . Les origines de l’humanité n’ont pas évolué à partir des animaux de la matière terrestre. Il y avait un groupe qui a émergé de lui-même – tous les autres ont été colonisés et fusionnés pour créer des espèces.

INVITÉ : Avons-nous un lien particulier avec ceux de la constellation de la Lyre, qui ont déménagé dans les Pléiades?

Tom : Ceux qui ont été semés sur cette planète Terre ont également été semés dans d’autres systèmes de votre galaxie. Les Pléiades sont dans votre galaxie terrestre. Sachez qu’il y en a certains dans cette arène qui ont une grande négativité. Sais-tu cela?

JEAN : Êtes-vous en train de dire que les êtres des Pléiades sont aussi des cousins ​​des nôtres ? Qu’ils ont été semés comme nous ?


Tom : C’est exact. Oui.

INVITÉ/2 : L’un des gouvernements de la planète Terre travaille-t-il en collaboration avec un groupe d’ une autre source, de Reticulum, qui se trouve à trente-sept années-lumière de la Terre?

Tom : C’est aussi dans cette galaxie. Il y a des agences gouvernementales sur cette planète Terre qui ont connaissance d’autres espèces dans votre galaxie. Il y a beaucoup d’Elarthin qui ne viennent pas de votre galaxie, nous non plus. On pourrait dire que ceux de cette galaxie travaillent au sein d’une entreprise. Si vous avez une méga-société qui a de nombreuses divisions en son sein, alors au sein de ces divisions, il y aura des unités qui fabriquent, vendent ou entretiennent, sans nécessairement savoir à qui elles appartiennent. Si vous entrez dans une unité individuelle, vous trouverez un gestionnaire de cette unité. Mais cette personne ne serait pas le directeur général de toute la société. C’est l’ordre de cette galaxie. Ne vous limitez pas ou ne vous attachez pas uniquement aux systèmes solaires de votre propre galaxie.

INVITÉ : Puis-je demander si le phénomène actuel que nous appelons les « crop circles » qui se forment en Angleterre est créé à partir de l’extérieur de la planète Terre?

Tom : C’est ainsi. Quand quelque chose se passe dans votre système solaire, cela s’imprime puis se manifeste sur Terre.

INVITÉ : Pourriez-vous s’il vous plaît expliquer un peu la pensée derrière les messages qui sont codés dans les cercles de maïs? Quel est le but?

Tom : Il est d’une grande importance pour l’humanité d’avoir la compréhension d’autres réalités d’ existence au sein de votre univers, d’autres systèmes d’énergie avec la capacité de les concrétiser à partir de grandes extensions de temps, de formes et de matière ; pour votre humanité de remettre en question leurs origines, leur expansion d’esprit et le temps présent. Ceux des Vingt-Quatre sont venus sur votre planète Terre. Ceux d’autres civilisations ont souvent visité, depuis le début de l’histoire de l’ humanité.

Des visites ont été faites par d’autres très fréquemment. Veuillez consulter vos dossiers historiques.  Jusqu’à présent, cela n’a pas marqué l’humanité, car ces autres réalités ont été en grande partie éliminées de la programmation de l’humanité. Alors que cette planète Terre se dirige vers son importance évolutive et la raison de son existence (car c’est, comme vous le savez, la seule planète avec la liberté de choix), ces civilisations tentent d’apporter à l’humanité des informations concernant d’autres êtres, d’autres espèces, d’autres formes d’énergie, afin que l’humanité puisse regarder cela, l’interroger, puis l’approfondir. Le défi est de présenter une alternative. Une alternative à questionner, n’est-ce pas ? Vous avez maintenant été alerté de ces champs d’énergie qui existent.

INVITÉ : Y a-t-il des idées spécifiques derrière les motifs qui se forment dans les crop circles? Y a-t-il un programme prévu pour nous aider à construire une image de ce qui est représenté dans les crop circles?

Tom : Maintenant, raisonnez, étudiez et réfléchissez à cela à fond. Tout ce qui a été envoyé dans l’espace depuis la Terre est réfléchi, afin que ceux de la Terre puissent comprendre que lorsque vous créez une situation qui pourrait être catastrophique, cela peut alors impressionner dans l’esprit des gens l’effet qu’une unité peut avoir sur le tout.

JOHN : Combien d’organisations scientifiques et gouvernementales ont établi des liens, ou fait de telles interprétations?

Tom : Vous n’êtes pas les précurseurs?

JOHN : Nous nous demandons s’ils sont parvenus à une conclusion par eux-mêmes ou si ce projet est celui qui va publier cette information.

Tom : Oui. Cependant sachez qu’il existe de nombreux groupes qui les créent, pour fausser le but réel. Il n’est pas possible d’en parler pour le moment. Car l’humanité ne pourrait pas comprendre, car l’incrédulité n’ajouterait alors aucune crédibilité. Certains cercles sont issus de civilisations qui souhaitent le plus haut, et il y en a d’autres qui souhaitent confondre et ajouter leur annexe aussi.  Il est temps de créer un esprit à l’affût au sein de l’humanité, pour remettre en question, comme vous le faites maintenant avec vos questions.

INVITÉ/2 : Est-il possible de donner des indices aux chercheurs sur les cercles afin qu’ils puissent distinguer quelle est une véritable formation de culture qui vaut la peine d’être examinée et quelles sont les autres, pour ne pas confondre?

Tom : Ceux de la confusion ont des cassures… C’est une sorte de dégât.

INVITÉ : Dégâts des tiges du maïs au champ?

Tom : Oui.

INVITÉ/2 : Donc les cercles qui ont des tiges bien pliées, ce sont ceux qui ne sont pas endommagés, juste pliés, ce sont ceux qui sont…

Tom : Ils sont tournoyés. Il existe de nombreuses civilisations, pas toutes… ce sont des sous civilisations. Ce qui est important n’est pas ce qui est fait par qui. Ce qui est important, c’est l’observation d’autres réalités. Laissons les personnalités humaines retirer leurs propres grains de sable de leurs propres yeux… Il y en aura plus, et il y en aura moins. Dans certaines régions, il y en aura plus, et là où il y en avait plus, il y en aura moins, oui. Il n’y a pas que l’humanité qui essaie de semer la confusion.

GUEST/2 : Dans quelques cercles l’année dernière [1991], certains chercheurs ont détecté une radioactivité d’un type particulier qui ne se trouve pas sur la planète Terre.

