Aller à la barre d’outils

La Loi du 7

Les Centres Supérieurs (Mental et émotionnel) sont développés en nous et nous transmettent des messages que nous devons apprendre à capter consciemment. Sans aucun doute, la signification de ces rêves transcendantaux appartient au même ordre que la réalisation même du rayon de la création, et en particulier à l’Octave Latérale du Soleil … Samael Aun Weor – “La Doctrine Secrète d’Anahuac”

En approfondissant les questions ésotériques, nous pouvons trouver le livre intitulé « Gnose, christianisme ésotérique » de Boris Mouravieff,  dans lequel nous pouvons trouver quelque chose sur l’Octave Latérale du Soleil.

L’être humain occupe une place très particulière dans l’Univers

L’Univers est organisé selon un plan qui va de l’infiniment grand à l’infiniment petit et qui situe chaque être, chaque chose sur une échelle descendante appelée Rayon de la Création, et qui reprend les noms des notes de la gamme musicale.

  • Ce rayon commence par le DO, qui représente l’Absolu, qui contient tout.
  • SI correspond à tous les mondes.
  • LA correspond à la Voie Lactée, notre monde.
  • SOL correspond à notre Soleil, source de Vie
  • FA correspond à toutes les planètes de notre système solaire
  • MI correspond à la Terre
  • RE (du latin res, la Chose matérielle) à la Lune.

Comme dans la gamme musicale il y a 2 intervalles dans cette gamme : SI-DO et FA-MI.

Pour que les forces créatrices parviennent de l’Absolu jusqu’à la Lune, il a fallu que ces deux intervalles soient comblés : l’intervalle entre DO et SI grâce à un choc venu de la volonté de l’Absolu, et l’intervalle entre FA et MI grâce à un choc donné volontairement par les forces solaires (SOL).


Dans cette première octave, l’être humain n’est pas au niveau de la Terre (MI) mais se situe dans l’intervalle entre FA et MI, celui de la vie organique.

L’être humain naît, non pas de la volonté de l’Absolu, mais de la volonté du SOL, des forces solaires.

Pour combler l’intervalle FA-MI, en créant l’être humain, on pourrait dire que les forces solaires donnent de leur substance. Elles deviennent elles-mêmes créatrices, c’est-à-dire sonnent le DO d’une nouvelle octave.

Puis Dieu dit: Faisons l’homme à notre image, selon notre ressemblance, et qu’il domine sur les poissons de la mer, sur les oiseaux du ciel, sur le bétail, sur toute la terre, et sur tous les reptiles qui rampent sur la terre. Genèse 1: 26

La  partie la plus élevée de la substance de l’être humain (le DO de cette deuxième octave) est de la même nature que ces forces solaires (au niveau du SOL de la première octave) : c’est l’Esprit de l’être humain, son Moi réel.

Juste en dessous, au niveau du SI de cette deuxième octave se situe l’essence de l’être humain, porteuse du Karma, du Destin, sous l’influence de toutes les planètes du système solaire (donc au même niveau que le FA de la première octave).

La partie correspondant à la personnalité véritable de l’être humain (le LA-SOL-FA de cette deuxième octave) se situe au niveau de la vie organique (l’intervalle FA-MI de la première octave) .

Le corps physique, terrestre, de l’être humain (le MI de cette deuxième octave) se situe au niveau de la Terre (le MI de la première octave).

La partie la plus basse de cette seconde octave, au niveau du RE, constitue la fausse personnalité, ce pour quoi nous nous prenons. Elle englobe tous nos défauts, notre attachement à la matière, aux choses (RES, en latin), toutes nos illusions (« être dans la Lune » dans le langage populaire) se situe au niveau du RE de la première octave (la Lune).

Au niveau du SOL, celui du Monde Spirituel, l’être humain reçoit l’étincelle d’esprit, le Moi réel y trouve sa source.

FA correspond à toutes les planètes. L’anthroposophie de Rudolph Steiner parle de Monde Astral. L’être humain possède un corps astral, imprégné de toutes les expériences, de son destin, de son Karma.

