Que savons-nous de la programmation dans des personnalités alternatives? Plusieurs membres de « Montauk » tels que Preston Nichols, Al Bielek et Duncan Cameron affirment avoir été programmés avec des personnalités alternatives au cours de leur travail dans les projets de voyage dans le temps via des techniques de contrôle de l’esprit menés au milieu des années 80.

Que se passe-t-il dans le désert du Mojave? «Qui sont les Hav-Musuv des légendes Navajo? Quelle est cette guerre qui se déroule en secret? Qui sont ces êtres de civilisations terrestres avancées qui ont laissé des traces de leur passage partout sur notre monde? Quelle est l’ampleur du monde souterrain que nous commençons à peine à découvrir?


Comment tout a commencé aux États-Unis? Pourquoi une Guerre de Sécession?

Cette série a pour but de réunir des informations qui vont certainement susciter notre étonnement au fil de sa lecture.

Épisodes précédents

Extrait de la lettre de Chuck Edwards à Richard S. Shaver :

« Cette lettre est une réponse à votre lettre du 31 janvier. Veuillez m’excuser de ne pas avoir répondu plus tôt. Vous trouverez ci-joint des documents qui, je l’espère, vous permettront de glaner quelque chose de valeur (de). Soyez aussi franc que vous l’avez été dans le passé et si je suis loin de la base, n’hésitez pas à me le dire… »

Notre fondation a localisé un vaste système de passages souterrains dans le pays de la Filière Mère, la Californie.

Ils ont été découverts pour la première fois en 1936, ignorés de tous, même si nous avons fait de notre mieux pour les révéler. Récemment, une équipe routière a fait sauter une ouverture pour vérifier nos affirmations.

L’UNE (des chambres) fait 200 pieds de long, 70 pieds de large et 50 pieds de haut. Nous avons révélé ce que nous pensons être un vaste système de drainage souterrain (traversant probablement le pays du Grand Désert américain sur une distance de plus de 600 miles). Nous pensons que ce système s’étend comme cinq doigts de la main jusqu’à des points de repère tels que le Zion Canyon dans l’Utah, le Grand Canyon, un autre s’étend au sud du Carson Sink dans le Nevada et un autre encore suit (en dessous) le versant ouest de la même chaîne, rejoignant son homologue et se terminant quelque part dans le désert de Mojave.

Nous pensons, contrairement aux géologues orthodoxes, que l’existence de ce système souterrain draine toutes les eaux de surface qui se déversent dans le Nevada (aucune, à l’exception de l’Amargosa, ne s’épuise) et explique le fait qu’il s’agit d’un grand désert américain.


Les créatures poilues dont vous avez parlé ont été vues dans plusieurs de ces régions.

Il est certain qu’il y a eu beaucoup d’activités de type « soucoupe » dans ces régions. Pendant deux ans, j’ai rassemblé des documents relatifs à ces créatures et si vous avez des opinions à ce sujet, j’apprécierais de les entendre.

« Voilà pour l’instant. J’espère que je suis toujours votre ami. J’ai consacré une grande partie de mon temps à aider un fermier près de Portland qui a fait une découverte fantastique d’incroyables artefacts en pierre. Il en possède plusieurs tonnes. Ils sont antérieurs à tout ce qui a encore été trouvé (ou accepté), disons pour l’instant.  Nous progressons lentement mais sûrement pour franchir le mur de l’orthodoxie. – Chuck Edwards.

Il y a plusieurs années, le chercheur Richard Toronto a reproduit dans son bulletin d’information SHAVERTRON un article décrivant un système directeur municipal de l’eau à Los Angeles. Ce fonctionnaire s’est entretenu avec un homme qui a déclaré avoir été engagé par le gouvernement pour rechercher des sources d’eau souterraines pour le Camp Irwin en Californie.

