Cas de conscience

Quand Joseph devient Josepha

Deux mères pour Jésus, ou comment une crèche de Noël homosexuelle déchire l'Italie.

Rien ne semblait pouvoir relier le Hamas Palestinien et le mouvement LGBTQ, pourtant, il y a effectivement un lien : l’amour du mensonge…. Voici une crèche revisitée qui passe mal en Italie, et pour cause… La cancel culture n’a plus de limite !

En Italie, pays dont une importante partie de la population est catholique, les crèches sont une institution à laquelle il ne vaut mieux pas toucher. Essayer de revisiter légèrement ces symboles c’est s’attirer à coup sûr les foudres des religieux. Le prêtre de l’église des Saints Pierre et Paul, à Capocastello di Mercogliano, en a fait les frais.

Dans ce petit hameau de la province d’Avellino, à environ une heure de route de Naples, le prêtre a installé une crèche avec une représentation pour le moins osée de la naissance de Jésus: à la place des figurines conventionnelles de Marie et Joseph, le religieux a préféré mettre en avant deux mères de l’enfant.


Deux mères, et beaucoup d’emmerdes

«Dangereux», «honteux», «blasphématoire»: les réactions des catholiques conservateurs Italiens n’ont pas manqué de fuser quand la nouvelle de cette crèche revisitée a fait le tour du pays. Au point que même les politiciens italiens se sont emparés de l’affaire.

Le sénateur Maurizio Gasparri, du parti Forza Italia au pouvoir, a notamment déclaré que la crèche LGBT «offense tous ceux qui ont toujours eu du respect et du dévouement pour la Sainte Famille». Pour couronner le tout, une pétition regroupant déjà des dizaines de milliers de signatures a été lancée en ligne pour que l’église réagisse.

De son côté, le père Vitaliano Della Sala, auteur de cette crèche d’un nouveau genre, a expliqué à Reuters vouloir «montrer avec cette scène que les familles ne sont plus seulement les familles traditionnelles».

Le prêtre ajoute qu’il voit «de plus en plus d’enfants issus des nouveaux types de familles qui existent et font partie de notre société, des enfants de personnes séparées et divorcées, des couples homosexuels, des célibataires, des jeunes mères.».

Ce scandale intervient également dans un contexte particulier pour l’église: quelques jours plus tôt, une déclaration officielle du Vatican et signée par le souverain pontife autorisait la bénédiction des unions homosexuelles. De quoi faire enrager un peu plus les plus conservateurs.

Mais le monde « nouveau » n’est plus à un mensonge près…


Après le Jésus palestinien dont nous avons parlé précédemment dans cet article, voici une Marie lesbienne…  Il n’y a pas si longtemps, on nous affirmait que l’hégérie Nazie, Maria Orsic, était la mère de Jésus.

Au final, on doit se demander si Marie, alias Maria Orsic, couchait bien avec Josepha, et a donc enfanté par l’intermédiaire du Saint Esprit, qui devait sûrement être le facteur de Jérusalem à l’époque.

Ce qu’il y a de bien avec la cancel culture, c’est que vous pouvez tout changer en fonction de votre imagination débordante. Il suffit que quelqu’un lance l’idée et c’est vendu sur les réseaux sociaux et peut même devenir un discours étatique, comme au Moyen Orient.

Ce monde est devenu complètement cinglé, et il semble que plus rien ne puisse arrêter l’hémoragie, si ce n’est comme nous l’avons vu à plusieurs reprises, l’accomplissement des prophéties de la fin des temps qui semblent se profiler derrière chaque événement que nous constatons.

Joyeux Noël


Que pensez-vous de cet article ? Partagez autant que possible. L'info doit circuler.



Aidez Elishean à survivre. Merci


ELISHEAN 777 Communauté pour un Nouveau Monde

(Vu 197 fois, 1 visites aujourd'hui)

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page