TV

La Russie est aussi en guerre secrète avec des extraterrestres au fond de l’océan

Vidéo VOSTfr

Philip Mantle, un chercheur britannique et ancien représentant de MUFON, a rapporté que les sous-marins russes sont engagés dans une guerre secrète avec des extraterrestres au fond de la mer.

À l’époque soviétique, il était interdit de parler d’ovnis ou d’OVNIs, mais lors de sa désintégration, certains dossiers ont révélé des informations sur une guerre secrète que la marine russe menait contre des engins spatiaux extraterrestres.

Une guerre secrète sur l’océan?

Philip Mantle, en collaboration avec l’écrivain Paul Stonehill , a écrit le livre : OANIs en RUSSIE: Objets aquatiques non identifiés en eaux russes et internationales, Philip Mantle tente de résoudre l’énigme-clé que constitue le phénomène des objets sous-marins non identifiés, qui sont signalés sur les cinq continents (et dans tous les océans !) depuis plusieurs dizaines d’années.


Acheter sur Amazon

Dans ce livre, ils racontent la rencontre de vétérans russes avec des technologies avancées sous la mer, ce qui les amène à penser qu’une guerre secrète est en cours. Il raconte aussi un événement spécifique qui a eu lieu dans le Triangle des Bermudes en 2009. Selon l’ancien commandant de sous-marin nucléaire Yury Beketov, les dispositifs dans la région tombaient en panne sans raison. Il croyait que les OVNIs étaient à blâmer.

« Nous avons observé à plusieurs reprises que les appareils enregistrent le mouvement des objets matériels à une vitesse inimaginable. Nous avons mesuré des vitesses : environ 400 km/h. Une telle vitesse est difficile à créer en surface, seulement en l’air.

Mais il y a une résistance gigantesque dans l’eau. Comme si les lois de la physique ne s’appliquaient pas à ces objets. Il n’y a qu’une seule conclusion : les créatures qui ont créé ces objets matériels nous dépassent largement en matière de développement ».

Igor Barclay, un capitaine des services de renseignement de la marine, a expliqué que les ovnis ont été vus dans des endroits où sont concentrées la marine russe et la flotte de l’OTAN. Des régions comme les Bahamas et les Bermudes, Porto Rico. On les observe généralement dans la partie la plus profonde de l’Atlantique, au sud du triangle des Bermudes et des Caraïbes.

Le livre contient également des récits d’anciens militaires soviétiques attaqués par des ovnis pendant la guerre froide. Le capitaine de corvette Oleg Sokolov a déclaré qu’au cours de son service, il a vu un objet étrange sortir de l’eau à travers son périscope.


Attaques extraterrestres

Une autre équipe a vu un ovni en forme de cigare lancer trois faisceaux lumineux dans l’océan Atlantique. Selon des témoins oculaires, l’objet mesurait environ 250 mètres de long et descendait lentement vers la mer, émettant un étrange sifflement à moins d’un kilomètre de distance, mais n’a pas été détecté par les radars.

Des scientifiques marins de Sébastopol, aujourd’hui en Russie, ont remarqué une « roue » géante qui tournait sous la mer Noire. C’est arrivé pendant qu’ils faisaient de la plongée. D’autres documents font état de la collision d’un sous-marin soviétique avec un ovni géant se dirigeant vers la côte en 1951.

Le capitaine a ordonné de l’attaquer, mais l’objet n’a pas réagi et a continué sa course avant de faire surface. A une profondeur de 50 mètres, il s’est arrêté, a changé de cap et est parti.

Les auteurs rapportent une observation d’OVNI par des marins soviétiques en Méditerranée en juillet 78. Le capitaine du moteur, Yargora, a envoyé un radiogramme à l’Académie russe des sciences à Moscou, indiquant que l’objet était blanc, en forme de sphère aplatie.


D’autres ovnis sont apparus près des bases de sous-marins soviétiques, obligeant l’état-major du pays à prendre des mesures sérieuses.

Le livre publiait également les résultats d’une étude menée par la Commission des phénomènes anormaux de la Société géographique russe de Saint-Pétersbourg, qui concluait que les ovnis « étaient réels ».

Selon M. Mantle, les chercheurs prennent désormais ce phénomène au sérieux, et il constituera à l’avenir un nouveau chapitre de leur étude.

Les humanoïdes géants du Laos Baïkal.

La rencontre la plus importante a peut-être eu lieu sous le lac Baïkal en 1982. Sept plongeurs entraînés ont rencontré des humanoïdes de plus de dix mètres de haut, à une profondeur de cinquante mètres. Ils portaient des combinaisons argentées et des casques sphériques, mais pas d’équipement de plongée. Ils respiraient sous l’eau.

Les plongeurs ont décidé d’en attraper un, mais les entités ont réagi avec une force puissante qui a propulsé tout le groupe hors de l’eau. En raison de la décompression rapide, trois plongeurs sont morts et les autres ont été gravement blessés.

Un ancien fonctionnaire du ministère de la Défense du gouvernement britannique, Nick Pope, a déclaré que ces figures humanoïdes étaient beaucoup plus grandes que des humains.

Une autre raison de croire à une guerre secrète est qu’en 1959, l’avion soviétique TU-104 Camel a été poursuivi par un OVNI alors qu’il survolait le lac Baïkal ; l’objet a été signalé et les personnes présentes ont été contraintes de signer un accord de confidentialité.

Des pêcheurs sur le lac ont vu l’avion tomber dans l’eau à côté de l’OVNI.

Toutes ces déclarations indiquent que la Russie mène une sorte de guerre secrète contre les êtres extraterrestres des profondeurs.

Voir la vidéo ci-dessus

Lire aussi :

Confirmation d’interactions entre extraterrestres et militaires russes au Lac Baïkal


Que pensez-vous de cet article ? Partagez autant que possible. L'info doit circuler.



Veuillez aider à soutenir les médias alternatifs. Nous suivons la vérité, où qu'elle mène. Merci


ELISHEAN 777 Communauté pour un Nouveau Monde

(Vu 446 fois, 1 visites aujourd'hui)

Laisser un commentaire