Parapsychologie

Projection astrale: Science du cerveau ou Expérience spirituelle

par Vasundhra

J’ai toujours trouvé le concept de projection astrale exagéré. Cela semblait vraiment effrayant que quelqu’un qui soit vivant puisse planer au-dessus de son propre corps, même se déplacer dans la maison en « esprit ».

Puis, quelques mois après le début de mon voyage spirituel, j’ai lu l’autobiographie du saint vénéré, Yogananda, où il élabore sur ses expériences de la plaine astrale. J’ai découvert plus tard que d’autres enseignants et maîtres spirituels que je suivais, comme Osho et Sadhguru, parlaient également de ce genre de choses. Même un lauréat du prix Noble comme Richard Feynman n’a pas pu s’empêcher de partager ses réflexions sur l’état de rêve dans son livre !

Ainsi, lorsque Chelsea du podcast The Woo Lab m’a contacté, proposant de partager ses expériences astrales, j’ai sauté sur l’occasion de collaborer ! Bien que je ne me considère pas prêt à apprendre cet art, je trouve intéressant d’entendre les expériences des autres. Et Chelsea ne se contente pas de nous proposer une réflexion personnelle, elle partage également le côté scientifique et spirituel de la projection astrale !

J’ai adoré lire ses recherches approfondies et ses idées sur le sujet, et j’espère que vous le ferez aussi. Voici ce qu’elle a partagé.

Déballer des aventures dans le royaume astral


J’étais certain que mon cerveau bourdonnait. Je pouvais sentir mon corps physique autour de moi comme une coquille, et en même temps, je pouvais m’en éloigner. Mais je savais que je dormais. Soudain, j’ai atterri dans une réalité virtuelle colorée, tactile et sonore. Une femme était assise sur un tabouret à côté de moi en train de faire un puzzle. Elle m’a tendu un morceau; c’était rose et ça ressemblait à du caoutchouc… SENTIR comme du caoutchouc ? Elle a ri de ma confusion et a dit avec un soupçon de malice: « Voulez-vous m’aider à le mettre en place? »

Au bord des larmes une nuit, j’ai dit à mon mari que mes rêves commençaient à me sembler aussi réels que la vie elle-même. Mon pauvre mari – qui vit aussi carrément dans le monde 3D que moi – a cligné des yeux comme si j’avais dit que j’avais vu Jésus sur un morceau de pain grillé. Je ne voulais pas lui dire, mais la vérité était que j’avais peur de m’endormir… et aussi peur de mourir.

J’ai vécu des rêves astraux avant d’avoir un nom pour eux.

Au départ, un psychiatre m’a conseillé d’avoir l’avis d’un neurologue et peut-être un scanner cérébral. Je l’ai évité. Franchement, j’avais peur d’être diagnostiqué avec une tumeur. Mais aussi, mes journées étaient encore tout à fait normales – quel genre de trouble cérébral ne touche une personne que la nuit ?

Il a fallu des semaines de recherches sur WedMD, Internet, livres et podcasts pour « bourdonnement cérébral » et « rêves lucides intenses » avant que je ne corresponde enfin à ce que je vivais : caractérisé par des vibrations, une pleine conscience, des rêves lucides et un sentiment d’être hors- de-corps. Même la peur initiale de la mort a été signalée comme un «symptôme» courant. De tels témoignages étaient trop similaires aux miens pour être niés, et finalement, j’ai commencé à accepter que j’avais rejoint les rangs d’une minorité particulière qui projette, rêve ou voyage dans l’astral.

Je n’y croyais pas nécessairement.

Fait amusant #1 :
Selon un article de février 2022 de LiveScience, des enquêtes suggèrent qu’entre 8 et 20 % des personnes ont vécu quelque chose qui ressemble à une expérience hors du corps : « une sensation de la conscience, de l’esprit ou du ‘corps astral’ quittant le corps physique, ‘ généralement pendant le sommeil ou l’hypnose.


Fait amusant #2 :
Une enquête en direct sur les rêveurs astraux apporte des données supplémentaires ; plus de 75 % des 9 000 répondants ont vécu ce phénomène moins de cinq fois dans leur vie. Je les avais chaque semaine. À présent, vous avez probablement l’impression que je suis une personne soucieuse des données. Ainsi, alors que j’étais soulagé d’avoir enfin un « diagnostic », je me suis également retrouvé avec un univers de nouvelles questions, à savoir : qu’est-ce qui m’arrivait vraiment ?

Il s’avère que, que vous vous en remettiez à la science ou à la spiritualité, la réponse peut être étonnamment similaire.

Une perspective scientifique : les rêves comme projections de l’esprit

Le professeur de neurosciences Matthew Walker étudie la science du sommeil. Dans son TED Talk 2021 partagé ci-dessous, il résume l’une des fonctions des rêves comme une sorte de thérapie nocturne, « associée à une capacité accrue à résoudre les problèmes du lendemain. C’est presque comme si nous allions dormir avec les pièces du puzzle, mais nous nous réveillons avec le puzzle complet.

J’ai vu son discours après mon premier rêve astral : sa référence au puzzle ne m’a pas échappé.

Il explique en outre que les rêves aident à traiter les expériences émotionnelles, ce qui se traduit par une meilleure capacité à faire face aux sentiments le lendemain. Mais les neurosciences n’ont pas grand-chose à dire sur la mince distinction entre rêve astral et rêve lucide.

