Mystères

Lumières inquiétantes dans le ciel du Maroc

Les sismologues s'attendent à un tremblement de terre d'une magnitude supérieure à 8, la dernière catastrophe n'étant peut-être que le début.

Le nombre de victimes du séisme dévastateur au Maroc ne cesse de croître. Dimanche soir, les autorités du pays annonçaient un chiffre de 2.122 morts. L’une des villes les plus célèbres du pays, Marrakech, a le plus souffert. L’épicentre se trouvait à 72 kilomètres au sud-ouest.

Pendant ce temps, des vidéos d’éclairs bleus apparus dans le ciel du Maroc quelques minutes avant le début du séisme circulent sur Internet. Ils disent que les mêmes phénomènes ont été observés avant le cataclysme dévastateur en Turquie en février de cette année.

Cela n’est pas arrivé depuis 123 ans

La catastrophe s’est produite le 8 septembre à 23h11 heure locale. Des secousses ont été ressenties dans de nombreuses villes du Maroc, ainsi qu’en Espagne, au Portugal, en Algérie et dans d’autres pays.


La source du tremblement de terre était située à une profondeur de 18,5 kilomètres. La magnitude a été estimée à 6,9. Elle est devenue la plus forte de cette région au cours des 123 dernières années. Selon des témoins oculaires, le choc a duré environ 20 secondes et, après 19 minutes, il y en a eu un autre, beaucoup plus faible.

Le tremblement de terre a provoqué des dégâts considérables. Les monuments historiques de Marrakech ont été endommagés, tout comme les murs de la ville, qui datent du XIIe siècle.

Des vidéos circulent sur les réseaux sociaux dans lesquelles jaillissent des « rayons mystiques » et volent des boules lumineuses, qui seraient apparues dans le ciel du Maroc quelques minutes avant le début du tremblement de terre. Les mêmes ont été enregistrés avant les tremblements de terre en Turquie et en Syrie du 6 février de cette année.

Il existe une opinion selon laquelle ces éclairs sont provoqués par la tension dans les roches terrestres juste avant leur déclenchement : à cause de cela, l’air s’ionise, le faisant briller.


Les sceptiques pensent que toutes ces boules lumineuses ne sont rien d’autre que des « lanternes chinoises » allumées lancées dans le ciel.

Mais en fait, personne ne peut donner une explication définitive à ces lumières éthérées et savoir si elles sont un précurseur naturel de tels événements cataclysmiques.

https://twitter.com/iamAkramPRO/status/1700644303842759128?ref_src=twsrc%5Etfw%7Ctwcamp%5Etweetembed%7Ctwterm%5E1700644303842759128%7Ctwgr%5E08c3a3b8d64ea625bfe4569a84c2d0b634483a85%7Ctwcon%5Es1_&ref_url=https%3A%2F%2Fwww.soulask.com%2Feerie-lights-in-the-sky-of-morocco-seismologists-expect-an-earthquake-of-magnitude-above-8-as-the-latest-disaster-may-be-just-the-beginning%2F

La vidéo suivante, qui semble avoir été prise des heures avant le tremblement de terre, fait une impression particulière, avec son narrateur disant qu’il se trouve à Marrakech, invitant même ses followers à lui écrire dans les commentaires des explications possibles sur les petites lumières qu’il voit dans le ciel:

Ce spectacle inhabituel a été observé dans le ciel du sud de l’Espagne et s’est produit la même nuit que le tremblement de terre au Maroc :

Bien que le phénomène de lueur atmosphérique avant de forts tremblements de terre ait effectivement été décrit dans la littérature scientifique, aucune étude scientifique sérieuse n’a été menée sur cet effet.

Il semble que lorsque des « lumières » apparaissent en masse sur les zones touchées par un tremblement de terre, elles ne viennent pas aider mais récolter la terre et les humains meurent.

Qu’est-ce qui est remarquable dans la zone où le tremblement de terre s’est produit?

L’épicentre du tremblement de terre se trouvait dans les montagnes de l’Atlas. Il s’agit d’une ceinture montagneuse intérieure qui s’étend de la côte atlantique du Maroc à la côte méditerranéenne de la Tunisie.

Une partie de l’Afrique du Nord est connue depuis longtemps comme une zone sismiquement active où se rencontrent les plaques africaine et eurasienne. Leur collision entraîne des tremblements de terre. De temps en temps, ils s’y produisent, y compris des événements aussi puissants que celui-ci. Pour cette région, un événement sismique de magnitude 6,9 ​​est très fort.

