Secrets révélés

Le « scandale de Telford »

Où en est le monde occidental aujourd'hui...

Connaissez-vous ce qu’on a appelé « le scandale de Telford » ? Je vous préviens, c’est une histoire à devenir dingue.

Tout a commencé dans les années 80, dans des petites villes anglaises comme Telford, Rotherham et Rochdale, où des gangs de pakistanais musulmans ont enlevé, torturé et violé des gamines blanches, pendant 30 ans.

Je vais vous donner un bref aperçu du genre de tortures et de viols, parce que c’est pas ça le noeud de l’affaire (et que rien que de décrire ce que ces petites filles ont subi me donne envie de vomir).


Certaines ont été marquées au fer rouge avec l’initiale de leur propriétaire (et proxénète, puisque non content de les violer ils faisaient participer tout le quartier), d’autres étaient livrées en pâture à des dizaines d’hommes qui faisaient la queue dans l’escalier, d’autres rentraient chez elles avec des mutilations génitales, il y a d’autres récits de torture que je refuse de livrer ici, mais toutes ont été victime de violences et menacées de mort pour les empêcher de parler.

La plus jeune d’entre elle avait 11 ans.

La question que tout le monde se pose est : mais qu’a fait la police ? Qu’on fait les services sociaux ?

Rien.


Ils savaient.

Il y a eu des plaintes déposées et des signalements par centaines, mais la police, tout comme les services sociaux, ont volontairement étouffé les affaires ou laissé écouler du temps pour décourager les victimes qui portaient plainte.

Et vous savez pourquoi ?

Parce qu’ils ont eu peur de se faire traiter de racistes.

Oui, vous avez bien lu, 4000 victimes de barbares, et la peur de l’islamophobie a tellement gangréné le crâne des institutions anglaises, que l’éventualité d’être traité de racistes les a paralysés.

Alors les viols et les tortures ont continué, jusqu’à ce que l’affaire éclate, en 2018. Ca a commencé dans les années 80.

Voici quelques extraits d’articles concernant cette affaire :

« Le rapport commandé en 2018 suggère que la police et le conseil local ont accordé une plus grande priorité à éviter d’attiser les tensions raciales qu’à protéger les personnes vulnérables ».

« Un nouveau témoignage révélé en mars 2018 dans The Independent souligne l’aspect religieux voire terroriste des abus menés par les gangs. Les membres des gangs croient fermement que les crimes qu’ils commettent sont justifiés par leurs croyances religieuses. Selon une rescapée des viols collectifs de Rotherham, son violeur citait des sourates du Coran lorsqu’il la battait. L’endoctrinement religieux serait une partie importante du processus d’enrôlement des jeunes violeurs dans les gangs ».

« La police connaissait les activités des gangs depuis le début des années 1990. Un grand nombre de travailleurs sociaux et de victimes impliqués dans l’enquête ont déclaré que la police et le conseil local n’étaient pas disposés à les aider et ont même parfois délibérément entravé leurs efforts pour dénoncer et arrêter les auteurs de ces actes. « La police a refusé d’enquêter cinq fois de suite sur une affaire récente jusqu’à l’intervention d’un député. » Une victime a abandonné ses efforts pour faire condamner les criminels parce qu’elle « ne se sentait pas soutenue émotionnellement »par la police ».

Et pour moi le pompon en matière :

« Une femme qui enquêtait sur les viols a dû suivre des « cours de sensibilisation à la diversité » parce qu’elle évoquait l’origine des violeurs. »

Si vous voulez en savoir plus sur cette histoire, je vous conseille l’excellente vidéo Youtube ci-dessus, vous y découvrirez les témoignages de ces personnes de gauche qui ont eu peur de dévoiler l’affaire, parce que les victimes n’étaient pas les bonnes victimes et que les agresseurs n’étaient pas les bons agresseurs.


Que pensez-vous de cet article ? Partagez autant que possible. L'info doit circuler.



Aidez Elishean à survivre. Merci


ELISHEAN 777 Communauté pour un Nouveau Monde

(Vu 176 fois, 1 visites aujourd'hui)

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page

En savoir plus sur Elishean 777

Abonnez-vous pour poursuivre la lecture et avoir accès à l’ensemble des archives.

Continue reading