Tom : N’est-il pas logique que les véhicules capables de traverser les dimensions de l’enveloppe spatio-temporelle rayonnent différemment ?

INVITÉ/2 : Oui.

Tom : On se demande pourquoi l’humanité est aussi dense que sa planète. [Rires]

INVITÉ/2 : Eh bien, nous nous réveillons lentement. Et certainement les formations végétales ajoutent à l’éveil de ceux qui se concentrent sur elles.

Tom : Pensez-y aussi. Au fur et à mesure que des dommages atmosphériques sont causés et créés, ils créent des champs d’énergie qui peuvent bouleverser la végétation sur la planète Terre. Vous comprenez que cette atmosphère qui entoure la planète Terre est un dispositif de protection? Vous comprenez qu’il y a une influence d’autres positions planétaires? Et quand il y a des trous de souris dans l’atmosphère, alors il y a, à partir d’autres positions planétaires, des champs d’énergie qui peuvent affecter la végétation. Oui.

INVITÉ/2 : Quand vous parlez de positions planétaires, voulez-vous dire des planètes dans notre système solaire ou dans un spectre plus large?

Tom : Dans votre système, les planètes qui ont des appareils sur elles, sont restées dans le passé. Nous ne souhaitons pas pour le moment entrer dans les détails, notre être [Phyllis] est en faiblesse. Par conséquent, nous vous demandons seulement de poser des questions d’urgence Oui.

La dernière partie de cette transmission, qui s’est terminée là, a eu lieu en 1992. Voici un autre échange du début des années 90 : avec un accent particulier sur la technologie :

BRIAN : Je voulais poser quelques questions sur une récente (90-91)série de déclarations faites aux États-Unis concernant la présence de véhicules extraterrestres dans la région du Nevada. Y a-t-il un commentaire général que vous pourriez faire sur l’authenticité de ces déclarations?

Tom : Comme beaucoup le savent, la réalité physique des civilisations inférieures sur cette planète Terre est un fait. Comme ils ont des technologies et des informations, ne créez pas l’erreur de croire que leur motivation est plus élevée à tout moment, en visitant votre planète Terre. Une partie de cette motivation est en effet préparée pour être utilisée, si nécessaire : les espèces terrestres pour leurs propres environnements, sur leurs propres planètes. Tous ne sont pas ici pour l’amélioration de la planète Terre, bien qu’il y ait ceux qui travaillent pour l’amélioration de la planète Terre. Ils ont une existence physique.

BRIAN : Êtes-vous en train de dire qu’il y a plus d’un groupe impliqué dans les expériences sur le site de test du Nevada?

Tom : Il existe actuellement une totalité de douze groupes différents de civilisations physiques – qui sont venus sur la planète Terre pour étudier l’environnement. Tous ne sont pas bien intentionnés. Le Conseil a dit que je dois être clair pour vous. Tous ne créent pas des expériences.

BRIAN : Il semblerait qu’une partie de la technologie impliquée dans les véhicules qu’ils ont amenés ici soit sur le point d’être découverte par des gens ici sur Terre. Y aura-t-il une tentative pour empêcher que ces découvertes soient utilisées et développées?

Tom : Tu veux dire par d’autres civilisations, ou par celles des anti-peuples de la planète Terre?

BRIAN : Je parle des découvertes faites par les physiciens ici sur Terre. Je me demande si leurs efforts seront empêchés de quelque manière que ce soit par les extraterrestres?

Tom : Ce n’est pas le but de ceux que vous appelez « extraterrestres ». Pourquoi sont-ils des extraterrestres?

JOHN : Eh bien, c’est juste un mot que nous utilisons pour tout ce qui ne vient pas de la Terre.

Tom : Oui.

JOHN : Vous dites que ce n’est pas leur but, pourriez-vous indiquer quel est leur but spécifiquement?


Tom : Il y a plusieurs objectifs. Ceux qui ont de bonnes intentions travaillent pour empêcher la destruction totale de la planète Terre, et pour la surveiller et, si nécessaire, empêcher une fin totale. Car à la fin, il faudrait tellement de temps pour recommencer qu’il n’est pas possible de recommencer.

La situation de la planète Terre est également que sa destruction créerait alors une énergie qui pourrait alors affecter d’autres systèmes de l’Univers. Il y a aussi ceux qui souhaiteraient venir ici parce qu’ils ont commencé la destruction de leur propre planète physique et sont à la recherche d’un endroit pour se reloger. Par conséquent, ils expérimentent sur l’humanité et l’animal pour tester les possibilités disponibles.

BRIAN : Qu’arrivera-t-il à l’homme qui nous en a parlé, sera-t-il puni d’une manière ou d’une autre?

Tom : Comme vous le savez sur votre planète Terre, le pays des États-Unis, a créé une situation secrète parmi ses habitants qui ne peut pas être révélée – ils n’ont pas révélé les faits. Par conséquent, toutes les tentatives seront faites pour lui créer une injustice. S’il arrive un moment sur votre planète Terre où les gens fonctionnent comme une force unifiée contre ces croyances philosophiques qui ne sont pas correctes – comme la destruction de dire la vérité aux gens – alors les gens s’impliqueront, et si assez de gens le font, ils ne peuvent pas punir tout le monde.

JOHN: Si suffisamment de gens le savent, ce sera une protection pour lui, dans un sens.

Tom : En signe de protestation. Oui.

JOHN : Maintenant, le peuple américain qui travaille là où il travaillait, quelle est sa motivation pour travailler avec ces extraterrestres – comme nous les appelons?

Tom : Vous parlez de leadership, pas des autres?

JOHN : Je parle des gens du Nevada, des scientifiques et des dirigeants là-bas : ils sont vraisemblablement intéressés à des fins militaires, ou quoi?

Tom : Il y a ceux qui s’intéressent à l’amélioration de l’humanité, et il y a ceux qui sont le plus préoccupés par les autres « extraterrestres » qui s’approchent de la planète Terre, donc ils cherchent des informations technologiques pour arrêter leur arrivée.

BRIAN : Je vois. Les efforts pour comprendre la technologie extraterrestre seront-ils couronnés de succès?

Tom : Ils ne sont qu’à un petit pourcentage de l’achèvement.

BRIAN : La technologie des véhicules extraterrestres est-elle la même que la technologie de charge condensée dont je suis au courant?