Entre FA et MI se situe la vie organique. L’anthroposophie parle de Monde éthérique, et ce débordement de forces de vie végétale, animale et humaine, ce sont les forces éthériques. Le corps éthérique de l’être humain est porteur de notre personnalité, de notre tempérament, de notre caractère.

Le corps physique, minéral, se situe au niveau du MI, il fait partie du Monde physique.

Au niveau du RE se situent les forces lunaires, appelées aussi forces du Mal, qui vont perturber notre vie : elles viennent d’un autre rayon de la création, d’un autre monde parfois appelé le huitième monde, ou la 8ème Sphère .

Le Mal est un un Bien qui n’est pas à sa juste place. C’est pourquoi l’ange du déplacement est appelé Azazel ( Ha Zaz = le déplacement El = dieu – Ange)….

Nous sommes de la nourriture pour la Lune 

L’être humain a une double nature

La vie naturelle de l’être humain est de faire partie de la vie organique, c’est-à-dire combler l’intervalle MI-FA de la première octave. Il peut naître, vivre, souffrir, mourir, et disparaître de façon non individualisée.

Mais l’être humain est aussi capable, pendant sa vie terrestre, de développer sa seconde nature, de retrouver sa nature solaire. Il a un Destin à réaliser et son incarnation terrestre en un temps et un lieu déterminé est un moyen de le réaliser. Il peut d’ailleurs parfois ressentir la nostalgie de sa nature spirituelle, ou un sentiment d’insatisfaction quant à toutes les réalisations matérielles.


L’évolution de l’être humain n’est pas naturelle. Pour qu’elle soit possible, il doit la décider, se mettre en chemin vers ce but, faire les efforts conscients nécessaires pour participer au devenir du monde et y jouer un rôle individuel plus important. Il peut passer ainsi du niveau d’ « homme ordinaire » à un état plus élevé sur l’échelle de la création : l’état d’ « homme évolué », ou « initié »

A sa naissance, l’être humain possède une essence non développée. Les parents ne reconnaissent pas cette essence en tant que telle. L’éducation, les expériences de la vie au contact des parents et des éducateurs notamment, vont artificiellement la recouvrir d’une personnalité. Une partie de cette personnalité est utile, nécessaire dans la vie, une autre partie, la fausse personnalité est inutile et devient même une entrave : elle donne naissance aux conflits avec le monde extérieur et aux souffrances intérieures. Cette personnalité grandit et de plus en plus l’être humain croit être sa personnalité. Il ne sait plus qu’elle est un ajout artificiel dû à l’éducation, et qu’il est réellement son essence.

L’évolution ne peut réellement débuter que lorsque l’homme prend conscience de cette dualité essence/personnalité et l’observer plus attentivement.

Cette observation permet alors de constater que l’être humain est une multitude de petits « moi » qui changent selon l’humeur, l’activité, l’intérêt, les évènements extérieurs. Par exemple les besoins physiques ou les émotions peuvent interférer sur le cours des pensées.

Le travail commence lorsque l’être humain décide de ne plus s’identifier à sa personnalité ou à l’un de ses petits « moi » afin de permettre à son essence de croître. L’essence ne peut grandir qu’aux dépens de la personnalité, mettant les acquis de celle-ci au service de cette évolution et détruisant peu à peu la fausse personnalité.

Quel que soit le chemin d’évolution, personne ne peut lutter, évoluer, ou changer à notre place.

Le chemin d’évolution est aussi un chemin de libération de tout le négatif en nous. Alors d’une part l’influence sur le monde extérieur, sur les autres, sur son environnement devient positive, et d’autre part l’humanité elle même s’améliore grâce à nous, puisque nous sommes chacun une partie de l’humanité.

