Résonance

L’année 2024 sous l’archétype du Prophète

Voyageur du ciel galactique : Nouvel An grégorien

Cette nouvelle année grégorienne s’ouvre sous le sceau de l’archétype galactique du Prophète. Treizième archétype galactique, le prophète incarne la prophétie et le Voyageur du ciel rouge.

Dans son poème (écrit par José Argüelles) il recommande pour le connaître de “connaître la prophétie du temps au sein de la promesse de l’aube qui approche”.

Mais quelle est cette prophétie du temps ?


Et que signifie la promesse de l’aube qui approche ?

La prophétie du temps et le prophète

Quetzalcóatl, figure de prophète dans le Mexique ancien, offrit à cette civilisation des connaissances avancées sur les mathématiques, les arts, l’astronomie. Il contribua également à la création d’un calendrier sacré qui fut ensuite utilisé par les Mayas.

Souvent identifié à l’étoile du matin, Quetzalcóatl, le Serpent à plumes inspira de nombreux auteurs dont Tony Shearer qui écrivit “Le Seigneur de l’aube” dédié au Serpent à plumes.

Dans cet ouvrage, il décrit un être venu donner un nouvel essor à la culture méso-américaine. Il l’appelle “le Seigneur de l’aube” prophétisé pour revenir à la fin des temps.


Tony Shearer, José Argüelles et Quetzalcóatl

En 1969, Tony Shearer, rencontre José Argüelles et lui partage la prophétie de Quetzalcóatl : la prophétie des 13 Cieux et 9 Enfers.

C’est suite à la découverte de cette prophétie que José Argüelles organise la Convergence harmonique, une méditation pour la paix dans le monde en 1987.

Il s’agissait de réunir des gardiens de la Terre pour célébrer sur des lieux sacrés leur volonté de transformer la Terre en un lieu de paix afin de commémorer l’accomplissement de la prophétie de Quetzalcóatl, des 13 Cieux et 9 Enfers. Cette prophétie ouvrait alors un cycle de 26 ans, de 1987 à 2013.

Le cinquième monde (ou soleil) est symbole de purification de la conscience dans la fournaise de la matière. Pour la fin de ce cinquième monde, la Terre entière aspire à l’unité – le Grand Retour – qui donnera naissance à une nouvelle race purifiée dont la conscience sera lumineuse et unifiée.

Voici le véritable sens de la prophétie du retour de Quetzalcóatl…

— The Transformative Vision – J. Argüelles

Voyageur du ciel rouge galactique et prophétie

Quetzalcóatl portait la Signature galactique du Voyageur du ciel rouge magnétique, d’où son le lien de ce glyphe avec le prophète.

Cette année grégorienne s’ouvre à le glyphe du Voyageur du ciel rouge, en tonalité galactique, conférant à ce glyphe la notion d’intégrité, d’harmonie à atteindre pour ce nouveau cycle afin de s’aligner avec les pouvoirs immenses du Serpent à plumes dont le retour est prophétisé à la fin des temps.

Fin des temps et rôle de l’humanité

Tout comme Quetzalcóatl a redonné vie et lumière à cette antique civilisation qui se mourait, nous sommes appelés en ce nouveau cycle à aller puiser dans notre monde intérieur pour trouver la force et le courage de nous détacher de ce monde matériel et artificiel qui joue ces dernières cartes.

Souvenons-nous que l’aube est le moment le plus sombre de la nuit avant le lever du soleil. Collectivement, nous sommes à ce point, à la croisée des chemins où nous sommes à deux doigts de nous égarer sur la route, perdre espoir dans ce minuscule filet de lumière qui persiste et perce au-delà de toute espérance.

Sans la lumière, l’ombre n’existe pas et finalement l’ombre n’est qu’un morceau de lumière qui n’a pas encore connu ou vu la lumière… Gardons en nous cette confiance pour traverser cette vallée peuplée de nos conflits intérieurs, conditionnements et autres schémas refoulés et inconscients. Persévérons à incarner avec bienveillance cette lumière amour dont nous sommes tous faits.

Voyageur du ciel galactique et onde enchantée de l’Enlaceur des mondes

Le Voyageur du ciel rouge galactique occupe la huitième place dans l’onde enchantée de l’Enlaceur des mondes blanc qui lui donne son but.

Ond enchantée de l’Enlaceur des mondes blanc

L’Enlaceur des mondes blanc magnétique déploie ses indices sur 13 jours pour nous enseigner à lâcher-prise, à créer u pont entre les mondes : entre nos mondes intérieurs, les mondes autour de nous et finalement entre le ciel et la Terre.

13 étapes à intégrer pour parcourir cette nouvelle grégorienne

Tel un fil tendu entre les mondes, l’Enlaceur des mondes blanc nous invite d’abord à aller explorer les émotions et sentiments enfouis profondément en nous ; ceux-là même qui ressurgissent à des moments inattendus, qui nous éloignent de la vie en nous enfermant dans nos pensées, inquiétudes et besoin de contrôle.