Tom : C’est dans ce domaine. Ce sont deux polarités qui se chevauchent et se superposent exactement, et chacune charge l’autre. C’est « comme dessus, donc dessous » comme pour l’emblème de Hoova – l’étoile à six branches, vous comprenez?

JOHN : Oui, l’étoile de David est constituée de deux triangles.

Tom : Au lieu d’une répulsion par charge magnétique, c’est une attraction par charge magnétique.

BRIAN : Eh bien, les véhicules extraterrestres fonctionnent en contrôlant la gravité, semble-t-il.

Tom : Qui a à voir avec la décharge magnétique. Il s’agit de créer un champ magnétique. C’est la décharge, lorsque vous relâchez le magnétique. Lorsque vous fonctionnez avec le magnétique, vous attirez toutes choses vers vous. Quand on sait décharger alors la propulsion est inversée. Faire fonctionner et libérer des champs gravitationnels est lié aux champs magnétiques.

BRIAN : Eh bien, toutes les descriptions ne disent rien sur les champs magnétiques, elles parlent de champs gravitationnels , qui sont différents, et elles disent que cela nécessite un élément spécial, l’élément 115. Savez-vous ce qu’est 115?

Tom : Cela libère l’attraction magnétique.

JOHN : Êtes-vous en train de dire que lorsque vous utilisez le mot « magnétique », c’est la même chose que lorsque nous utilisons le terme « gravitationnel » ici?

Tom : Si vous avez de l’attraction, un champ d’énergie qui tient sur votre planète Terre, c’est magnétique.

JOHN : OK Nous avons utilisé des termes différents.

BRIAN : Une des choses qui s’est produite, c’est quand ils ont mis une flamme de bougie allumée dans le champ.

Tom : Cela a créé un vide.

JOHN : Un vide temporel.

Tom : Comprenez-vous que dans ce mouvement il est possible de se déplacer rapidement ? Quand le non-frottement est créé.

BRIAN : Alors, n’y a-t-il pas d’action/réaction?

Tom : Il y a la liberté.

BRIAN : Dans combien de temps pensez-vous qu’il y aura plus d’informations sur ces véhicules et sur…


Tom : Vous parlez de diffusion d’informations? Ils ne divulgueront pas l’information.

JOHN : Les extraterrestres leur ont-ils demandé de garder le secret aussi?

Tom : C’est exact, ils travaillent en collaboration avec eux.

JOHN : C’est donc une entreprise entièrement coopérative.

Tom : À certains égards, à d’autres non.

JOHN: Il y a donc une certaine retenue des deux côtés. Êtes-vous en train de dire que les extraterrestres retiennent également les différents motifs que vous avez déjà mentionnés avec les habitants du Nevada?

Tom : Il y a ceux qui travaillaient en collaboration avec ces civilisations mineures, et ces civilisations ont commencé à les contrôler. Il y a d’autres civilisations qui ne coopèrent pas avec cela, et sont en effet éliminés dans la physicalité. Tu comprends ça?

JEAN : Oui.

Tom : Par peur, le gouvernement des États-Unis et d’autres coopèrent.

JOHN : Eh bien, c’était la question suivante : y a-t-il d’autres groupes d’étrangers travaillant avec d’autres gouvernements de la même manière? Dans d’autres parties du monde?

Tom : Il y a eu de nombreuses visites, apparitions physiques et accidents qui ont été acheminés vers les États-Unis, et il y a également eu des tentatives en Russie d’enquêtes en coopération avec les
États-Unis.

JOHN : Alors, ce projet se poursuit-il en ce moment en Russie, ou est-ce quelque chose qui s’est produit dans le passé et qui n’existe plus?

Tom : Il y a un échange d’informations avec les USA.

BRIAN : Les extraterrestres sont-ils impliqués dans les expériences du Nevada – sont-ils impliqués dans des expériences génétiques sur des êtres humains?

Tom : Ce sont ceux qui souhaitent savoir s’ils peuvent exister sur la planète Terre en prélevant des échantillons de tissus pour la culture.

BRIAN : Donc ce même groupe qui a fourni les véhicules est également impliqué dans la recherche génétique?

Tom : Si vous utilisez cette terminologie, oui. Nous vous dirions, soyez très prudent.

BRIAN : Eh bien, c’était ma question suivante. Est-il dangereux de persister à essayer d’en savoir plus à ce sujet?

Tom : Il est important d’assimiler, d’être dans une forme d’observation, mais d’être dans une grande prudence. Et soyez très prudent lorsque vous êtes impliqué dans des informations provenant d’autres personnes. Et méfiez-vous de tout ce que vous appelez le réticulum, dans votre Voie lactée. Méfiez-vous de ceux qui disent qu’ils sont de là-bas.

JOHN : A quel niveau aux Etats-Unis ce projet est-il contrôlé?

Tom : Le plus haut niveau.

JOHN : Donc c’est du président vers le bas, n’est-ce pas?

Tom : Ce n’est pas lui qui contrôle, mais le chef de l’Etat a été impliqué dans le passé, c’est une affaire exceptionnelle. (Cette conversation a eu lieu en 1990)

JOHN : C’est donc la CIA qui contrôle le projet?

Tom : Ce terme n’est pas correct. Ce n’est pas dans une forme. C’est la création d’un élément qui est au-dessus. Ce qui est important, c’est que vous commenciez à comprendre les implications. Dans le passé, l’humanité n’a pas compris les informations que nous avons données sur les civilisations et le Conseil des Neuf. Maintenant, il est important de comprendre et de savoir que ce qui a été commencé dans le passé existe et continue, et il est temps que l’humanité connaisse l’importance de cette information, mais à une époque où il peut y avoir de la franchise, sans interférence du gouvernements de l’humanité.

STEVE : J’aimerais que vous parliez de l’importance que vous accordiez au milieu des années 70, à cette époque, on insistait beaucoup sur l’apparition d’êtres qui interviendraient d’une situation mondiale critique, et cela ne s’est pas produit. Avez-vous, peut-être une brève explication de la raison pour laquelle cela a été tant souligné à l’époque et si cela pourrait encore être une option?

