Les forces négatives peuvent influencer les individus ciblés de nombreuses manières. Deux méthodes courantes sont la manipulation de la réalité et les agents matriciels.

Cet article traite des rôles importants que le libre arbitre et la conscience jouent dans de tels cas, ce qui peut expliquer pourquoi les forces négatives manœuvrent souvent comme elles le font.


A savoir : STS = Service de Soi et STO = Service d’Autrui.

Manipulation de la réalité

Les manipulations de la réalité consistent en des changements de causalité dans sa réalité, effectués par des êtres hyperdimensionnels hostiles (4D STS ) qui résident en dehors de son royaume. Les changements acausaux se produisent lorsque la cible est déplacée autour du plan temporel traversé par les axes du temps linéaire et de phase. Le temps linéaire mesure la progression de notre perception du temps pendant que nous résidons dans la troisième densité, et le temps de phase mesure le mouvement d’une ligne temporelle ou d’une dimension à une autre.

La manipulation de la réalité est à l’identique un processus consistant soit à déplacer un individu vers un nouvel endroit sur le plan temporel, soit à fusionner sa chronologie ou sa dimension avec une autre qui correspond aux exigences techniques d’un agenda 4D STS.

La différence entre passer à une nouvelle chronologie ou avoir sa chronologie fusionnée avec une autre n’est qu’une question de perspective. Être déplacé sur le plan temporel signifie que le lieu conscient d’un individu est déplacé vers une nouvelle chronologie, avec de nouveaux souvenirs du passé et des possibilités pour l’avenir. Nous sommes habitués à penser causalement et dans le cadre du temps linéaire, que des forces extérieures ne peuvent nous influencer que dans le sens d’affecter nos futurs possibles, mais certaines sont également capables d’affecter nos passés possibles.

Le libre arbitre empêche de manière préventive la manipulation de la réalité

L’individu ne peut pas être déplacé vers n’importe quel nouvel emplacement sur le plan temporel s’il a le libre arbitre. Son libre arbitre le lie à tous les points du plan temporel dont il a conscience. Ces éléments lui restent liés, et il leur est également lié. Toute tentative de 4D STS de manipuler de tels éléments les place automatiquement en engagement direct avec son libre arbitre, car de tels éléments sont ancrés à son libre arbitre via sa conscience.

Pour éviter cet engagement, les manipulations de la réalité ont tendance à se produire sur des éléments qui ne sont pas liés à son libre arbitre, ceux dont il est inconscient. C’est pourquoi les attaques viennent de l’ombre, d’où elles sont le moins attendues.

Quand la prévention échoue

Parfois, l’engagement est inévitable, puis une tactique secondaire de désinformation est utilisée. Un individu avec de fausses connaissances est plus en péril que celui qui n’en a pas parce que son libre arbitre est alors lié à des pseudo éléments, qui ne sont pas fermement enracinés dans une réalité objective immuable. Ces éléments fournissent des poignées artificielles sur sa réalité, saisissables par ceux qui ont créé la désinformation. Mais cela n’implique plus une manipulation causale, mais plutôt une distraction causale et un détournement.

Néanmoins, il appartient fortement à 4D STS de s’assurer que les cibles restent aussi naïves que possible afin que leur réalité comporte une plus grande partie d’éléments librement manipulables.

Indice de chute

Le fait que les cibles soient encouragées à rester naïves peut sembler contradictoire avec le fait que certains agents matriciels ont tendance à laisser tomber des indices à dessein, agitant des signes d’avertissement devant leurs cibles avant de poursuivre l’infiltration. Les indices peuvent être quelque chose de littéral ou de symbolique.

Les indices littéraux comprennent des phrases d’avertissement dites en plaisanterie apparente, leur histoire personnelle et leur comportement. Les indices symboliques sont ironiques et peuvent apparaître dans leurs noms, le choix des mots et les synchronicités qui leur sont liées. Quoi qu’il en soit, cela fournit un indice que la cible est en danger, tout comme les couleurs d’avertissement d’une plante vénéneuse ou le sifflement d’un serpent. Si la cible ignore les indices, l’agent passe à l’étape suivante. Chaque indice laissé tomber est une manière subtile de demander la permission de se rapprocher. Toute ignorance de cet indice est une permission accordée.