À un moment donné, l’homme et son partenaire sont tombés sur une mine abandonnée et ont décidé de la suivre jusqu’au fond. Près du fond, il a été surpris de découvrir une faille terrestre ancienne qui était assez large pour que lui et son compagnon puissent y entrer. Ils ont traversé cette faille sur une bonne distance jusqu’à ce qu’ils émergent finalement dans une énorme caverne fluviale. À sa grande surprise, il vit devant lui une rivière souterraine d’une pureté cristalline de plus d’un quart de mile de large qui coulait dans le passage et hors de vue.

Depuis qu’il a appris cet incident, le directeur municipal de l’eau affirme avoir « découvert » au moins cinq rivières souterraines similaires. Certaines d’entre elles auraient été retrouvées mortes et auraient émergé de la pente continentale sous la surface des océans, et au moins l’une d’entre elles se serait déversée dans le golfe de Californie.

Cela pourrait confirmer les allégations d’un officier anonyme de la marine à la retraite selon lesquelles la marine a connaissance d’un système VAST ou labyrinthe d’aquariums qui serpentent sous la surface de la Californie et même dans d’autres États de l’Ouest et que ces labyrinthes aquatiques débouchent dans les océans par d’énormes entrées dans les parois inférieures du talus continental.

L’une des affirmations les plus extravagantes est que certaines de ces grottes aquatiques sont si grandes qu’elles peuvent être parcourues par un sous-marin et qu’un sous-marin nucléaire en mission secrète de cartographie s’est en fait perdu dans le labyrinthe et n’a plus jamais été entendu.

Deux sous-marins nucléaires américains ont disparu sans explication dans le passé, le SCORPION américain et le THRESHER américain.

Il est vrai qu’une femme qui prétendait avoir un lien émotionnel très fort avec son mari qui travaillait sur le Thresher a insisté à l’époque sur le fait qu’elle « savait » simplement que son mari était toujours en vie après la « catastrophe ». Elle a dit qu’elle et son mari avaient un tel lien spirituel-émotionnel qu’ils savaient toujours quand l’autre était en difficulté

(Pour des informations sur les enquêtes de la marine sur les aqua-labyrinthes via les sous-marins nucléaires, etc : La Californie flotte sur l’océan » ; article dans le numéro de mars 1980 du « REBEL MAGAZINE » de John J. Williams, disponible à l’époque auprès de la société Consumertronics, c/o John J. Williams. Pres., 2011 Crescent Dr., P.O. Drawer 537, Alamogordo, NM 88310). Le « Thresher » a incidemment « disparu » le 10 avril 1963 avec un équipage de 129 hommes sous le commandement de John W. Harvey, USN).

Les chercheurs Will Carson et Jeannie Joy ont interviewé la femme mentionnée ci-dessus peu après la disparition. Elle a déclaré :

« …Mon mari était à bord du sous-marin Thresher quand il a disparu. Je ne me considère pas comme une veuve. Je ne crois pas que mon mari soit mort. Non, il ne s’agit pas simplement de ne pas pouvoir le croire, d’accepter la réalité ; je ne peux pas me remettre de la conviction qu’il est toujours vivant quelque part. J’aime beaucoup mon mari. Je sais qu’il a aimé – qu’il m’aime. Nous étions très proches. Nous pouvions toujours dire quand quelque chose n’allait pas entre nous. L’intuition, je suppose. J’aurais dû ressentir quelque chose dès l’instant où il y a eu un problème, s’il avait vraiment de sérieux ennuis et le savait – une question de vie ou de mort – mais je ne l’ai pas fait.

« Que croyez-vous qu’il se soit vraiment passé ? » demandèrent Carson et Joy à la jeune femme séduisante.

« La plupart des gens pensent que je suis fou quand je dis ça, mais je crois que le Thresher a été capturé. »

« Par qui ? »

« Je ne peux pas le dire avec certitude, mais un sous-marin russe a été repéré près de là ce jour-là (c’est-à-dire près de l’endroit où il aurait disparu à 220 miles du port de Boston) – seulement je ne peux pas imaginer comment même les Russes pourraient CAPTURER un navire comme le Thresher sans laisser la moindre preuve ! »

La source de John J. Williams, l’officier de marine à la retraite (dont Williams a vérifié les références), a déclaré qu’« un milliardaire excentrique » (Howard Hughes !?) a financé la fausse « opération de récupération » du Thresher pour satisfaire le public et les médias.