Tom : Il y a eu des observations d’autres civilisations, pas toutes utiles à la planète Terre, et il y a aussi eu des contacts avec plusieurs personnes qui ont autorité dans différents pays de votre planète Terre. Il y avait également un accord entre plusieurs pays pour ne pas autoriser la divulgation publique d’informations à ce sujet , et aussi pour éliminer des parties de leurs engins destructeurs les uns contre les autres, de peur que d’autres civilisations imprègnent la planète Terre. Ceux qui n’ont pas toujours profité de cette planète Terre ont également passé des accords avec certains pays de la planète, par peur de représailles.

JOHN & STEVE : Des représailles?

Tom : Représailles : les vingt-quatre civilisations, et celles qui sont en conjonction avec elles, arriveraient si la planète Terre était au bord de la destruction de ces civilisations inférieures. Ceux-ci souhaitent maintenir la planète Terre dans son état d’être, car ils l’ont également considérée comme un véhicule pour eux-mêmes. Les civilisations des Vingt-Quatre ne permettront pas non plus une prise de contrôle complète, mais l’humanité doit avoir conscience de l’existence des Vingt-Quatre, et de ceux qui travaillent en conjonction, et de ces autres. Ensuite, il peut y avoir un sens du jugement correct lorsque des informations sur les extraterrestres sont reçues. Ceux des autres civilisations inférieures attendent aussi car ils jouent à l’attentisme. Vous avez posé des questions sur le débarquement dont nous avons parlé en votre année 1976 : il n’était pas approprié pour les Vingt-Quatre, car nous souhaitions ne pas avoir la responsabilité d’interactions physiques qui créeraient plus de destruction polluante de la Terre : l’humanité crée déjà assez de destruction de pollution . Est-ce clair?

STEVE : C’est clair en grande partie mais pas très clair sur la façon dont la pollution serait causée par une intervention…

Tom : Ces civilisations inférieures qui ont observé la planète Terre, et ont pris contact avec les gouvernements, et qui sont en partie au dedans des êtres sur la planète Terre et dans ce royaume aussi, auraient des conflits guerriers avec les Vingt-Quatre ou ceux qui travaillent avec eux :
cela signifierait donc un dispositif destructeur dans l’atmosphère de la Planète Terre. L’humanité dans sa grande crainte, n’aurait pas reconnu ou compris qu’il y a aussi des gens de bien.

JOHN : Parce qu’ils ne verraient que deux groupes…

Tom : Destruction

JOHN : …. se détruisant l’un l’autre.

Tom : C’est exact, et cela créerait alors une pollution cauchemardesque destructrice de portions de la planète Terre. Nous devons trouver un autre moyen de supprimer ces autres à ce moment-là.

STEVE : Il semble y avoir une implication que plusieurs atterrissages ont en fait eu lieu…

Tom : C’est exact, c’est connu par la Russie, par le gouvernement des USA, et dans d’autres pays où il y a une communication avec ces deux pays. Cela a également aidé à mettre fin à la non-communication des uns avec les autres car ils savaient qu’ils devaient maintenant commencer à être ensemble. Nous parlons des, vous les appelez ‘biggies’ (grands ou élites).


JOHN : Les deux super-pouvoirs [c’était en 1990].

Tom : Car ils savaient que s’ils restaient séparés, ils ne pourraient pas survivre.

STEVE : Est-ce parce qu’ils ont interprété leurs découvertes comme étant dangereuses pour la Terre?

Tom : Oui.

STEVE : Ils considéraient les civilisations extraterrestres comme l’ennemi.

Tom : Ceux qui ont joué entre eux, oui.

JOHN : Donc ce que vous dites, c’est que les civilisations qui sont venues sur Terre, et se sont permises d’interagir volontairement. Cela a-t-il été fait avec des tensions et des conflits par exemple aux États-Unis?

Tom : Ce n’est pas ce que nous voulions dire. Ceux qui ont été en contact avec ces gouvernements, et avec ces véhicules que les gouvernements ont pris en main : certains de ces incidents ont été accidentels, d’autres ont été intentionnels, mais dans l’ensemble, ils ont tenté de s’allier, et les « grands » ont décidé qu’ils devaient s’aligner. Les « grands » ont décidé qu’ils devaient s’aligner, car ils ne sont pas sûrs des motivations de ces civilisations. Leurs motivations ne sont pas bonnes, et il y a aussi des enlèvements.

JOHN: Ils ont enlevé certaines personnes.

Tom : C’est exact. Les « grands » de la planète Terre ont décidé de s’aligner les uns sur les autres afin de pouvoir garder un front cohérent.

JOHN : Oui, donc au fond ce que vous dites c’est que les vingt-quatre civilisations ont décidé de rester à l’écart pour ne pas se mêler à ces autres forces, que ce soit dans l’esprit des gens, ou en fait dans un conflit.

Tom : C’est exact.

JEAN : Oui, d’accord. Eh bien et ensuite?

Tom : S’ils peuvent influencer le Croissant (les pays islamiques) – c’est pourquoi le pays des États-Unis essaie de changer cette situation – s’ils peuvent activer le Croissant ou provoquer de l’irritation, ils créeront alors une situation sur la planète Terre qui sera source de division. les civilisations inférieures entreront alors dans une position qui peut créer plus de dévastation.

Nous du Conseil des Neuf, vous devez comprendre que nous devons fonctionner d’une manière qui n’engendre pas la peur de la dévastation. Il est important que l’humanité sache qu’il y en a d’autres qui ont de bonnes intentions pour elle et souhaitent seulement aider à l’élévation de la planète Terre. Nous ne permettrons pas la destruction de la planète Terre, mais l’humanité doit commencer à s’aider elle-même et à prendre des décisions basées sur la survie de la planète Terre.

STEVE : Ce que vous dites est une bonne et une mauvaise nouvelle, car nous avions pensé en 1988 que le « rapprochement » entre les grandes puissances signifiait un développement et une élévation de la conscience et peut-être une entrée de la rationalité dans les affaires internationales…

Tom : Cette fois, la menace de la force a amené ce rapprochement : même si cela n’a pas d’importance si c’était la force ou la volonté, car dans l’unité, ils sont devenus des partenaires contre une autre menace qui peut apporter la destruction, et dans l’unité, ils se voient comme des humains – donc cela a profité à la planète Terre.

MIKI : Pouvez-vous nous parler des circonstances dans lesquelles un débarquement majeur des vingt-quatre civilisations sur Terre serait effectué?

