Secrets révélésTV

60 000 structures et une pyramide découvertes au Guatemala

VOSTfr.

Dans une jungle guatémaltèque, des chercheurs utilisant le balayage laser aéroporté (LiDAR) ont localisé plus de 60 000 structures mayas cachées par une végétation dense.

Ces structures comprenaient un complexe de pyramides et étaient entourées d’un vaste réseau routier… Était-on attendu?

« Bien que certaines études antérieures nous aient préparés à cela, le simple fait de voir le nombre de structures anciennes à travers le paysage était époustouflant. »

Dans une étude publiée dans Science, l’archéologue et coauteur de l’Institut Ithaca Thomas Garrison décrit le balayage Lidar qui a débuté en juillet 2016 dans le nord du Guatemala, près de la frontière mexicaine.

Pendant six ans, ils ont survolé 800 kilomètres carrés de jungle, en tirant trois faisceaux laser à raison de 300 000 impulsions lumineuses par seconde.


Les lasers qui ont réussi à pénétrer la canopée et à rebondir ont été captés par un détecteur, qui a recueilli suffisamment de données pour créer une carte tridimensionnelle de la topographie avec une résolution d’un mètre.

« Considérés dans leur ensemble, les terrasses et les canaux d’irrigation, les réservoirs, les fortifications et les chaussées révèlent une quantité étonnante de modifications du sol effectuées par les Mayas sur l’ensemble de leur paysage, à une échelle auparavant inimaginable.

Marcello A. Canuto, directeur du Middle American Research Institute à Tulane et co-auteur de l’étude, a décrit les scènes incroyables que les archéologues ont vues sur la carte.

Elle montre que la région était beaucoup plus densément peuplée qu’on ne le pensait auparavant, avec peut-être entre 7 et 11 millions de personnes dans cette zone des basses terres mayas à son apogée pendant la période classique tardive (650-800 ap. J.-C.).


Les canaux d’irrigation et les zones de culture indiquent à quel point l’agriculture était nécessaire et importante pour cette civilisation Maya, et comment ils ont modifié la topologie pour l’accommoder sans utiliser de charrue, des techniques qui pourraient aider les agriculteurs d’aujourd’hui.

La puissance du LiDAR a été démontrée lors de la découverte de la pyramide, une grande structure qui, pour une raison ou une autre, n’a pas été trouvée lors des précédentes recherches dans la région.

Et l’abondance de routes et de fortifications indique que les Mayas étaient militarisés de manière défensive et faisaient la guerre plus tôt qu’on ne le pensait.

Toutefois, la cartographie LiDAR est limitée en ce sens qu’elle ne permet pas de déterminer à quelle époque les différentes structures ont existé, donnant à la place une image qui s’étend sur plusieurs siècles d’existence, comme l’explique Garrison à Gizmodo.


« Tout n’était pas occupé en même temps, et maintenant c’est notre travail d’archéologues de tout régler – mais nous sommes heureux d’avoir ces nouveaux problèmes ! ».


Que pensez-vous de cet article ? Partagez autant que possible. L'info doit circuler.



Veuillez aider à soutenir les médias alternatifs. Nous suivons la vérité, où qu'elle mène. Merci


ELISHEAN 777 Communauté pour un Nouveau Monde

(Vu 143 fois, 1 visites aujourd'hui)

Laisser un commentaire