Divulgation CosmiqueTV

Une découverte étonnante laisse entrevoir la possibilité d’une vie sur Pluton

Vidéo VOSTfr

En examinant des images prises par le vaisseau spatial New Horizons de la NASA de la surface de Pluton, une équipe d’astronomes a fait une découverte stupéfiante.

« Nous avons trouvé un champ de très grands cryovolcans (volcans glacés) qui ne ressemblent à rien de ce que nous avons vu dans le système solaire », a déclaré Kelsi Singer, chercheur principal au Southwest Research Institute (SwRI) à Boulder, Colorado, et responsable auteur d’une nouvelle étude publiée dans la revue Nature Communications.

La découverte montre que la petite planète nous réserve encore de nombreuses surprises et pourrait être plus habitable pour la vie qu’on ne le pensait auparavant, selon les chercheurs.

Chaud à l’intérieur


La zone d’étude couvre 1 000 kilomètres à travers un ancien bassin d’impact. Deux de ses plus grands dômes volcaniques ont à peu près la taille des volcans sur Terre, dont le Mauna Loa à Hawaï, le plus grand volcan de notre monde en volume.

Étant donné que la zone elle-même n’a pas de nouveaux cratères d’impact, les auteurs de l’étude suggèrent que les énormes volcans de glace ne sont pas si vieux et se sont formés à la suite de la chaleur résiduelle émanant de l’intérieur de la planète naine.

« Cela signifie que Pluton a plus de chaleur interne que nous ne le pensions, ce qui signifie que nous ne comprenons pas parfaitement le fonctionnement des corps planétaires », a reconnu Singer.

« Au lieu d’éclater de manière spectaculaire dans une explosion de magma, ces cryovolcans expulsent une sorte de boue de glace et d’eau – comme un dentifrice pressant », a-t-il expliqué.

Survie difficile


C’est une découverte intrigante qui s’ajoute aux théories existantes sur ce que les scientifiques pensent être l’immense océan souterrain de Pluton.

Les volcans pourraient être la preuve que l’eau liquide est plus proche de la surface qu’on ne le pensait auparavant. Cela pourrait également influencer la capacité de la planète à supporter la vie, mais cela semble un peu tiré par les cheveux pour l’instant.

« Il y a encore beaucoup de défis pour tout organisme essayant de survivre là-bas », a déclaré Singer.

« Ils auraient toujours besoin d’une source continue de nutriments, et si le volcanisme est épisodique et donc que la disponibilité de la chaleur et de l’eau est variable, c’est parfois aussi difficile pour les organismes. »

L’équipe est maintenant ravie d’envoyer un vaisseau spatial équipé d’un radar pour examiner « à quoi ressemble le tuyau volcanique ».



Que pensez-vous de cet article ? Partagez autant que possible. L'info doit circuler.


Veuillez aider à soutenir les médias alternatifs. Nous suivons la vérité, où qu'elle mène. Merci


ELISHEAN 777 Communauté pour un Nouveau Monde

(Vu 150 fois, 1 visites aujourd'hui)

Laisser un commentaire