Tom : S’il y avait un impératif d’atterrir en raison d’une destruction majeure sur la planète Terre, alors
les civilisations s’accumuleraient sur les grandes villes pour amener ceux au pouvoir à arrêter la destruction. Il y a ceux dans l’atmosphère de la Terre, et ceux qui sont proches de votre planète Terre qui se rendrait rapidement visible s’il y avait la nécessité.

Altea a dit de vous dire que les plans pour un débarquement sont actuellement en attente, car en ce moment cela créerait un grand chaos – car le pourcentage d’humains acceptant l’existence des civilisations est insuffisant, et aussi parce que nous ne voulons pas provoquer d’attaque guerrière par les humains sur les visiteurs des civilisations. Cependant, nous vous assurons que si la planète Terre était proche d’une destruction majeure, les civilisations arriveraient et l’arrêteraient.

MIKI : Est-ce seulement en cas de grand danger pour ce monde qu’un atterrissage se produirait?

Tom : Cela arriverait quand ceux de la planète Terre ne ressentiraient pas le besoin d’attaquer, ou s’il
y avait un grand danger sur la planète Terre – alors en aucune conséquence cela arrivera. Mais actuellement, ils sont en attente, oui. Je vais vous expliquer l’atterrissage et ce que cela signifie pour votre planète. Notre technologie vous aidera tout d’abord à comprendre comment faire pousser vos légumes, élever votre bétail, purifier votre eau, et élever la vibration des âmes – pour les faire sortir des ténèbres.

Quand nous disons « ténèbres », nous ne parlons pas de négativité, mais de véritables ténèbres,  ans lesquelles les gens ne voient pas et ne comprennent pas le cosmique. Et ils ne comprennent pas non plus que lorsqu’ils se détestent et sont en colère, cela crée un problème pour l’Univers. Ce n’est qu’en élevant le niveau de cette planète et le niveau de conscience de cette planète, perfectionnant l’amour et perfectionnant le noyau qui est à l’intérieur de chaque humain, que nous pourrons alors continuer et perfectionner d’autres planètes dans les galaxies.


Cette planète est l’une des plus basses où une âme vient pour apprendre une leçon. La tragédie est la densité de cette planète – c’est comme un bourbier, elle est collante, et ces êtres sont piégés dans cette viscosité. Nous allons élever le niveau de cette planète avec votre aide, ce qui fera de cette planète une planète plus légère. L’énergie venant alors de cette planète sera envoyée dans l’Univers, et aidera à élever le niveau de conscience et les niveaux des autres planètes. Comprenez-vous ce principe?

ANDRÉ : Oui. Maintenant, je suppose que tout cela sortira dans la nouvelle science que vous avez dit une fois que vous nous donneriez?

Tom : C’est vrai. Il y aura des mutations. De plus, votre planète sera élevée à ce type de vibration où il y aura des relations physiques, mais ce ne sera pas la préoccupation principale. Cette énergie sera
mise à profit pour préserver cette planète. Nous ne nous opposons pas au sexe, et ce n’est pas notre affaire en ce qui concerne vos relations physiques, nous réalisons la nécessité des relations physiques. Mais nous parlons d’élever le niveau de vibration, afin que l’énergie ne soit pas dissipée dans les relations physiques.

Ces nouveaux êtres qui arrivent sur votre planète et naissent sur votre planète, les enfants qui ont des ‘sonars’ en eux  J’allais essayer de vous donner les noms des différentes galaxies et planètes d’où viennent ces êtres pour aider la Terre, mais les noms sont si difficiles dans votre langue.

ANDREW : Euh, merci…

Tom : Tu es dérangé par quelque chose… ?

ANDREW : Non, pas vraiment. Je sais simplement que ce que vous dites est beau et clair, et c’est
comme se faire zapper !

Tom : Oui. Je comprends.

ANDREW : Pourriez-vous simplement donner une description simple de ce à quoi ressemblerait un atterrissage ?

Tom : Un atterrissage n’aurait pas lieu d’un seul coup. Cela commencerait et pendant neuf jours il y aurait des atterrissages qui auront lieu partout sur cette planète. Il y aurait un atterrissage visuel, avec de nombreux types d’engins différents, mais avant d’atterrir, nous émettrons un faisceau qui annulera la peur des gens. Les films et les livres ont planté une graine de reconnaissance de nous, et les gens s’en souviendront. Et cette énergie, le faisceau que nous envoyons, viendra de cette énergie-graine qui est déjà plantée.

JOHN : Je comprends que les événements spirituels majeurs qui ont lieu de temps en temps sur Terre peuvent se produire sous de nombreuses formes différentes. La forme d’atterrissage est-elle choisie en raison du type de croyances et de compréhensions que les gens ont à cette époque particulière, à l’ère spatiale..?

Tom : L’humanité sort maintenant des véritables âges sombres de cette planète et prend maintenant conscience de l’existence d’autres formes de vie dans d’autres parties de cet univers. Et l’humanité commence maintenant à comprendre qu’il y a plus qu’elle-même. Les gens ont toujours supposé qu’il y avait quelqu’un qui s’occupait de tous leurs problèmes. Mais ils supposaient aussi à travers leur ego qu’ils étaient la seule existence qui comptait pour ce qu’ils appelaient Dieu, et que Dieu ne s’occupait que d’eux. Les humains doivent maintenant regarder à l’intérieur et commencer à comprendre qu’il existe d’autres formes de vie et que l’Univers ne tourne pas seulement autour de l’humanité.

JOHN : Les êtres qui pourraient venir dans un tel atterrissage, resteraient-ils sur Terre pour être des enseignants parmi les gens?

Tom : Il y en aurait qui resteraient, et il y aurait ceux des nôtres qui continueraient, parce que cette planète commencera alors à évoluer dans son sens le plus vrai. Nous pourrons alors continuer et travailler dans d’autres domaines. Cela a été un projet majeur, et cela a pris des centaines et des milliers de vos années, et beaucoup d’énergie.

JEAN : Les êtres qui resteraient, représenteraient-ils collectivement le Christ, ou le Christ serait-il l’un d’entre eux?

Tom : Vous devez vous rappeler que vous tous et nous tous avons le Christ en nous. Ce sera une
conscience collective.

ANDREW : Oui, il n’y aurait pas de grandes figures uniques qui seraient…

Tom : Vous êtes tous des leaders et nous sommes tous des leaders.

