Conscience

L’ère du sacrifice des Portails Organiques

Guidance des Hathor du mois de juillet 2023

Ce texte fait suite au dernier message des Hathor : « Comment contacter vos doubles dans toutes les dimensions », et fait le point sur un sujet dont nous parlons beaucoup actuellement : la controverse autour du film « Sound of Freedom » qui traite du trafic d’enfants, de la pédophilie et du trafic d’organes.

Hormis le fait qu’il est très difficile pour la plupart des gens d’accepter que ceux qui sont responsables de ces horreurs portent des extensions de nous-même sur différents plans, il est également, pour beaucoup, inconcevable d’imaginer que le plan de Dieu est en accord avec ces atrocités.

De plus, au cas où, malgré tout, quelqu’un arrive à comprendre que cela n’est pas dû au hasard, il serait terriblement malsain d’en rester là, et d’oser supposer que nous n’avons rien à faire puisque : « les voies du Seigneur sont impénétrables ». NON, nous avons des choses à faire, nous devons être intérieurement indignés, et nous devons nous engager dans la transmutation de ces extensions d’âmes afin de libérer les étincelles qui restent encore bloquées.


En fait, qu’est-ce qui se passe ?

Dans la première partie de la formation aux Guilgoulim, nous avons abordé le sujet. Nous avons parlé des Portails Organiques en disant :

L’histoire de l’évolution de millions d’animaux à forme humaine est vraie ils ont été créés entre la fin du cinquième jour et le début du sixième jour, mais, parallèlement, le sixième jour, il y eut la création de ce Adam Harishon qui n’a rien à voir avec ce dont parle la science.

Au départ, Adam ne ressemblait pas du tout aux animaux à forme humaine, il avait un corps de lumière. Sa mission était de rattacher toute la création au Divin, pour la faire entrer dans Son éternité. Mais il a fauté et est tombé au niveau de ces Créatures venues de l’évolution.

Maintenant, dans l’humanité, on ne sait plus qui provient de l’origine de Adam Harishon, et qui vient de l’évolution.

Au moment de la Délivrance toutes les âmes non-adamiques deviendront adamiques.

Les Créatures ne peuvent pas s’en sortir sans passer par Adam.

Il est possible aujourd’hui pour une âme non-adamique de devenir adamique, recevoir un IBOUR, mais c’est un parcours de très grande souffrance.

Le Ibour Neshamah correspond à l’entrée d’une autre âme pour une période déterminée afin d’aider la première âme à accomplir son oeuvre. Ainsi, la deuxième âme est également bénéficiaire des Actions en accord avec les Commandements, les Mitsvot, réalisées par la première, car toute loi morale est issue ou dérivée des commandements divins. C’est un accord qui peut exister entre une Ye’hidah Adamique et une Âme Behemah qui fait partie de son ADN primordial. Son YHVH.

Nous allons aujourd’hui expliquer cela en détail.

Nous vous avons dit qu’il est possible aujourd’hui pour un Portail Organique, c’est-à-dire, une âme non-adamique, de devenir adamique. Cela peut se faire par l’intermédiaire d’un supplément d’âme que reçoit l’entité non-adamique, au cours d’une épreuve très douloureuse, alors qu’il est innocent. C’est le cas des enfants qui sont maltraités, torturés et transformés en esclaves sexuels aujourd’hui.


Nous précisons « aujourd’hui », car même si ce phénomène a toujours existé, il s’est grandement accentué de nos jours, en cette période de la fin des Temps.

Parallèlement, vous savez que naissent tous les jours de nouvelles âmes très hautes qui n’avaient pu descendre avant, ils sont ce que vous appelez les enfants cristal et les enfants diamant. Comme la nature a horreur du vide, à chaque fois qu’une petite âme non-adamique rejoint la famille adamique, une âme très élevée peut descendre en contrepartie.

Cette petite âme non-adamique n’a pas d’âme individuelle supérieure (Ye’hida), elle n’a pas de « Noùs », comme disent les Gnostiques, mais est soumise à une âme groupe (la ‘Hayah). Lorsqu’elle subit le genre de souffrance innommable dont nous parlons, elle en appelle à Dieu, inconsciemment bien sûr, et reçoit alors un IBOUR, un supplément d’âme, ou un Walk-in dans le langage new-âge, qui vient s’installer dans la troisième partie de son âme : la Neshamah.

Ce Ibour Neshamah correspond donc à l’entrée d’une autre âme pour une période déterminée afin d’aider la première âme à accomplir son oeuvre. Cette autre âme qui rentre, est une étincelle d’un Juste (un Tsaddik), un Maître ascensionné, auquel l’âme du Portail Organique est attachée.

En effet, toutes les âmes adamiques portent en elles des âmes non-adamiques qui sont des multiplications d’étincelles liées aux fautes de la lignée spirituelle en question. Mais les Tsaddikim, les Justes, au sommet de la ligné spirituelle, portent en eux des millions d’âmes de portails organiques non-adamiques.