D’autres révélations concernant le sous-réseau Mojave se trouvent dans le livre de Bourke Lee « DEATH VALLEY MEN – LES HOMMES DE LA VALLÉE DE LA MORT – » (MacMillan Co., N.Y. 1932).

Dans son chapitre : Old Gold », Lee décrit une conversation qu’il a eue il y a plusieurs années avec un petit groupe d’explorateurs de la Vallée de la Mort. La conversation avait finalement porté sur le sujet des légendes des Indiens Paiute. À un moment donné, deux des hommes, Jack et Bill, ont décrit leur expérience d’une « ville souterraine » qu’ils prétendaient avoir découverte après que l’un d’eux soit tombé au fond d’un vieux puits de mine près du col de Wingate. Ils se sont retrouvés dans une caverne souterraine naturelle qu’ils ont prétendu avoir suivie sur une vingtaine de kilomètres vers le nord, au cœur des montagnes du Panamint.

À leur grande surprise, ils ont affirmé qu’ils se sont retrouvés dans une énorme et ancienne ville souterraine. Ce récit sera cité plus tard, mais en plus de cela, Lee a enregistré une autre histoire d’un Indien Paiute (pas le même que celui auquel Oga Make fait référence) qui a pu tomber dans le royaume souterrain « plus profond » de l’ancienne race qui a construit la ville au sein des Panamints, une civilisation qui était toujours vivante et prospère après des milliers d’années.

Au cours de cette longue conversation au cours de laquelle ils ont révélé pour la première fois le secret de la ville souterraine à Lee et à d’autres, la discussion a tourné autour du sujet d’une légende indienne Paiute qu’ils avaient entendue et qui était remarquablement similaire à un ancien mythe GREC.

La légende Paiute concernait un chef de tribu dont la femme était morte et qui, selon la tradition, avait entrepris un voyage spirituel dans le monde souterrain pour la retrouver. A son retour, il avait « regardé en arrière » et, comme cela était interdit, il n’était pas autorisé à ramener sa femme d’entre les morts.

Cette légende ne serait pas de la même veine que l’histoire plus tangible relatée plus haut dans le dossier, telle que racontée par les Navaho Oga-Make, concernant un chef Paiute qui aurait été PHYSIQUEMENT emmené dans les villes souterraines des Hav-Musuvs, au plus profond des Panamints.

Après avoir évoqué cette légende, la conversation s’est tournée vers une discussion sur une race souterraine présumée, qui aurait habité des cavernes très profondes, bien en dessous du territoire de la Vallée de la Mort.

Les légendes des « Hav-Musuvs » indiquent que ces anciens habitants des Panamints ont abandonné l’ancienne ville dans la montagne elle-même et ont migré vers des cavernes encore plus profondes et plus grandes.

L’histoire suivante pourrait-elle être liée aux légendes Paiute des Hav-Musuvs? Nous allons entrer dans la conversation avec le discours suivant de Bourke Lee :

« …Le professeur et Jack et Bill se sont assis dans la petite maison de toile à Emigrant Canyon et ont entendu la légende tout au long du parcours. Le professeur a dit : « Cette histoire, dans son essence, est l’histoire d’Orphée et d’Eurydice ».

« ‘Oui’, répondis-je. C’est aussi une légende Paiute. Certains Indiens ont raconté cette légende à John Wesley Powell dans les années 60.


“‘ C’est très intéressant », a déclaré le professeur. C’est un parallèle si proche d’Orphée et d’Eurydice que l’histoire pourrait bien avoir été arrachée aux Grecs.

Jack a dit : « Je n’en serais pas surpris. Je connaissais le grec. J’ai oublié son nom, mais il tenait un restaurant dans presque toutes les villes minières où j’ai été. C’était un grand vagabond. Les Grecs sont de grands voyageurs.