Dans la transmission suivante, Tom utilise le mot ‘catastrophe’ et comme pour de nombreux mots de notre langue, le sens est limité. Outre l’interprétation habituelle de « catastrophe », comme désastre, l’Oxford English Dictionary nous informe que catastrophe (même mot en anglais NTD), peut aussi signifier : « renversement » ou « un tournant soudain ou « le changement qui produit l’événement final d’un drame ». En termes géologiques, cela peut signifier « un changement physique soudain et violent » ; « un événement produisant une subversion de l’ordre ou du système de choses ».

Cette transmission prend donc un sens assez différent lorsque toutes les nuances du mot sont mémorisés. Tom peut parfois avoir des difficultés de prononciation, mais il ne choisit jamais le mauvais mot et s’il y a un problème de vocabulaire, il indique toujours quand un mot n’est pas aussi descriptif qu’il le souhaiterait.

Tom : La préparation des vingt-quatre civilisations à rassembler leurs forces est de rendre les gens sur la planète Terre conscients et alertes, afin de prévenir de plus grandes difficultés. Les prophéties apocalyptiques ne sont pas nécessairement faites pour s’accomplir, si ceux qui existent sur la planète Terre ont la conscience et la compréhension. Mais aussi ce qui est dans les prophéties – comme le Livre des Révélations – ne peut être modifié que par les âmes qui existent sur la planète Terre.

Souvenez-vous de ceci : sans méditation, sans amour pour l’humanité, sans prières, sans amour pour la planète Terre, il pourrait y avoir de nombreuses catastrophes graves. Mais avec la prière et l’amour, il est possible de relâcher la pression. Lorsque le moment de la décision sur la planète Terre viendra, tout l’Univers travaillera en collaboration avec l’humanité pour relâcher les pressions sur la planète Terre.

Mais si en vous les humains, et nous vous parlons à tous, si vous générez une grande peur, alors cela nie une partie de ce que les civilisations essaient de faire – empêcher la catastrophe. Il est possible d’éviter complètement la catastrophe, et nous espérons que cela sera possible. Mais il est possible que la catastrophe ne soit pas totalement niée. Il y a ceux qui s’opposent à vous, qui fonctionnent pour contrôler la planète Terre.

ANDREW : Qu’est-ce qui, dans le livre de l’Apocalypse, correspondrait à ce qui se passe actuellement dans le monde?

Tom : C’est le début du dernier des sceaux, oui. Cela pourrait impliquer la destruction si ce que font les civilisations et les gens conscients sur Terre n’est pas accompli, mais d’un autre côté, cela implique que des bénédictions viennent des civilisations sur la planète Terre. Comprenez vous?

ANDREW : Oui, je comprends la double implication – cela dépend de la façon dont tout se passe, en termes d’énergie que nous y mettons. . .

Tom : Nous sommes sûrs que ce que nous souhaitons sera accompli. Et que votre ange dans le Livre de Hoova fera pleuvoir les bénédictions des civilisations, donc vos chefs de gouvernement, les dirigeants de vos sociétés et de vos religions devront alors se poser des questions sur d’où vient cette pluie d’énergie. Oui.

Si les vingt-quatre civilisations atterrissent en masse sur votre planète Terre, il n’y aura personne qui doutera des enseignements qu’elles apportent. Il n’y aura personne qui aura une question, car ils auront la compréhension que cela vient de ce que vous appelez Dieu. C’est positif et bénéfique.

Mais… Si l’humanité provoque sa propre extinction, alors des milliards d’âmes seront piégées dans les sphères terrestres pendant des millions et des millions de vos années. le le goulot d’étranglement a déjà stoppé la croissance de l’Univers. Il faut que les civilisations aient une influence, car l’humanité n’a pas le temps de trouver une solution en elle-même, seule sans aide. Ainsi, les civilisations viennent avec un grand amour pour aider les gens sur la planète Terre. Pour les aider à s’aider eux-mêmes. Oui.

IAN : Pourriez-vous me dire comment ils prévoient d’effectuer cela ? Pour aider l’homme à se lever et à grandir spirituellement ? Que comptent-ils faire s’ils devaient venir?

Tom : Il y a dans chaque civilisation une manifestation différente de l’amour. Altea avancera avec la
technologie, pour faire émerger la connaissance des technologies non destructives, qui fonctionnent à l’unisson avec la nature de la planète Terre – pour aider à la production sans destruction.

Aragon viendra avec la connaissance et la sagesse, et la capacité de libérer les perturbations et la douleur dans un corps physique, car c’est le souci d’Aragon de soulager les humains de l’esclavage, résultant de l’influence de la douleur physique – un tel soulagement peut libérer l’esprit. Cela ne veut pas dire qu’il n’y aura pas de souffrance, car il y aura ceux qui choisiront de souffrir, mais ceux à qui la souffrance et la maladie ont été infligées par l’humanité, non par le choix de leur âme, peuvent alors être aidés, pour donner à ces âmes une opportunité pour accomplir ce qui était leur vrai choix.

Ashan éveillera la créativité des humains sur la planète Terre, et à travers la grande musique et le grand art, nous éduquerons sur les voies de l’Univers.

Avec un grand amour, Hoova du Nazaréen vient apporter l’amour à la planète Terre. Ils établiront un système pour commencer, pour enseigner aux humains ce qu’ils doivent faire pour eux-mêmes pour aider la planète Terre et les âmes qui sont piégées. Ils expliqueront les systèmes de l’Univers. Mais surtout, ils feront prendre conscience aux humains qu’eux seuls ne contrôlent pas l’Univers, qu’ils ne sont pas seuls en tant qu’êtres, et qu’ils doivent être responsables non seulement d’eux-mêmes, et de la Planète mais aussi de l’Univers. Car si l’humanité provoque la destruction de sa planète, elle est alors responsable de millions d’âmes. Et encore une fois le plus important : ils inculqueront aux humains que la vie ne cesse pas à la mort du corps physique, de sorte que vous ne pouvez pas échapper aux conséquences de ce que vous avez fait. C’est le plus important.

IAN : D’accord. Alors, si les civilisations devaient atterrir, le feraient-elles conjointement les unes avec les autres en tant qu’unité travaillant ensemble ou travailleraient-elles séparément? Et s’ils travaillaient directement avec les gens, les gens seraient-ils conscients de travailler avec eux à ce niveau dimensionnel ?

