Secrets révélés

Le plan le plus foireux de Sleepy Joe

Les États-Unis et les États arabes préparent-ils un plan de paix imposé à Israël ?

Un plan a été découvert qui impliquerait apparemment l’annonce – unilatérale – d’un État palestinien sur-le-champ, et il suscite de nombreuses objections.

Le site Internet Algemeiner a rapporté que le plan proposé, décrit par le Washington Post, appelle à :

« le retrait de nombreuses communautés de colons, sinon de la totalité, de Cisjordanie ; une capitale palestinienne à Jérusalem-Est ; la reconstruction de Gaza ; et des arrangements en matière de sécurité et de gouvernance ». pour une Cisjordanie et Gaza combinées. »

Étonnamment, cette action pourrait impliquer :


« une reconnaissance rapide par les États-Unis d’un État palestinien – alors même que des éléments de réforme politique, de garanties de sécurité pour Israël et les Palestiniens, de normalisation et de reconstruction sont mis en œuvre ».

Le débat est stupéfiant dans la mesure où ce n’est qu’en octobre que les terroristes du Hamas, qui opère depuis la bande de Gaza sous contrôle palestinien, ont envahi Israël et massacré quelque 1 200 civils.

Ce projet est apparemment l’œuvre des États-Unis et de plusieurs États arabes.

“Dans mon discours d’hier à Berlin, j’ai mis en garde contre le projet dangereux qui se dessine pour une reconnaissance internationale unilatérale d’un Etat palestinien”, a déclaré Gideon Sa’ar, un député israélien qui ne fait pas partie de la coalition gouvernementale.

“Non seulement ce plan ne résoudra pas le conflit, mais il le rendra insoluble. Les Palestiniens recevront la reconnaissance de l’État sans payer le prix du compromis et ils poursuivront le conflit à partir d’une position améliorée qui portera atteinte au droit d’Israël à l’autodéfense.”

Israël, selon certaines informations, serait totalement exclu du processus.

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu s’est opposé à une telle décision.


“1.400 personnes ont été assassinées et le monde veut leur donner un Etat. Cela n’arrivera pas”, a déclaré le ministre de la Sécurité nationale, Itamar Ben-Gvir, sur les réseaux sociaux.

“L’intention des Etats-Unis, avec les Etats arabes, d’établir un Etat terroriste aux côtés de l’Etat d’Israël est illusoire et fait partie de la conception erronée selon laquelle il existe un partenaire pour la paix de l’autre côté… Alors que nous sommes dans le gouvernement, aucun État palestinien ne sera créé. »

Selon le rapport, le ministre des Finances Bezalel Smotrich a également déclaré :

« Nous n’accepterons en aucun cas ce plan, qui dit en fait que les Palestiniens méritent une récompense pour le terrible massacre qu’ils nous ont infligé : un État palestinien avec Jérusalem pour capitale. »

Le message c’est qu’il est très payant de massacrer des citoyens israéliens. Un État palestinien est une menace existentielle pour l’État d’Israël, comme cela a été prouvé le 7 octobre, Kfar Saba ne sera pas Kfar Aza !”

Le site d’information a également mis en garde contre “l’éléphant négligé dans la pièce” : les sondages montrent que la plupart des Palestiniens ne veulent pas du tout d’une solution à deux États, quelles que soient les conditions et les frontières.

Les dirigeants du Hamas ont déclaré qu’il était inacceptable qu’on s’attende à ce qu’ils reconnaissent Israël sous quelque forme que ce soit.

Le rapport indique que :

« 74,7 % des Palestiniens souhaitent un État exclusivement palestinien qui supplante entièrement Israël, tandis que 72 % soutiennent le massacre du 7 octobre, qui, pour être clair, comprenait l’incinération de bébés israéliens, la décapitation, le viol collectif, le meurtre collectif et l’enlèvement à grande échelle.”

Le plan propose un « calendrier ferme » pour la création d’un État palestinien, selon le Washington Post, qui précise que l’annonce pourrait avoir lieu dans les prochaines semaines.

Le rapport, citant des responsables américains et arabes, indique que la clé du plan et de son annonce serait l’obtention d’un cessez-le-feu initial entre Israël et le Hamas.

Pendant cette pause, qui devrait durer au moins six semaines, les États-Unis prévoient de rendre le rapport public, de prendre les premières mesures en vue de sa mise en œuvre, y compris la formation d’un gouvernement palestinien intérimaire, et d’essayer d’obtenir davantage de soutien en faveur de cette initiative.

Toutefois, le rapport indique qu’il n’est pas certain qu’Israël soit d’accord avec une telle démarche.


Que pensez-vous de cet article ? Partagez autant que possible. L'info doit circuler.



Aidez Elishean à survivre. Merci


ELISHEAN 777 Communauté pour un Nouveau Monde

(Vu 128 fois, 1 visites aujourd'hui)

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page

En savoir plus sur Elishean 777

Abonnez-vous pour poursuivre la lecture et avoir accès à l’ensemble des archives.

Continue reading