« Bill a dit : ‘Ils ne parlent pas des Grecs des restaurants. Les Grecs dont ils parlent sont morts depuis des milliers d’années.

« ‘Et alors?’ demanda Jack, ‘peut-être que les premiers Grecs étaient aussi de grands voyageurs.’

« Le professeur a dit : « C’est très intéressant.

“‘ Maintenant ! A propos de ce tunnel », dit Bill, le front froncé. Tu as dit que cet Indien avait traversé un tunnel pour entrer dans un pays étranger, n’est-ce pas ?

« ‘Oui’, répondis-je. Je crois que j’ai appelé ça une grotte ou une caverne, mais je suppose qu’un mineur appellerait ça un tunnel. Pourquoi ?

« ‘Voilà une chose amusante’, a dit Bill.

Ce trappeur indien qui vit de l’autre côté du canyon a une histoire de tunnel, et elle n’a pas non plus mille ans. Tom Wilson m’a dit que son grand-père est passé par ce tunnel et a disparu. Il est parti pendant trois ans et quand il est revenu, il a dit qu’il avait été dans un pays étrange, vivant parmi des gens étranges. Ce tunnel est censé se trouver quelque part dans les Panamints, pas très loin de l’endroit où nous sommes assis. Maintenant ! Qu’est-ce que vous en pensez ?

Jack a dit : « Je pense que le grand-père de Tom était un horrible menteur.

« J’ai dit : ‘Le grand-père de Tom vivait à l’époque où les Paiutes entretenaient leur tradition tribale. Il connaissait probablement la vieille légende. Powell l’a entendue dans le Nevada il y a seulement 65 ans.


« ‘C’est très intéressant’, a dit le professeur.

« ‘J’ai une idée à ce sujet’, dit Bill, pensif.

Le grand-père de Tom aurait pu errer dans un tunnel, tout bête à mâcher de l’herbe de jimson, puis en sortir et trouver des blancs de la première heure et rester avec eux. Tom m’a dit que les gens parlaient une langue bizarre, mangeaient de la nourriture nouvelle pour son grand-père et portaient des vêtements en cuir. Ils avaient des chevaux et ils avaient de l’or. C’était peut-être une fête dans la vallée de Panamint, ou même les premiers explorateurs ou les premiers colons dans la vallée d’Owens. Que pensez-vous de cela ?

« Jack a dit : ‘Oui. Les Espagnols étaient là aussi. Donc ça pourrait être les Espagnols ou les premiers Grecs. Et, où est ce tunnel ? Et pourquoi le grand-père de Tom avait-il du mal à parler la langue ? C’est une histoire complètement différente de celle que Buck a racontée. Nous n’arrivons à rien du tout avec ces Indiens et ces Grecs… Pour revenir un instant à notre discussion sur la géologie, professeur ; avez-vous beaucoup été au Nevada?' »

A partir de là, la conversation a pris une toute autre direction…

Dans la région du désert de Mojave, on a rencontré non seulement des « UFOnautes » humains, mais aussi des « GRIS ». Est-il possible que les GRIS aient eu leur origine sur la planète Terre il y a des milliers d’années, comme l’ont apparemment fait les « Nordiques » ?

C’est l’avis du chercheur Brad Steiger, qui est convaincu que les GRIS descendent en fait d’une mutation de la race des sauriens qui a mystérieusement « disparu » de la terre, donnant ainsi naissance à la théorie selon laquelle ils se sont « éteints » malgré le fait que d’autres sauriens comme les crocodiles, les alligators et les iguanes ont continué à survivre.

En 1967, le chercheur Brad Steiger a co-écrit (avec Joan Whritenour – plus tard Joan O’Connell) un livre intitulé « UFO » : LES SOUCOUPES VOLANTES SONT HOSTILES.

Concernant les intentions de nombreux occupants à l’origine de ces phénomènes, Steiger et Whritenour ont déclaré :

« …Certains adeptes des soucoupes, qui s’attendaient à ce que les frères de l’espace apportent un peu de tarte dans le ciel, continuent de faire des sermons inspirés des soucoupes sur le thème que les soucoupes viennent apporter le salut étoilé à un monde troublé. Les ministres autoproclamés qui prêchent cette extraordinaire forme d’évangélisation ignorent le fait que toutes les « soucoupes » ne peuvent pas être considérées comme amicales. Nombreux sont ceux qui témoignent d’actes hostiles.