Tom : Il y a les civilisations des Vingt-Quatre, et il y a celles qui travaillent au service des Vingt-Quatre. Ils travailleraient en harmonie, ensemble, pour montrer à l’homme la nécessité des nations et civilisations travaillant ensemble. Il y en aurait qui viendraient en premier, puis d’autres plus tard, et
ensuite ils travailleraient ensemble. Ceux qui ne travaillent pas ensemble, c’est un indice pour vous, car ils ne sont pas de nous. Vous savez qu’il y aura ceux de l’opposition qui tenteront aussi de venir, comprenez-vous?

IAN : Je pense que oui, mais j’aimerais avoir des éclaircissements. Sont-ils d’autres civilisations ou peuvent-ils aussi appartenir aux mêmes vingt-quatre civilisations?

Tom : Ce ne sont pas les Vingt-Quatre. Ce sont les autres. En réponse à votre question – nous n’avons pas terminé votre réponse – les gens auront conscience de ceux des civilisations. Dans de nombreux cas, les gens au commencement ne sauront pas, mais il y aura ceux qui sauront, et à travers eux, tous sauront qui et ce que nous sommes.

Et encore, à une autre occasion…

IVIIKI : S’il devait y avoir un débarquement des Autres, j’entends par là l’opposition, y a-t-il un moyen pour nous de les reconnaître immédiatement?

Tom : Il y aura une méthode. S’il y avait un atterrissage qui n’est pas en bonne motivation, il serait négatif dans son issue. Souvenez-vous de ceci : par leurs œuvres vous les connaîtrez. Dans chaque situation, vous le saurez, car ils ne peuvent cacher leurs tentatives pour gagner en autorité et en supériorité. Ils ne viennent pas en douceur, ils viennent en supériorité.

MIKI : Y a-t-il un moyen pour nous de nous protéger des énergies négatives?

Tom : Si chaque personne, avec les autres, dans chaque famille, groupe et communauté, pense aux autres avec amour, avec dévotion, avec le désir de bien les uns pour les autres, c’est votre protection – car alors cette énergie devient comme une balle, comme toute énergie collective devient une boule, c’est votre protection contre les influences négatives. Vous êtes un cercle de lumière : nous observons, nous voyons votre motif. Votre motivation est votre protection toujours, oui.

IAN : Je veux poser une question sur Hoova. Je vous ai demandé plus tôt de définir quels différents domaines de travail les civilisations feraient si elles venaient, et la déclaration a été faite que Hoova apporterait l’amour. Je me demandais si vous pouviez donner une définition plus précise de ce que vous entendiez par là l’amour, et que feraient-ils à cette fin?

Tom : Tu comprends la nature de l’amour dans ton monde humain? Il y a l’amour qui est possession de convenance. Dans le cas de Hoova, les personnes qui entrent en contact ne seront pas en mesure au début de reconnaître la vraie force et l’énergie de l’amour. Car ce contact leur apportera l’éveil, et l’ouverture de leur cœur, pour comprendre que l’amour donne tout, n’est pas égoïste, n’a aucune possession, n’a pas d’ego, et naît du désir de donner, d’apporter la paix à tous.

Hoova s’en chargera.

Lorsque ceux qui sont en contact expérimenteront la libération de l’amour, ils pourront à leur tour libérer l’amour des autres. Vous avez fait l’expérience dans votre existence de l’amour le plus pur, mais pour toi, cela ne reste qu’un instant. Hoova l’amènera à rester non pas un instant mais pour toute l’existence. L’amour est la seule chose, il surmonte tout. Nous parlons du véritable amour de tous.

Il s’agit de la connaissance et de la sagesse, car il y a une différence entre elles. La sagesse ne peut pas être communiquée, car en de nombreuses occasions, la sagesse ressemble à de la folie, car il n’y a pas de mots pour communiquer la sagesse – ce n’est qu’un savoir. C’est presque la même chose que l’amour. Il est difficile de communiquer ce qu’est l’amour, ou quel sentiment est en combinaison avec la sagesse et la connaissance. Les Hooveas apporteront ça.

Mais aimer, c’est aussi ne pas donner pour la satisfaction de soi : l’amour c’est aussi la force, c’est la discipline, pour le bien de soi et des autres, mais c’est toujours l’amour.

IAN : Comment pourraient-ils effectuer cela?

Tom : Il y a un rayonnement qui se génère à partir de ceux de la civilisation Hoova, mais il viendra aussi de vos frères de la mer [les dauphins] car leur énergie est la plus grande, et dans l’eau elle peut être libérée. Comprenez-vous que l’amour est l’énergie la plus puissante de toutes?

IAN : Oui, je le sais. Une dernière question : s’ils viennent, sera-ce sous une forme qui ressemble à notre forme humanoïde? Ou seront-ils reconnaissables comme différents d’un humain dans un corps?

Tom : Ils seront reconnaissables comme différent d’un humain dans un corps. Car il y a ce qui brille (rayonne) d’eux, qui sera vu par tout le monde. Toutes les civilisations de la physicalité ont une forme de corps similaire à ce que vous appelez votre forme humaine, car dans toutes les civilisations, il est naturel d’avoir des formes de jambes, de bras et de torse, car en tant que forme physique, il est plus facile de pouvoir fonctionner sur une planète physique. Mais c’est le degré de lueur qui est d’une grande force : elle ne se dissipe pas dans votre densité mais elle élève votre densité, oui.

IAN : Oui. Dois-je comprendre que cette lueur est comme la lueur que l’on a vue sur des images de
Jésus?

Tom : Jésus est de Hoova, n’est-ce pas?

JOHN : Je comprends maintenant [1979] que le débarquement qui aurait pu être une possibilité en 1976 a perdu de son importance. J’aimerais clarifier avec vous quelle est votre mission maintenant.

Tom : Il n’y a pas vraiment eu de grand changement. Au début, nous vous avons annoncé qu’il était important pour les habitants de votre planète Terre de connaître l’existence d’autres civilisations et de comprendre, voire de croire, qu’il y en a qui sont tout à fait prêts à les aider. Cela n’a pas changé que votre planète Terre est un grand goulot d’étranglement, ni que ceux qui existent sur Terre l’ont grandement contaminée : si vous vous en souvenez, nous avons toujours maintenu l’importance que le monde civilisé l’accepte, afin d’éviter de grandes catastrophes et désastre pour vous et pour les civilisations qui viendraient sur votre Terre.