Le rêve lucide est simplement un état dans lequel vous êtes conscient que vous dormez, vous pouvez donc essayer de contrôler votre expérience de rêve subconsciente. C’est comme être dans un parc à thème et réaliser que c’est votre parc à thème. Vous pouvez voler, changer de forme ou faire des manèges ; très semblable à être dans un jeu vidéo personnalisé.

Les psychologues et les experts en rêve ont plus de mal à cerner les rêves astraux avec cette logique. C’est toujours une forme de rêve lucide, mais avec la conscience accrue que vous regardez d’autres aspects de votre esprit se mettre au travail.

Il faudrait une théorie scientifique pour aborder la possibilité que notre conscient et notre subconscient puissent devenir si séparés que vous vous sentiez comme un visiteur dans votre propre rêve, et moins en contrôle. C’est comme être dans un parc à thème et ne pas le reconnaître comme votre propre parc à thème, donc il doit appartenir à quelqu’un d’autre. Vous pouvez toujours découvrir le parc, mais les événements qui se produisent fonctionnent si inconsciemment et séparément de votre propre niveau conscient de conscience qu’ils semblent étrangers.

Inutile de dire que la communauté spirituelle est beaucoup plus à l’aise avec le royaume astral.

Une perspective spirituelle : les rêves comme introductions à l’autre côté

En 1971, le directeur de la radiodiffusion Robert Monroe est devenu l’une des rares personnes à publier des récits personnels de ses expériences de rêve astral dans son livre Journeys Out of the Body. Il a depuis été crédité de la vulgarisation du terme « expérience hors du corps ».

Pas exactement un mystique, Monroe a ensuite fondé l’Institut Monroe, une organisation axée sur l’application de méthodes de recherche pour mieux comprendre la conscience. Aujourd’hui, le groupe a évolué vers l’espace bien-être, favorisant l’accomplissement de soi avec ses cours et ses programmes.

De même, William Buhlman (Adventures Beyond the Body) et Sahvanna Arienta (Lightworker’s Guide to the Astral Realm) ont également publié leurs rêves astraux. J’ai lu les trois livres, dans le but de superposer leurs expériences comme des études de cas et d’arriver à une sorte de consensus.

Il y a beaucoup de nuances dans leurs croyances. Bulman voit les royaumes astraux comme quelques couches de soi distinctes et de plus en plus profondes, tandis qu’Arienta conçoit sept royaumes énergétiques distincts. Mais dans tous les cas, les rêveurs semblent conclure que quelque chose se cache au-delà de notre expérience consciente sur terre ; et bien que les «royaumes» visités la nuit ne soient pas physiques, ils existent en tant qu’espaces réactifs – ce qui signifie qu’ils entrent parfois en collision avec la conscience des autres.

Plus simplement, vous pourrez peut-être rendre visite à d’autres personnes dans des rêves astraux – vivants ou morts – grâce à une sorte de connexion énergétique, disponible uniquement pendant le sommeil. C’est un point de division majeur entre la science et la spiritualité.
Mais bien que tenu d’un point de vue spirituel, le but est encore très similaire à la théorie de Matthew Walker.

Que nous rendions visite aux morts, aux vivants ou à nos propres mécanismes internes, nous sommes toujours en train de régler les choses : les relations, les peurs, les aspirations, les identités, etc.

Alors quel est l’intérêt du format rêve ? Je dirais que si nous nous attaquons à nos puzzles de temps de rêve inconsciemment (comme avec les rêves normaux), consciemment (comme avec les rêves lucides) ou en technicolor psychédélique (comme avec les rêves astraux), l’environnement spécifique semble se tailler le meilleur itinéraire pour apprendre, digérer et accepter le sujet traité.

Mais ce n’est pas une perspective scientifique ou spirituelle.

Un point de vue personnel


Je suis depuis un an et demi dans mes propres expériences de rêve astral. Et après de nombreuses recherches et de nombreux épisodes de podcast sur le sujet (dont une mini-série sur les rêves), je me sens plus à l’aise avec les réponses imparfaites et moins préoccupé par les sources.


C’est un plat à emporter. Nous vivons à une époque où les frontières entre science et spiritualité sont trop distinctes pour développer un consensus sur la zone grise qui les sépare. Mais cela ne signifie pas que la nature de ce que nous vivons doit être ignorée.

Que les rêves soient des couches profondes de l’esprit au travail ou une aventure mystique dans laquelle nous nous engageons, je me retrouve régulièrement à grandir – mes expériences de veille et de sommeil se complètent, changeant parfois mes perspectives et les cimentant parfois. C’est assez satisfaisant pour l’instant.

Mais peut-être qu’un jour, je verrai tout le puzzle.

Pensées finales

N’était-ce pas génial ?! C’était comme une mini-aventure de lire les idées de Chelsea sur la projection astrale et comment elle a accepté cette expérience mystique. Son podcast offre des informations tout aussi impressionnantes et une narration personnelle dans le monde des expériences hors du corps.

https://myspiritualshenanigans.blog/astral-projection/



Que pensez-vous de cet article ? Partagez autant que possible. L'info doit circuler.


Veuillez aider à soutenir les médias alternatifs. Nous suivons la vérité, où qu'elle mène. Merci


ELISHEAN 777 Communauté pour un Nouveau Monde

(Vu 331 fois, 1 visites aujourd'hui)

Laisser un commentaire