La compréhension de cette double nature de l’être humain et de la possibilité d’un chemin d’évolution de l’essence permet de prendre conscience que revenir au Divin ou retrouver la Vérité en soi recouvrent la même réalité

La loi du 7 est une loi générale

Elle régit tous les types de mouvements conscients ou mécaniques qui se produisent dans l’Univers Créé. C’est-à-dire que tout mouvement ou création se développe selon une gamme.

Maintenant, dans chaque échelle, la progression naturelle subit une déviation, elle est ralentie, parfois arrêtée dans l’intervalle entre DO et SI, et entre FA et MI.

Voici la signification profonde de la notion de « Destin », comme elle a été conçue dans l’antiquité. Selon eux, même Zeus lui-même ne s’échappe pas de son empire.


En effet, l’action de l’Absolu, en suivant son œuvre créatrice du RAYON DE LA CRÉATION, est également soumise à cette Loi. Comme toute œuvre créatrice, cette action continue (bien sûr) une gamme vers le bas.

Maintenant, pour que la Volonté de l’Absolu puisse passer au stade de la manifestation et ensuite arriver à travers tous les échelons de la gamme du Rayon de la Création jusqu’au point final qui est la note RE ( la Lune).

Le Rayon de la Création finit dans le monde submergé, il fallait et il est toujours nécessaire de surmonter en premier lieu l’intervalle entre DO et SI et ensuite de neutraliser la tendance à la déviation causée par le ralenti qui subit sa progression entre FA et MI.

Le premier intervalle est dépassé par la volonté de l’Absolu. Grâce à sa volonté créatrice qui apparaît à ce point comme un effort conscient, qui donne la première impulsion à la création préméditée et prédéterminée. Cette force créatrice est l’Amour.

Quant à l’intervalle entre FA et MI (de la Grande Octave), il est également rempli par la Volonté de l’Absolu, mais pas aussi directement que dans le premier cas.

Cette volonté agit ici en deuxième degré, mais toujours comme une force créatrice d’Amour. Elle apparaît maintenant sur le plan inférieur correspondant à l’intervalle en question. Dans cet apport complémentaire de Forces au lieu et moment cosmique désiré, elle permet à la Première Action Créatrice de continuer son développement sans entraves.

Techniquement, la transmission de l’énergie créatrice à travers le second intervalle est réalisé par l’introduction dans l’exécution du plan cosmique, d’une OCTAVE LATÉRALE AUXILIAIRE.

Avec la création du monde planétaire, le Soleil de la Grande Octave commence à résonner comme le DO de l’Octave Latérale.

Entre l’Absolu et le Soleil, il n’existe aucun organisme intermédiaire de nature sensiblement différente.

En effet, les notes SI (toutes les galaxies) et LA (la Voie Lactée) sont composés d’organismes à différents stades de leur existence (formation, maturité, vieillissement, mort), mais tous pareils ou au moins similaires à notre Soleil.

Le Soleil ainsi que toutes les étoiles de l’univers astronomique (où chacun est le soleil de son propre système) représentent un ensemble.

Et entre l’Absolu et cet ensemble qui est considéré comme l’ADAM KADMON ou le Corps du Christ cosmique, il n’existe aucun corps intermédiaire quel qu’il soit, de nature différente.

En effet, là ne sont concentrés que plusieurs groupes d’organismes de même nature solaire. C’est pourquoi l’esprit de ce corps solaire intégral a été considéré comme étant consubstantiel à l’Absolu (engendré et non créé), le Fils de Dieu, le Christ cosmique, nous dirions.

Sa manifestation dans le Rayon de la Création apparaît précisément par le fait que la note SOL de la Grande Octave résonne comme le DO de l’Octave Latérale, indiscutablement liée à un même rayon de la création.

L’Octave Latérale est, dans l’Univers, le conducteur de la vie dans ses différentes formes.

Esprit du Soleil : « LE MESSIE UNIVERSEL », vit…

Il comprend la plénitude de la vie solaire planétaire et des satellites sous toutes leurs formes actuelles, disparues ou à venir. Tel est le sens général de l’Octave Latérale.