Nous voulons  vous parler de l’importance de la nation d’Israël, non pas pour sa propre importance, mais parce que c’est un microcosme : tant qu’ils ne pourront pas parvenir à la paix intérieure, à la compréhension et à l’ouverture, la planète Terre ne pourra pas faire de percée. Notre but, et le but des civilisations, n’a pas changé.

JOHN : Quand vous dites qu’il est important que les gens connaissent l’existence d’autres êtres, est-ce important qu’ils s’attendent à l’arrivée de ces êtres?

Tom : Il est en vérité inévitable qu’à un moment donné il y ait une visite sur votre planète Terre. Nous souhaiterions qu’il vienne les bras ouverts pour le saluer. Nous avons expliqué que si cela s’avérait nécessaire en raison d’une catastrophe majeure, notamment guerrière, un débarquement arriverait à empêcher ça. Mais on préférerait qu’un tel débarquement se fasse en ouverture, oui. Quand il y
aura acceptation par la masse, de sorte que les gouvernements du monde ne pourraient pas tenter d’attaquer les civilisations, l’accélération de l’évolution augmenterait.

De nouveau, en 1980, la question d’un débarquement a été soulevée.

JOHN : Encore une question sur le moment où vous avez prévu d’intervenir avec un atterrissage.

Tom : Nous avons expliqué la nécessité de faire comprendre et accepter au monde civilisé la possibilité d’existence d’autres êtres dans d’autres parties de l’Univers, afin de ne pas créer catastrophe, guerre, panique, destruction de soi. Vous souvenez-vous?

JEAN : Absolument, oui.

Tom : S’il y avait une tentative de détruire votre planète Terre, nous ne le permettrions pas, mais tant que vous, les humains, n’aurez pas au moins une compréhension marginale, venir sur la planète Terre n’aurait aucune valeur, car les humains se sentiraient en captivité ou destructeurs envers ceux qui ils supposent être des ravisseurs.

Quand arrivera le point où la planète Terre – qui en réalité est un vaisseau spatial – sera en perfection, et que ceux qui y vivent la maintiendront en équilibre, les vingt-quatre civilisations seront alors vues, et elles atterriront visiblement dans leurs véhicules.

L’humanité n’est pas prête à nous accepter sans créer de destruction. Si vous vous en souvenez, nous vous avons dit que nous interviendrions en cas d’imminence de destruction totale de la planète Terre par les forces nucléaires, n’est-ce pas?

Les gouvernements de l’humanité ne sont pas encore prêts à nous accepter sans confrontation extrême. Dans le changement de conscience nécessaire pour faire de la planète Terre un véhicule léger, cette acceptation et cette compréhension des autres civilisations se réaliseront. Nous avons reconnu qu’un atterrissage prématuré créerait une grande animosité ainsi qu’une agression, en raison d’un manque de compréhension. Oui.

JOHN: La préparation à l’époque était au cas où vous deviez intervenir en cas de destruction nucléaire, et comme nous avons maintenant dépassé ce temps, si j’ai bien compris, vous n’interviendrez pas tant que 75% des gens ne seront pas réveillés, c’est exact?

Tom : Cela peut changer, étant donné une situation de destruction. Cependant il y a un chiffre de près de 60% dans le pays des USA, qui croient en la possibilité de l’existence d’autres civilisations. Le problème critique est que les gens doivent comprendre que les civilisations viendront sans confrontation.

JOHN : Mais si la plupart des habitants de la Terre sont déjà aussi éveillés, alors il ne sera sûrement pas nécessaire de faire un atterrissage, car ils pourront alors changer les choses sur Terre de leur
propre gré ?

Tom : C’est exact. Mais n’est-il pas bénéfique pour une âme évoluée d’en rencontrer une autre?

MIKI : Eh bien, oui. Pourquoi n’y a-t-il eu aucune preuve d’un éventuel atterrissage? S’il y avait ainsi beaucoup d’ovnis si proches, pourquoi n’était-il pas possible d’en donner la preuve, pour que les gens le sachent avec certitude?

Tom : Il y a des preuves dans vos USA, il y a des preuves dans le pays des Suisses. Si vous voulez dire la capture d’une entité et la capture d’un navire comme preuve – car ce serait probablement la seule preuve acceptable pour les nations du monde …?

MIKI : Oui.

Tom : Si l’on venait du cœur, avec amour dans une nation, et si l’on sortait les bras ouverts, alors il y aurait destruction de cette entité, n’est-ce pas?

JEAN : Oui, je pense.

Tom : Cela crée alors un autre ensemble de circonstances d’endettement à partir desquelles la planète decra alors travailler. Est-ce clair?

MIKI & JEAN : Oui.

Tom : Puis-je vous poser une question? Croyez-vous au Créateur appelé Dieu?

MIKI : Oui.

Tom : Pouvez-vous prouver que Dieu existe?

MIKI : Non.

Tom : Merci.

MIKI : On plaisantait aujourd’hui… on adorerait que tu atterrisses devant cette maison ce soir., (rires)

Tom : On adorerait aussi, mais si on faisait tout ça, vous auriez tous…

Israël : Mouiller nos pantalons.

Tom : Oui.

TOUS : (Rires)

MIKI : Oui, eh bien, je suppose que ça aussi !

Tom : Ce serait permis.

TOUS : (Rires)

A suivre…


Voir tous les chapitres du livre : L’Unique Planète du Libre-arbitre


Que pensez-vous de cet article ? Inscrivez-vous et rejoignez la conversation


Merci à tous pour votre soutien.

Beaucoup d'entre vous sont avec moi, par le coeur et la pensée, et je vous transmet ma gratitude... Vous pouvez assurer la continuité de ce site de plusieurs manières... En partageant les articles que vous avez aimé... En achetant vos livres et vos produits préférés sur Amazon via ce site... En faisant un don sécurisé sur Paypal... Ou les trois en même temps... Recevez toute ma gratitude... Mon Amour vous accompagne...


Même 1€ est important !





Tags:

0 Commentaires

Laisser une réponse

Imaginer un Nouveau Monde © Elishean 2009 - 2021

CONTACT

Vous pouvez nous envoyer un e-mail et nous vous répondrons dès que possible.

En cours d’envoi
ou

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

ou

Create Account

%d blogueurs aiment cette page :