Énergies d’Ascension de novembre: la création pulsante


Dans l’escalade constante de la libération et de l’activation, l’équilibre divin du masculin féminin apparaît. L’histoire se lève pour être racontée et repliée dans une nouvelle imagination de ce quepeut être.

Laissez votre esprit vagabonder dans un nouveau territoire, alors que ce qui était devient une nouvelle histoire.


La onzième heure n’a jamais été facile, mais elle offre toujours une promesse. Pouvez-vous être plus fort qu’on ne l’imaginait ? Pouvez-vous être plus clair que vous ne le pensiez ?

Pouvez-vous à nouveau être le futur au lieu du passé ?

Ce qui s’est passé vous invite à le libérer du présent. Pour qu’il ne se répète pas, répétez, répétez.

Nous voici arrivés à un tournant. Ce que c’est est inconnu ; pourtant un écho du passé. Quel lointain moment et lieu a commencé l’appel. En rebondissant sur les murs, le cœur bat plus vite. C’est invisible, mais l’écho semble réel.

Qui a des yeux pour voir le son invisible ?

Au fur et à mesure des cycles, l’hiver [ou l’été] arrive bientôt. La vie semble être en sommeil et morte à la surface. Pourtant, à l’intérieur, il y a un renouveau où l’origine et la destination dansent à nouveau.

Ici, vous résidez dans l’hiver de votre longue saison, agité et affamé, encore trop fatigué pour vous réveiller complètement, car la nouvelle saison n’est pas encore arrivée.

Au sein de chaque saison, il existe également un flux opposé. Il peut être lointain ou profond, mais le sillage sera ressenti, car le temps ne s’arrête que là où le corps ne peut pas être. Les océans qui plongent le passé dans le présent emportent le futur.

Vous gardez la mémoire loin sous les graffitis de la guerre. C’était une époque où le rituel n’était pas un décret d’adoration ; c’était une union, une joie, un lien de liberté. L’énergie a été ressentie par des cœurs sensationnels. Les contraires étaient clairs, transparents.


L’origine et la destination ne s’ignoraient pas. Ils savaient qu’ils étaient, ils sont, ils seront Un. En face n’était pas hors de vue. Les yeux étaient ouverts et les mensonges apparents, jaillissant d’une nouvelle croissance qui appelait la communauté à guérir.

Le séparé était égal car la Vie était infinie. Dans la forme la plus petite, la plus fine et la plus finie, était la plus grande de la Vie dans un nouveau corps né. Il détenait tout le potentiel, donc chacun était informé.

Le mâle et la femelle, séparés mais égaux. Le mâle et la femelle, deux en un. Le mâle et la femelle savaient que la connexion de l’opposé était le véhicule du Temps de la Vie.

LE COEUR DU TEMPS

Il vous pousse, cette force plus grande que la plus grande des armées. Il contraint et consomme et apporte la mort à une grande richesse. C’est le sillage sous le radeau de la vie, la colère des marées. Les échos noyés du passé ne se souviennent pas des vagues. Mais votre cœur porte toujours l’empreinte de chaque houle retentissante.


Chaque battement, chaque impulsion, un accord de connexion. Harmonisation en dissonance et temps arythmique. Il ne peut pas être tenu, peu importe la force des forces armées. Il compte avec le reflet qui devient hideux en s’accrochant au passé.

Une histoire triste avait autrefois une telle gloire, mais juste une façade qui devient sanglante. Altéré et flétri jusqu’à ce que le temps s’arrête enfin. La onzième heure sonne fort aux horloges. Que signale-t-il lorsque le pouls devient connu ?

Chaque battement est attendu, le futur est montré.

Pourtant, il s’arrête, n’est pas complet, car le moment n’est pas venu. Il murmure des futurs où les deux rencontrent l’Un.

Alors que l’hiver est à la surface, il y a de la chaleur à l’intérieur. L’horloge ne s’arrête jamais, elle bat toujours à nouveau.

Il n’en faut qu’un pour entendre l’écho du tambour. Pour rediriger, reconnectez la surface du son car les échos abondent.


Il n’en faut que deux pour s’amplifier, une vague communautaire. Mais vous, les Uns, êtes nombreux et courageux. Vous êtes la progéniture du Temps, vous détenez la même force. Mais une saisie n’est qu’un instant que le Temps libère.

Vous êtes l’Un, divisé par deux. Vous êtes le pouls de la Vie qui bat toujours. Vous êtes la promesse des saisons à venir. La promesse de la floraison.

LE SOUFFLE DU TEMPS

Vous êtes le potentiel divin qui interrompt le mouvement. Inspiré et maintenu jusqu’à ce que le Temps l’oblige. L’expiration saturée d’amour ou de peur. Cette communauté n’est jamais partie, elle résonne encore à proximité.

Trop doux pour être entendu par une oreille distraite.


