Cas de conscience

Alors que le « Jésus de Palestine » fait la Une, les églises brûlent au Canada

On se demande qui peut bien vouloir brûler des églises !

On va commencer par le journal gauchiste, Libération, qui affiche son nouveau manifeste, avec ce titre : « Il faut mettre fin à Noël ». Nous ne pensons pas, malgré tout, que des envoyés du journal Libération aient pu mettre le feu aux églises canadiennes…

Il y a eu jusqu’à présent 15 incendies d’églises suspects en 2023 et la police a arrêté des suspects dans cinq d’entre eux.

Tandis que Notre-Dame de Montréal célébrait la messe de Noël après un incendie, quatre églises de l’Alberta étaient rendues squelettiques, endommagées, silencieuses à Noël, incendiées par des incendiaires au cours du dernier quelques semaines.


Les quatre églises de l’Alberta, situées dans diverses régions de la province, font toutes l’objet d’une enquête policière. Plus récemment, cinq jours seulement avant Noël, l’église adventiste du septième jour de Beiseker, un village de moins de 1 000 habitants au nord-est de Calgary, a été entièrement incendiée.

Cela a incité Pierre Poilievre, le chef du parti conservateur, à publier sur X que ses pensées allaient à la congrégation alors qu’elle pleurait la perte de son église.

« C’est la quatrième église en deux semaines à être la cible d’actes de haine antichrétienne violente », a tweeté Polièvre.

La première ministre de l’Alberta, Danielle Smith, a déclaré :

« Aux paroissiens de ces églises et à la communauté chrétienne de notre province, je suis solidaire avec vous contre toutes les formes de haine.

Mais il s’avère que la Gendarmerie royale du Canada n’a – jusqu’à présent – ​​aucune preuve que les incendies criminels d’églises aient un lien avec une animosité anti-chrétienne.


« Aucun des dossiers que nous avons résolus ne montre une quelconque affinité particulière contre les églises », a déclaré le cap. Troy Savinkoff, porte-parole de la GRC, dans une entrevue avec Global News.

Des attentats

D’un autre coté, les services de sécurité en Autriche, Allemagne, France et Espagne ont reçu des indications selon lesquelles un groupe islamiste voudrait commettre plusieurs attentats en Europe possiblement à la Saint-Sylvestre et à Noël. Il y a eu plusieurs arrestations.

Il faut savoir que Yusuf al-Qardawi des Freres Musulmans, a dit qu’à l’occasion de Noel, “L’Islam reviendra en Europe en conquérant et en vainqueur”

Effectivement, Le jour où le monde catholique célèbre Noël, une guerre fait rage en Terre Sainte contre un ennemi qui menace le peuple juif et toute la civilisation chrétienne occidentale. Le Hamas fait partie du mouvement des « Frères musulmans », dont l’objectif est universel.

Voici comment Yusuf al-Qardawi, la plus haute autorité halakhique du mouvement, a statué :

« Constantinople a été conquise en 1453 (par les Ottomans) ; et maintenant la conquête de l’autre ville reste Rome… Le sens de ces choses est que l’Islam reviendra en Europe en conquérant et en vainqueur après en avoir été expulsé à deux reprises.”

Constantinople fut la capitale de l’Empire chrétien d’Orient pendant environ mille ans, jusqu’à ce qu’elle soit conquise et devienne Istanbul. L’église « Sainte Sophie » a été transformée en mosquée.

Rome est la capitale du christianisme catholique et aussi la capitale symbolique de la civilisation occidentale. La conquête est donc un objectif physique et spirituel pour l’Islam radical. Israël est l’avant-poste dans cette guerre.

Il n’y a pas de différence fondamentale entre le Hamas et le Fatah.

L’Autorité palestinienne essaie également de conquérir l’héritage chrétien. Ils n’ont pas une longue histoire et travaillent donc à effacer la mémoire juive de la terre de la Bible. L’article 20 de la Charte du Fatah déclare explicitement :

« Les affirmations sur le lien historique ou spirituel des Juifs avec la Palestine ne sont pas cohérentes avec les vérités de l’histoire. »

Si les Juifs n’ont pas de racines en Israël, les chrétiens non plus. Que faisons-nous de Jésus ?

L’Autorité Palestinienne promeut l’idée que Jésus était “le premier martyr palestinien”. Myriam, la mère de Jésus, au cas où vous vous poseriez la question, « est du peuple de Palestine » et est une source d’inspiration pour « les prisonniers, les combattants palestiniens ». D’ailleurs, pour l’Islam, Jésus était musulman (Issa) au même titre que Salomon (Sliman), Joseph (Youssef), David (Daoud), et Abraham (Ibrahim)… Ils ont même établi une mosquée sur la tombe d’Isaac… Comme quoi… même lui était musulman…

Autrement dit, selon l’Autorité palestinienne, les terroristes, dont le Hamas, suivent le chemin de Jésus et de Marie et des prophètes du Livre !

À Noël, les yeux du monde sont tournés vers l’église de la Nativité de Bethléem.

La ville était autrefois majoritairement chrétienne. Aujourd’hui, les chrétiens ne représentent qu’environ 15 %. Ils ont fui la terreur de l’Autorité palestinienne tout comme ils ont fui la terreur du Hamas (il reste environ 1 000 chrétiens à Gaza).

Dans tout le Moyen-Orient, la population chrétienne diminue sans discontinuer. Les chrétiens sont persécutés et soumis à une pression constante pour se convertir. Ils sont devenus semblables aux Juifs de l’Europe médiévale.

Il vaut la peine de jeter un coup d’œil au Nord, où la guerre fait rage contre Israël.  Le Liban était censé être le seul pays chrétien du Moyen-Orient, et aujourd’hui il est retenu captif par une organisation terroriste islamiste, opérant depuis Téhéran.

La seule communauté chrétienne sûre et prospère se trouve dans l’État juif. Beaucoup de ses fils et filles servent dans Tsahal et défendent la Terre Sainte.

On se demande donc, qui a pu incendier les églises du Canada…

Sûrement des extraterrestres…


Que pensez-vous de cet article ? Partagez autant que possible. L'info doit circuler.



Aidez Elishean à survivre. Merci


ELISHEAN 777 Communauté pour un Nouveau Monde

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page