Il existe une multitude de preuves bien documentées que les OVNI sont responsables de meurtres, d’agressions, de brûlures par rayons directs, de maladies dues aux radiations, d’enlèvements, de poursuites de voitures, d’attaques de maisons, de perturbations des sources d’énergie, de paralysies, de crémations mystérieuses et de destructions d’avions.

Des dizaines de témoins oculaires réputés affirment avoir vu des extraterrestres charger leurs véhicules spatiaux avec des spécimens de la terre, y compris des animaux, du sol et des roches, de l’eau et des êtres humains en lutte ».

Steiger (qui a également écrit les livres : FLYING SAUCER INVASION – TARGET EARTH, et THE FLYING SAUCER MENACE – INVASION DE SOUCOUPES VOLANTES – CIBLE LA TERRE, et et LA MENACE DES SOUCOUPES VOLANTES,ainsi que plusieurs autres) pense également que les entités les plus souvent rencontrées sont non seulement hostiles, comme l’indique la citation ci-dessus, mais non humaines et en fait de nature reptilienne ou sauriennes.

À cet égard, on peut citer la déclaration suivante, récemment faite par Steiger dans son film vidéo populaire « LA VÉRITÉ SUR LES OVNI ». Steiger a, dans une certaine mesure (dans sa vidéo), « changé de ton » concernant la nature de ces êtres reptiliens – en supposant maintenant qu’ils ne sont pas aussi mauvais qu’il le prétendait dans les années précédentes.

Cependant, les faits ne soutiennent pas cette conclusion, et la seule explication que nous pouvons offrir à ce changement d’attitude serait le fait (comme mentionné par un certain nombre de sources) que ces créatures ont la capacité de manipuler à distance l’esprit, les émotions et les esprits des humains par des moyens occultes-technologiques ou psycho-surnaturels, et qu’elles utiliseraient sans aucun doute ce pouvoir pour désensibiliser l’humanité à leur nature réelle. Il se peut également que Steiger ait succombé à la pression des nombreux « adeptes » du New Age avec lesquels il interagit, qui font confiance aux révélations « canalisées » qui dépeignent généralement les « gris » comme des « frères de l’espace » bienveillants qui sont là pour aider à établir une transformation évolutionnaire quantique et une initiation cosmique dans la quatrième dimension de la conscience universelle de Dieu du New Age, quoi que cela signifie.

Il est certain que si la véritable nature des races serpentines était largement connue, leurs opérations et même leur existence même pourraient être menacées. Certains pensent que les nombreux films, programmes d’animation, etc., qui dépeignent des êtres « extraterrestres » de type reptilien de manière « bienveillante », désensibilisent les jeunes Américains en les éloignant de leur inimitié naturelle envers ces anciens, quoique insaisissables, ennemis de l’humanité.

Steiger, qui est considéré comme l’un des plus grands écrivains sur les OVNI et les sujets connexes, a déclaré ce qui suit :

« À la fin des années 1960, j’ai présenté mon hypothèse selon laquelle la raison pour laquelle les OVNI les plus fréquemment signalés ressemblent à des humanoïdes REPTILIENS ou AMPHIBIENS est peut-être que c’est exactement ce qu’ils sont, des membres très évolués d’une espèce serpentine ou semi-aquatique. Une théorie provocatrice est que les dinosaures n’ont pas vraiment disparu, ils ont « évolué » en une créature humanoïde qui a finalement suivi son cours, ou a été détruite dans une catastrophe de type atlantide.