La question est, si un 4D STS exige qu’un individu n’ait pas conscience de certains éléments de la réalité pour qu’ils soient manipulés, alors pourquoi les agents laissent-ils délibérément tomber des indices et risquent-ils que l’individu acquière plus de conscience? Pourquoi risquer de révéler leur agenda en donnant des indices?

La réponse est que si la manipulation de la réalité est un phénomène causal qui se produit en dehors de son domaine et donc au-delà de la plage d’engagement du libre arbitre d’une cible, les agents sont dans son domaine et automatiquement en engagement direct avec le libre arbitre d’un individu en raison de leur présence physique pure dans son environnement . Une fois que le libre arbitre est engagé, ce qui s’appliquait à la manipulation de la réalité causale devient caduc.

Pourquoi un 4D STS subvertit plutôt que de violer le libre arbitre

Tout cela devient clair avec la réalisation suivante: que le 4D STS ne peut parfois pas, et d’autres fois choisit de ne pas, violer le libre arbitre d’une cible. Il y a deux façons d’éviter de violer le libre arbitre: soit ne l’engagez pas en premier lieu, soit ne faites que ce que la cible permet. La manipulation de la réalité se produit de l’extérieur de son royaume, et donc le libre arbitre n’est pas engagé dans de tels cas, il n’y a donc pas de violation du libre arbitre. Les agents, parce qu’ils sont déjà dans son royaume et en engagement avec le libre arbitre d’une cible, n’ont pas d’autre choix que de demander subtilement la permission s’ils souhaitent ne pas violer le libre arbitre ou ne sont pas en mesure de le faire.

Ils ne peuvent pas violer le libre arbitre dans les cas où ils engagent un libre arbitre plus puissant que le leur. Cela inclut les cas où un individu est plus fort qu’eux, ou où il a la protection divine par laquelle des êtres souverains interviennent et maîtrisent les manipulateurs moindres. Cela inclut également les cas où le libre arbitre d’êtres multiples est ancré sur le même élément de réalité et le renforce au-delà du seuil de manipulabilité de 4D STS . C’est pourquoi bien que notre chronologie ou réalité puisse effectivement être changée, il y a des limites à ce qu’elles peuvent changer. Ils ne peuvent pas modifier la chronologie entière à leur guise, uniquement des éléments relativement non ancrés.

Ensuite, il y a des cas où ils peuvent violer le libre arbitre, mais choisissent de ne pas le faire. La raison est complexe mais sera expliquée ici.

Dynamique du royaume

Selon les Cassiopéens, les royaumes sont des divisions de la réalité basées sur l’expérience et les hypothèses. Les êtres dans différents domaines ont des hypothèses différentes sur la réalité et auront des expériences différentes; ceux du même royaume auront des expériences similaires. Plus un groupe d’êtres interagit les uns avec les autres, plus leurs royaumes fusionnent. Deux êtres dans des royaumes complètement différents interagiront ou se percevront rarement.

Les royaumes sont essentiellement séparés les uns des autres en fonction du FRV ou de la vibration de résonance de fréquence d’un individu. FRV est la force et le ton de la vibration de son âme basée sur le niveau de son être, qui à son tour dépend de son niveau de connaissance et de la direction de son évolution, qui est liée à ses hypothèses et à ses expériences. Les royaumes mesurent également la plage d’engagement de son libre arbitre, et donc entrer dans le royaume d’une personne signifie engager son libre arbitre.

Parce que deux êtres de royaumes complètement différents ne peuvent pas interagir directement l’un avec l’autre, pour qu’ils le fassent, il doit y avoir un élément commun ou un pont formé entre leurs royaumes. Une façon de voir cela est de penser l’élément commun comme un pont de fréquences qui fournit une résonance entre les deux et permet le transfert d’informations et d’énergie. Si les deux ont un spectre unique de vibrations fondamentales qui ne partageraient normalement aucune fréquence de composante commune, alors le pont de fréquences est l’introduction d’une tonalité fondamentale commune entre les deux royaumes.

