Aller à la barre d’outils

Saint Germain

Au cœur du cœur, le joyau de silence, joyau plus précieux que les diamants, d’une structure qui est la source de toute géométrie sacrée. Entendez-le bien, nous parlons de structure. Ce joyau, au cœur de ce que l’on peut nommer le cœur spirituel dans le corps physique, est le même, non deux unis mais le même au cœur du cœur du corps cosmique…

Voyez la beauté, le joyau de silence est un. Sa structure est réelle. On pourrait dire qu’au cœur de sa structure sont les annales cosmiques. L’on pourrait dire que du cœur de sa structure naît l’arrangement des planètes et des étoiles.

Ce n’est qu’en rétablissant la libre circulation de l’énergie que ce joyau libère l’infinie sagesse du silence et l’infini amour qu’est le silence. L’intuition n’est que des bribes au seuil du cœur du cœur. Pour libérer la pleine circulation de l’énergie, l’un des prérequis est de dynamiser le corps physique à l’extrême. Nous parlons d’extrême.

Vous avez vu, n’est-ce pas, les visions de ces civilisations d’harmonie dans lesquelles les êtres volent et bondissent du haut des arbres vers les montagnes. Vous avez entendu parler, n’est-ce pas, de ce frère Hanuman, l’incarnation du cœur de dévotion, celui qui se sait un et se sait tout offert au suprême Seigneur. Vous avez vu, n’est-ce pas, les visions de ces géants au corps de lumière dont les exploits physiques surpassent l’imagination humaine.


De par l’ouverture, la grâce de l’ouverture, l’inévitable de l’ouverture – l’inévitable dans la courbe du temps, la grâce car la courbe du temps se trouve transcendée – de par l’ouverture, ces possibilités sont offertes, encore faut-il dynamiser le corps.

Quand nous disons à l’extrême, nous parlons en comparaison des critères humains. Trop de léthargie, léthargie mentale, léthargie physique, léthargie de l’ego, léthargie des émotions. Il est plus lucide de parler de léthargie que de conditions qui entraveraient…

Vous le voyez, le corps des géants de lumière n’est point une image. Commencez-vous à entrevoir vos propres corps ? L’on ne peut rester dans les concepts. Tout délier, tout dénouer. Nous vous donnons les clefs. A chacun d’entrer en relation avec les clefs avec lucidité, car vos corps vous renvoient des images claires. Vos corps pulsent-ils la joie pure ? Avez-vous retrouvé l’innocence de l’enfance et la fluidité des corps des enfants qui savent courir, sauter, grimper, danser, se plier ? Avez-vous retrouvé la sagesse de ceux qui savent que leurs cellules sont temple à la joie et qui offrent l’attention inconditionnellement au joyau du silence, la clef de la porte du temple de la joie ?

Mettre l’attention sur ce corps lumineux sans concept.

Il suffit d’être droit, vital, éveillé, attentif à l’énergie qui circule, l’attention au-dessus du sommet de la tête, le cœur ouvert, et l’attention offerte simultanément au cœur. Il ne s’agit plus de vivre dans la pénombre de ceux qui ne savent pas voir ou qui ne choisissent pas d’être cocréateur.

Attention, très souvent l’on croit choisir et l’on choisit dans ce moment de maintenant, et le corps égotique fabrique un autre niveau d’endormissement que l’on ne perçoit pas car on a solidifié le concept de s’être éveillé. L’éveillé mesure son éveil à la vitalité, à la flexibilité, à la joie née de l’obéissance, non l’obéissance à une source extérieure, l’obéissance au juste, au beau et au bon. Être écoute du joyau de silence.


Voyez, le merveilleux et le magnifique, ce maître venu éclairer le collectif de l’humanité et que bien d’entre vous aiment, a créé la vision de l’humanité d’harmonie, a ravivé tous les canaux de sagesse millénaire (Maharishi Mahesh Yogi). La relation envers la sagesse ne peut qu’être active. Ne plus attendre, créer. Revitaliser sa structure physique avec ardeur et enthousiasme. Revitaliser sa structure mentale avec ardeur et enthousiasme. Revitaliser la vision subtile avec la même ardeur et le même enthousiasme.

Ne soyez pas gêné, l’ardeur et l’enthousiasme impliquent la pleine participation. Le maître l’a dit, l’on agit libre des fruits de l’action. L’ego voudrait mesurer des progrès, l’Être sait être le progrès…

Vous le savez, il en est un qui a tracé la voie et il l’a dit « Lève-toi, prends ton grabat et suis-moi. Lève-toi, sors de la léthargie, prends ton grabat, sois le choix vivant de la cocréation et suis-moi. Marche à mes côtés et sois parfait. »

La perfection ne peut être un concept. Elle est la réalité de l’union. La création alors transcende les paradis même. La création alors est temple de dévotion…


Nous saluons l’humanité dans son corps de perfection. A chacun à travers l’incarnation, d’incarner, telle est l’offrande. Ne regarder que cette civilisation. Ne regarder que l’harmonie.

Nous vous saluons.

Message de St Germain reçu par Agnès Bos-Masseron


Que pensez-vous de cet article ? Inscrivez-vous et rejoignez la conversation





Merci à tous pour votre soutien.

Beaucoup d'entre vous sont avec moi, par le coeur et la pensée, et je vous transmet ma gratitude.

Vous pouvez assurer la continuité de ce site de plusieurs manières : En partageant les articles que vous avez aimé. En achetant vos livres et vos produits préférés sur Amazon via ce site. Ou, si vous en avez la possibilité, en faisant un don (si minime soit-il). Recevez toute ma gratitude... Mon Amour vous accompagne...


Votre aide est importante pour continuer...




ELISHEAN777 Communauté pour un Nouveau Monde  © Elishean/2009-2020


Tags:
0 Commentaires

Laisser une réponse

Imaginer un Nouveau Monde © Elishean 2009 - 2020

CONTACT

Vous pouvez nous envoyer un e-mail et nous vous répondrons dès que possible.

En cours d’envoi
sem, vel, nec odio adipiscing commodo eget
ou

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

ou

Create Account

%d blogueurs aiment cette page :