Juste un instant, un souffle, ça peut changer une telle vie. À donner ou à prendre, le temps passe. Tout est permis pour la vie des forts.

Mais la force n’est pas la sagesse et la connaissance n’est pas gratuite. Il doit être touché par le cœur fini et faire écho à travers les murs. Entendu doucement et suivi en silence jusqu’à ce que l’écho soit vu. Le battement du cœur à l’intérieur. Création Vous pulsant dans les quatre quartiers. Renouveler à nouveau.

Qui a des yeux pour voir le son invisible ?

Juste au-delà, les océans abondent. Votre cœur qui bat fait des vagues, endormi ou éveillé. Vous êtes le seul à donner au rêve une nouvelle forme.

Réveillez-vous et agissez sous forme d’échos. Ondulations conscientes d’Un avenir où l’Amour renaît.

Tout le potentiel dans le plus petit, le plus fin de la forme. Trop petit pour être tenu, pour être saisi et contenu. Pourtant, les vastes bras du Temps nourrissent tout en veine.

L’hiver met fin à sa longue saison de sommeil. Les jours sont des années dans le nombre de la longue saison. Les moments sont des mois qui perturbent la résolution ou la peur. Les réponses ne viennent que lorsque les questions disparaissent.

Le détail est inconnu, c’est la nature du temps. C’est le jeu de l’Oracle, un puzzle indéfini. Il n’y a pas de guide qui garantit le prix. Seulement un pas dans une direction pour suivre l’écho insaisissable repris.

Mais un miroir ne reflète que ce que le temps a en main. La vague viendra dans la prochaine heure, une heure. [a gagné]

Ne vous en comptez pas, même si les grèves semblent réelles. C’est juste le marqueur du temps de Un et deux combinés en 12. Ces deux ne se séparent jamais de l’invisible 3.

Mais c’est ce que tout gagné sera bientôt. La vague prend de l’ampleur, sous les yeux de la mer.

Vous êtes la force du Temps, l’infini invisible. Vous êtes l’Oracle, la Sylphe, la déroutante Sybil.

Répondre aux questions pas encore remplacé. Libérer les vieilles blessures de l’innocence déshonorée. Que pouvait faire l’innocence sinon se retirer et se réformer ?

Car l’innocence ne se perd jamais, elle renaît simplement…

Dans la prochaine impulsion de la création alors que le temps passe. Le règne de la résolution vient toujours, le temps de laver les blessures a déchiré. Armées de l’Amour, le Faux Guerrier a pris d’assaut. Les faux guerriers se sentent forts jusqu’à ce que l’armure soit déchirée.

Toi, cœur courageux, détiens l’avenir de la Création. Choix et résolution palpitants pour l’éducation des autres. Les cœurs forts sont flexibles et ressentent les échos. Tranquillement, subtilement, ÊTRE l’avenir qui connaît. C’est plus fort que les mots car il détient l’amplification de la pleine résonance. Pas seulement les tons creux des os blindés.

Vous êtes la Création Impulsant un avenir pour l’Amour. Comprendre la connexion et la récompense du temps. Cette paix intérieure humilie le passé et la tempête. L’œil est le centre, le neutre dans le chaos. Comme vous voyez le potentiel, les futures réformes.

Possédez votre puissant Amour, chère Vie. Car vous avez toujours détenu les clés du royaume intérieur. Unique et solidaire, Creation Pulse à nouveau. Toujours nouveau et renouvelé grâce à votre choix puissant. Chaque respiration est un cadeau de la Vie.

Recevez-le, changez-le et donnez-le à Tous. C’est votre Pouvoir Innocent de choisir, choisir, choisir. Laisse ton Amour flotter dans l’air, le parfum invisible des fleurs en fleurs. Donner de l’espoir et de la guérison à l’avenir à nouveau.

Jamye Price

Source


Que pensez-vous de cet article ? Inscrivez-vous et rejoignez la conversation


Merci à tous pour votre soutien.

Beaucoup d'entre vous sont avec moi, par le coeur et la pensée, et je vous transmet ma gratitude... Vous pouvez assurer la continuité de ce site de plusieurs manières... En partageant les articles que vous avez aimé... En achetant vos livres et vos produits préférés sur Amazon via ce site... En faisant un don sécurisé sur Paypal... Ou les trois en même temps... Recevez toute ma gratitude... Mon Amour vous accompagne...


Veuillez aider à soutenir les médias alternatifs. Nous suivons la vérité, où qu'elle mène. Votre aide est importante... Merci







Elishean777 : Communauté pour un Nouveau Monde © elishean/2009-2021

Tags:

0 Commentaires

Laisser une réponse

Imaginer un Nouveau Monde © Elishean 2009 - 2021

CONTACT

Vous pouvez nous envoyer un e-mail et nous vous répondrons dès que possible.

En cours d’envoi
ou

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

ou

Create Account

%d blogueurs aiment cette page :