Divulgation Cosmique

Le musée pour la divulgation légitime d’informations sur les ovnis et les E.T. est situé au Japon

Avez-vous déjà rêvé de pouvoir entrer dans un bâtiment et d’avoir à portée de main des dizaines de milliers de preuves de divulgation d’ovnis et d’extraterrestres?

Le jour où ceux qui veulent en savoir plus sur la légitimité des OVNIs auront toutes les informations dont ils ont besoin en un seul endroit est peut-être arrivé. Le Japon dispose en effet d’un tel endroit !

Le musée de l’histoire de l’espace Cosmo Isle Hakui est probablement le secret le mieux gardé du Japon, un joyau caché parmi les amateurs d’OVNI.

La ville de Hakui, située sur la péninsule de Noto, sur la côte japonaise, à environ 500 kilomètres à l’ouest de Tokyo, a passé les vingt dernières années à rassembler de la documentation sur les ovnis.


Hakui est également connue pour avoir l’un des taux d’incidents d’observation d’OVNI les plus élevés de tout le Japon.

Le Cosmo Isle Hakui Space and UFOs Museum rend hommage à l’héritage des observations d’ovnis avec un bâtiment en forme d’ovni et de nombreuses expositions sur l’espace.

²

Des objets authentiques issus des missions spatiales de la NASA et de l’Union soviétique.


Ces objets uniques en leur genre comprennent une capsule spatiale Vostok et un prototype authentique d’un rover martien. Ces objets sont exposés à côté de nombreuses photos d’observations d’ovnis.

Les sources d’information de ces expositions comprennent la Central Intelligence Agency (CIA) des États-Unis et le Federal Bureau of Investigation (FBI). On y trouve notamment le rapport du FBI de 1950 sur la récupération des corps de trois êtres extraterrestres et des fragments d’un mystérieux engin.
Pour le confort des touristes, la plupart des expositions sont accompagnées d’une signalisation en anglais.

Le responsable de Hakui, Toru Wada, a déclaré :

« À l’avenir, nous espérons que les installations deviendront le centre de l’attention internationale en termes de collecte et de diffusion d’informations sur les OVNI. »

Josef Takano, 38 ans, qui travaille pour la municipalité de Hakui, a déclaré :

« Nous ne cherchons pas à offrir des conclusions sur l’existence des OVNIs ». Il a ajouté : « Nous voulons plutôt fournir aux gens des informations pour qu’ils puissent se faire leur propre opinion. »

La divulgation se prépare, surtout en Asie… Bien sûr en France, on en est encore à regarder de travers celui qui parle d’OVNIs…


Que pensez-vous de cet article ? Partagez autant que possible. L'info doit circuler.

Veuillez aider à soutenir les médias alternatifs. Nous suivons la vérité, où qu'elle mène. Merci



ELISHEAN 777 Communauté pour un Nouveau Monde

(Vu 25 fois, 1 visites aujourd'hui)

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page