(pour mieux comprendre ces principes, vous pouvez lire tous les articles de la formation aux vies parallèles).

Donc, ce que nous venons vous dire aujourd’hui, c’est que ce phénomène d’abus d’enfants, de trafic d’esclaves humains et autres horreurs, est en réalité quelque chose qui concourt à la délivrance de ces âmes qu’on appelle Behemoth, car elles sont semblables aux âmes animales, tout en étant humains, avec tout ce que cela mérite en terme de droit humain.

Ce sont des humains à part entière, dont l’âme est en devenir. Il est hors de question de pouvoir penser que les tortionnaires abuseurs et ceux qui organisent le trafic pour eux, peuvent bénéficier de la moindre excuse. D’ailleurs, ces abuseurs sont des âmes adamiques… Des âmes adamiques qui seront retranchées, elles ne se réincarneront pas.

Comme nous l’avons déjà expliqué, seules les âmes adamiques sont capables d’autant de cruauté, les Behemoth, comme les animaux, n’ont pas de Yetser Hara (mauvais penchants), il n’agissent que selon un instinct de groupe. De même qu’un lion rassasié n’a aucune raison de se fatiguer à aller chasser, un portail organique n’a aucune raison de torturer un enfant ou qui que ce soit, sauf s’il suit des ordres !

Mais de toutes manières, les non-adamiques ne se réincarnent pas. Seules les âmes transmutée reviennent.

Selon la théorie des Guilgoulim, la partie IBOUR, le supplément d’âme du Juste, mélangé avec la nouvelle âme (le nouveau Nephesh) que reçoit la personne qui était auparavant un portail organique, va se réincarner. L’ancienne âme ne reviendra plus. C’est pourquoi il manquera une âme dans la configuration nishmatique du Juste. Cette âme sera remplacé par la nouvelle âme adamique, et nous savons qu’un Juste peut contenir jusqu’à 31 âmes adamiques.

« Mais sachez que selon la nature de votre Êtreté, vous pouvez participer à la composition de centaines, de milliers ou pour certains de millions d’âmes. Certaine âmes « principales » sont éparpillées dans tous les règnes : minéral, végétal, animal et humain non adamique, par millions d’étincelles, et au sein du règne adamique jusqu’à 31 multiplications et cela uniquement dans votre monde 3D…. Ainsi ce quota de démultiplication se répercute dans tous les mondes, dans toutes les dimensions, au mêmes conditions numériques.

Votre âme démultipliée vit au sein de corps qui ne sont pas les vôtres – Les Hathor »

De nombreuses âmes non-adamiques ont déjà transmuté.

J’ai, pour ma part, eu l’occasion d’intervenir en Causal Experiment Healing sur une personne qui avait été abusée par son père dans son enfance, et effectivement cette âme était à l’époque en fin de transmutation pour devenir adamique.

Si je vous dis ceci, c’est pour vous faire comprendre, que dès le début de la transmutation enclenchée, l’âme non-adamique en état de IBOUR (supplément d’âme d’un Juste), va s’intéresser à des systèmes de soins, des médecines alternatives, et des textes d’un autre niveau spirituel, ce qui va accélérer la transformation. C’est l’étincelle supplémentaire qui va pousser le portail organique à rechercher sa rédemption, car tout à coup, il réalise qu’il lui manque quelque chose, comme s’il était en état de péché.

C’est ce dont jésus a parlé lorsqu’il a dit :

« Les personnes en bonne santé n’ont pas besoin de médecin, ce sont les malades qui en ont besoin. Je ne suis pas venu appeler ceux qui s’estiment justes, mais ceux qui se sentent pécheurs. »

– Marc 2:17

La transmutation des âmes non-adamique a véritablement commencé au premier siècle avec la destruction du temple et l’apparition du christianisme.

Pour conclure :

Les Hathor nous disent que nous pouvons agir sur nos extensions d’âme en contactant nos Doubles, dans tous les mondes. Nous avons le devoir de nous engager pour faire apparaître la nouvelle Terre et aider ainsi de nouvelles âmes, à venir s’incarner.

Vous pouvez permettre à votre imagination de créer un dessin agissant muni d’un mantra. Les deux ensemble vont agir comme une entité qui va créer une relation entre les mondes, les dimensions, les densités, peu importe leur nombre, tout en ciblant la particularité de votre identité supérieure non-incarnée et la reconnaître dans ses incarnations au sein de la diversité. Les Hathor

L’idée c’est qu’en agissant sur nos doubles, et sur notre lignée, nous avons la possibilité d’engendrer une transmutation qui va résonner sur les âmes adamiques et sur les portails organiques de concert, puisque chaque portail organique est inclut dans la structure d’âme d’un adamique, quel qu’il soit.

