Nouveau paradigmeTV

L’humanité verra la fusion de deux Trous Noirs et un puissant éclair dans l’espace au cours des trois prochaines années

Le compte à rebours a commencé.

Des scientifiques chinois et canadiens prédisent une éruption massive dans l’espace dont l’humanité pourra être témoin. Ce phénomène aura lieu dans les trois prochaines années et sera dû à la fusion de deux trous noirs situés dans une autre galaxie.

Le processus de connexion des trous noirs supermassifs, également appelés noyaux galactiques actifs, est certainement un événement unique. Si le cours des événements modélisé par des spécialistes chinois et canadiens s’avère correct, alors dans un avenir proche, la population de la Terre pourra observer un phénomène saisissant.

Les astronomes notent que la galaxie SDSSJ1430 + 2303 en question est située assez près des normes spatiales, elle a un noyau actif, et plus d’un. Les scientifiques ont mesuré le spectre de rayonnement émanant de la partie centrale de la galaxie et sont arrivés à la conclusion qu’il existe maintenant deux trous noirs fusionnés.

Au cours des trois dernières années, la luminosité optique de la galaxie SDSSJ1430 + 2303 a changé, tandis que les périodes entre les explosions sont devenues de plus en plus courtes. En général, sur trois ans, la périodicité est passée de douze mois à un, un tel phénomène dans les noyaux galactiques actifs a été observé pour la première fois.

Les scientifiques pensent qu’un trou noir est grand et que le second, beaucoup moins massif, se déplace sur une orbite inclinée très allongée. Si tel est le cas, alors le SDSSJ1430 + 2303 s’est formé lors du processus de fusion des galaxies compagnes il y a plus d’un milliard d’années. La paire proche de trous noirs au centre est la seule trace observable de cet événement lointain.

A en juger par leur activité ces dernières années, un clash n’est pas loin. La modélisation montre qu’il reste cent à trois cents jours à attendre, un maximum de trois ans.

Les galaxies qui ont deux noyaux actifs sont appelées Seyfert. Ces corps cosmiques sont situés plus près de la Terre que les quasars, il est donc plus facile pour les scientifiques de les étudier.


²

Flash dans toute sa splendeur

La collision de trous noirs supermassifs dans SDSSJ1430 + 2303 va générer un flash puissant accompagné d’ondes gravitationnelles à basse fréquence. Leur existence a été confirmée en 2015 avec le détecteur LIGO, captant un signal de la fusion de deux objets relativement petits – des dizaines de masses solaires. Mais l’événement en question (si, bien sûr, la prédiction est correcte) est au-delà de la sensibilité de cette attitude.

La fusion de trous noirs à grande échelle dans SDSSJ1430 + 2303 se transformera en une forte épidémie qui ne passera pas sans préavis.

Notre planète devra faire face à un important dégagement d’ondes électromagnétiques de différentes portées, préviennent les astronomes.



Que pensez-vous de cet article ? Partagez autant que possible. L'info doit circuler.

Veuillez aider à soutenir les médias alternatifs. Nous suivons la vérité, où qu'elle mène. Merci



ELISHEAN 777 Communauté pour un Nouveau Monde

(Vu 11 663 fois, 1 visites aujourd'hui)

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page