Il souhaite que nous apprenions à accepter les situations que nous ne pouvons changer en focalisant notre attention sur l’ouverture du cœur qui sait et connaît le chemin vers la lumière. Il nous recommande d’abandonner le besoin de contrôle et la peur de souffrir qui nous enferment dans des boucles et schémas répétitifs.

Il nous amène à réfléchir, à ressentir, à contempler la vie pour connaître et soigner les blessures de notre enfant intérieur enfermé dans un monde matériel et artificiel. Il appelle à l’ouverture vers de nouveaux horizons, à imaginer de nouvelles sensations pour alimenter nos plus grandes visions.

Il nous rappelle enfin que nous sommes libres de choisir de vivre sous emprise ou de prendre notre vie en main en nous déclarant responsables, courageux, prêts à accueillir l’harmonie naturelle de la vie qui coule en chacun de nous.

Année grégorienne/ Année galactique

Si l’année grégorienne s’ouvre sous le signe marqué par le Voyageur du ciel rouge, le Prophète, explorateur des mondes intérieurs et parallèles, l’année galactique débutée le 26 juillet 2023 par le Magicien blanc harmonique apparaît comme une année charnière où nous prenons un virage serré dans notre initiation chamanique.

Et comme nous allons le voir, les deux cycles (grégorien/galactique) se complètent et réaffirment la nécessité de garder les yeux bien ouverts pour éviter de se laisser charmer par les mirages et supercheries d’un monde qui s’écroule et voudrait emporter avec soi tous les indécis et tièdes dans une vague déferlante.

A la huitième étape de l’onde enchantée de l’Enlaceur des mondes blanc, le Voyageur du ciel rouge magnétique nous a fait pénétrer dans le Château blanc de la Traversée, dans la cour de la mort. C’est un cycle de 52 jours qui nous pousse à nous débarrasser de nos conditionnements, de briser nos chaînes pour aller vers l’inconnu, éveillés et vigilants aux signes qui jalonnent notre route.

Analogue de l’Enlaceur des mondes, le Voyageur du ciel nous enseigne la nécessité de voyager léger, de laisser mourir nos personnages fictifs pour entrer dans un nouveau royaume où l’ego et nos attachements laissent place au pouvoir de l’amour et de la lumière. Il nous recommande de devenir des piliers solidement ancrés aux énergies nourricières de la Terre pour nous élever vers la lumière.

Flirtant avec le milieu de l’année galactique, le Nouvel An grégorien donne des indices précieux pour continuer notre chemin vers l’accomplissement de notre but ultime, réveiller en nous le Magicien de la Terre, celui qui connaît les codes du temps et enchante le monde.

Ainsi, le Magicien blanc harmonique dans son cycle de 365 jours – de 13 lunes de 28 jours – agit et nous informe afin que nous fournissions un effort délibéré pour nous émanciper. Nous émanciper de quoi ? De nos croyances et de nos acquis, de notre facilité à nous mettre en mode automatique, à accepter “la servitude volontaire” d’un monde factice.

C’est une année propice à atteindre la pleine conscience, à transformer la conscience ordinaire sensible aux stimulis extérieurs en conscience éveillée qui ouvre la porte à de nouvelles expériences. Pour opérer cette transformation, le Magicien blanc harmonique nous invite à prendre le temps de vivre, à savourer chaque instant afin de ressentir la vie et ses vibrations, de se laisser traverser par les informations provenant des mondes invisibles.

Ensemble avec le Voyageur du ciel rouge galactique, ils nous recommandent de cultiver l’effort pour aller toujours plus loin, plus en profondeur afin de connaître avec le cœur la richesse que nous portons en nous. Ils agissent pour nous redonner confiance en nos capacités illimitées.

C’est donc une année essentielle pour nous libérer ; une année propice à la reprise de nos pouvoirs où en ce milieu d’année galactique nous recevons une nouvelle information, un nouvel indice qui insiste sur notre capacité à vider notre coupe pour intégrer de nos nouveaux modèles plus harmonieux pour notre être et le monde qui nous entoure.

Je vous souhaite la réalisation de votre être divin, de raviver l’étincelle de lumière source qui jaillit en vous pour illuminer votre chemin en cette nouvelle année.

Je vous retrouve très vite pour une lecture la lune résonnante dans laquelle nous venons d’entrer : une occasion de nous relier à notre être intérieur pour qu’il nous inspire sur la voie de la conscience éveillée et la paix intérieure.

In lak’ech, à bientôt

Véronique – Aigle bleu planétaire
13 lunes


Que pensez-vous de cet article ? Partagez autant que possible. L'info doit circuler.



Aidez Elishean à survivre. Merci


ELISHEAN 777 Communauté pour un Nouveau Monde

(Vu 265 fois, 1 visites aujourd'hui)

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page