Divulgation Cosmique

Les données du projet Galileo de recherche d’extraterrestres seront publiées en 2023

Avi Loeb, professeur à l’Université de Harvard, est l’un des spécialistes hautement qualifiés à la recherche d’une vie extraterrestre. Il a déclaré que son projet Galileo partagera bientôt ses résultats avec le public.

Le scientifique affirme que d’ici 2023, le projet Galileo publiera toutes ses données sur les objets naturels, artificiels et extraterrestres.

Le Dr Loeb est le premier astronome à défier l’ensemble de la communauté scientifique en croyant qu’il existe des objets interstellaires d’origine extraterrestre sur Terre et dans le système solaire.

Il a récemment déclaré que des chercheurs venaient de recevoir un financement complet du projet Galileo pour collecter des fragments de la première météorite interstellaire « CNEOS 2014-01-08 » (IM1) tombée au fond de l’océan Pacifique près de la Papouasie-Nouvelle-Guinée.

Mais qu’est-ce qui a poussé Loeb à lancer le projet Galileo ?

La réponse réside dans les données scientifiques qu’il a recueillies lors de l’enquête sur trois événements astronomiques : la météorite CNEOS du 08/01/2014 (IM1), l’astéroïde ‘Oumuamua et une comète interstellaire.

Le professeur est convaincu de l’origine extraterrestre des deux premiers objets, car les données obtenues par les astronomes se sont avérées très inhabituelles.

²
Loeb et Oumuamua

Le professeur propose deux versions. La météorite IM1 est d’origine naturelle, ou elle est artificielle, créée par une civilisation extraterrestre techniquement avancée.

Comme pour la première version, une étude aux rayons X des restes de la supernova Vela a montré des fragments de matière s’envolant du site de l’explosion. Peut-être que IM1 était l’un de ces fragments, plus résistants que les météorites de fer ordinaires, qui s’envolèrent d’une étoile en explosion.

Selon la deuxième version, il pourrait s’agir d’un vaisseau spatial, quelque chose comme une ancienne sonde interstellaire. A titre d’exemple, le professeur se réfère aux engins spatiaux Voyager 1 et 2, qui ont déjà quitté le système solaire.

S’ils atteignent soudainement une exoplanète habitable, les scientifiques locaux les confondront probablement avec des débris spatiaux brûlés dans l’atmosphère. Cependant, s’ils étudient sa composition, ils comprendront qu’elle est d’origine artificielle.

L’objet recherché par le Dr Loeb, nommé CNEOS 2014-01-08, a été repéré en 2014 par un réseau de satellites utilisés pour détecter des astéroïdes potentiellement dangereux. En utilisant les données publiées par la NASA, Loeb et l’étudiant en astrophysicien Amir Siraj en 2019 ont suggéré pour la première fois que l’objet venait de l’extérieur du système solaire.

« Il se déplaçait très vite, environ 40 kilomètres par seconde, puis il a explosé dans la basse atmosphère », a déclaré le Dr Loeb.

Le scientifique pense que l’objet se déplaçait trop vite, car la gravité du Soleil ne pouvait pas lui donner une vitesse aussi élevée.

Loeb a confirmé que le projet Galileo a commencé à tester un ensemble d’outils qui permettront l’observation du ciel et l’analyse des données à l’aide d’algorithmes d’intelligence artificielle.

Le professeur a déclaré que le projet tentera de créer un flux de données de haute qualité ouvert au public et accessible à tous.

Loeb dit qu’il espère collecter une « image haute résolution » d’un OVNI dans les deux prochaines années, selon une nouvelle interview avec le Guardian.

« Je veux vraiment que la prochaine génération soit libre d’en discuter et que cela fasse partie du courant dominant », a déclaré Loeb au journal. « J’espère qu’en obtenant une image haute résolution de quelque chose d’inhabituel, ou en trouvant des preuves, ce qui est tout à fait possible dans un an ou deux, nous le changerons. »


Que pensez-vous de cet article ? Partagez autant que possible. L'info doit circuler.


Veuillez aider à soutenir les médias alternatifs. Nous suivons la vérité, où qu'elle mène. Merci



ELISHEAN 777 Communauté pour un Nouveau Monde

(Vu 153 fois, 3 visites aujourd'hui)

Laisser un commentaire

Adblock détecté

Merci de désactiver votre bloqueur de publicité pour naviguer sur le site.