Les 4D STS existent dans un domaine extrêmement négatif et sont donc généralement empêchés de percevoir ou d’interagir de manière tangible avec un individu qui est d’un domaine complètement différent. Afin de le manipuler de quelque manière que ce soit, ils doivent utiliser un pont de fréquences qui correspond normalement aux émotions négatives de l’individu. Ces émotions négatives fournissent un sous-spectre de fréquences qui est en résonance avec le royaume de 4D STS et leur permet de pénétrer son royaume et d’interagir avec lui à un certain niveau. Plus son royaume est en résonance avec le leur, plus ils pourront le manipuler, et plus leurs manipulations apparaîtront objectives. Si leurs royaumes deviennent virtuellement identiques, alors il est sous leur contrôle total et fait partie de la hiérarchie STS .

Parce que les royaumes sont des divisions projetées de son FRV , et que le FRV est un produit de son être, c’est principalement à travers un changement d’être que le royaume change. Les forces négatives qui ont besoin d’un pont de réalité préféreraient que la cible change vers une fréquence plus négative. Cela ouvrirait son royaume à une pénétration plus facile. Alors, que faut-il pour changer l’être? L’être ne peut être changé que par l’individu lui-même, en choisissant librement de faire des choix négatifs qui abaissent sa fréquence et l’alignent sur le courant évolutif STS . Tout ce qui lui arrive qui viole son libre arbitre ne change pas son être pour la raison suivante:

Le libre arbitre est une question de choix et on apprend en faisant face aux conséquences de ses choix. Si une situation survient qui ne viole pas le libre arbitre mais offre plutôt un choix, alors si l’individu regrette plus tard d’avoir fait un choix, c’est entièrement de sa faute de l’avoir fait. De plus, la leçon qu’il apprend, s’il l’avait apprise plus tôt, lui aurait permis de faire un choix différent. En d’autres termes, c’est parce que le choix a été donné que sa leçon a une valeur quelconque. S’il n’avait pas eu le choix – son libre arbitre étant ainsi violé – alors rien de ce qu’il aurait pu apprendre plus tôt n’aurait fait de différence, et donc ce ne serait pas du tout une leçon. Par conséquent, les violations du libre arbitre ne donnent pas lieu à des leçons pour l’individu, et sans rien apprendre, son être ne change pas. Sans changement d’être, le FRV et la limite du royaume reste relativement inchangée.

Par conséquent, ceux qui cherchent à influencer un changement dans le domaine d’une cible vers une fréquence plus acceptable doivent nécessairement respecter son libre arbitre. Tout ce qu’ils peuvent faire, c’est proposer des choix, biaiser les choix afin que l’individu soit plus susceptible de choisir l’option négative et donc de ternir son être. Aussi biaisés qu’ils soient, tant qu’ils sont encore des choix, son libre arbitre n’est pas violé. Il est étonnant de voir le degré de manipulation qui peut être fait sans être qualifié de violation du libre arbitre, car «permission» est un terme large.


Agents en tant que dispositifs karmiques indépendants

Le meilleur moyen pour les agents de ne pas violer le libre arbitre est d’opérer dans le cadre du profil de cours karmique d’un individu. Une personne entre dans la vie avec une liste préétablie des leçons à apprendre. C’est à lui de décider comment et quand ils sont appris, facteurs déterminés par ce qu’il fait de son libre arbitre. Son FRV , étant un spectre de fréquences de résonance fondamentales qui indiquent la composition de son être, diffuse en réalité son profil de leçon, qui tend à attirer via une signalisation causale ou à forcer certains types d’expériences qui peuvent lui offrir la réalisation d’un plan de leçon particulier. Les agents matriciels peuvent sentir un spectre de fréquences nécessiteux de loin et fournissent cette expérience de manière opportuniste.

