Mystères

L’éclat du désastre et de la morbidité, symptôme d’une menace mortelle pour l’humanité

Pourquoi certains jeunes aiment la mort et accueillent la barbarie ?

Nous approchons du pic d’activité solaire. Vous vous souvenez des récentes aurores boréales partout dans le monde ? C’est une mauvaise nouvelle.

Au 19ème siècle, un événement aussi puissant s’est produit sur le Soleil lorsque les aurores étaient visibles pratiquement sur toute la planète. À Cuba et à Hawaï, on pensait que la fin du monde approchait parce que les villes étaient en flammes et que le télégraphe était en panne. Au XIXe siècle, le télégraphe était le seul moyen de communication pour tout type de contacts, professionnels ou personnels. Des étincelles jaillissaient des appareils, mettaient le feu au papier et choquaient les opérateurs avec un courant électrique.

Si un incident comme celui du XIXe siècle se reproduisait aujourd’hui, il aurait des conséquences catastrophiques.


Par rapport à la planète, nous vivons très vite et nous ne comprenons souvent pas si une augmentation des aurores est simplement une caractéristique naturelle ou si cette illusion de lumière affecte d’une manière ou d’une autre les humains.

Il s’avère que 7 % des personnes après une aurore sont brutalement agressives. Ce sont des individus souffrant de schizophrénie.

L’aurore est une lueur flamboyante avec une fréquence de 10 à 20 Hz. 10-20 Hz est la fréquence du rythme alpha d’une personne, ce qui signifie un impact direct sur les humains. Les crises schizophréniques sont un exemple de l’effet indirect d’une modification du champ magnétique.

En raison du flux accru d’énergie cosmique provenant des structures plasmatiques et du Soleil actif, le manteau supérieur se réchauffe et les processus sismiques sur Terre s’intensifient. Le plasma chaud affecte la biosphère et tous les environnements terrestres, provoquant leur modification.


Le séjour prolongé d’une personne dans un environnement altéré est dangereux pour la santé mentale et le niveau de morbidité mentale est fortement influencé par l’intensité du champ magnétique du territoire.

Les changements dans le champ magnétique indiquent un déplacement des pôles magnétiques de la Terre, car ils ne sont pas du tout collés à la planète.

Le pôle magnétique se déplace du Canada à travers l’océan Arctique vers la Sibérie. Au début, le déplacement, selon les mesures, atteignait jusqu’à 15 kilomètres par an. Puis il y a eu une accélération de 1990 à 2005 : la vitesse est passée à 60-65 kilomètres par an.

Le déplacement des pôles magnétiques affaiblit le champ magnétique terrestre . D’après d’anciens fragments d’argile, on sait que cela a eu lieu il y a 2 500 ans. Mais cela peut être plus long ; aucun fragment plus ancien n’a été trouvé.

Au cours des 150 dernières années, le champ magnétique terrestre s’est affaibli d’environ 10 %. Aujourd’hui, un événement météorologique spatial extrême, comme une éruption solaire ou une éjection de plasma, est un énorme nuage magnétique, un plasma qui jaillit du Soleil et peut atteindre la Terre en un à cinq jours – peut causer des problèmes dans presque tous les domaines industriels. Cela inclut les transports, l’électricité, les avions et les satellites.

Nous construisons un monde de haute technologie, mais nous oublions qu’une éruption solaire l’affecte plus que si nous utilisions encore des chaudières à vapeur. Ce fait en soi est déjà intéressant mais il affecte également la politique.

Par exemple, il y a eu un cas en 2003 où, lors des élections fédérales en Belgique, les rayons cosmiques, lors d’une activité très puissante, ont pu traverser complètement l’atmosphère terrestre et atteindre la Terre. Ils ont heurté le processeur et provoqué une panne informatique, à la suite de laquelle le nombre de voix pour l’un des candidats a augmenté de plus de 4 000, en une seconde seulement.

L’affaiblissement du champ magnétique signifie également que l’ensemble de la production d’électricité pourrait être affecté.

Par exemple, en 1989, en seulement 90 secondes, un transformateur électrique qui alimentait le Canada en électricité a brûlé et, pendant une journée, 6 millions de personnes se sont retrouvées sans électricité ni communications.

L’homme est adapté à ce processus. Nous vivons 20 % de notre vie normale dans des conditions de tempêtes cosmiques. Mais l’affaiblissement des pôles magnétiques entraîne une diminution de la quantité d’oxygène dans l’atmosphère.

La teneur en oxygène de l’atmosphère diminue

Actuellement, nous avons une teneur minimale en oxygène de 21% dans l’atmosphère – pendant une période de grand nombre d’inversions – elle est tombée quelque part jusqu’à 15%, et le maximum a atteint 30%. Dans le même temps, dans les instructions destinées aux géologues industriels qui descendent dans les mines, il est indiqué que si la teneur en oxygène est inférieure à 18 %, alors il est déjà nécessaire d’utiliser des appareils spéciaux pour respirer normalement.

Un champ magnétique affaibli entraîne une augmentation des radiations, ce qui entraîne une augmentation des nouveaux cas de cancer, et pas seulement chez les personnes âgées. L’indicateur ici est que les jeunes sont beaucoup moins susceptibles de développer un cancer, mais si vous regardez les données de septembre 2023 du projet Global Burden of Disease, il s’avère que depuis 1990, le nombre de diagnostics de cancer chez les jeunes a augmenté de 80%. Et le taux de mortalité atteint près de 28 %.

Ainsi, le lent déplacement des pôles magnétiques affecte définitivement l’humanité. Et aucune politique zéro émission ni aucune politique climatique ne pourront arrêter cela.


Que pensez-vous de cet article ? Partagez autant que possible. L'info doit circuler.



Aidez Elishean à survivre. Merci


ELISHEAN 777 Communauté pour un Nouveau Monde

(Vu 327 fois, 1 visites aujourd'hui)

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page