(c’est-à-dire comme le Grand Déluge. Bien que Steiger et d’autres puissent s’en tenir à une hypothèse « évolutionniste », ce n’est pas nécessairement le cas, surtout lorsque la deuxième loi de la thermodynamique et les lois de l’entropie sont mises en jeu. Au lieu d' »évoluer » à partir d’une forme beaucoup moins complexe, il est en fait beaucoup plus probable que la race du serpent s’est MUTUÉE par sélection naturelle, adaptation à l’environnement, survie des plus forts et des plus intelligents, etc., en ses diverses branches connues et inconnues, à partir d’une espèce unique complexe qui a habité la terre à l’origine dans les temps anciens. Il y a une GRANDE différence entre le fait scientifique de la MUTATION LATÉRALE et la théorie darwinienne de l’ÉVOLUTION CENTRE (Branton).

« …j’avais considérablement développé cette hypothèse », poursuit Steiger, « …j’ai donc été ravi d’apprendre que Dale Russell et Ron Seguen du Musée national des sciences naturelles d’Ottawa, au Canada, avaient créé un modèle de dinosaure humanoïde en s’inspirant de Stenonychosaurus et Equallus. Selon Russell, le sténonychosaure avait un cerveau et des yeux assez grands, avec des champs visuels qui se chevauchaient. Le dinosaure de 90 livres marchait également sur deux pattes, et il semble avoir eu un THUMB particulièrement OPPOSABLE sur sa main à trois griffes.

Le résultat de ces spéculations scientifiques est une créature étonnamment semblable à l’homme que Russell appelle un « dinosauroïde ».

La créature mesure 1,50 m de haut, a une grande tête bombée, une peau verte et des yeux reptiliens jaunes. Elle aurait probablement dû avoir des oreilles, a concédé Russell, mais l’effet l’aurait fait paraître trop humain. En l’état actuel des choses, le dinosaure exposé au Musée national des sciences naturelles du Canada correspond presque EXACTEMENT aux descriptions des UFOnautes fournies par des MILLIERS d’hommes et de femmes de toute la planète qui ont rapporté des rencontres rapprochées…

Dans son livre « THE UFO ABDUCTORS – LES RAVISSEURS DES OVNIS » (1988., Berkley Books., N.Y.), pp 5-6, Steiger ajoute :

« Dans le plus grand nombre de rencontres avec des extraterrestres, les UFOnautes étaient décrits comme mesurant environ 1,50 m et portant des combinaisons étanches d’une seule pièce. Leur peau était grise, ou gris-vert, et glabre. Leurs visages étaient dominés par de grands yeux, très nombreux avec des serpents, et des pupilles fendues.

Ils n’avaient pas de lèvres discernables, juste des lignes droites pour les bouches. Ils ont rarement été décrits comme ayant un nez, juste des petits renflements, voire pas du tout, mais en général, les témoins n’ont vu que des narines presque alignées sur le visage lisse. Parfois, un percepteur mentionnait des oreilles pointues, mais à de nombreuses reprises, il commentait l’absence d’oreilles perceptibles sur la grande tête ronde. Et, répétons-le, les témoins ont décrit une insensibilité d’un serpent volant sur un timbre d’épaule, un badge, un médaillon ou un casque ».

A suivre…

Compilé par ‘The Group’ – Edité par ‘Branton’


Voir tous les articles de la sous-catégorie : Secrets du Mojave


Que pensez-vous de cet article ? Inscrivez-vous et rejoignez la conversation


Merci à tous pour votre soutien.

Beaucoup d'entre vous sont avec moi, par le coeur et la pensée, et je vous transmet ma gratitude... Vous pouvez assurer la continuité de ce site de plusieurs manières... En partageant les articles que vous avez aimé... En achetant vos livres et vos produits préférés sur Amazon via ce site... En faisant un don sécurisé sur Paypal... Ou les trois en même temps... Recevez toute ma gratitude... Mon Amour vous accompagne...


Même 1€ est important !





Tags:

0 Commentaires

Laisser une réponse

Imaginer un Nouveau Monde © Elishean 2009 - 2021

CONTACT

Vous pouvez nous envoyer un e-mail et nous vous répondrons dès que possible.

En cours d’envoi
ou

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

ou

Create Account

%d blogueurs aiment cette page :