Vers le haut ou vers le bas, c’est à dire dans une échelle ascendante ou descendante à l’intérieur du Courant du Son, une impulsion devient nécessaire, un choc toujours basé sur la Force Solaire ou Christique ou Messianique, pour que les nœuds des intervalles n’arrêtent pas notre création et projection qui doit être donnée de façon continue et prolongée jusqu’à retourner à la Semence Cosmique Absolue d’où un jour nous sommes partis.

Implication du courant du son dans notre vie

Si l’on se propose dans la vie de réaliser un programme, un projet, il faudra commencer inévitablement par la note DO, continuer avec le RE et arriver à la note MI.


En arrivant à cette partie, il y aura des difficultés, des inconvénients, car il y a une pause entre la note MI et la note FA.

Alors le COURANT DU SON devra revenir à son point de départ original, et comme conséquence ou corollaire, il est presque normal que l’effort initial décline, que le projet qui a été lancé chavire.

Mais si on lance un nouvel effort pour pénétrer la pause (la pause qui va de la note de la MI jusqu’au FA), il est évident, il est presque normal que l’impulsion initiale se maintiendra en ligne droite et même de manière ascendante, et l’entreprise triomphera.

En continuant avec tout cela, nous voyons que viennent ensuite les notes FA, SOL, LA, mais entre le SI et le DO, il y a une nouvelle pause.

Si on ne renforce pas l’impulsion initiale, le COURANT DU SON retournera au point de départ original et l’entreprise, ou le projet, ou l’affaire échouera.

Cet aspect des 7 notes musicales est donc très important.

Elle est formidable cette question du COURANT DU SON …

La Mystique du Judaïsme et le Yoga du courant Son


Karim Kapela est un chercheur passionné des différents aspects du mysticisme et de la spiritualité qui peuvent mener les âmes jusqu’à Dieu. Dès son plus jeune âge, il éprouva le désir de percer les mystères de la vie, de la création et de Dieu. Sa mère était enseignante catéchiste et son père était chercheur spirituel. Cette atmosphère profondément religieuse et sa soif de connaissance permirent à l’auteur d’embrasser plusieurs disciplines spirituelles à travers de nombreux voyages partout dans le monde.

Sa quête spirituelle lui fit également apprendre différentes formes de thérapies et de psychothérapies permettant d’aider soi-même et les autres. Après de longues années d’études du mysticisme, sa recherche le mena auprès de son maître et guide spirituel, Sant Rajinder Singh, qui l’initia à la Connaissance du Verbe. Il découvrit la Science de la Spiritualité dont la pratique est basée sur le Pouvoir de l’Ain Soph (Verbe de Dieu).

Dans ce livre, Karim Kapela souhaite partager les similitudes entre le Surat Shabd Yoga et la Mystique du Judaïsme, en souhaitant au lecteur d’y trouver l’inspiration qui donnera un noble sens et une bonne direction à sa quête spirituelle.

 


Que pensez-vous de cet article ? Inscrivez-vous et rejoignez la conversation





Merci à tous pour votre soutien.

Beaucoup d'entre vous sont avec moi, par le coeur et la pensée, et je vous transmet ma gratitude.

Vous pouvez assurer la continuité de ce site de plusieurs manières : En partageant les articles que vous avez aimé. En achetant vos livres et vos produits préférés sur Amazon via ce site. Ou, si vous en avez la possibilité, en faisant un don (si minime soit-il). Recevez toute ma gratitude... Mon Amour vous accompagne...


Votre aide est importante pour continuer...




ELISHEAN777 Communauté pour un Nouveau Monde  © Elishean/2009-2020


Tags:
0 Commentaires

Laisser une réponse

Imaginer un Nouveau Monde © Elishean 2009 - 2020

CONTACT

Vous pouvez nous envoyer un e-mail et nous vous répondrons dès que possible.

En cours d’envoi
eleifend amet, accumsan id felis Praesent justo lectus Donec nec luctus
ou

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

ou

Create Account

%d blogueurs aiment cette page :