Des Agents tels que les portails organiques, FRV les robots, les vampires éthériques ou les personnes ayant une forte composante anima dans leur psychisme sont des exemples de ceux dont le comportement dépend en grande partie du profil de la leçon de l’individu ciblé. En plus de servir de chevaux de Troie pour permettre à 4D STS de mieux pénétrer le royaume de la cible, ils y sont souvent eux-mêmes pour l’énergie spirituelle et émotionnelle dont ils peuvent se nourrir. Ils prostituent des leçons karmiques en échange d’énergie. Les individus qui succombent à leurs manipulations apprennent des leçons à long terme, mais ces leçons sont apprises à la dure.

Ainsi, bien que les agents fournissent des leçons, il existe de meilleures façons de réaliser son profil de leçon, comme avoir de la prévoyance et la gagner sans avoir à traverser la souffrance éprouvée. Bien sûr, ceux qui ne peuvent pas l’apprendre facilement l’apprendront à la dure. Quoi qu’il en soit, il est important que les agents respectent le libre arbitre car ce n’est qu’alors que la cible apprendra et alors seulement la plupart des agents seront même autorisés à interagir avec eux.

Il devrait maintenant être clair pourquoi les agents matriciels laissent tomber des indices. Cela déplace la responsabilité de ce qui suit entièrement sur l’individu ciblé, lui permet de tirer des leçons et réduit potentiellement son FRV afin que son royaume devienne plus pénétrable aux forces 4D STS . Si les agents ne laissaient pas tomber les indices, les leçons seraient refusées, les FRV resteraient inchangées et le royaume resterait imperméable. De plus, certains êtres négatifs conscients peuvent souhaiter éviter de contracter des dettes karmiques, et ainsi essayer de ne pas violer le libre arbitre dans de tels cas. Ils voudront peut-être aussi éviter d’encourir la «colère» de la protection divine d’une cible.

Violations du libre arbitre

Quant à savoir combien de fois les 4D STS sont incapables de violer le libre arbitre par rapport au choix de ne pas le faire, je suis d’avis que pour beaucoup de gens, ce dernier est plus rare. Je crois qu’en raison de l’intervention divine, de la souveraineté du Créateur et du Soi Supérieur, du pouvoir de la conscience universelle, des différences de royaume et de la grande détérioration du niveau d’être des entités négatives, c’est généralement le cas que 4D STS absolument ne peut pas effectuer certaines formes de manipulation, en particulier le meurtre et le sabotage du plan de vie à un point qui prive une personne de futures leçons. Malgré leur statut de quatrième densité, il existe des pouvoirs encore plus grands qui arbitrent le jeu et maintiennent les bordures en place.

La raison pour laquelle je dis cela est qu’il y a beaucoup d’individus que les forces négatives tueraient volontiers, mais qui sont encore en vie parce que leur destin ne le permet pas. Il y a beaucoup de gens qu’ils aimeraient saboter directement, mais ne peuvent pas en raison de la protection divine et des différences de royaume. Il y a des limites à ce qu’ils peuvent faire, j’en suis certain. Le fait que nous existions toujours, que nous puissions évoluer dans une direction positive et qu’il y ait effectivement des victoires pour les forces de la STO en est la preuve.

La sensibilisation protège à la fois activement et passivement

Enfin, il faut revoir le concept de conscience et ses aspects de protection active et passive. Comme mentionné, la conscience des éléments de la réalité les lie au libre arbitre, les maintient en place et les protège essentiellement d’une manipulation causale par des forces négatives. La manipulation causale de la réalité peut ainsi être empêchée en accumulant des connaissances. Avoir la connaissance seule maintient la réalité en place et son royaume sécurisé, et cela forme une protection. Pour cette fonction particulière, les connaissances ne doivent pas être appliquées, simplement acquises et conservées.

C’est aussi pourquoi je pense que les Cassiopéens ont souligné l’importance d’attendre une attaque. Quoi que l’on attende, le libre arbitre est verrouillé et l’énergie est dirigée vers le rempart. Les forces négatives adorent opérer dans l’ombre, dans des zones où le libre arbitre n’est pas concentré et n’a donc pas besoin d’être engagé. Quand on s’attend à une méthode d’attaque particulière, leur utilisation d’une telle méthode signifierait un engagement direct de son libre arbitre. Mis à part la possibilité qu’ils ne peuvent pas violer son libre arbitre parce que leur niveau d’être est inférieur, il est également vrai que le libre arbitre introduit la non-linéarité dans la dynamique et la rend donc imprévisible.

