Secrets révélésTV

L’assèchement de l’Euphrate va-t-il permettre de libérer les 4 anges exterminateurs de l’Apocalypse?

Anges exterminateurs ou démons, ils ont été emprisonnés sous la plus vieille ville du monde et il semble que le réchauffement climatique va les libérer.... C'était prophétisé !

Le sixième ange sonna de la trompette, et j’entendis une voix venant des quatre cornes de l’autel d’or qui se tenait devant Dieu, disant au sixième ange, qui avait la trompette : « Libère les quatre anges liés au grand fleuve Euphrate. Et quatre anges furent libérés, préparés pour une heure, un jour, un mois et un an, afin de tuer le tiers du peuple.

L’assèchement des rivières dans le monde est au sommet de l’actualité mondiale depuis le début de 2022, et dans ce contexte, les gens ont en quelque sorte oublié le fleuve Euphrate, qui a commencé à s’assécher un peu plus tôt et maintenant il est arrivé au point que même les réservoirs sont épuisés à plus de 90 %.

En particulier, depuis le début de l’été, des archéologues irakiens étudient ce qui reste du réservoir de Qadisiyah, formé à la suite de la construction du barrage du même nom.

La ville d’Anah dans la province d’Anbar, qui est peut-être la ville la plus ancienne du monde, est tombée dans la zone inondable du barrage. Elle est certainement plus ancienne que Babylone, puisque le développement de la civilisation sur l’Euphrate a commencé justement dans cette région.

Avec la situation climatique actuelle sans précédent en cours de développement dans le monde, les rivières s’assèchent et de nombreux secrets deviennent clairs. En particulier, des bâtiments et des structures de la ville d’Anah remontent à la surface, pour lesquels il n’y a aucune explication.


Les responsables essaient de le faire passer pour une sorte de tombeaux pour la noblesse ou pour des prisons spéciales, mais les théories sont toutes aussi fragiles. Dans tout l’Irak, il n’y a pas d’analogues d’un tel bâtiment et il ressemble plus aux restes d’une sorte de structure futuriste en béton armé.

Vidéo ci-dessus : Une grotte mystérieuse découverte sous l’Euphrate alors que son eau s’assèche.

La décrue des eaux de l’Euphrate a révélé de nombreux sites archéologiques anciens. Tout récemment, une grotte mystérieuse a également été découverte. La grotte est si mystérieuse que l’origine est encore inconnue. Les gens enquêtent toujours pour savoir si la grotte a été creusée par un humain ou par un démon. Il est impossible de dire que les grottes se sont formées d’elles-mêmes. Certaines personnes suggèrent que les grottes étaient des prisons. Cette découverte est souvent liée à Apocalypse 9:14

Le plus terrible dans ces tunnels de plus en plus exposés face à la décrue des eaux, c’est que de temps en temps, des cris inquiétants se font entendre du sous-sol, des sons atroces donnant des frissons aux passants.

L’une des explications possibles de ces structures étranges et des sons émis par les pierres est proposée par l’Apocalypse.


Car les lits des cours d’eau sont asséchés

Dans les pays du Moyen-Orient, on constate une diminution des réserves d’eau douce. Selon les prévisions, les conflits liés à l’utilisation des sources d’eau, dans les années à venir, pourraient devenir l’une des principales causes de guerres.

Les données de la NASA montrent que le Moyen-Orient perd des quantités importantes d’eau douce et selon des études, dans les bassins des fleuves Tigre et Euphrate, il y a une diminution des réserves d’eau d’un montant de 144 kilomètres cubes, ce qui est comparable à la volume d’eau de la Mer Morte.

Il s’agit de la deuxième perte d’eau importante après celle de 2002-2008 dans le nord de l’Inde et les régions avoisinantes, selon une étude publiée dans Water Resources Research de l’American Geophysical Society. La NASA note que la cause de la sécheresse de 2007 était l’utilisation non durable des sources d’eau, ainsi qu’une augmentation de la demande en eau en raison de la croissance démographique. La NASA prévoit une diminution des réserves d’eau douce au Moyen-Orient et une pénurie d’eau potable dans certains pays.

Divers chercheurs s’accordent à dire que les conflits liés à l’utilisation des sources d’eau peuvent devenir la principale cause de guerres dans les 10 prochaines années. On suppose que, surtout après 2022, dans des régions comme le Moyen-Orient, l’Asie et l’Afrique du Nord, le contrôle des voies d’accès aux sources d’eau peut devenir une sorte d’arme et l’un des moyens utilisés par les terroristes.


Il est possible qu’avec la mise en eau finale du réservoir de Qadisiyah, ce jour, mois et heure désignés viendront ?


Que pensez-vous de cet article ? Partagez autant que possible. L'info doit circuler.



Veuillez aider à soutenir les médias alternatifs. Nous suivons la vérité, où qu'elle mène. Merci


ELISHEAN 777 Communauté pour un Nouveau Monde

(Vu 902 fois, 6 visites aujourd'hui)

Laisser un commentaire