Non seulement le Maroc est en danger, mais aussi les pays qui bénéficient d’une demande touristique comme l’Égypte et la Tunisie. En principe, elle comprend toute la côte méditerranéenne de l’Afrique et la côte atlantique du Maroc. Ce sont toutes des zones sismiquement actives.

À quelle fréquence des événements de cette ampleur se produisent-ils?

Bien que pour cette zone, un séisme de magnitude 6,9 ​​soit fort et unique, à l’échelle planétaire, il est ordinaire. Les statistiques sismiques indiquent ce qui suit : des tremblements de terre d’une magnitude de 6,0 à 6,9 se produisent en moyenne entre 125 et 130 par an. Autrement dit, il y en a environ 10 par mois sur Terre ! C’est juste que beaucoup d’entre eux passent inaperçus aux yeux des gens ordinaires, car ils se produisent dans l’océan ou là où personne ne vit. Les tremblements de terre se produisent chaque jour en très grand nombre.

Il y a 17 à 18 tremblements de terre d’une magnitude de 7,0 à 7,9 chaque année. En février de cette année, il y en a eu en Turquie, en termes d’énergie, ils étaient 30 fois plus puissants que ce qui s’est passé au Maroc.

Enfin, il y a en moyenne un événement sismique par an sur la planète, d’une magnitude supérieure à 8. Cette année, cela ne s’est pas encore produit et, tôt ou tard, cela devra se produire quelque part.

Ensuite, la nature elle-même déterminera quoi faire, car le tremblement de terre au Maroc n’est peut-être qu’un début.

Personne dans le monde scientifique ne fait de prévisions d’événements sismiques spécifiques en indiquant le lieu, l’heure et leur intensité – c’est impossible, la science n’a pas appris à les prédire. La connaissance de la structure intérieure de la planète ne suffit pas.

Le 20 août, les satellites ont enregistré six sursauts gamma d’affilée, ce qui ne s’était jamais produit auparavant, après quoi le 25 août, tout s’est reproduit, mais il y a eu jusqu’à neuf sursauts.

La probabilité d’un tremblement de terre après cela est d’au moins 75 %, donc deux semaines se sont écoulées et cela a explosé comme une bombe à retardement. La seule question est : y a-t-il eu une réponse à la première série gamma du 9 septembre, ou est-ce que deux ont déjà fonctionné en même temps ? Ou peut-être que ce n’est que le début ?

Voyons ce que dit et montre l’USGS :

Comme vous pouvez le constater, trois M7.0 se sont produits dans la zone du 7 au 9 septembre, et avant cela, il y a eu toute une séquence de M6.0. Autrement dit, la planète réagit aux sursauts gamma, et ce de manière assez active. Par conséquent, nous voyons ensuite deux options.

La première option est très optimiste. Cela suppose une nouvelle augmentation du M7.0 dans le monde ; il y aura des dizaines de tremblements de terre de ce type dans les semaines à venir. En conséquence, l’énergie libérée sera répartie plus ou moins uniformément sur la planète et il n’y aura pas de catastrophe majeure.

La deuxième option implique une libération de tension unique. Il pourrait s’agir du M9.0 ou de l’explosion d’un grand volcan. Dans ce cas, espérons qu’il frappera quelque part le long de la dorsale médio-atlantique ou près de l’Antarctique, c’est-à-dire dans des endroits inhabités, même si la probabilité que cela se produise, bien sûr, est assez faible.

Il existe des cartes obtenues lors de la mise en œuvre d’un projet sismique mondial visant à évaluer le risque sismique dans les années 1990. Ils indiquent des zones avec d’éventuelles accélérations de la surface terrestre provoquées par le passage d’ondes sismiques élastiques. Pour la zone du Maroc où s’est produit ce séisme, l’accélération possible est indiquée à 0,2 g, soit 2 m/s2. En fait, il ne s’agit pas d’une « zone rouge » car elle ne tremble pas constamment et violemment, mais vous devez toujours vous préparer aux tremblements de terre.

Il reste néanmoins une certaine énergie. Et puis la nature elle-même détermine quoi faire.


Que pensez-vous de cet article ? Partagez autant que possible. L'info doit circuler.



Aidez Elishean à survivre. Merci


ELISHEAN 777 Communauté pour un Nouveau Monde

(Vu 820 fois, 1 visites aujourd'hui)

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page