La prévisibilité est une condition préalable nécessaire au succès des attaques STS parce que leurs plans sont intellectuellement conçus sur la base d’hypothèses fondatrices sur la nature prédite de son comportement. Ainsi, s’ils viennent de l’ombre de notre champ de perception, ils ont les plus grandes chances de succès. La protection passive de la conscience est simplement une méthode pour maintenir un territoire gardé bien éclairé afin que le libre arbitre garde tous les domaines de sa réalité. Cela fonctionne bien pour les manipulations causales, car cela maintient la réalité en place.

La protection active de la conscience entre en jeu lorsque le libre arbitre est directement engagé. Deux exemples attendent une méthode d’attaque, et le phénomène des agents matriciels.

Dans le premier cas, on peut s’attendre à ce qu’une attaque, en particulier une manipulation causale, se produise et des forces négatives peuvent encore décider d’utiliser ce mode. On peut alors prendre une action causale, quelque chose qui fonctionne à travers le temps de phase, pas seulement causalement à travers le temps linéaire. Cela implique des méthodes de légitime défense psychique telles que la déclaration avec la ferme intention de rester en arrière, ou les différentes formes de prière ou de visualisations et de créations de formes de pensée défensives. Il s’agit d’une forme d’action acausale active, active parce qu’elle commence par une prise de conscience et un engagement de libre arbitre, puis une initiative personnelle pour agir en conséquence et poursuivre.

Le second cas, les agents matriciels, implique également une protection active mais de nature causale. Par la preuve de leur présence physique dans son environnement et de l’interaction qui en résulte, ils ont déjà reçu la permission et ont franchi les limites de leur royaume. Il ne sert à rien de déclarer uniquement l’intention ou d’utiliser des méthodes d’autodéfense psychique – même si cela peut aider – car elles sont très physiques et interagissent de manière causale avec leur cible. La défense passive est simplement un moyen de fermer et de verrouiller les portes, mais dans ce cas, «l’ennemi» est déjà à l’intérieur. La protection active de la conscience dans ce cas implique de prendre des mesures pour contrer leurs infractions, de remarquer leurs signes avant-coureurs et de ne pas céder à leurs tentatives sournoises de pénétrer davantage votre royaume ou de voler votre énergie, et surtout d’éviter de croire à leur désinformation.

En somme, la conscience est nécessaire pour accéder ou utiliser pleinement son libre arbitre, que ce soit activement ou passivement. Comme FRV , le libre arbitre est fonction de son niveau d’être. Tant qu’un individu gagne ses leçons, son niveau d’être augmente proportionnellement à sa conscience accrue. Ce rapport équilibré entre les deux se traduit par une efficacité maximale de l’apprentissage.

Le libre arbitre non manifesté offre peu de protection

La situation malheureuse avec de nombreux humains est que nous avons plus d’être que de conscience, principalement en raison de l’amnésie spirituelle et de l’hypnose forcée qui supprime notre conscience et laisse beaucoup de libre arbitre inutilisé. Un objectif idéal serait d’acquérir des connaissances afin d’utiliser notre libre arbitre latent. Ironiquement, les 4D STS sont bien plus conscients qu’ils ne le sont. Donc, plutôt que d’utiliser leur conscience pour maximiser leur propre libre arbitre, parce qu’ils n’ont pas une proportion équilibrée d’être, ils utilisent plutôt leur conscience pour manipuler le libre arbitre des autres.

On peut évidemment voir le danger de ne pas gagner ses connaissances, mais de les absorber gratuitement sans faire l’effort conscient requis pour cogiter et comprendre ce qui est appris. Le véritable apprentissage est une méthode de découverte interne sous la direction de rappels externes et d’expérimenter consciemment la vie.