En réalité ce rituel de guérison dont nous parle les Hathor est déjà utilisé par les Chaotes (ceux qui utilisent la magie du chaos et les Sigils). La seule différence, c’est que les Chaotes ne s’engagent pas dans un processus qui va transformer la conscience collective, mais restent au niveau d’un procédé qui va leur permettre de manifester leur propre volonté.

Rien de nouveau sous le Soleil ! Et nous ne pouvons que constater que les Hathor nous invite à redécouvrir les traditions chamaniques anciennes qui ont été souillées par le mauvais penchant des humains adamiques. Les magiciens noirs ont fait tant de mal, qu’au final, la magie blanche est née… Au départ, il n’y avait que la magie… Et les magiciens sans scrupules ne savaient pas qu’ils allaient engendrer la voie de Merlin.

De même, Dark Vador ne savait qu’il était le père de Luke Skywalker. C’est une ruse de George Lucas d’avoir changé la réplique au moment du doublage…. Bon, mais là c’est un clin d’oeil à une oeuvre géniale qui dépeint tellement bien la guerre entre les fils de la lumière et les fils des ténèbres, que je me devait d’en toucher un mot… 😀

Quoi qu’il en soit, nous sommes invités à sortir de notre coquille pour commencer à expérimenter les capacités de nos cerveaux endormis.

Nous savons que la CIA a engagé des gens pour faire des expériences dans l’astral, cela a été confirmé dans des documents déclassifiés. La visualisation à distance est en train de devenir un métier à part entière.

Les Chaotes pensent que nous vivons dans un univers créé par l’observateur. Certains pensent qu’il y a de nombreux univers et que le chevauchement de ceux-ci est ce que nous nommons la « réalité ». D’autres pensent que puisque « tout est un », nous pouvons faire en sorte que des choses arrivent puisque tout n’est qu’une extension de nous-mêmes.

« L’une des clés de la puissance magique est la capacité à accéder à volonté à des Etats Modifiés de Conscience. Nous tendons à définir une frontière stricte entre la « conscience ordinaire » et les « états modifiés » où, en fait, nous évoluons entre différents états de conscience – tels les rêves éveillés, les fonctionnements en « pilotage automatique » (où nous agissons sans savoir), et divers degrés d’attention, tout le temps. Néanmoins, pour autant que la magick soit concernée, l’entrée intentionnelle dans d’intenses états modifiés peut être divisée en deux pôles de « Gnose Physiologique » : les Etats Inhibiteurs et les Etats Excitatifs. Les premiers incluent des techniques « physiquement passives » comme la méditation, le yoga, la vision dans le cristal, la contemplation et la privation sensorielle, les seconds incluent le chant, les percussions, la danse, l’excitation émotionnelle et sexuelle ».

– Phil Hine dans « Chaos Prêt à Cuire ».

Peu de Chaotes croient en l’existence d’un Dieu, sous prétexte qu’ils savent que de puissants égrégores sont créés par les croyances de la masse, ou en tant qu’extension de soi-même. Ainsi pour eux, la magie n’a pas de dogme, le Bien et le Mal sont conventionnels et fixés par le pratiquant lui-même, et souvent le pratiquant s’en fout et ne décide rien du tout.

Nous voyons donc que le problème n’est pas de croire ou non que des extensions de nous-mêmes existent sur d’autres plans, le problème est : aurons-nous le courage de devenir un Jedi, ou allons-nous sombrer dans le coté obscur de la Force par goût de la facilité ?

Nous sommes dans l’ère du sacrifice des portails organiques.

Ces enfants descendent sur terre en sachant, sans s’en rappeler, ce qu’ils ont à vivre et pourquoi. La Providence n’attend pas notre bon vouloir d’agir sur nos extensions d’âme, elle envoie des candidats au sacrifice, afin d’accélérer la procédure de remplacement.

Si nous étions plus croyants en nos capacités d’action et si nous étions moins individualistes et moins auto-centrés, moins d’enfants seraient obligés de venir souffrir pour transmuter, dans le but de laisser descendre des âmes coincées dans l’écorce (la klippa), depuis la faute d’Adam.

je ne vais pas ici, répéter inlassablement tout ce que j’ai déjà expliqué dans la formation aux vies parallèles, et je vous invite donc à lire ces textes qui sont d’ailleurs, pour  l’instant, encore incomplets. Je finirais le plus rapidement possible !

Merci de votre attention,

Miléna, canal des Hathor maîtres généticiens de Sirius.

Photo de couverture : Léviathan, Ziz et Béhémoth, les trois monstres qui vont disparaître à la fin des temps.

Source : Guérison causale


Que pensez-vous de cet article ? Partagez autant que possible. L'info doit circuler.



Aidez Elishean à survivre. Merci


ELISHEAN 777 Communauté pour un Nouveau Monde

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page