La vérité objective, et l’univers dans son ensemble, existe chez la plupart des humains conscients; il leur suffit de le récupérer par un effort conscient. Cette récupération est de nature holographique; son niveau d’être détermine la résolution de la récupération holographique. Plus l’être est développé, plus le monde intérieur est précisément le reflet de l’extérieur. Pour ceux qui ont des niveaux d’être altérés ou sous-développés, ils ne peuvent vraiment pas extraire grand chose de eux-mêmes et doivent plutôt augmenter leur niveau d’être afin qu’il résonne avec une plus grande partie de la vérité objective, élargissant leur bande passante pour ainsi dire. Cette croissance de l’être est accomplie en acquérant des leçons via l’expérience émotionnelle consciente et la souffrance possible. Pour ceux qui ont déjà traversé une grande partie de ce processus mais qui ont simplement une amnésie spirituelle,

Dans tous les cas, il faut souligner l’importance d’apprendre des leçons via un effort conscient ou une expérience chargée en émotions. Le noyau conscient forme la porte vers la voûte intérieure de l’être. Tout ce qui est placé dans ce coffre-fort doit passer par la perception consciente, la cognition, l’expérience et finalement la compréhension. Sans perception consciente, toute conscience acquise ne parvient pas à entrer et ne fait rien pour augmenter le niveau d’être. Une telle connaissance asymétrique devient des outils mécaniques greffés de l’extérieur qui atrophient l’individu qui devient comme un cyborg, chaque attachement remplaçant une partie de son être. Il devient esclave de l’utilitarisme de la connaissance pour la manipulation de l’environnement, plutôt que de comprendre son but en aidant à l’évolution spirituelle. Absorber les informations uniquement par mémorisation par cœur,

[C’est pourquoi de nombreux articles sur ce site sont écrits de manière à favoriser la découverte, à encourager l’expérience d’eureka, où les idées contenues dans ces articles servent de rappel à ce que le lecteur n’a peut-être pas encore pensé ou peut-être oublié . C’est pourquoi tout ici est au lecteur à confirmer personnellement, que ce soit par l’observation, l’expérience ou la confirmation interne. Je déconseille la mémorisation par cœur de l’information ici à moins que ce ne soit quelque chose qui ne peut pas être confirmé ou récupéré en interne, comme des faits qui n’ont aucune incidence sur la vérité objective – les noms, les dates, le jargon sont des exemples. Si l’on comprend vraiment quelque chose, il est automatiquement mémorisé parce qu’il est intégré à son être. La mémorisation sans comprendre la greffe simplement sur soi].

Conclusion

Cet article a mis l’accent sur l’importance de la connaissance et de la prise de conscience, car ce sont des catalyseurs qui nous aident à mieux utiliser notre libre arbitre latent. Il est plus facile de se défendre contre la manipulation de la réalité et les attaques d’agents avec la connaissance, qui protège passivement par elle-même et activement lorsqu’elle est utilisée. J’ai décrit une méthode appropriée pour acquérir des connaissances et élargir son niveau d’être, et expliqué pourquoi les forces négatives sont limitées dans leurs actions offensives et ont tendance à respecter le libre arbitre. L’intention de cet article était de mettre à jour et de clarifier la question du libre arbitre et de la sensibilisation dans le contexte de la gestion de 4D STS et de leurs agents 3D.

Lire aussi :

Interférences hyper-dimensionnelles et clés du discernement

Source



Que pensez-vous de cet article ? Inscrivez-vous et rejoignez la conversation


Merci à tous pour votre soutien.

Beaucoup d'entre vous sont avec moi, par le coeur et la pensée, et je vous transmet ma gratitude... Vous pouvez assurer la continuité de ce site de plusieurs manières... En partageant les articles que vous avez aimé... En achetant vos livres et vos produits préférés sur Amazon via ce site... En faisant un don sécurisé sur Paypal... Ou les trois en même temps... Recevez toute ma gratitude... Mon Amour vous accompagne...


Même 1€ est important !





Tags:

0 Commentaires

Laisser une réponse

Imaginer un Nouveau Monde © Elishean 2009 - 2021

CONTACT

Vous pouvez nous envoyer un e-mail et nous vous répondrons dès que possible.

En cours d’envoi
ou

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

ou

Create Account

%d blogueurs aiment cette page :